Temple Ten Shin

Le Temple Ten Shin (天津堂, Ten Shin Dō)[1] est le dōjō ouvert par Ten Shin Han pour enseigner les arts martiaux à ses élèves de la ville.[1]

 

Vue d’ensemble

Histoire

Les élèves de Ten Shin Han

Les élèves de Ten Shin Han

À la demande de nombreux jeunes de la ville, Ten Shin Han ouvre ce dōjō pour les entraîner et leur enseigner son savoir dans le domaine des arts martiaux. Ne se sentant pas leur refuser cette apprentissage, Ten Shin Han devint maître d’arts martiaux au sein de ce dōjō, situé au pied d’une montagne.[1]

Un jour où Ten Shin Han avait invité Kamé Sennin en tant qu’instructeur honoraire, Gokū vint lui demander de venir participer au Tournoi du Pouvoir. Ten Shin Han refusa. Mais le même jour, une jeune beauté nommée Yūrin débarqua dans le Temple Ten Shin et demanda à devenir élève. Mais face à ses réponses étranges et à son manque d’expérience dans le domaine des arts martiaux, Ten Shin Han refusa de la prendre comme élève. Cependant, Kamé Sennin, lui, accepta et lui fit immédiatement enfiler un uniforme de l’école du style Ten Shin. Un uniforme assez sexy, de quoi plaire au vieux pervers qu’est Kamé Sennin…[1]

Yūrin s'apprête à ensorceler les disciples

Yūrin s’apprête à ensorceler les disciples

Tandis que Ten Shin Han avait terminé l’entraînement de la journée avec ses élèves pour s’entretenir avec Gokū, qui était venu le voir, Yūrin en profita pour utiliser sa sorcellerie et ensorcela les élèves du temple. Ceux-ci, alors transformés en pantin obéissants, partirent ravager le village le plus proche.

Ce n’est que lorsqu’un villageois vint frapper à la porte du dōjō que Ten Shin Han fut averti des agissements de ses élèves. Il put, grâce à l’aide de Gokū et Chaozu, parvenir à sauver ses élèves et à défaire Yūrin, qui avait aussi ensorcelée Kamé Sennin.

Au final, Ten Shin Han accepta la proposition de participer au Tournoi du Pouvoir soumise par Gokū, dans le but d’empocher les soit-disant 10 millions de zénis de la récompense pour réparer le village ravagé par ses élèves. Et il proposa, par la même occasion, à Yūrin de venir suivre son enseignement au sein de son dōjō. Celle-ci accepta.[1]

 

Caractéristiques

"Ten", le symbole de l'école

« Ten », le symbole de l’école

Au dessus de la porte de ce dōjō on peut lire « Ten Shin Dō » (天津堂), qui signifie « Temple Ten Shin ». Yūrin a d’ailleurs du mal à lire les caractères écrits ici sur le panneau qui surmonte la porte.[1]

C’est en ce lieu que sont enseignés les arts martiaux du style Ten Shin (天津流, Ten Shin Ryū).[1]

Ten Shin Han et tous ses élèves portent sur leurs uniformes le symbole « Ten » (天) qui signifie « cieux » et qui est aussi le premier caractère du nom du maître du dōjō.

 

Anecdotes

  • Le Temple Ten Shin n’est pas le premier dōjō ouvert par Ten Shin Han pour enseigner les arts martiaux dans toute l’histoire des médias Dragon Ball. Puisque dans le jeu PC Dragon Ball Online, à l’Age 821, Ten Shin Han créé la nouvelle école de la grue, où il enseigne les arts martiaux à de nombreux disciples.
    • Il est amusant de constater que quelque soit le support, Ten Shin Han finit toujours par ouvrir un dōjō pour y enseigner les arts martiaux. Quand bien même le nom est différent au final.

 

Références