Kamé Sennin (Muten Rōshi)

Kamé Sennin (亀仙人, Kame Sennin) ou Muten Rōshi (武天老師) de son vrai nom, est un personnage secondaire majeur dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

C’est le premier maître en arts martiaux à entraîner Son Gokū. Autrefois il était connu comme étant l’homme le plus fort du monde et a même remporté le Tenka Ichi Budōkai.

Ramène ici une jeune fille pulpeuse !! À cette seule condition je t’entraînerai !!!
Kamé Sennin (Dragon Ball : chapitre 024)

 

Vue d’ensemble

Histoire

Né en 430. Après avoir reçu l’enseignement de Mutaïto, il fonde sa propre école et son propre style.

C’est le créateur de la légendaire technique du Kame-Hame-Ha et également le premier personnage que l’on voit en train de l’utiliser dans Dragon Ball.

Il fut le maître de Grand-père Son Gohan, Gyūmaō, Son Gokū, Kuririn et Yamcha, au sein de l’école de la tortue.

Vieux et lubrique, Kamé Sennin est d’abord un puissant maître en arts martiaux qui a autrefois remporté le Tenka ichi Budōkai. Cette victoire lui valut une renommée mondiale et le surnom de « dieu des arts martiaux ».

Il est souvent vu en compagnie de la tortue de mer, Oolong, Lunch ou encore Kuririn, qui résidèrent tous sur son île isolée, à Kamé House.

 

Création et concept

Kami-sama

Dieu dans Dr. Slump

Kamé Sennin doit son existence à plusieurs sources d’inspirations. Tout d’abord, dans le chapitre 206 « L’identité de Gacchan !! » (ガッちゃんの正体!!の巻) du manga Dr. Slump d’Akira Toriyama, ainsi que dans l’épisode 166 de Dr. Slump Aralé-chan on découvre le dieu en charge de toute la galaxie (銀河系担当の神様, Gingakei tantō no Kami-sama).

Son chara design a très largement inspiré celui de Kamé Sennin, puisque les deux personnages sont presque en tout point semblables. La seule différence notable est la présence d’une étoile sur le front du dieu de Dr. Slump.

Cela va même plus loin que de la simple ressemblance, puisqu’en version originale japonaise les deux personnages ont également la même voix ! En effet c’est Kōhei Miyauchi qui incarne à la fois dieu dans Dr. Slump, mais aussi Kamé Sennin dans Dragon Ball/Z.

God

Dieu dans l’anime Dr. Slump Aralé-chan

En dehors de la ressemblance physique, les deux personnages se ressemblent aussi beaucoup dans le caractère. Ce sont tous les deux de grands sages qui veulent en imposer un minimum, mais qui montrent également leurs côtés moins glorieux à bien des reprises, malgré eux.

Il leur arrive par exemple de tomber des nues lorsqu’ils constatent qu’ils se sont fait dépasser en puissance par la jeune génération ou encore de lire des livres pour adultes.

Le dieu de Dr. Slump a également un point commun avec un autre dieu du monde de Dragon Ball : Kaiō ! En effet, les deux protagonistes tentent de faire rire leur auditoire en balançant des blagues toutes plus ridicules les unes que les autres.

Dans l’ouvrage Akira Toriyama The World Anime Special, sorti en 1990, on apprend que Toriyama-sensei a fait apparaître ce personnage dans Dragon Ball (sous les traits de Kamé Sennin) car il l’aimait bien.

 

Signification des noms

Son vrai nom en version originale est Muten Rōshi (武天老師). Rōshi signifie « vieux maître » en japonais et est une extension de la lecture chinoise du mot lǎoshī qui signifie « professeur ». Quant à Muten, c’est tout simplement l’association de deux kanji : Arts martiaux (武, Mu) et ciel (天, ten) qui donne une consonance très respectable à ce vieil homme qui enseigne les arts martiaux. C’est en quelque sorte le dieu des arts martiaux.

Son surnom dans la série est Kamé Sennin (亀仙人, Kame Sennin) qui signifie littéralement « ermite tortue » en japonais. Il doit ce surnom au fait qu’il enseigne le style de la tortue et qu’il se balade de ce fait avec une carapace de tortue sur le dos.

Jackie Chun

Jackie Chun (chapitre 035)

Son autre nom dans le manga est un pseudonyme qu’il emprunte pour participer incognito aux Tenka ichi Budōkai ; il s’agit de Jackie Chun (ジャッキー・チュン, Jakkī Chun). Ce nom ne sort pas de nulle part, puisque c’est tout simplement en référence à Jackie Chan (l’acteur de films d’actions et de kung-fu), dont il adore les films, qu’Akira Toriyama a nommé ce personnage ainsi.

Lorsqu’il se présente sous cette identité, Kamé Sennin est d’ailleurs vêtu d’un uniforme traditionnel chinois de couleur sombre, qui rappelle beaucoup ceux que porte Jackie Chan dans certains de ses films.

