Son Gokū

Son Gokū (孫悟空) est le héros du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés du manga, Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.
De son vrai nom Kakarotto (カカロット), Son Gokū est un Saiyan de caste inférieure né sur la planète Vegeta.
Fils de Bardock et Giné, il fut envoyé sur la planète Terre peu après sa naissance, afin de la conquérir. Mais il fut recueilli par grand-père Son Gohan qui l’éleva comme un Terrien.
Il apprit les arts martiaux et grandit seul au mont Paozu. Au début de l’histoire il rencontre une jeune fille de la ville, Bulma, qu’il accompagne dans un voyage à la recherche des 7 Dragon Balls, boules magiques capables d’exaucer n’importe quel souhait.
Par la suite, il se mariera avec Chichi et aura deux fils, qu’ils baptiseront Son Gohan et Son Goten. À la fin de la série, Gokū est grand-père d’une petite Pan.

Je suis un Saiyan élevé sur Terre, venu pour te vaincre… Possédant un cœur paisible, la violente colère a réveillée en moi le légendaire guerrier : Je suis Son Gokū, le Super Saiyan !
Son Gokū (Dragon Ball chapitre 319)

 

Vue d’ensemble

À l’origine

Tanton, de Dragon Boy

Tanton, de Dragon Boy


Après avoir terminé Dr. Slump, en 1984, Akira Toriyama voulait débuter un nouveau manga dont le héros serait un petit garçon. Au départ, le design de Son Gokū fut basé sur Tanton, le personnage principal de son manga Dragon Boy.
Ce manga servit de prototype à Dragon Ball, de même que son autre manga nommé La grande aventure de Tongpoo. Dans ces deux mangas, le héros est un jeune garçon à la force surnaturelle, qui rencontre une jeune fille et part en quête d’aventure.

Après ces histoires, Toriyama-sensei décida de s’inspirer du légendaire roman chinois « La Pérégrination vers l’Ouest » (appelé Saiyūki, en japonais). « Son Gokū » est justement le nom japonais du roi des singes, Sūn Wùkōng, le personnage principal de cette histoire connue à travers toute l’Asie.

Son Gokū avec une apparence de singe

Son Gokū avec une apparence de singe

Son Gokū devait donc avoir une apparence de singe et être accompagné d’autres personnages inspirés de cette même histoire, comme Zhu Bajie (le cochon aux huit vœux) ou Shaseng (le bonze des sables). Toriyama décida ensuite de revenir sur une apparence humaine.
Il trouva une coupe de cheveux atypique pour son héros, une tenue de marin et une machine volante (au lieu du Kinto-Un, nuage magique de Sūn Wùkōng), qui serait son moyen de transport. Finalement, quelques éléments de « La Pérégrination vers l’Ouest » firent leur retour, comme le Nyoibō, le Kinto-Un, et la queue de singe dont est doté Gokū. Ainsi naquit le design final du héros de Dragon Ball
 

Apparence physique

Enfant

Son Gokū, au début du manga

Son Gokū, au début du manga


Du début à la fin de l’histoire, sa coupe de cheveux si particulière ne change jamais. Le fait est, qu’après leur naissance, les cheveux des Saiyans gardent la même longueur.
Gokū a donc les cheveux noirs, hérissés. Au début de l’histoire, il porte un dōgi bleu, puis le troquera contre un dōgi jaune/orangé (orange et rouge dans l’anime).
Au gré des arcs, les marques apparaissant sur son dōgi changeront. Il porte par exemple, la marque de Kamé Sennin au départ (亀, Kame ; Tortue), puis celle de Kaiō (界王, Kaiō) et enfin son propre emblème (悟, Go ; Connaissance).
Avec ces dōgi, Gokū porte des bracelets, une ceinture (ou un turban) et des bottes bleues. Enfant, il possède une queue, dû à son appartenance Saiyan. Celle-ci réagit aux ondes bruits émises par la lumière de la pleine lune et lui permet de se transformer en singe géant (Oozaru).
Il perd sa queue pour la première fois, après que Yamcha et Pu-erh lui ait coupé, lorsqu’il ravageait le château de Pilaf. Elle repoussera ensuite durant la 21ème édition du Tenka Ichi Budōkai, puis sera arrachée par son grand-père, Son Gohan, durant le combat qui l’opposait à ce dernier, au palais de Baba la voyante. Trois ans après, sa queue a déjà repoussée depuis longtemps lorsque Gokū se présente au 22ème Tenka Ichi Budōkai.

Finalement, après sa victoire sur Piccolo Daimaō, Gokū se rend au palais de dieu pour y suivre son entraînement. Là-bas, Dieu (Kami-sama) décide de lui supprimer définitivement la queue jugeant que sa transformation les nuits de pleine lune pouvait être trop dangereuse. Depuis cette époque Gokū ne porte plus de queue.

Adulte

Son Gokū à l'âge adulte

Son Gokū à l’âge adulte

Lorsqu’il réapparaît après trois années d’entraînement, il est méconnaissable, puisque maintenant devenu adulte. Durant l’âge adulte, Son Gokū ne change pas radicalement physiquement, à part quand il se transforme en Super Saiyan.
Au début de l’histoire, Akira Toriyama dessinait ses personnages plutôt ronds, alors que plus l’histoire avançait, plus les traits devenaient anguleux.
C’est pour ainsi dire ce qui fait la plus grande différence entre Gokū dans ses jeunes années (plutôt ronds) et Gokū à la fin de l’histoire (plus mince et musclé).
Tout au long de l’histoire de Dragon Ball, l’apparence de Gokū ne change pas vraiment, bien qu’il grandisse sensiblement.
Cependant, lorsqu’il se transforme en Super Saiyan, ses yeux tournent au vert, puis ses cheveux deviennent blonds et se dressent sur la tête.
Sous la plupart des étapes du Super Saiyan, son apparence ne change pas beaucoup, mais lorsqu’il devient un Super Saiyan 3 il devient totalement méconnaissable, si bien que ses proches qui assistent au combat entre lui et Majin Boo, peinent à le reconnaître.
Diverses apparences de Son Gokū

