Dragon Ball Z : Le type le plus fort du monde

Dragon Ball Z : Le type le plus fort du monde (ドラゴンボールZ この世で一番強いヤツ, Doragon Bōru Zetto : Kono yo de Ichiban Tsuyoi Yatsu) est le 2ème film Dragon Ball Z, adapté du manga Dragon Ball, écrit et dessiné par Akira Toriyama.

Sorti pour la première fois le 10 mars 1990 au Japon à l’occasion du Festival Tōei Manga, ce film fut diffusé en compagnie des longs métrages Akuma-kun et Mahō Tsukai Sally.

 

05 mars 1990 Parution du chapitre 263 de Dragon Ball dans le Weekly Shōnen Jump #12.
07 mars 1990 Diffusion de l’épisode 039 de la série animée Dragon Ball Z sur Fuji TV.
10 mars 1990 Sortie du film Dragon Ball Z : Le type le plus fort du monde.
12 mars 1990 Parution du chapitre 264 de Dragon Ball dans le Weekly Shōnen Jump #13.
19 juillet 1990 Diffusion de l’épisode 040 de la série animée Dragon Ball Z sur Fuji TV.

 

Correspondance

  • Manga : Les faits relatés dans ce film ne peuvent s’insérer précisément dans la chronologie du manga.
  • Anime : Les faits relatés dans ce film ne peuvent s’insérer précisément dans la chronologie de l’anime.

Ce film est sorti juste après l’arc Saiyajin de la série animée Dragon Ball Z, ce qui explique que Son Gokū connaisse le Kaiōken (qu’il utilise d’ailleurs de la même manière que contre Vegeta dans ce film), ainsi que le Genkidama.

Le fait que Gokū ne puisse aller au delà du Kaiōken x4 place ces évènements à l’époque de la saga Saiyajin. L’apparence de Son Gohan (avec les cheveux longs) et le fait que Gokū soit en pleine santé et non à l’hôpital comme après son combat contre les Saiyajins, rend totalement impossible le fait que ces évènements se soient produits juste après le départ de Vegeta et juste avant le départ de Bulma, Gohan et Kuririn pour la planète Namek. Nous sommes donc dans un cas de chronologie parallèle.

 

Introduction

Oolong recherche les Dragon Balls en compagnie de Son Gohan, dans le but de posséder une nouvelle culotte. Leur recherche les entraîne dans un désert glacial. Un étrange professeur rassemble de son coté également les Dragon Balls, et devance (sans trop le savoir) les deux héros du jour.

Il demande alors à Shenron de libérer son énigmatique ami, le Dr. Uirō, prisonnier des glaciers éternels de cette région, que même Piccolo ne peut ébrécher. Une fois le souhait exaucé et la glace fondue, une immense forteresse se découvre. Le titre rebondit ensuite sur un court thème musical frappé de manière très entraînante. Le titre, seul sur fond noir est ensuite entouré par un contour rouge.

 

Opening

dragon-ball-z-movie-1-opening-a dragon-ball-z-movie-1-opening-b dragon-ball-z-movie-1-opening-c dragon-ball-z-movie-1-opening-d
  • Il s’agit de « CHA-LA HEAD-CHA-LA » chanté par Hironobu Kageyama. Cet opening couvre les épisodes 001 à 199 de la série TV Dragon Ball Z. Mais il s’agit là de la première séquence animée de cet opening (sur la série TV il en existait trois versions). On aperçoit entre autre les Saiyajins arrivant sur Terre, ainsi que Yamcha, Ten Shin Han et Kuririn. Cet opening se termine par un plan large sur les guerriers Z. À la fin de celui-ci, Son Gokū arrive et met en avant son Nyoibō. Le générique de début dure 1 minute et 43 secondes.

 

Résumé

Devant la forteresse, Gohan et Oolong sont attaqués par d’étranges créatures, semblables à des Saïbaïmen. Oolong tombe dans une crevasse, tandis que Gohan se fait battre par les créatures.

C’est à ce moment que Piccolo intervient et élimine les petits monstres tour à tour. Mais alors qu’il demande à Gohan pourquoi il venu dans cet endroit, il est lui même attaqué par un étrange pouvoir. Gohan tombe alors inconscient.

Lorsque Gohan est de retour chez lui, Chichi émet quelques réserves sur l’éducation de son fils et de la trop grande influence de son père. Gohan s’endort d’épuisement devant ses devoirs, tout en se demandant où a bien pu passer son cher Piccolo-san.

Dans le rêve qu’il fait, Gohan chante. Cette Insert Song se nomme « Pikkoro-san Da~isuki » (« J’ado~re Piccolo-san »). À Kamé House, ce profiteur d’Oolong avoue de son coté à Bulma la subtilisation du Dragon Radar. C’est alors que Muten Rōshi reçoit d’étranges visiteurs, il s’agit d’une nouvelle fois des petits monstres, appelés « Biomen ».

Demandant au vieux maître de les suivre, et passé quelques menaces, Muten Rōshi les mets K.O. un bref instant. C’est alors qu’apparaît le Dr Kōchin, l’éminent professeur qui a fait exaucé son souhait en début de film. Bulma est alors prise en otage pour simplifier la situation de Muten Rōshi. Les deux sont alors enlevés sous les yeux d’Oolong qui est resté planqué.

Les alliés des guerriers Z se trouvent désormais dans la sombre forteresse, libéreé des glaces.

