Démons

Les Démons ne constituent pas une race dans Dragon Ball. C’est plutôt un regroupement de plusieurs espèces que nous avons volontairement réunis sous cette appellation, afin de mieux pouvoir les distinguer.

 

Clan des démons (Mazoku)

Dans l’œuvre originale

Le clan des démons dans Dragon Ball

Le clan des démons dans Dragon Ball

Il s’agit du tout premier groupe de démons introduit dans Dragon Ball. Dans l’œuvre originale les seuls Mazoku (魔族) sont Piccolo Daimaō et ses sbires, tandis que l’anime nous en présente d’autres comme avec Garlic Jr. et ses hommes ou encore Slug et les siens. Ceci a eu pour effet de créer l’une des plus grosses confusion existante au sujet de l’origine de ces démons dans Dragon Ball. Ainsi, dans l’œuvre originale les seuls membres du clan des démons qui apparaissent sont Piccolo Daimaō, Piano, Tambourine, Cymbal, Drum et Ma Junior.

Une de leur particularité étant que les âmes des personnes qu’ils ont tués ne peuvent rejoindre l’autre monde et sont condamnés à errer éternellement.

Ces démons ont aussi la capacité de détruire le Kinto-Un (réputé indestructible) grâce à leur Ki, là où une arme normale n’y parviendrait pas.

Piccolo donnant naissance à Drum

Piccolo donnant naissance à Drum

Akira Toriyama n’a jamais révélé explicitement ce qui faisait que tel ou tel individu était un membre du clan des démons ou ne l’était pas. On sait que Piccolo Daimaō est la partie maléfique de l’enfant de Katats (la partie bonne étant Dieu) et qu’il représente donc une entité totalement malfaisante. Il est probable que cette qualification soit une partie de l’énigme.

Piccolo (Ma Junior), la réincarnation de Piccolo Daimaō, s’étant quelque peu assagit à l’époque de l’arrivée de Raditz sur Terre, il perdit ses caractéristiques de membre du clan des démons et l’âme de Raditz pu rejoindre l’autre monde, après qu’il ait été tué par le Makankōsappō de Piccolo.

Là où Piccolo Daimaō et son fils ressemblent à des Nameks ordinaires, les sbires nés de la bouche de Piccolo Daimaō, eux, arborent des aspects différents. Ceci s’explique cependant par le fait que Piccolo Daimaō peut leur donner l’apparence qu’il souhaite (comme il le fait avec Cymbal, où il choisit de lui donner l’aspect d’un dragon pour qu’il puisse voler). Toutefois, on ne sait pas si cette capacité est propre à Piccolo Daimaō et à son statut de Namek démoniaque ou si tous les Nameks peuvent choisir l’apparence de leur progéniture.

Le fait que Piccolo soit en réalité un Namek, et donc un extraterrestre, et non un démon au sens propre du terme rajoute de la confusion à tout ça. D’autant que, bien que différent de la plupart des Terriens, Dieu ne s’est jamais considéré comme un démon. C’est donc uniquement son alter ego, Piccolo Daimaō, qui s’est attribué cette spécificité. En outre, il possède des capacités qui lui sont propres et qu’aucun autre Namek possède.

Dans l’anime

Garlic Jr et ses subalternes dans le premier film DBZ

Garlic Jr et ses subalternes dans le premier film DBZ

Dans l’anime, Garlic Jr. et son groupe sont également apparentés au clan des démons (Mazoku). Ceux-ci sont des extraterrestres originaires de la planète Makyō, une planète qui s’approche de la Terre tous les 5000 ans et réveil alors les esprits démoniaques de la planète bleue.

Les Makyō-seijin ont émigrés de la planète Makyō 5000 ans avant l’apparition de Garlic Jr, soit la dernière fois que la planète avait approché la Terre.

À l’Age 250, le père de Garlic Jr, Garlic, devint le disciple du précédent Dieu de la Terre, en compagnie de l’enfant de Katats. Mais il ne fut pas choisi comme successeur et débuta une rébellion contre le Dieu en place, mais il perdit et fut scellé à jamais, laissant son fils, Garlic Jr, avec le désir de le venger.

Garlic Jr répand la brume noire sur Terre

Garlic Jr répand la brume noire sur Terre

En utilisant l’Aqua Mist qui se trouve ua palais de Dieu, Garlic Jr parvient à transformer les Terriens en membres du clan des démons, après qu’ils aient inhalés la brume noire.