Diverses apparences de Son Gokū

Sous cette transformation de Super Saiyan 3, Gokū a toujours les cheveux dorés et les yeux verts, mais il a maintenant des pupilles noires dessinées au milieu des iris, il n’a plus de sourcils et a de très longs cheveux, avec une seule mèche sur le front.
Dans la série TV Dragon Ball GT, Gokū rajeunit et retrouve son apparence d’enfant, comme au début de la série Dragon Ball. Mais lorsqu’il se transforme en Super Saiyan 4 il redevient adulte et son corps, musclé, est recouvert de poils rouges. Ses cheveux noirs dépassent sa nuque et retombent sur ses épaules, ses yeux sont dorés mais ils ont un contour rouge.
Sous cette forme de Super Saiyan 4, Gokū possède une queue, un turban bleu autour de la taille, des bracelets bleus aux poignets, un pantalon jaune, un tissu blanc autour des chevilles et des bottes noires.
Lorsqu’il devient Super Saiyan God, Gokū retrouve une apparence similaire à son apparence normal. Il diffère simplement par la couleur de ses cheveux et de ses yeux, qui deviennent rouges, et par sa musculature qui diminue. Gokū apparaît ensuite en Super Saiyan God Super Saiyan, après avoir maîtrisé son pouvoir divin. Sous cette forme, il a l’apparence d’un Super Saiyan, mais avec des cheveux et des yeux bleus.

Xeno Gokū

xeno-gokuuVers l’Age 801, à l’époque où Gokū mènera son combat final contre Vegeta d’après la chronologie du jeu vidéo Dragon Ball Online, il porte un vêtement noir près du corps, un dōgi rouge semblable à un long manteau, une ceinture bleue à laquelle est attaché un sac contenant des Senzus et il porte son Nyoibō accroché dans le dos.
Sous cette apparence tout spécialement créée pour le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes, Gokū est baptisé Xeno Gokū (悟空:ゼノ, Gokū: Zeno).
Il rejoint la Time Patrol pour combattre Demigra au royaume des Ténèbres à partir de la God Mission 9.
 

Personnalité

Gokū relativise la perte de sa queue

Gokū relativise la perte de sa queue


Connu pour son caractère joyeux et énergique, Gokū adore la compétition et en particulier affronter des adversaires puissants. Il a aussi un très gros appétit.
Doté d’une intuition remarquable et sait voir le bon côté d’une personne en dépit de ses actions, même si sa capacité à pardonner facilement à ses adversaires est parfois critiquée comme étant excessive (certains des adversaires qu’il a affronté ont tenté de se venger après qu’il les ait épargnés).
Sa puissance incroyable est simultanément maîtrisée et renforcée par sa grande loyauté et son sens moral. Très naïf, dans son enfance il est souvent perçu à tort par les autres comme quelqu’un de stupide. Mais une fois qu’il a une compréhension de base des choses, il apprend très vite.
Son Gokū faisant Pan-Pan à Chichi

Son Gokū faisant Pan-Pan à Chichi

Sous l’influence de son maître Kamé Sennin, puis de sa femme, Chichi, son intelligence et sa connaissance du monde se développèrent.
Sa capacité la plus remarquable est sa volonté de réussir et de sans cesse repousser ses propres limites. Il n’abandonne jamais, même quand tout semble désespéré.

Durant son enfance, un gag récurent dans la série faisait que Gokū était incapable de faire la différence entre un garçon et une fille, sans avoir de contact physique (en faisant « Pan-Pan ») pour confirmer ou infirmer le genre de la personne.
Ceci est dû au fait, qu’il a grandi à la montagne et n’a jamais vu d’autres humains que son grand-père adoptif.
En grandissant, il parvient fort heureusement à faire la différence. En outre, dans sa jeunesse il ne semblait pas comprendre le concept de pornographie, comme lorsque Bulma découvre les magazines cochons que son père gardait dans une capsule Hoï-Poï ; Gokū qui tombe sur ces magazines, se demande alors pourquoi les filles sont nues alors qu’elles ne prennent pas leur bain.

Le redoutable appétit de Gokū

Le redoutable appétit de Gokū


Même s’il est très fort, Gokū n’est pas invincible pour autant. Il a d’ailleurs deux faiblesses majeures. La première, est sa queue, qui, lorsqu’on tire dessus, lui fait perdre toute sa force.
Il s’agit-là d’un trait que partagent tous les Saiyans à la naissance. Sa seconde faiblesse est son gros appétit insondable. Non seulement ce qu’il avale serait presque impossible pour un humain normal, mais s’il ne se nourrit pas à intervalles réguliers, il manque d’énergie et devient alors trop faible pour combattre. Cette faiblesse n’a jamais été vaincue et Gokū a d’ailleurs failli se faire tuer par Tambourine à cause de cette perte d’énergie. En revanche, cet appétit d’ogre peut également s’avérer être très utile, comme lorsque Gokū est endormi par Jackie Chun lors du 21ème Tenka Ichi Budōkai, Bulma réussi à sauver Gokū de la défaite en lui criant que le dîner était prêt, ce qui le réveilla aussitôt !
La colère du Super Saiyan, Son Gokū

