Kamehameha

Le Kamehameha (かめはめ波) est une technique à base de Ki couramment utilisée dans Dragon Ball.

Généralement utilisée comme technique ultime dans la série, c’est aussi une des attaques favorites de Son Gokū. À l’origine cette technique fut élaborée par Kamé Sennin, puis apprise par tous les élèves de l’école de la tortue.

 

Création

Akira Toriyama a essayé plusieurs poses différentes, lorsqu’il était seul, avant de trouver la pose la plus cool pour le Kamehameha.

Après beaucoup d’observation, il ne trouvait pas de nom adéquat à base de « Kame » et demanda donc à sa femme. C’est elle qui lui souffla le nom du « Kamehameha ». Elle lui dit qu’il serait facile de se souvenir du nom de la technique s’il utilisait le nom du roi hawaïen Kamehameha (littéralement ; « le très solitaire » ou « celui mit à l’écart » en langue hawaïenne).

De plus, chaque partie de ce nom a une signification en japonais, puisque « Kame » (かめ) signifie « tortue », « hame » (はめ) peut être traduit par « destructrice » et « Ha » (波) signifie « vague ».

 

Histoire

Kamé Sennin exécute le Kamehameha

Kamé Sennin exécute le Kamehameha

Technique élaborée par Kamé Sennin, qui permet de libérer toute l’énergie concentrée en un point. Sa puissance dépend de l’énergie vitale (Ki) de celui qui l’exécute et de sa faculté à la contrôler.[3]

La première fois que cette technique apparaît c’est dans le chapitre 014 de Dragon Ball : « Le Kamehameha de Kamé Sennin !! ».

Kamé Sennin utilise cette technique pour tenter d’éteindre le feu du mont Fry-pan, mais au lieu de cela il détruit totalement la montagne, ainsi que le château de Gyūmaō qui se trouvait en son sommet…

Son Gokū reproduit le Kamehameha

Son Gokū reproduit le Kamehameha

Son Gokū, de par sa nature Saiyan et l’initiation à la force énergétique que lui a prodiguée son grand-père adoptif, Son Gohan, n’a aucun problème pour maîtriser cette technique aussitôt qu’il l’a vue.[3]

Ainsi, il exécute pour la première fois le Kamehameha dans le chapitre 015, juste après avoir vu Kamé Sennin la lancer contre le mont Fry-Pan. Devant une telle réussite, le vieux maître ne peut qu’être surprit ! D’autant qu’il lui a fallut 50 ans pour mettre au point cet arcane.

Yamcha exécutant le Kamehameha

Yamcha exécutant le Kamehameha

Il en est de même pour Kuririn, Yamcha ou Ten Shin Han, qui l’imitent sans difficulté. Dans un sens plus général, on peut dire que ceux qui contrôlent et parviennent à canaliser leur énergie vitale peuvent exécuter cette technique.[3]

Cell fut capable de produire cette technique du fait de son héritage cellulaire. Comme il possède les cellules de Son Gokū, il put reproduire la plupart de ses techniques.

Majin Boo, quant à lui, fut capable de repduire la technique du Kamehameha alors qu’il ne l’avait vu qu’une seule fois. Ce génie du combat est également capable d’assimiler d’autres techniques à peine les a-t-il vu.

 

Utilisation

La chorégraphie du Kamehameha

La chorégraphie du Kamehameha

Pour réaliser le Kamehameha, l’utilisateur place ses deux mains l’une sur l’autre devant lui, puis les déplace sur le côté, au niveau du bassin, tout en se tournant légèrement.

Dans ses deux mains, l’une sur l’autre (en forme de coupes), il réunit une certaine quantité de Ki en un seul point, jusqu’à former une boule de Ki.

Une fois que la quantité d’énergie est suffisante, il place ses bras en avant pour lancer sa vague d’énergie sur sa cible.

Le Kamehameha est relâché

Le Kamehameha est relâché

Selon les circonstances, le Kamehameha peut également être lancé d’une seule main ou encore par les pieds.

Dans la plupart des variantes de cette technique, l’utilisateur crie « Kamehameha ! » lorsqu’il exécute cette attaque.

Le Kamehameha de Kamé Sennin est baptisé « Kamehameha originel » dans la série de jeux vidéo des Sparking! (Budokai Tenkaichi), et il nécessite un certain laps de temps pour être chargé.

 

Variantes

Dans l’anime, les jeux vidéo et même le manga, le Kamehameha arbore plusieurs gammes de couleurs différentes.

La puissance de feu et la taille des Kamehameha varient également.

La couleur bleue ciel et blanche est la norme pour cette attaque dans l’anime. Dans l’œuvre originale, certains épisodes de Dragon Ball Z, et certains jeux vidéo, le Kamehameha de Gokū peut aussi être jaune en lieu et place du bleu habituel.

Le Kamehameha électrique d’Ultimate Gohan et le Final Kamehameha de Vegetto Super Saiyan sont également jaunes, tandis que les Kamehameha de base de ces deux personnages sont bien bleus.

Lorsque Gokū devient un Super Saiyan 4, il lance des Kamehameha x10 de couleur cramoisie.

Les diverses formes de Majin Buu peuvent également exécuter le Kamehameha, et bien souvent ceux-ci ont une couleur rose au lieu de la couleur bleue d’origine.

Comme le Kamehameha a été intégré par de nombreux experts en arts martiaux et guerriers de l’Univers de Dragon Ball, ceux-ci ont parfois personnalisé cette technique à leur manière.

C’est, par exemple, le cas des combattants qui ne font pas partie de l’école de la tortue (comme Ten Shin Han).

Durant leur combat contre Bio Broly, Trunks et Son Goten utilisent cette technique. Toutefois ils mixent une technique de Kikōha de Trunks avec le Kamehameha de Son Goten à une reprise.

Pendant l’arc Namek, Kuririn exécute aussi le Kamehameha avec une pose différente. Dans l’anime, toujours, Son Gohan est capable de lancer le Masenkō en criant « Kamehameha » puisque ce sont deux techniques quasi-similaires.

 

Utilisateurs

 

Adaptations

  • Dans la version française de l’anime (adaptée par la S.O.F.I. pour AB Productions), le Kamehameha devient tour à tour, « le retour en rafale », le « pouvoir suprême », le « rayon magique », « l’onde Kaméhamé », puis la « vague déferlante » ou encore « lumière infinie »… Il n’y a aucune explication rationnelle, excepté pour « l’onde Kaméhamé » où on peut faire le rapprochement avec le mot japonais « Ha » du mot Kamehameha qui designe justement une vague ou une onde, mais pour ce qui est du reste, ce n’est que pure invention de la part des adaptateurs de la version française. Et malheureusement pour notre plus grand mécontentement !
    Les autres appellations remarquées en VF sont : Le cri qui tue, vague d’énergie, l’onde de choc, l’onde de « kame-hamé », l’onde de choc de « kameham », pouvoir magique, « pouvoir magiqueeeeu », boule de feu, Arrière! Prends garde au feu, Yahaaa!, kamehamé, kaméhamega, la force universelle, « je t’invoque pouvoir magique », la transposition par la lumière…

 

Anecdotes

  • La représentation du Kamehameha par de nombreuses personnes publiques ou anonymes à travers le monde est une preuve de l’immense popularité de Dragon Ball. Qui n’a déjà pas essayé de reproduire le mouvement du Kamehameha ?

 

Références