Ces membres du clan des démons peuvent aussi transformer d’autres personnes en démons simplement en les mordant (Ceci étant assez similaire à ce que font les vampires). En dehors de ça, leur transformation en membre du clan des démons ne semble pas leur donner davantage de pouvoir. Ils sont seulement plus réceptifs et dociles en présence d’autres démons plus puissants.

 

Slug et son groupe du clan des démons

Slug et son groupe du clan des démons

Un autre clan des démons fait sont apparition dans l’anime, avec le film Dragon Ball Z : Son Gokū, le Super Saiyan (1991). Il s’agit de Slug et de son groupe.

Ceux-ci sont encore des extraterrestres et Slug est aussi un Namek, tout comme Piccolo.

Les subalternes de Slug ont tous la particularité d’être extrêmement sensibles à la lumière du soleil, à tel point qu’ils ont besoin de recouvrir la Terre d’un épais nuage sombre pour s’en prémunir.

Slug est un être à part au sein des Nameks (un peu comme Piccolo, mais différemment), puisqu’il a subit une mutation assez rare qui lui confère un cœur maléfique, là où les Nameks sont d’ordinaires pacifistes. Allié à son immense pouvoir, cela fait de lui un Super Namek.

 

Diables

Akkuman, un diable qui apparaît dans le manga Dragon Ball

Akkuman, un diable qui apparaît dans le manga Dragon Ball

Les diables (悪魔, Akuma) sont des démons originaires de l’Enfer, dans Dragon Ball.

Akkuman est le seul et unique représentant de cette espèce dans l’œuvre originale, mais d’autres diables apparaissent dans les jeux vidéo, Dragon Ball Online et Dragon Ball Heroes.

En apparence, les diables ressemblent assez à l’image que l’on a de Satan, le diable, dans les religions. Ils ont une queue en forme de flèche, un corps sombre, des griffes, des dents pointues, des cornes et un regard malfaisant.

Les origines infernales d’Akkuman sont clairement explicitées dans le manga, lorsque celui-ci annonce à Gokū qu’il s’apprête à l’envoyer en Enfer, là où il est né. Le guide book Dragon Ball : Bōken Special nous apprend en plus qu’Akkuman a une sœur aînée et qu’elle s’appelle Majon.

Ces diables sont donc originaires de l’Enfer, ce lieu situé dans l’autre monde, juste en dessous du chemin du serpent, là où vont les âmes des êtres malfaisants. Ils diffèrent donc des autres démons d’origine terrestre, du royaume des démons, ou même des Onis qui sont les fonctionnaires de l’autre monde.

Ackman, dans le manga Go! Go! Ackman

Ackman, dans le manga Go! Go! Ackman

Notons qu’Akkuman partage son nom avec un autre personnage issu de l’Univers d’Akira Toriyama : Ackman. Ce petit diable se somme aussi « Akkuman » en japonais et est le protagoniste du manga Go! Go! Ackman. Toutefois, ces diables n’ont que leur nom en commun, puisqu’ils ne se ressemblent pas.

Le personnage de Chivil, issu du manga Dr Slump est aussi un diable. Il apparaît d’ailleurs comme semblable à Akkuman, avec ses vêtements noirs à même le corps, ses cornes et sa queue en forme de flèche. De plus, il habite aussi l’Enfer et vient sur Terre en passant à travers un volcan, pour tenter de tuer des humains.

 

Onis

L'Oni Guide dans l'oeuvre originale

L’Oni Guide dans l’œuvre originale

Les Onis (鬼, Oni) sont des êtres du folklore nippon qui peuvent être assimilés à un mélange entre des démons et des ogres. Ils sont souvent représentés avec des cornes sur la tête, une peau rouge ou bleue, portent une peau de tigre et une immense massue avec des pointes.

Et bien dans Dragon Ball, ces Onis sont tout simplement les fonctionnaires de l’autre monde et ils sont assez similaires à l’idée que l’on a d’eux à travers le folklore nippon. Dans la mythologie bouddhiste, le Grand roi Enma est d’ailleurs assisté par un Oni. Chose que l’on retrouve donc dans Dragon Ball.

Au début de l’histoire, Oolong se transforme d’ailleurs en Oni pour tenter de terroriser le village où il rencontre Gokū et Bulma.

Dans Dragon Ball, les Oni vivent dans l’autre monde et sont de gentils démons. Ils assistent le grand roi Enma dans ses tâches et peuvent exercer diverses fonctions. Ils peuvent être guides, chargé d’accueil, ou encore gardiens.