La colère du Super Saiyan, Son Gokū

Gokū a perdu son féroce caractère Saiyan après un choc à la tête, lorsqu’il était bébé. C’est Kamé Sennin qui lui révéla cette histoire à l’occasion de l’arrivée de son frère, Raditz, sur Terre.
Fier d’avoir été élevé sur Terre, Gokū s’est toujours considéré comme Terrien et a toujours rejeté son appartenance Saiyan, car il pense que c’est une race de tueurs vicieux et égoïstes.
Il embrasse finalement son héritage Saiyan après avoir entendu les derniers mots de Vegeta lors de la bataille contre Freeza, sur la planète Namek. Il jure alors de battre Freeza afin de venger les Saiyans et tous les autres innocents que le monstre avait tué.
Prêt à tout pour protéger sa planète et ses amis, la première fois qu’il se transforme en Super Saiyan, il délaisse son côté jovial et est envahi par la colère, la tristesse et la haine. Il retrouve ses instincts Saiyan et sa manière de parler change également. Par la suite, il apprendra à maîtriser cette transformation et cet état ne sera plus un obstacle à son humanité.
Grâce au Tenka ichi Budōkai, Gokū se fait une renommée dans le monde des arts martiaux. Il est reconnu comme le vainqueur de la 23ème édition et comme un ancien champion du monde. Même les actuels champions, comme Mister Satan, connaissent ses exploits. Anonymement, Gokū a aussi été porté en triomphe après sa victoire sur Piccolo Daimaō, qui sauva le monde du chaos. Le roi de la Terre se souvient d’ailleurs encore du visage de ce petit garçon qui un jour sauva le monde.
 

Biographie

Enfance

Gokū bébé dans Dragon Ball Minus

Gokū bébé dans Dragon Ball Minus


Kakarotto est un Saiyan né durant l’Age 737 sur la planète Vegeta.
Fils de Bardock, guerrier de caste inférieure, et de Giné, décédée peu après sa naissance, il fut envoyé sur la Terre alors qu’il était encore bébé, pour la conquérir. Les Saiyans comptaient sur la lune pour transformer ce petit bébé en singe géant, capable de conquérir la planète en quelque mois.
Dans le chapitre bonus Dragon Ball Minus, Kakarotto est envoyé sur Terre par ses parents, Bardock et Giné, qui tentent de le protéger de l’invasion de Freeza, prévue par Bardock.
Kakarotto est alors un jeune enfant, tout à fait conscient du monde qui l’entour, qui embarque à bord d’un pod spatial Saiyan pour la planète Terre.
Kakarotto dans son pod spatial

Kakarotto dans son pod spatial

On peut voir Bardock et Giné faire leurs adieux à leur fils cadet, tandis que celui-ci porte une armure de combat, tenue traditionnelle des Saiyans pour partir au combat.
Dans l’anime, le TV Special dédié au père de Son Gokū, sorti en 1990, prenait le parti de faire de Kakarotto un bébé qui venait à peine de naître et qui fut envoyé sur Terre par l’armée Saiyan, afin d’aller la conquérir.
Bardock n’avait aucune affection pour Kakarotto et trouvait même que sa force de combat ridicule faisait de lui un bon un rien qui finirait dans la caste inférieure.
Bardock croise son fils dans l'espace

Bardock croise son fils dans l’espace

Finalement, Bardock gagna le don de pré-connaissance et put connaître l’avenir de son fils, qui allait le venger de Freeza qui détruit la planète Vegeta et tua presque tous les Saiyans.
À son arrivée, le petit Kakarotto fut découvert par le vieux Son Gohan, qui le recueillit et l’éleva. Celui-ci lui lui donna même son nom (Son) et le baptisa « Gokū ».
Mais le petit Saiyan était plutôt violent et donnait du fil à retordre au grand-père Son Gohan.
Au cours d’une balade dans une vallée, le petit Gokū eu un accident et se cogna la tête. Il faillit perdre la vie, mais il survécut grâce à son incroyable vitalité.
Gokū tombe d'une falaise et se blesse

Gokū tombe d’une falaise et se blesse

Après cet évènement, le caractère violent du petit Saiyan disparut et il devint un enfant calme et joyeux. Son Gohan l’éleva alors comme son fils et lui apprit les arts martiaux.
Conscient que ce petit bébé avec une queue, semblable à un singe, était capable de se transformer en monstre géant les nuits de pleine lune, Son Gohan recommandait à Gokū de ne pas sortir lorsque la lune était pleine.
Mais un jour, le petit Gokū se transforma en singe géant et tua son grand-père par accident, puisque lorsqu’il se transforme, il perd ses esprits. Depuis ce jour, Son Gokū vécut seul au mont Paozu, dans la petite maison de son grand-père, entouré par une faune parfois hostile.
À cette époque, Gokū pensait qu’il avait été abandonné par ses parents biologiques dans la montagne, avant que son grand-père adoptif ne le découvre. Ce même grand-père était d’ailleurs le seul humain qu’il n’avait jamais vu, puisque le mont Paozu se trouve à des milliers de kilomètres de toute civilisation.

Arc Recherche des Dragon Balls

Gokū et sa rencontre avec Bulma

Gokū et sa rencontre avec Bulma


Alors âgé de 12 ans, Son Gokū fait la connaissance de Bulma, une jeune fille de la Capitale de l’Ouest, qui le renverse avec sa voiture. Celle-ci devint la première fille qu’il rencontra et également sa première amie.
Au départ, Gokū pensait avoir affaire à un monstre, quand il la vit débarquer avec sa voiture. Mais finalement, celle-ci le convint qu’elle était humaine, tout comme lui. La rencontre avec Bulma n’est pas le fruit du hasard, car celle-ci fut guidée au mont Paozu par son Dragon Radar, capable de détecter les ondes des Dragon Balls et de les tracer.
Depuis plusieurs années, Gokū était en effet en possession du Dragon Ball à quatre étoiles (Sū Shinchū), que lui a laissé son grand-père adoptif. Bulma le découvrit lorsque Gokū la guida à sa maison et c’est ainsi qu’elle lui expliqua toute l’histoire de ces boules magiques qui, une fois réunies, peuvent exaucer n’importe quel souhait. Usant de son intelligence et de son don de persuasion, Bulma réussit à convaincre le petit Gokū de l’accompagner dans sa quête à la recherche des Dragon Balls.
Kamé Sennin offre son Kinto-Un

