Babidi

Babidi (バビディ) est un antagoniste du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT et Dragon Ball Kai.

Sorcier extraterrestre qui vécut pendant des millions d’années. Fils du sorcier Bibidi, il devint un sorcier aussi maléfique que son double paternel et fit renaitre Majin Boo, que ce dernier avait recréé dans l’espoir de dominer le monde et de conquérir l’Univers.[1][2]

 

Signification du nom

"Bibbidi-Bobbidi-Boo" dans le film Cendrillon (1950)

« Bibbidi-Bobbidi-Boo » dans le film Cendrillon (1950)

Babidi, tout comme Bibidi et Boo, fait référence à une formule magique utilisée dans le film Cendrillon de Walt Disney (1950).

Dans ce film, la bonne fée chante une chanson appelée « Bibbidi-Bobbidi-Boo » dans laquelle elle utilise cette formule pour transformer une citrouille en carrosse et des souris en chevaux.

Cette chanson utilisée dans le film Cendrillon est également appelée « The Magic Song », à savoir « la chanson magique ». Elle fut écrite en 1948 par Al Hoffman, Mack David et Jerry Livingston et chantée en 1950 par Verna Felton pour le long métrage d’animation.

En japonais « Bibbidi-Bobbidi-Boo » s’écrit Bibidi-Babidi-Bū (ビビディ・バビディ・ブー) ce qui donna l’origine des noms des personnages de Bibidi, Babidi et de Boo.

Alors qu’Akira Toriyama s’inspire de Disney pour nommer ces trois personnages, Disney s’inspirait déjà d’une autre œuvre, puisque « Bibbidi-Bobbidi-Boo » pourrait s’inspirer de Bubnoff and the Devil d’Ivan Turgenev (1818-1883). Dans cette histoire, la fille du démon se nomme Bibbidibobbidibu. Cette histoire fut par ailleurs adaptée par Marvin Kaye dans Masterpieces of Terror and the Supernatural, en 1985.

 

Apparence physique

Babidi dans le manga Color Edition

Babidi dans le manga Color Edition

La tête de Babidi rappelle celle des chenilles, avec ses poils sur la tête. Il a la peau couleur kaki, de grandes yeux globuleux (gris dans le manga et verts dans l’anime), et des sortes de moustaches comme les poissons-chats.

Son nez ressemble plutôt à un museau et ses oreilles sont du même genre que celles de Freeza ; à savoir de grandes ouvertures rectangulaires.

Dans l’anime Babidi porte une sorte de robe bleue ciel, avec une cape orange, tandis que dans le manga et les Color Edition, sa robe est blanche.

Sur l’arrière de la cover du tome 30 des Kanzenban, on peut voir Babidi avec un teint de peau plus foncé encore, vêtu entièrement de blanc.

 

Personnalité

Babidi fait preuve de sadisme

Babidi fait preuve de sadisme

Totalement maléfique, il n’éprouve aucune pitié ni aucun remords, même lorsqu’il s’agit de personnes qui travaillent pour lui. Il considère même ses partisans les plus fidèles comme de la chair à canon, tout juste utiles pour lui permettre de réaliser ses projets.

Lorsqu’il fait face à un adversaire plus faible que lui, ou bien lorsqu’il est accompagné par un redoutable serviteur, Babidi n’a de cesse de se moquer et de narguer ses adversaires.

Malgré tout, lorsque le danger est réel, Babidi cesse toute provocation et se contente de se lamenter et de frissonner de peur. Perdant ainsi totalement toute son attitude diabolique.

Car, bien qu’il soit très rusé et maléfique, Babidi se comporte et parle un peu comme un gamin. Employant même certaines tournures de phrases propres aux enfants en version originale.

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 7 : Daijiten (1996).
[2] Dragon Ball Full Color : Majin Boo Arc Questions/Réponses (2014).