Dans l’anime, terminent toutes leurs phrases par « oni », ce qui rend leurs apparitions encore plus drôles.

Gozu et Mezu, deux Onis de l'anime

Gozu et Mezu, deux Onis de l’anime

Toujours dans l’anime, plusieurs Onis qui n’apparaissent pas dans l’œuvre originale sont présentés. Il y a, par exemple, Gozu et Mezu, les gardiens du premier quartier de l’Enfer, nommés d’après leurs alter ego dans la religion bouddhiste.

Gozu et Mezu sont des gardiens de l’Enfer, comme il en existe plusieurs dans chaque quartier que compose l’Enfer. Ils n’ont donc rien à voir avec les diables qui vivent en Enfer ou avec les âmes qui y sont emprisonnées.

Dans le douzième film Dragon Ball Z : La fusion de la résurrection ! Gokū et Vegeta, on a l’occasion de découvrir d’autres Onis et notamment le Psyché-Oni, qui se transformera en Janemba, après l’explosion de la machine à laver les esprits.

 

La race du royaume des démons

Dans l’œuvre originale

Dābura, le roi du royaume des démons

Dābura, le roi du royaume des démons

La race du royaume des démons (魔界の種族, Makai no Shuzoku) constitue une espèce bien particulière, qui est originaire du royaume des démons, également connu sous le nom de royaume des ténèbres.

Il s’agit d’un monde situé à l’opposé de l’Univers, où règne Dābura, le roi du royaume des démons.

Dans cette dimension située en dehors de l’Univers que l’on connaît, Dābura est le plus fort représentant de sa race. Et bien qu’il soit issu de ce royaume, après sa mort Dābura aurait sûrement apprécié se retrouver en Enfer, un endroit assez semblable à son monde d’origine. C’est pourquoi Enma décida de l’envoyer au paradis à la place.

En dépit de cela, l’Enfer et le royaume des démons sont deux mondes bien distincts. Le royaume des démons fait partie du monde des vivants, tandis que l’Enfer est situé dans l’autre monde.

dabura-in-dragon-ball-manga

Dans le guide book Super Exciting Guide : Character Hen, sorti en 2009, Toriyama révèle que le royaume des ténèbres est dirigé par les Makaiō et Makaiōshins, qui règnent sur les démons et sont les opposés des Kaiōs et Kaiōshins. Ceux-ci sont des Shinjins mauvais, mis à l’écart au royaume des démons. Mais on ne sait pas, en revanche, comment ils deviennent des Makaiōs ou des Makaiōshins.

Bien que le terme de Makaiō (魔界王) puisse être associé à Makai no Ō (魔界の王), qui dans les deux cas signifie « roi du royaume des démons », et ferait donc référence à Dābura, on ne sait pas qui pourrait être un Makaiōshin.

Dans l’anime

Dans la série TV Dragon Ball, on pouvait déjà voir des représentants de l’espèce du royaume des démons, durant l’Arc de l’entraînement solitaire de Son Gokū.

Shura, dans l'épisode 081 de Dragon Ball

Shura, dans l’épisode 081 de Dragon Ball

Dans cet épisode, Gokū traverse un village qui est continuellement envahit par les démons. Shura, le leader de ces démons, a ouvert la porte qui mène au royaume des démons et sépare donc le royaume et la Terre et a placé son épée de manière à bloquer la porte. Ainsi, les démons peuvent aller et venir entre les deux mondes, comme bon leur semble.

Afin de secourir la princesse Mīsa, enlevée par Shura, Gokū se rendra au royaume des démons, où il rencontrera Gora et Mera, qui l’aideront à saisir sa chance contre Shura et à libérer la princesse.

Dans les jeux vidéo

Towa et Mira dans DB : XenoVerse

Towa et Mira dans DB : XenoVerse

Beaucoup plus récemment, les jeux vidéo exploitent enfin la race du royaume des démons et de nombreuses nouvelles histoires se déroulent dans ce royaume au sein du jeu Dragon Ball Heroes.

Avec Dragon Ball Online et Dragon Ball : XenoVerse on a pu découvrir la sœur de Dābura, Towa, et son mari, Mira. Ces deux démons viennent de l’Age 850, époque à laquelle le royaume des démons est scellé et c’est la raison pour laquelle ils cherchent à libérer le sceau du royaume afin de semer le chaos dans l’Univers.