Kamé Sennin offre son Kinto-Un

En chemin, Gokū sauve Bulma à plusieurs reprises, comme lorsqu’il terrasse un Ptéranodon à l’aide de son Nyoibō (bâton magique que lui a confié son grand-père) ou bien qu’il bat La bande des Lapins à champignon-ville.
Alors qu’ils venaient tout juste de commencer leur voyage, Son Gokū et Bulma sauvèrent une tortue de mer qui s’était perdu depuis un an, après être partie à la cueillette aux champignons. Ils la ramenèrent à la mer et furent remerciés par Kamé Sennin, le maître et ami de la tortue, qui leur offrit la Dragon Ball qu’il avait en sa possession, ainsi que son Kinto-Un (nuage magique que peuvent monter uniquement ceux qui ont le cœur pur).
Gokū affronte Yamcha dans le désert

Gokū affronte Yamcha dans le désert

Trois jours après, Gokū et Bulma débarquent à Aru Village, où ils sauvent les habitants du monstre Oolong, qui se révèle être un petit cochon qui a la capacité de se transformer en n’importe quoi. Ce même jour, une habitante du village, grand-mère Paozu, leur remet la Dragon Ball à six étoiles (Ryū Shinchū) qu’elle avait en sa possession.
Après ces évènements, Oolong accompagne nos deux héros dans leur quête des Dragon Balls. Le lendemain, ils rencontrent Yamcha et Pu-erh, deux bandits qui tentent de ravir leur argent et leurs capsules, dans le désert.
Lorsque Yamcha entend parler des Dragon Balls, il décide de tracer nos amis, afin de les leur ravir.

Gokū sympathise avec Gyūmaō

Gokū sympathise avec Gyūmaō

Deux jours après, Gokū, Bulma et Oolong débarquent au mont Fry-pan. Au sommet de cette montagne en feu se trouve le château du terrible Gyūmaō, dans lequel se trouve la Dragon Ball qu’ils recherchent. Alors que Gyūmaō apparaît et qu’il effraie littéralement Bulma et Oolong, Gokū intervient et le terrible gardien du château reconnaît alors le Kinto-Un sur lequel vol Gokū.
Gyūmaō se révèle être un ancien élève de Kamé Sennin. Il sympathise avec Gokū, ce qui étonne beaucoup Yamcha, qui surveille la scène, caché derrière un mur. Gyūmaō était en fait le second disciple de Kamé Sennin et Son Gohan était le premier disciple du vieux maître. Il charge alors le jeune garçon de lui ramener Kamé Sennin (Muten Rōshi, se son vrai nom), afin que celui-ci puisse l’aider à éteindre l’incendie qui ravage le mont Fry-pan et qu’il puisse retourner à son château.

Gokū fait la connaissance de Chichi

Gokū fait la connaissance de Chichi

En chemin, Gokū doit également retrouver Chichi, la jeune fille de Gyūmaō, qui était partie à la recherche de Kamé Sennin, un peu plus tôt. Gokū retrouve Chichi et Kamé Sennin et les ramène au mont Fry-pan. Là-bas, Kamé Sennin éteint le feu à l’aide d’un Kamehameha, mais il détruit toute la montagne par la même occasion. Bulma trouve la Dragon Ball à 7 étoiles (Chī Shinchū) parmi les décombres du château et Gokū promet à Chichi de l’épouser, bien qu’il ne sache absolument pas de quoi il s’agit. Il pense alors qu’il s’agit là de nourriture.
Alors qu’ils continuent leur périple, Gokū et Bulma atterrissent à champignon-ville. To Ninjinka, le chef de La bande des Lapins qui terrorise la ville, transforme Bulma en carotte. Mais grâce à l’aide de Yamcha et Pu-erh, Gokū bat La bande des Lapins et sauve Bulma. Il utilise ensuite son Nyoibō pour déposer La bande des Lapins sur la lune (en référence à une histoire japonaise qui veut que les lapins vivent sur la lune).
Après cette histoire, Gokū et ses amis sont attaqués par les subalternes de Pilaf ; Maï et Shū, qui dérobent les Dragon Balls qu’ils avaient en leur possession. Leur voiture détruite, Yamcha intervient et conduit nos héros jusqu’à la forteresse de Pilaf.
Gokū se transforme en singe géant et détruit le château de Pilaf

Gokū se transforme en singe géant et détruit le château de Pilaf


Sur place, nos amis tombent dans le piège tendu par Pilaf, qui réunit les 7 Dragon Balls et invoque Shenron, le dieu dragon qui exauce les souhaits. Grâce à Oolong, qui demande une culotte au dragon sacré, Pilaf ne parvient pas à faire exaucer son souhait et les Dragon Balls s’éparpillent aux quatre coins de la Terre. Pour se venger, Pilaf emprisonne le groupe dans une pièce équipée d’une vitre incassable, qui laisse passer les rayons du soleil. Nos amis auraient été condamnés à un triste sort si Gokū ne s’était pas transformé en sinhe géant et réussi à libérer, malgré lui, tout le groupe. Gokū détruisant tout sur son passage, il fallut l’aide de Yamcha et de Pu-erh pour parvenir à lui couper la queue et le faire revenir dans son état normal. Privée de sa queue, Gokū redevint humain et perdit connaissance.
À son réveil, tout le monde était libre et lui était tout nu. Oolong lui prêta sa salopette, après s’être demandé si Gokū n’était pas un extraterrestre. Suite à ces péripéties, Bulma décide de rentrer à la Capitale de l’Ouest, avec Yamcha, son nouveau petit ami. Les Dragon Balls étant inactifs pendant une année après avoir exaucés un souhait, Son Gokū décide de partir à la rencontre de Kamé Sennin pour lui demander de l’entraîner.

