Mezu

Mezu (メズ) est un gardien de l’Enfer,[1] qui apparaît dans les séries TV Dragon Ball Z et Dragon Ball Kai. Il surveille le bloc 3 du premier quartier de l’Enfer, en compagnie de Gozu.[1]

 

Vue d’ensemble

Origine du nom

C’est le nom d’un gardien des enfers dans le bouddhisme. Mezu (馬頭) signifie littéralement « tête de cheval ». Son compère n’est autre que « Gozu » (牛頭), ‘tête de boeuf’.

 

Apparence physique

Character Design de Mezu

Character Design de Mezu

C’est un Oni de couleur rouge, possédant une solide constitution. Avec ses lunettes et sa coiffure toujours nette, ce démon à l’allure d’un vrai businessman. C’est un excellent coureur, le meilleur de l’Enfer juste après le grand roi Enma. Il adore jouer à chat perché à tel point qu’il pourrait y jouer indéfiniment.[1]

Il a un visage allongé et des cheveux noirs. Mezu possède deux cornes dorées de chaque côté du crâne et possède de petits yeux ronds, ainsi qu’un petit nez courbé. Il porte en permanence un débardeur blanc sur lequel on peut lire le mot « HELL », à savoir « Enfer » en anglais et des protège-poignets rouges.

Ce gardien de l’Enfer porte un gourdin appelé Kanabō : une arme du Japon féodal souvent associée aux Onis.

 

Biographie

Dragon Ball Z

Arc Saiyans

Mezu apparaît devant Gokū

Mezu apparaît devant Gokū

Mezu apparaît en compagnie de Gozu, lorsque Son Gokū tombe en Enfer, après avoir chuté du chemin du serpent qu’il empruntait pour se rendre chez Kaiō.

Comme ils n’ont que très peu de visiteurs ayant conservé leur enveloppe corporelle, les deux gardiens du 3ème bloc du premier quartier de l’Enfer décidèrent de s’amuser un peu avec Gokū.

Après un pierre-feuille-ciseau perdu, Mezu dut se résoudre à retourner travailler, pendant que Gozu prenait du bon temps en s’amusant de la naïveté de leur visiteur.

Mais voyant que Gozu tentait de lancer Gokū à travers les nuages, Mezu se décida à intervenir. Il défia Gokū et lui proposa, s’il l’emportait, de lui indiquer la sortie pour regagner le chemin du serpent.

Gokū tente d'attraper Mezu

Gokū tente d’attraper Mezu

Le duel était en fait le jeu du chat perché (« Oni Gokko » en japonais), où Gokū devait attraper Mezu. Mais ce ne fut pas simple pour le Saiyan, car Mezu est très rapide et il le fit tourner en bourrique à travers l’Enfer.

Gokū parvint finalement à attraper Mezu, après avoir profité de sa crainte qu’il touche aux fruits de l’arbre de l’Enfer (Enseiju). Après avoir été attrapé, Mezu indiqua à Gokū le passage secret qui lui permettrait de quitter l’Enfer.

Mais avant de partir, Gokū en profita pour manger un fruit de l’Enseiju qu’il avait chapardé et regagna toute sa force. Mezu et Gozu, bien que surpris, retrouvèrent rapidement le sourire puisqu’ils venaient encore de jouer un vilain tour à Gokū en lui indiquant ce passage secret qui le fit retourner au palais du grand roi Enma et non pas sur le chemin du serpent.

 

Arc Freeza

Mezu tente de prévenir les membres de l'escadron qu'ils sont coincés en Enfer

Mezu tente de prévenir les membres de l’escadron qu’ils sont coincés en Enfer

Mezu et Gozu apparaissent près du lac de sang, durant l’Arc Freeza. Ils assistent à la chute de l’escadron spécial Ginyū dans le lac et tentent de les prévenir du fait qu’ils ne peuvent s’en échapper.

En dépit des avertissements, Reacum et ses camarades tentèrent de sortir de ce lac et ils y parvinrent finalement. Mais ils ne purent regagner la planète de Kaiō, d’où ils venaient, à cause de la barrière invisible située sous les nuages.

Ainsi, l’escadron spécial Ginyū retomba en Enfer, où ils restèrent à jamais.

 

Arc Tournoi de l’autre monde

Mezu et Gozu implorent Gokū et Paikūhan

Mezu et Gozu implorent Gokū et Paikūhan

Lorsque Gokū et Paikūhan se rendent en Enfer à la demande du grand Kaiō pour mettre fin aux méfaits de Cell, ils tombent nez à nez avec Gozu et Mezu. Ceux-ci se cachaient dans les buissons pour essayer d’échapper à Cell et ses compagnons, qui avaient pris le pouvoir en Enfer en soumettant les gardiens.

Gozu et Mezu supplièrent Gokū et Paikūhan de ne pas leur faire de mal, avant de se rendre compte qu’ils avaient devant eux le même homme que celui qui était tombé du chemin du serpent et qu’ils avaient déjà rencontré.

 

Arc Majin Boo

Mezu reconnaît Son Gokū

Mezu reconnaît Son Gokū

Gozu et Mezu assistent au combat entre Son Gokū transformé en Super Saiyan 3 et Majin Boo (pur) à travers une immense boule de cristal, en Enfer.

Comme tous les anciens ennemis de Son Gokū réunis autour d’eux, les Onis sont subjugués par ce combat.

Et en dépit de la transformation de Son Gokū – qui le changent tout de même beaucoup – Gozu reconnu le jeune homme qui était tombé du chemin du serpent il y a de cela quelques années. Mezu, quant à lui, se souvint précisément de son nom.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

 

Doublages et voix

  • Voix originales japonaise : Kōji Totani (DBZ 013), Masaharu Satō (DBZ 095-195), Daisuke Gōri (DBZ 280), Fumiya Kosugi (DBKai 152)
  • Doublages anglais :
    • FUNimation : Christopher Sabat (Arc Freeza), Mike McFarland (autres apparitions)
    • Ocean Group : Doug Parker (Arc Saiyans), Scott McNeil (Arc Majin Boo)
  • Doublage français : Eric Legrand (DBZ 013-095), Georges Lycan (DBZ 195-280), Marc Bretonnière (Kai 159)
  • Doublage latino américain espagnol : Gerardo Reyero
  • Doublage brésilien portugais : Aníbal Munhoz, Cassius Romero

 

Anecdotes

    Gozu et Mezu ont souvent changés de voix

    Gozu et Mezu ont souvent changés de voix

  • Tout comme pour Gozu, dans la version originale japonaise de Dragon Ball Z, Mezu a hérité de plusieurs voix différentes. À croire qu’à chacune de ses réapparitions le staff ne se souvenait plus de qui lui avait prêté sa voix la première fois. Ceci est visible notamment dans l’épisode 095 de Dragon Ball Z, où Masaharu Satō l’incarne en lieu et place de Kōji Totani, alors qu’il était pourtant la voix de Gozu dans l’épisode 013. Masaharu Satō retrouve ensuite une nouvelle fois Mezu dans l’épisode 195, puis le personnage change à nouveau de voix, par la suite.
  • Le guide book américain Dragon Ball Z : The Anime Adventure Game, prêtait à Mezu une force de combat de 210.

 

Références