Towa parviendra à réunir l’ADN de nombreux combattants et donc de nombreuses espèces pour donner naissance à l’Humain Artificiel Mira, avec qui elle aura un enfant, baptisé Fu. Celui-ci aura d’ailleurs une énorme influence sur le futur.

 

Majins (sorciers)

Dans l’œuvre originale

Majin Boo, dans l'oeuvre originale

Majin Boo, dans l’œuvre originale

Le principal représentant des Majins (魔人, Majin) dans Dragon Ball n’est autre que Majin Boo.

Cet être existe depuis des temps immémoriaux et alterna entre périodes de chaos et périodes d’hibernations, avant d’être utilisé par Bibidi environ 5 millions d’années avant l’Age pour tuer les Kaiōshins.

Ce Majin est un monstre à la peau rose, capable de se régénérer et d’absorber d’autres formes de vies pour s’emparer de leur pouvoir. Il peut ainsi gagner en puissance et acquérir diverses caractéristiques qui leur était propres.

Dans l’œuvre originale, Majin Boo est le seul être du groupe de Babidi a être appelé « Majin ». Malgré cela, depuis quelques années déjà les fans et diverses adaptations officielles des produits dérivés de Dragon Ball ont eu tendance à appeler « Majin » tout être possédé par Babidi, bien qu’ils n’en soient pas. Yakon est, par exemple, une bête démoniaque (魔獣, Majū) et la plupart des guerriers possédés par Babidi prennent le nom de « roi de la destruction » (破壊王, Hakai Ō) au Japon.

En dehors de Boo, il semble exister d’autres Majins, puisque même Son Goten et Trunks connaissent cette appellation, utilisée au Japon pour désigner des sorciers, des magiciens ou tout autre personne du même genre qui posséderait des pouvoirs surnaturels.

Dans l’anime

Les Majins dans le 2ème film Dragon Ball

Les Majins dans le 2ème film Dragon Ball

Ce terme apparaît pour la première fois dans l’anime, avec le film Dragon Ball : La princesse endormie du château des dieux-démons, où le cœur de l’histoire se déroule dans le château des dieux-démons (魔神城, Majinjō).

Bien que le château porte le nom des Dieux-Démons, Majin (魔神), ici ce qui nous importe c’est les habitants de ce château qui sont tous appelés « Majin » (魔人), de la même manière que Majin Boo, par exemple. Autrement dit, des êtres démoniaques aux pouvoirs surnaturels.

Dans les jeux vidéo

La race Majin dans Dragon Ball : XenoVerse

La race Majin dans Dragon Ball : XenoVerse

D’autres Majins qui ne s’apparentent pas à Majin Boo apparaissent dans les jeux vidéo, comme par exemple Majin Ozotto, l’ennemi principal du jeu d’arcade Dragon Ball Z : V.R.V.S, ou encore les Majins du jeu vidéo Dragon Ball Z : Saiyajin! Raishū (Attack of the Saiyans), qui sont Gogyo Majin, Ensei Majin, et Spring Majin.

Depuis 2010 et le jeu vidéo Dragon Ball Online, l’espèce des « Majins » a officiellement sa place dans l’Univers de Dragon Ball, puisque le jeu révèle que Mr. Boo a créé Miss Boo, sa moitié féminine, et donna naissance à Baby Boo et à la race des Majins, qui habite maintenant sur Terre. Vers l’Age 1000, les Majins sont devenus nombreux et il est possible de jouer avec eux au sein du jeu Dragon Ball Heroes.

Le jeu vidéo Dragon Ball : XenoVerse, et le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes, prendront la même directions et proposeront à leurs tours des avatars de la race Majin apparenté à Majin Boo.

 

Majins (Dieux-Démons)

Dans l’anime

Lucifer, le seigneur du château des dieux-démons

Lucifer, le seigneur du château des dieux-démons

Cette espèce n’apparaît que dans l’anime, toujours avec le film Dragon Ball : La princesse endormie du château des dieux-démons. Bien que les êtres démoniaques qui peuplent ce château soient appelés « Majins » (écrit comme ça : 魔人, littéralement : « personne maléfique ») et soient apparentés aux êtres surnaturels, sorciers et autres magiciens, il ne faut pas oublier que le château est celui des Dieux-Démons (« Majin », écrit comme ça : 魔神).