Arc 21ème Tenka Ichi Budōkai

Son Gokū rencontre Kuririn à Kamé House

Son Gokū rencontre Kuririn à Kamé House


C’est ainsi que Gokū se rendit à Kamé House, sur l’île de Kamé Sennin, où il demanda au vieux maître de le prendre pour élève. Celui-ci accepta à une seule condition ! Que Gokū lui ramène une jeune fille bien pulpeuse ! Cet obsédé de Kamé Sennin ferait n’importe quoi pour peloter une belle femme…
Malheureusement pour lui, Gokū a du mal à différencier les hommes des femmes et c’est aussi compliqué pour lui de savoir lesquelles sont belles ou ne le sont pas.
C’est alors qu’arrive sur l’île, un jeune garçon nommé Kuririn. Il est arrivé en barque, depuis un village de l’Est, pour demander à Kamé Sennin de le prendre comme élève. Après un présent bien sympa, Kamé Sennin décide d’y réfléchir à condition que le petit chauve lui ramène une jeune fille.
Gokū et Kuririn partent donc à la recherche d’une jeune fille bien pulpeuse pour être acceptés comme élèves par le vieux maître pervers.
En chemin, ils tombent sur Lunch, une jeune fille qui change de personnalité lorsqu’elle éternue. Celle-ci était en fuite après avoir cambriolée une banque. Gokū se débarrasse des policiers qui la poursuivaient et sauve la jeune fille. Les deux garçons la ramènent alors à Kamé House et ont la joie de constater qu’ils sont acceptés comme disciples de Kamé Sennin !
Son Gokū affronte Jackie Chun, en finale

Son Gokū affronte Jackie Chun, en finale

Afin de pouvoir participer au Tenka Ichi Budōkai, championnat du monde des arts martiaux, qui se déroulera dans huit mois, Son Gokū et Kuririn commencent un entraînement draconien sur une île plus grande.
Après huit mois, les résultats sont incroyables et nos deux jeunes héros participent au Tenka Ichi Budōkai. Gokū réussi à se hisser jusqu’en finale, après avoir gagné ses combats de phase finale, contre Giran et Nam.
Malheureusement, il perd en finale contre Jackie Chun, qui n’est autre que son maître, Kamé Sennin, déguisé pour participer au tournoi sans être reconnu. Ce dernier voulait démontrer à ses élèves qu’il y a toujours plus fort qu’eux en ce monde et qu’ils doivent toujours continuer à s’entraîner.
Après avoir retrouvé ses amis, Bulma, Yamcha, Pu-erh et Oolong, lors de ce tournoi, Gokū décide de partir à la recherche de la Dragon Ball à quatre étoiles, souvenir de son grand-père, qui s’est envolé l’année précédente. Pour se faire, il emprunte le Dragon Radar de Bulma et part pour de nouvelles aventures.

Arc Armée du Red Ribbon

Gokū défait le colonel Silver

Gokū défait le colonel Silver


Sur les conseils de son maître, qui lui recommande de partir à l’aventure et de découvrir le monde, Gokū ne rentre pas à Kamé House et part à la recherche de la Dragon Ball de son défunt grand-père. Alors qu’il trouve une première Dragon Ball (Ryū Shinchū), qui n’est pas cellle qu’il recherchait, Gokū est attaqué par des soldats de l’armée du Red Ribbon, une organisation terroriste qui recherche les Dragon Balls pour dominer le monde.
Gokū bat le colonel Silver et sa troupe, mais croyant que son Kinto-Un est mort, après s’être fait tiré dessus par le bazooka de Silver, il emprunte un avion du Red Ribbon pour se diriger vers le prochain point qu’indique le Dragon Radar. Ne sachant pas piloter, le robot capsule de l’armée du Red Ribbon que Gokū a sorti par erreur, décide de le guider jusqu’à sa destination. Malheureusement, le robot gèle alors que Gokū arrive dans les régions froides du Nord, et son avion s’écrase dans les montagnes. Gokū est secouru par une petite fille nommée Suno, qui l’emmène chez elle et le réchauffe.

Gokū part à l'assaut de la Muscle Tower

Gokū part à l’assaut de la Muscle Tower

Gokū découvre alors que l’armée du Red Ribbon à enlevé le maitre du village Jingle pour forcer les villageois à recherche les Dragon Balls. Gokū décide alors de défaire l’armée du Red Ribbon pour sauver le village de la petite Suno et libérer le maire. Il s’attaque alors à la Muscle Tower, le QG de la troupe du général White.
Il bat le sergent Metallic au terme d’un combat à rebondissements, puis défait facilement le sergent-major Murasaki. Mais ce dernier, tourné en ridicule, décide de passer aux choses sérieuses en activant l’humain artificiel N°8.
Mais le cyborg ne souhaite pas combattre Gokū car il déteste la violence. Il refuse les ordres et manque de se faire exploser, mais il est sauvé par Gokū qui détruit la télécommande qui aurait provoqué l’explosion de sa bombe.
Gokū rencontre l'humain artificiel N°8

Gokū rencontre l’humain artificiel N°8

Sauvé par Gokū, l’humain artificiel se lie d’amitié avec lui. Le petit garçon ne sachant pas dire « humain artificiel N°8 », décide de baptiser son nouvel ami, « Hacchan » (contraction de « Hachi », qui signifie « huit » en japonais et du suffixe –chan).
Ensemble, ils affrontent Buyon, le monstre de l’étage secret de la Muscle Tower, puis réussissent à se défaire du général White, qui contrôle la tour. Ils libèrent le maire et Hacchan détruit la Muscle Tower.
De retour au village, Hacchan révèle qu’il gardait précieusement la Dragon Ball qu’il avait trouvé dans la région, car il savait que si l’armée du Red Ribbon mettait la main dessus, elle exécuterait les villageois. S’agissant de la Dragon Ball à deux étoiles (Aru Shinchū), Gokū décide de poursuivre sa recherche de la Dragon Ball de son grand-père. Mais comme le Dragon Radar semble cassé, il se rend à la Capitale de l’Ouest pour demander à Bulma de le réparer.