Muten Rōshi va désormais servir de cobaye face aux créatures du Dr. Uirō : Ebifuryā , Kishīmé et Misokattsun. Malgré une vaillante résistance du vieux maître, les attributs de chaque créature prennent le dessus et concluent le combat. Même le Kame-Hame-Ha est contré par le corps élastique de Misokattsun !

Bulma atterrée par la cruauté du Dr Kōchin l’est tout encore plus lorsqu’elle apprend son histoire, qui est aussi celle du Uirō. En effet, c’est un brillant scientifique qui a mit son génie au service d’histoires sordides. Il a toujours été rejeté par l’humanité qui haïssait son génie.

Néanmoins, suite à un accident, son corps a subit de tels dommages, que seul son cerveau a réellement survécu. Il est abrité désormais dans une immense carapace d’acier. Il caresse le doux rêve d’obtenir le corps de l’homme le plus puissant du monde pour s’en servir comme réceptacle pour son cerveau de génie malade.

Apprenant à l’instant que Muten Rōshi n’est plus l’homme le plus fort du monde, il jette désormais son dévolu sur Son Gokū… l’homme qui viendra les sauver, d’après Bulma, qui en a dit beaucoup trop.

Uirō et Kōchin sont deux scientifiques bien décidés à se venger des humains en imposant leur supériorité.

Dans le même temps Oolong a prévenu Gokū de la disparition de Kamé Sennin et Bulma. Notre héros accourt vers la forteresse indiqué. Il se frotte instantanément à Misokattsun et son corps élastique. Gokū dépend alors de deux adversaires : cet ennemi caoutchouteux et le froid qui l’empêche d’user de tout son potentiel.

Le duel se poursuit dans une salle piégée de la forteresse. Les pièges sont détruits illico mais Misokattsun refait surface et met en mal le Saiyajin. Ce dernier parvient à y voir le bout grâce au Kaiōken.

La bataille se poursuit à l’étage suivant où Ebifuryā est assommé d’un seul coup par Gokū, mais Kishīmé, qui possède l’étrange de faculté de se téléporter, apparaît et relance le combat par cette seule particularité.

Gokū est mal en point, la compétence d’Ebifuryā se fait connaître, il transforme ses opposants en glace. Mais heureusement, Kuririn et Gohan interviennent, à leur tour pour sauver le protagoniste du film.

Ils sont ensuite transformés en statuts de glaces ce qui ne manque pas d’échauffer Gokū qui parvient à se libérer à l’aide du Kaiōken, une nouvelle fois, puis qui renverse la situation en annihilant le froid d’Ebifuryā, rapidement vaincu, suivi par Kishīmé, cette fois dépassé par la vitesse de Gokū.

Les créatures du Dr Uirō sont vaincues, Gokū, Gohan et Kuririn sont bien décidés à délivrer Bulma et Kamé Sennin.

Enfin, sur la scène finale, le Docteur est réjouit d’avoir Gokū en face de lui. Son but étant – rappelons-le – de prendre son corps pour y séjourner éternellement.

Contre toute attente, Piccolo déboule dans l’arène. Mais il est méconnaissable. Contrôlé par un étrange diadème qui recouvre son crâne il attaque violemment Gokū.

Gohan furieux de la situation s’en prend aux deux scientifiques diaboliques. Il déchaîne une puissante rafale qui détériore le diadème de Piccolo.

Kuririn tente de renverser à son tour la situation après du Dr Kōchin, mais en vain… Ce Docteur mitraille le héros avant d’être stoppé net par Muten Rōshi, quelques peu blessé.

Dr Uirō, conscient que ses projets échouent peu à peu, va se servir de son corps métallique pour repousser les gêneurs lui-même. Dans sa restauration, il tue involontairement son compagnon, le Dr Kōchin.

Nous découvrons alors que le Dr Kōchin était de la tête au pied un robot. Piccolo, revanchard, va vite s’attaquer a Uirō mais il est vite balayé, les Kame-Hame-Ha combinés de Kuririn, Muten Rōshi et Gokū sont repoussés par le monstre géant qui nettoie rapidement le champ de bataille.

Même Gohan armé du Nyoibō échoue à son tour. Finalement, Piccolo et Gokū reviennent à la charge pour un ultime assaut. Le Kaiōken x4 (Yonbai Kaiōken) repousse les limites et Gokū balance un puissant Kame-Hame-Ha qui envoi sur orbite le puissant robot.

Le guerrier Saiyajin de caste inférieur tente alors un Genkidama, mais le Dr Uirō lui balance de puissants rayons d’énergie qui le clouent au sol avant même qu’il n’ait pu lancer son attaque.

La menace est loin d’être écartée ; fou de rage Uirō abandonne l’idée de subtiliser le corps de Gokū et décide de concentrer son énergie pour détruire la Terre qu’il déteste tant.

Mais il est interrompu par Gohan, Kuririn et Piccolo qui s’attaquent directement à son cerveau. Sur Terre, Gokū a finalement eu le temps de se concentrer pour relancer le Genkidama, décisif cette fois.

La boule prodigieuse est lancée et tue définitivement le Dr Uirō. La bataille enfin terminée.

Kamé Sennin en devient nostalgique du temps où il était considéré comme l’homme le plus fort du monde. Chose que pensait encore d’actualité, le Dr Uirō.