Il est fort possible que Lucifer soit le fameux Majin (魔神) de ce château, comme l’indique le titre du film. Et ce, bien que Lucifer se présente uniquement comme étant le seigneur du château. Les guide books ne précisent aucunement sa véritable nature, tout comme le long métrage, par ailleurs.

Dans les jeux vidéo

Majin Demigra dans Xenoverse

Majin Demigra dans Xenoverse

Dans les jeux vidéo, Demigra, l’un des antagonistes du jeu Dragon Ball : Xenoverse, est le premier représentant connu des Dieux-Démons à apparaître officiellement.

Cependant, au départ on pouvait encore se poser la question de son véritable statut, puisqu’il s’est auto-proclamé « Majin » (Dieu-Démon) d’après la Kaiōshin du Temps et qu’autrefois il n’était qu’un simple sorcier originaire du paradis.

Le passé de Demigra est évoqué par la Kaiōshin du Temps dans Dragon Ball : Xenoverse, mais il est surtout développé à partir de 2016 et de la God Mission 7 de Dragon Ball Heroes, où l’on apprend l’origine de Demigra et qui il était avant de devenir « Majin Demigra ».

Par la suite, Demigra acquiert définitivement le pouvoir d’un Majin (Dieu-Démon) et devient le dieu du royaume des ténèbres.

Majin Towa dans Super Dragon Ball Heroes

Majin Towa dans Super Dragon Ball Heroes

Dans le même temps, l’armée du royaume des ténèbres renforce ses membres et Towa devient à son tour une Majin (Déesse-Démone), puis c’est au tour de Gravy et Poutine, et enfin Dābura. Lorsque Xeno Majin Boo absorbe Xeno Majin Dābura il devient aussi un Dieu-Démon, du même coup.

Dans la 4ème série de Super Dragon Ball Heroes, Mechikabura, le souverain du royaume des ténèbres, apparaît même accompagné par Salsa, un jeune Majin (Dieu-Démon) aux pouvoirs redoutables.

Tous les Dieux-Démons apparaissant dans ces jeux vidéos ont pour point commun d’être des démons devenus des dieux, arborant des marques sur le visage et portant des boucles d’oreilles semblables à des Potaras.

 

Gen-Majin

Le Gen-Majin, Hirudegarn

Le Gen-Majin, Hirudegarn

Gen-Majin (幻魔人) est un terme utilisé pour qualifier Hirudegarn, l’ennemi principal du 13ème film Dragon Ball Z : Ryūken explsoe !! Si Gokū ne le fait pas, qui le fera ?.

Cette appellation désigne un Fantôme-Majin. Hirudegarn était autrefois une statue d’un Dieu-Démon (魔神), mais un clan de sorciers introduit de l’énergie démoniaque au sein de cette statue et permit la création de Hirudegarn.

Ce monstre est capable de s’échapper en se transformant en fumée et il possède une taille gigantesque. Il est capable de muer et d’exécuter de nombreuses attaques dévastatrices.

Le terme de « Gen-Majin » étant assez peu répandu au Japon, on peut alors observer une certaine recherche de la part du staff du film, qui a trouvé un nouveau nom pour nommer ce Dieu-Démon qui est devenu réel.

 

Yōkai

Le titre de l'épisode 004 de Dragon Ball décrit Oolong comme un Yōkai

Le titre de l’épisode 004 de Dragon Ball décrit Oolong comme un Yōkai

Le mot Yōkai (妖怪) fait référence à tout un tas de monstres et de fantômes qui hantent la mythologie japonaise. On retrouve d’ailleurs ce folklore extrêmement bien développé dans le jeu vidéo Yōkai Watch et dans de nombreuses œuvres littéraires ou cinématographiques.

Selon le contexte, le mot « Yōkai » sera traduit différemment et on pourra alors lire « monstre », « fantôme », « spectre » ou même « goblin »…

Généralement associé à des concepts ou à des éléments de la vie de tous les jours, les Yōkai s’amusent à changer de forme pour effrayer les humains.

De ce fait, dans Dragon Ball, Oolong fut considéré comme un Yōkai, bien qu’il n’en soit pas un. Sa capacité de métamorphose étant similaire à celle des Yōkai, Oolong fut prit pour un de ces démons qui effrayait la population d’un village. Alors qu’il s’agissait en réalité d’un Terrien de type animal ayant étudié les techniques de transformation à l’école des polymorphes du Sud.