Gokū débarque à la Capitale de l'Ouest

Gokū débarque à la Capitale de l’Ouest

Gokū quitte le village Jingle et ses nouveaux amis, avec son Kinto-Un, qu’il retrouve après l’avoir appelé comme lui ont conseillé les anciens du village, qui semblent bien connaitre cet ancien mode de transport. Arrivé à la Capitale de l’Ouest, c’est le choc des civilisations pour Gokū. Il n’a jamais vu autant de monde, ni même mis les pieds dans une ville avant cet instant !
Désespérément à la recherche de Bulma, il apprend qu’il faut de l’argent pour tout dans cette société et décide d’en gagner en affrontant un combattant dans un combat de rue. Il manque de se faire ravir l’argent qu’il avait gagné, par des voyous, mais il les bat facilement.
Il remet ensuite les cent mille zénis qu’il avait gagné à la jeune fille qui lui indiqua où se trouvait un policier capable de le renseigner sur l’endroit où se trouve Bulma.
Gokū et Bulma, en route pour l'aventure

Gokū et Bulma, en route pour l’aventure

L’agent de police recherche alors l’adresse de Bulma grâce à son mini-ordinateur et décide d’emmener Gokū jusqu’au siège de Capsule Corporation, où vit la fille de l’homme le plus riche de la ville. Le policier, très suspicieux, veille à ce que les dires de Gokū soient vrais. Et ça ne tarde pas à se confirmer lorsque Bulma arrive en air-bike, de retour du lycée. Elle est surprise de trouver son jeune ami, mais ne tarde pas à réparer le Dragon Radar qu’il vient de lui rapporter. Comme elle s’ennuie, elle décide d’accompagner Gokū dans sa quête à la recherche de la Dragon Ball à quatre étoiles.
Alors qu’ils arrivent sur les lieux où se trouve une Dragon Ball, ils découvrent que celle-ci se trouverait au fond de l’océan. Ils se posent alors sur une île déserte afin de sortir une capsule qui pourrait leur être utile. Malheureusement, Bulma s’est trompé de boite à capsule et a emportée celle de son père.
Gokū révèle à ses amis que l'armée du Red Ribbon en a après lui

Gokū révèle à ses amis que l’armée du Red Ribbon en a après lui

Les magazines cochons n’étant pas très utiles pour plonger sous l’eau, Bulma décide de se rendre à Kamé House pour demander un sous-marin à Kamé Sennin. Mais entre-temps, Bulma est attaqué par l’armée du Red Ribbon et secourue de justesse par Gokū. Il s’avère en effet que la troupe du général Blue se trouve non loin de là et est également à la recherche de cette Dragon Ball.
Arrivés à Kamé House, Bulma obtient de Kamé Sennin, un sous-marin de poche qui les aidera à plonger dans les profondeurs de l’océan. Kuririn décide d’accompagner Bulma et Son Gokū dans leur recherche. Mais, alors qu’ils localisent l’entrée de la grotte des pirates, où se trouverait la Dragon Ball, les amis de Gokū ne tardent pas à comprendre qu’ils sont pris pour cible par la terrible armée du Red Ribbon !

Gokū, Bulma et Kuririn dans la grotte des pirates

Son Gokū, Bulma et Kuririn arrivent dans la grotte des pirates

S’ils avaient su, ils ne se seraient jamais embarqués dans un tel bourbier, mais Gokū ne les a évidemment pas prévenus qu’il était de temps en temps pris pour cible par cette armée qui semble vouloir réunir les Dragon Balls… À quoi bon ?
Gokū et ses amis s’introduisent dans la grotte des pirates, poursuivis par la troupe du général Blue. Grâce à l’agilité des deux experts en arts martiaux, ils parviennent à échapper à la troupe de Blue, mais doivent faire face à un robot pirate qui défend le trésor que renferme cette immense grotte. Au même moment, à Kamé House, Kamé Sennin et Lunch battent l’équipe B de la troupe de Blue, qui était venue à la rencontre du vieux maître, croyant qu’il était l’inventeur du Dragon Radar.
Dans la grotte des pirates, Gokū bat le général Blue et sauve ses amis après s’être d’abord perdu et après avoir farcit un poulpe géant. Alors que la grotte est en train de s’éffondrer suite aux combats menés, Gokū sauve une souris qui lui avait justement sauvé la vie lorsque Blue avait usé de ses pouvoirs télékinésiques pour paralyser Gokū.
Gokū a sauvé la vie de ses amis

Gokū a sauvé la vie de ses amis

Sortis de la grotte grâce à un Kamehameha de Gokū, qui propulsa le sous-marin qui était en panne d’essence, nos jeunes héros atterrissent au campement de la troupe de Blue. Bulma a tout de même réussi à sauver un diamant, peu avant l’éboulement. Comme elle est déjà très riche, elle le remet à Kuririn, qui le remettra ensuite à Kamé Sennin.
Profitant du campement désert, les jeunes voyageurs empruntent un avion de reconnaissance de l’armée pour retourner à Kamé House. Une fois sur place, la Lunch furie vole le diamant de Kamé Sennin et s’envole avec. Peu après, le général Blue, qui a survécu à l’effondrement de la grotte, fait prisonnier nos héros à Kamé House, grâce à ses pouvoirs spéciaux.
Il emporte avec lui les Dragon Balls qu’ils avaient réunis et s’envole à l’aide de son propre avion capsule ; le Rocket Thunder. C’est alors que Lunch revient, après avoir retrouvé sa personnalité douce et libère Gokū qui réussit à sauver ses amis d’une mort certaine en jetant la bombe à retardement de Blue par la fenêtre. Ne perdant pas de temps, Son Gokū s’envole à la poursuite du général Blue, à l’aide de son Kinto-Un.