 

Apparence physique

Kame Sennin

Kamé Sennin (chapitre 003)

Vieillard assez cool, il porte des lunettes de soleil ainsi qu’une carapace de tortue derrière le dos. Il a également une épaisse moustache mandchou fondue dans sa barbe et est atteint de calvitie. C’est dans le chapitre 025 : « Un rival apparaît ?!! » qu’il révèle qu’il est tout simplement chauve contrairement à ce que Kuririn (lui, qui se rase la tête) pensait.

Kamé Sennin mesure 165 cm pour 44 kg. Bien que dans le manga il fasse la même taille que Bulma et Yajirobé et soit également plus grand que Kuririn adulte, dans l’anime il est beaucoup plus petit qu’eux. À l’instar de nombreux personnage, son chara design fut adapté différemment et il n’a donc pas les mêmes proportions.

Après les combats contre Majin Buu, Kamé Sennin quitte ses vieilles lunettes de soleil pour de nouvelles, avec un look plus futuriste.

Généralement, Kamé Sennin s’habille avec une chemise d’été et des vêtements de plage comme un short bermuda avec des sandales ou même des crocs (vu dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods) aux pieds. Il est très souvent munie d’un bâton de marche qui lui sert également à appeler son Kinto-Un ou encore le phœnix immortel.

 

Personnalité

Kame Sennin

Kamé Sennin demande à voir la culotte de Bulma

À l’époque où Gokū devient son disciple, il est légendairement connu dans le monde des arts martiaux sous le nom de Muten Rōshi. Ce vieil homme est âgé de plus de trois cents ans au tout début de la série et fournit diverses histoires pour expliquer sa longévité. En dehors de cette image de combattant de légende, Kamé Sennin est obsédé par les jeunes et jolies filles.

Il passe son temps à reluquer les jeunes filles qui pratiquent l’aérobic à la télévision ou encore celles qui posent dans sa grande collection de magazines cochons. Bulma fait également l’objet de ses fantasmes. À plus d’une reprise il lui demande s’il peut voir sa culotte, la toucher, ou encore lui faire « Paf-Paf » (qui consiste à mettre sa tête entre ses seins).

kuririn-give-a-magazine

Kuririn ramène un magazine cochon à Kamé Sennin

Elle n’est pas la seule concernée, puisque dès qu’il voit une jolie fille, Kamé Sennin tente de s’en approcher de lui faire des avances sexuelles sous forme humoristique. Quand ce n’est pas Bulma, ça peut tout aussi bien être Lunch ou encore Chichi, Maron et même N°18 dans l’anime.

Pour avoir une chance de devenir son disciple, il faut lui ramener une fille, ou encore lui apporter des livres cochons. Mais en définitif, il a aussi de bons côtés et sait se montrer bon pour ses disciples. Il surveille secrètement leur évolution et va même jusqu’à braver Piccolo Daimaō pour épargner leur vie.

Quand il ne se met pas lui-même en danger pour sauver les autres, il tente par tous les moyens de retenir ses élèves lorsque ceux-ci partent à l’assaut de l’ennemi sans réfléchir.

Kame Sennin

Kamé Sennin tente de retenir Gokū après la mort de Kuririn

C’est un homme très brave et généreux qui considère ses jeunes élèves un peu comme ses petits-enfants (même s’il essaie de les faire passer pour ses petits-frères dans le chapitre 027). Il profite de la vie et des plaisirs simple et même s’il ne peut mourir de vieillesse, il est prêt à mourir au combat pour une cause honorable, si nécessaire.

Kamé Sennin dit à Ten Shin Han qu’il a bu un élixir d’immortalité avant d’aller combattre Piccolo Daimaō, mais c’est faux. En réalité, il a reçu l’immortalité de la part du phœnix de l’immortalité (qui, lui, est mort d’une intoxication alimentaire…) mais n’a pas reçu l’invulnérabilité. Il peut donc mourir de toute autre mort que de vieillesse.

Profitant la vie sur une petite île au milieu de l’océan, il vit dans une maison qu’il a baptisé « Kamé House ». De temps-en-temps il la déplace pour entraîner ses élèves sur une île plus grande. Après avoir reçu les enseignements de Mutaito, Muten Rōshi a créé sa propre école (l’école de la tortue) et son propre style d’art martial.

Kame Sennin

Kamé Sennin endort Ten Shin Han et décide de se sacrifier face à Piccolo Daimaō

Au début de Dragon Ball, Kamé Sennin est connu comme étant l’homme le plus fort du monde. Mais très vite il se fera surclasser par Son Gokū et les autres guerriers Z.

Dans le chapitre 209 on apprend même son potentiel de combat, qui est de 139. C’est relativement élevé pour un humain, mais cela reste tout même très loin des milliers qu’avoisinent ensuite ses élèves.

À part ça, Kamé Sennin aime les pizza livrées à domicile, ce qui sert de blague pince-sans-rire, puisque comme on le sait, il vit au milieu de l’océan…

Il aime également lire, regarder la télé, faire la sieste l’après-midi, surfer sur des sites cochons et jouer à des jeux vidéo.

 

Références

[1] Profile de Kamé Sennin dans le Daizenshū 7 (1996).
[2] Dragon Ball: Super Exciting Guide (2009).
[3] Weekly Shōnen Jump Issue : 1986 #37 (12 Août 1986)