Bien qu’il n’y ait pas de véritable Yōkai au sein de Dragon Ball, le manga Dragon Boy, qui fut le prédécesseur du manga à succès que l’on aime tous, contenait un Yōkai au sein de son histoire. Celui-ci était capable de changer de forme (comme Oolong) et était plutôt obsédé (toujours comme Oolong). En revanche, son apparence ressemblait davantage à celle qu’à maintenant Pu-erh.

 

Neko Majins

Les différents types de Neko Majins

Les différents types de Neko Majins

Les Neko Majins (ネコマジン, Neko Majin) n’apparaissent pas dans Dragon Ball, mais dans les mangas titrés « Neko Majin » qu’a réalisé Akira Toriyama au début des années 2000.

Un Neko Majin serait donc un chat Majin. On remarque que le nom de cette espèce est écrit en katakana (généralement utilisé pour les mots étrangers) au lieu des habituels kanji (猫魔人).

Dans ce manga de Toriyama, les Neko Majins sont donc des chats savants dont il existe de multiples espèces à travers le monde. Il en existerait environ une centaine, répartis sur le globe.

Le premier Neko Majin à apparaître est Neko Majin Mix, le deuxième est un calico nommé Neko Majin Mike et enfin, le troisième est Neko Majin Z.

Neko Majin Z, du manga du même nom

Neko Majin Z, du manga du même nom

Chacun de ces Neko Majins est très fort, mais le Neko Majin Z surpasse de loin l’entendement, puisqu’il fut entraîné par Son Gokū et est capable de se transformer en Super Neko Majin et d’exécuter le Nekohameha

Les Neko Majins tirent leur pouvoir de leur Neko Majin Ball, qu’ils gardent à l’intérieur de leur corps, mais qu’ils peuvent recracher par la bouche sous la contrainte. Une fois recrachée, ils perdent ainsi toute leur force.

Les Neko Majins ont une durée de vie extrêmement longue et peuvent même dormir pendant 30 années sans aucun problème.

Finalement, ils ont aussi un ennemi naturel, Usagi Majin, qui est une sorte de lapin aux pouvoirs surnaturels.

 

Liste des démons connus

Majins (Dieux-démons)

Race du royaume des démons

  • Gravy : Puissant sorcier et allié de Demigra.
  • Poutine : Puissante sorcière et alliée de Demigra.
  • Dābura : Roi du royaume des démons, tombé sous l’emprise de Babidi et mort durant l’Age 774.
  • Shura : Expert en arts martiaux ru royaume des démons.
  • Mera : Démon sous les ordres de Shura.
  • Gora : Démon sous les ordres de Shura.
  • Le maître du royaume des démons : Une entité mentionnée par Dābura dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Shin Budokai – Another Road.
  • Mira : Humain Artificiel Démon apparaissant dans les jeux vidéo Dragon Ball Online, Dragon Ball : XenoVerse et Dragon Ball Heroes. Il remplace Dābura à la tête du royaume des ténèbres, bien qu’il ne soit pas un pur démon du royaume.
  • Towa : Scientifique et sœur de Dābura, elle dirige l’armée du royaume des ténèbres
  • Fu : Fils de Towa et Mira. Il aura une grande influence sur le futur de l’histoire de Dragon Ball Online en grandissant.
  • Churai : Membre de l’armée du royaume des ténèbres dans Dragon Ball Online.

Diables

  • Akkuman : Le plus puissant combattant de Baba la voyante.
  • Majon : La grande sœur d’Akkuman.
  • Saiakkuman : Membre de l’armée du royaume des ténèbres dans Dragon Ball Heroes.
  • Kyoakkuman : Membre de l’armée du royaume des ténèbres dans Dragon Ball Heroes.
  • Ackman : Personnage principal de Go! Go! Ackman.
  • Chivil : Un bébé diable dans Dr. Slump.

Clan des démons (Mazoku)

Groupe de Piccolo Daimaō

Namek maléfique

Makyō-seijin

  • Personnes sous l’influence de l’Aqua Mist

Groupe de Slug

Personnages démoniaques (魔物)

Onis

Majins (sorciers)

Gen-Majin

Autres démons

  • Démons du feu : Démons faits de flammes qui apparaissent dans le jeu vidéo Attack of the Saiyans. Il existe trois types de flammes : Flamme maléfique, Flamme démoniaque, et Flamme du fourneau.
  • Démons miniatures : Petits démons apparaissant dans Attack of the Saiyans. Il en existe trois types : Démon Habitant, Démon Mystic, et Démon Noble.

Groupe de Yōmaō

Neko Majins

 

Anecdotes