Gokū à la poursuite du général Blue

Gokū à la poursuite du général Blue

Le garçon parvient à rattraper Blue et le fait s’écraser au village Penguin (lieu où se passent les aventures de Dr. Slump). Gokū rencontre Aralé et le professeur Senbei Norimaki qui répare le Dragon Radar (enfin… croit réparer le radar que son fils répare), encore une fois abimé lors des combats.
Mais le général Blue parvient à débarquer chez Senbei Norimaki et dérobe le Dragon Radar avant de tenter de voler l’avion de Senbei. grâce à l’intervention d’Aralé, le général Blue est expédié dans les airs et Gokū est sauvé. N’ayant plus de Dragon Radar puisque Blue l’avait en sa possession, Gokū est bien aidé par le petit Turbo Norimaki qui réussit à reconstruire un radar à l’identique, grâce à ses pouvoirs surnaturels.
Gokū bat le colonel Yellow et sauve Upa

Gokū bat le colonel Yellow et sauve Upa

Gokū, qui a récupéré les Dragon Balls, repart ensuite à la recherche de la Dragon Ball à quatre étoiles. Alors qu’il arrive sur la terre sacrée de Karin, il sauve un petit indien nommé Upa de son assaillant, le colonel Yellow, qui tentait de soutirer la Dragon Ball que possédait Bora, le père du petit Upa.
En guise de remerciement, Bora remet sa Dragon Ball à Gokū. Il s’agit de Sū Shinchū ! Gokū est content de retrouver le souvenir de son grand-père et croit sa quête terminée, mais c’est sans compter sur la terrible armée du Red Ribbon qui envoie un tueur à gages, Tao Pai Pai, récupérer les Dragon Balls et éliminer Gokū. Lorsque Tao Pai Pai arrive sur la terre sacrée de Karin, il tue l’indien Bora, bat Gokū grâce à sa technique du Dodon-Pa et récupère les Dragon Balls.
Gokū, frappé par le Dodon-Pa

Gokū, frappé par le Dodon-Pa


Fort heureusement, Gokū survit grâce à la Dragon Ball de son grand-père qui était sur sa poitrine et l’a protégé du coup mortel lancé par le tueur à gages. Ses vêtements ayant été abimés durant le combat, Tao Pai Pai fait une petite escale en ville, afin de se faire confectionner une tenue de rechange. Gokū en profite pour gravir la tour Karin, dont on dit que seuls les braves peuvent atteindre son sommet et boire l’eau sacrée de l’ermite qui s’y trouve.
Notre petit héros parvient au sommet de la tour et fait la connaissance de Karin-sama, le maître des lieux. Celui-ci permet à Gokū de boire la Super Eau Sacrée (Chōseisui), à condition que celui-ci parvienne à l’attraper. Au bout de trois jours, Gokū parvient à attraper la jarre contenant l’eau sacrée et la bois. Karin-sama lui apprend alors que ce n’est en fait que de l’eau ordinaire et que la vérité concernant le pouvoir que donne cette eau, réside dans l’entraînement qu’il faut subir pour parvenir à l’attraper et à la boire.
Gokū détruit la Battle Jacket de Black

Gokū détruit la Battle Jacket de Black

Ayant appris qu’il a oublié une Dragon Ball sur la terre sacrée de Karin, grâce au chef Red qui a récupéré la Dragon Radar que Blue lui a rapporté, Tao Pai Pai retourne sur les lieux de son combat et manque de tuer Upa, quand Gokū arrive juste à temps pour le sauver. Plus fort, Gokū écrase Tao Pai Pai et le laisse pour mort.
Il récupère les Dragon Balls et s’envole en direction du QG de l’armée du Red Ribbon afin de réunir les Dragon Balls qu’il lui manque pour être en mesure de ressusciter le père de son ami Upa. Sur place, il défait l’armée du Red Ribbon et remporte son combat contre l’assistant Black, qui venait de se débarrasser du chef Red, lorsqu’il apprit que celui-ci recherchait les Dragon Balls pour devenir plus grand.
Gokū est alors en possession de six Dragon Balls, lorsqu’il est rejoint par ses amis, un peu tardivement. Ceux-ci sont grandement surpris d’apprendre que Gokū a déjà renversé la terrible armée du Red Ribbon, à lui tout seul.

Arc Baba la voyante

Gokū bat La momie d'un seul coup

Gokū bat La momie d’un seul coup


Il manque encore une Dragon Ball à Gokū, avant de pouvoir invoquer Shenron pour lui demander de ressusciter Bora. Mais le Dragon Radar de Bulma ne parvient pas à la localiser. Kamé Sennin recommande alors à nos amis d’aller demander conseil à Baba la voyante, qui n’est autre que sa sœur aîné. Gokū s’envole en compagnie de Yamcha, Kuririn et Pu-erh, puis emmène Upa avec lui.
Arrivés au palais de Baba, ils découvrent que la vieille sorcière demande des sommes exorbitantes pour une voyance. Ils sont donc contraints d’affronter ses combattants personnels pour obtenir une voyance gratuite. Les premiers combats sont menés par les amis de Gokū, mais Yamcha mis à mal par Suke-san, l’homme invisible, oblige Kuririn à demander à Gokū de ramener Kamé Sennin et Bulma sur les lieux du combat. Gokū les ramène grâce à son Kinto-Un, et Kuririn les dispose de manière à permettre à Yamcha de remporter son combat.
Gokū retrouve son grand-père

Gokū retrouve son grand-père


Ce dernier perd ensuite contre La momie, aux WC des démons, mais Gokū bat facilement La momie et se retrouve confronté à Akkuman. Gokū gagne une nouvelle fois sans mal, puisqu’il est immunisé contre les attaques du démon, car il ne possède pas de vice et a le cœur pur.
Le cinquième combattant de Baba la voyante demande à ce que le combat soit mené sur le ring extérieur. Gokū affronte le combattant masqué et est mis à rude épreuve, comme lorsqu’il perd sa queue après que son adversaire lui ait arraché à force de tirer dessus. À sa grande surprise, Gokū découvre que son adversaire n’était autre que son défunt grand-père, revenu du royaume des morts grâce à une permission obtenue par Baba la voyante. Gokū est alors heureux et ému aux larmes.
Gokū invoque Shenron

