Majin Boo (bon)

Majin Boo (魔人ブウ, Majin Buu) ou Mister Boo (ミスター・ブウ, Misutā Buu) est un des antagonistes principaux du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Créature créée par le sorcier Bibidi, il y a plusieurs million d’années. Le personnage de Majin Boo change de formes à plusieurs reprises dans l’histoire, mais ce gros bonhomme est la première forme que l’on découvre de lui.

En réalité, ce Majin Boo résulte de l’absorption du grand Kaiōshin par le Majin Boo pur. Ce dernier s’assagit légèrement et devient plus naïf ce qui permet à son maître, Bibidi, d’exercer un meilleur contrôle sur lui.

Après plusieurs million d’années, Majin Boo est ressuscité sur Terre et sème le chaos. Il faudra de nombreux combats et l’apparition de Mister Satan (qui deviendra son ami) pour sauver le monde et changer ce Majin Boo en un personnage bon et affectueux.

Aujourd’hui, il vit chez Mister Satan en compagnie de son chien Bee, sous le pseudonyme de Mister Boo.

Je te… DETESTE !!!!!
Majin Boo (Dragon Ball chapitre 465)

 

Origine du nom

"Bibbidi-Bobbidi-Boo" dans le film Cendrillon (1950)

« Bibbidi-Bobbidi-Boo » dans le film Cendrillon (1950)

Boo, tout comme Babidi et Bibidi, fait référence à une formule magique utilisée dans le film Cendrillon de Walt Disney (1950). Dans ce film, la bonne fée chante une chanson appelée « Bibbidi-Bobbidi-Boo » dans laquelle elle utilise cette formule pour transformer une citrouille en carrosse et des souris en chevaux.

Cette chanson utilisée dans le film Cendrillon est également appelée « The Magic Song », à savoir « la chanson magique ». Elle fut écrite en 1948 par Al Hoffman, Mack David et Jerry Livingston et chantée en 1950 par Verna Felton pour le long métrage d’animation.

En japonais « Bibbidi-Bobbidi-Boo » s’écrit Bibidi-Babidi-Bū (ビビディ・バビディ・ブー) ce qui donna l’origine des noms des personnages de Bibidi, Babidi et de Boo.

Alors qu’Akira Toriyama s’inspire de Disney pour nommer ces trois personnages, Disney s’inspirait déjà d’une autre œuvre, puisque « Bibbidi-Bobbidi-Boo » pourrait s’inspirer de Bubnoff and the Devil d’Ivan Turgenev (1818-1883). Dans cette histoire, la fille du démon se nomme Bibbidibobbidibu. Cette histoire fut par ailleurs adaptée par Marvin Kaye dans Masterpieces of Terror and the Supernatural, en 1985.

Majin (魔人) signifie « être démoniaque » en japonais. Par extension ce mot désigne à la fois les démons, les sorciers ou encore les êtres dotés de pouvoirs magiques. Dans Dragon Ball, on discerne plusieurs types de Majins.

 

Apparence physique

Majin Boo à sa première apparition

Majin Boo à sa première apparition

Bien qu’il soit un des plus puissants personnage du manga Dragon Ball, Majin Boo a une apparence en totale inadéquation avec son statut de terreur de l’Univers.

Il affiche un visage poupon et un corps disproportionné. Il a un appendice sur la tête et des trous sur le crâne qui lui permettent de laisser échapper de la fumée lorsqu’il est en colère.

Il a le même type d’oreilles que Freeza et des trous le long des bras également.

Il porte un gilet noir qui lui donne une allure orientale tel un génie de la lampe, une cape violette, une grosse ceinture sur laquelle on retrouve le symbole « M » comme « Majin« , un gros pantalon bouffant et des gants et une paire de bottes dorés.

À sa toute première apparition on découvre un gros bonhomme rose aux yeux bridés et au sourire large. Ceci colle parfaitement avec son caractère enfantin, mais ne le rend pas effrayant à la base.

Cela est d’ailleurs un avantage pour lui puisqu’en le jugeant sur son apparence ses adversaires ont tendance à le sous-estimer.

Première apparition de Boo dans l'anime

Première apparition de Boo dans l’anime

La première fois que Son Gohan voit Majin Boo il dit qu’il l’imaginait plus grand (bien qu’il le soit déjà beaucoup) et qu’il ne le sent pas aussi redoutable qu’on le dit. Dābura le sous-estime lui aussi en le prenant pour un parfait débile, ce qui lui coûta la vie.

Majin Boo mécontent

Majin Boo mécontent

Lorsqu’il s’énerve, Majin Boo laisse apparaître ses yeux en amande lui donnant un air effrayant. C’est seulement à ce moment-là qu’il laisse apparaître sa vraie nature de démon et que ses ennemis le craignent vraiment.

On notera que dans l’œuvre originale, Majin Boo a la langue bleue tandis que dans l’anime elle est rose, ce qui le rend un peut plus proche de nous, humains. Les couleurs froides accentuent son statut de démon.

À l’origine, Akira Toriyama hésitait à donner une apparence effrayante à son Majin, collant d’avantage avec son statut de démon. Mais il a finalement opté pour le contraste parfait en le rendant plus rondouillard synonyme d’une bonhomie feinte.

Dans l’histoire, cette apparence est expliquée par le fait que Majin Boo pur, qui est le Majin Boo originel, a absorbé le grand Kaiōshin et a prit ses traits et ses principales caractéristiques, à savoir ceux d’un gros bonhomme aux yeux plissés qui ne pense qu’à manger.

Ébauches de Majin Boo par Akira Toriyama

Ébauches de Majin Boo par Akira Toriyama

Sur les ébauches de Majin Boo que l’on retrouve dans le Daizenshū 4, on peut ainsi voir les quelques essais qui ont été réalisés par l’auteur avant de parvenir à trouver l’apparence finale du Majin. À un certain stade il ressemblait fort à l’image que l’on a d’un extraterrestre, tandis qu’à une autre il ressemblait simplement à un gros fantôme.

Ses apparences maigres rappellent étonnamment Majin Boo purement maléfique et Majin Boo maléfique qui sont justement les formes suivantes de Boo, une fois qu’il s’est séparé de son côté maléfique et une fois que celui-ci l’a absorbé.

Dans une interview de l’auteur que l’on retrouve dans le Shenron Times du 1er Daizenshū, on apprend que l’apparence de Majin Boo s’inspirerait de celle de Fuyuto Takeda, l’éditeur d’Akira Toriyama à l’époque de la publication de la saga Majin Boo dans les pages de Weekly Shōnen Jump.

 

Personnalité

Boo détruit tout sur son passage

Boo détruit tout sur son passage

Malgré le fait qu’il soit l’ultime ennemi du manga Dragon Ball et le démon le plus terrible de l’Univers, Majin Boo est souvent vu en train de s’amuser comme un gamin comme lorsqu’il détruit tout simplement pour s’amuser ou qu’il découvre des choses qu’il ne connaît pas, comme la notion d’argent par exemple.

Avant d’absorber le grand Kaiōshin, Majin Boo n’obéissait même pas à son maître Bibidi. Il n’en faisait qu’à sa tête et détruisait tout simplement pour le plaisir. Plaisir qu’il retrouve après avoir ressuscité sur Terre, mais il reste plus mesuré puisque son caractère a changé sous l’influence du grand Kaiōshin est qu’il est maintenant devenue beaucoup plus dépendant de son maître. Bibidi lui avait promit que s’il lui obéissait il lui donnerait tout ce qu’il veut à manger. Babidi, quant à lui, se sert de la peur de Boo d’être à nouveau emprisonner dans son cocon pour le manipuler. Mais cette menace ne durera qu’un temps.

Le sourire sadique du démon

Le sourire sadique du démon

Bien qu’il soit dépeint comme un idiot qui s’amuse comme un gros bébé, son côté maléfique est cependant une évidence. On le découvre d’avantage lorsque ses yeux s’écarquillent et qui laisse apparaitre un sourire sadique, signe qu’il prend plaisir à faire le mal

Au début, il prend plaisir à prendre la vie d’autrui sans aucun remord, car il considère cela comme un jeu. Après sa rencontre avec Mr. Satan il comprend que tuer est mal et jure de ne plus ôter la vie de quiconque.

En effet, bien qu’il était un meurtrier de masse, il apprend la morale (dont il était totalement dépourvu) auprès de Satan et explique qu’il tuait simplement pour le plaisir et parce Bibidi et Babidi l’avaient influencé sur cette voie.

Lorsqu’il combat, on le voit parfois utiliser son immense taille pour bloquer ses adversaires et les intimider. Notamment dans l’anime lorsqu’il fait face à Kaiōshin ou à Son Gohan.

Majin Boo promet qu'il ne tuera plus

Majin Boo promet qu’il ne tuera plus

Extrêmement colérique, il s’emporte rapidement lorsqu’on se moque de lui. Qu’il s’agisse de son apparence ou de sa personnalité, il ne supporte pas qu’on dise du mal de lui et est prêt à anéantir toute personne qui l’insulte.

Ce Majin Boo est la forme de Boo la plus innocente et bonne qui soit. Avant de relâcher son côté maléfique, il se bat perpétuellement avec lui, en son fort intérieur, sous l’influence du grand Kaiōshin qui le pousse à s’adoucir.

Lorsqu’il se fait absorber par son alter égo maléfique, Majin Boo bon est dominé et ne parvient quasiment pas a exister au sein de la nouvelle entité qu’est Majin Boo maléfique, si ce n’est en le freinant lorsque celui-ci tente de s’en prendre à Satan.

Lorsqu’on parle de ses points faibles on ne peut que noter son formidable appétit et son grand intérêt pour les sucreries.

Quand il n’est pas rassasié, il lui arrive de transformer une ville entière remplie d’humains en bonbons ou en chocolat pour les manger.

Il ne dort que quelques secondes, ce qui lui suffit amplement pour faire une nuit complète et est totalement naïf de manière générale à tel point qu’il ignora totalement les tentatives de Mister Satan pour le tuer.

 

Combats

Dragon Ball Super

  • Majin Boo VS Beerus
  • Majin Boo VS Basil

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (La grande encyclopédie) (1996)
[2] Dragon Ball GT épisode 32 : « Rends-moi Gokū ! Oob, le guerrier de la colère » (08 janvier 1997)