Gokū invoque Shenron


Baba la voyante effectue alors la voyance promise en cas de victoire et localise la Dragon Ball manquant. Celle-ci est dans une voiture, enfermée dans un coffre empêchant les ondes d’être transmises et localisées. Gokū se rend sur le lieu désigné et découvre que celui qui possède cette Dragon Ball n’est autre que Pilaf, accompagné de sa bande. Gokū les affronte et les bats facilement. Au cours du combat, ses vêtements sont en lambeaux et Shū lui prête « gentiment » sa tenue de shinobi en échange de… de rien du tout… puisque Gokū récupère la Dragon Ball de Pilaf et sa bande et s’en va ressusciter Bora.
Une fois le père d’Upa ressuscité, Gokū attrape Sū Shinchū avant qu’elle ne parte à l’autre bout du globe et il fait ses au-revoir à son jeune ami, sur la terre sacrée de Karin, avant de repartir en direction du palais de Baba la voyante.
Là-bas, il dit au revoir à ses amis et ils décident de se retrouver dans trois ans sur l’île Papaya pour le prochain Tenka Ichi Budōkai. D’ici-là, Kamé Sennin demande à Gokū de parcourir le monde par sa seule force et de ne plus utiliser Kinto-Un.

Arc 22ème Tenka Ichi Budōkai

Gokū bat facilement Panputto

Gokū bat facilement Panputto


Alors qu’il arrive sur sa seizième année, Gokū participe au 22ème Tenka Ichi Budōkai et n’a aucun mal à passer les éliminatoires, même s’il se voit confronté au redoutable roi Chapa, connu pour avoir déjà remporté le tournoi sans jamais se faire toucher.
Gokū profite de cet affrontement pour copier la technique du Hasshuken de Chapa et dévoile son incroyable force acquise durant ces trois années d’entraînement.
Lors des phases finales du Tenka Ichi Budōkai, Gokū fait la connaissance des élèves de Tsuru Sennin (le rival de Kamé Sennin) ; Il s’agit de Ten Shin Han et Chaozu qui participent au tournoi et entendent bien le gagner.
Après un moment d’attente, puisque son combat est le dernier des quarts de finales, Gokū bat son premier adversaire du premier tour ; Panputto, en l’espace de deux secondes. Puis, il affronte Kuririn lors de la demi-finale et au terme d’un combat magistral, il l’envoi en dehors du ring ! Durant ce combat, Gokū montre toute l’étendue de sa nouvelle force acquise et bien que son meilleur ami soit devenu, lui aussi, très fort, Gokū démontre qu’il l’a déjà surpassé.
La finale : Gokū contre Ten Shin Han

La finale : Gokū contre Ten Shin Han

Il n’a presque plus de point faible puisque même sa queue n’en est plus un. Gokū ayant entraîné sa queue, il ne perdit pas ses forces lorsque Kuririn tenta de la lui serrer.
Entre temps, nos héros ont appris que Tsuru Sennin était en réalité de frère aîné de Tao Pai Pai. Ils découvrent que Chaozu sait utiliser le Dodon-Pa et que Ten Shin Han est bien décidé à venger la mort d’un de ses mentors.
En finale, Gokū affronte Ten Shin Han et perd de peu, la faute à pas de chance. Durant ce combat, Ten Shin Han se retournera contre son maître, Tsuru Sennin, qui voulait le forcer à gagner en trichant et en tuant son adversaire. Ten Shin Han refusa et sauva son ami Chaozu des griffes de son maître. Après le tournoi, Son Gokū et Ten Shin Han se saluent et ce dernier tente même de convaincre Gokū d’accepter la moitié de la récompense donnée au vainqueur du tournoi. Mais Gokū refuse.

Arc Piccolo Daimaō

Gokū découvre le corps inerte de Kuririn

Gokū découvre le corps inerte de Kuririn


Le tournoi terminé, Gokū est presque incapable de se mouvoir. Il demande à Kuririn de lui ramener ses affaires, mais son ami est assassiné par un monstre nommé Tambourine, qui vole la Dragon Ball de Gokū et récupère la liste des participants au Tenka Ichi Budōkai.
Fou de colère, Gokū se lance à la poursuite du démon, en dépit des ordres de son maître, Kamé Sennin, qui lui somme de rester. Le Dragon Radar de Bulma en main, Gokū n’a pas de mal à rattraper Tambourine à l’aide de Kinto-Un. Mais sensiblement affaibli, Gokū se fait laminer et est laissé pour mort, au milieu d’une jungle hostile, tandis que son Kinto-Un est pulvérisé. Après de nombreuses heures passées inconscient, Gokū se réveil lorsqu’il sent une odeur de nourriture. Il découvre alors un immense poisson en train de rôtir au milieu de la forêt. Il le dévore entièrement avant d’être attaqué par celui qui avait pêché ce poisson. Un jeune garçon nommé Yajirobé et qui porte une Dragon Ball autour du cou.
Gokū et Yajirobé face à Cymbal

Gokū et Yajirobé face à Cymbal


Un combat débute alors entre les deux garçons, qui comprennent rapidement que chacun d’entre eux est un adversaire de taille pour l’autre. C’est à ce moment qu’arrive Cymbal, un autre démon envoyé par un dénommé Piccolo Daimaō, qui veut récupérer les Dragon Balls. Il s’avère que Pilaf a sorti de la mer un autocuiseur qui contenait un terrible démon nommé Piccolo, qui souhaite maintenant se venger de tous les experts en arts martiaux et récupérer les Dragon Balls pour obtenir la jeunesse éternelle.
Gokū comprend que Cymbale a un rapport avec Tambourine, le meurtrier de son meilleur ami, Kuririn. Il perd au pierre-feuille-ciseau contre Yajirobé et est contraint d’assister au combat de son nouveau rival, contre le démon Cymbal. Rapidement, Yajirobé tranche Cymbal en deux, avant de le faire rôtir et de le manger. Étonnamment, Gokū n’est pas tenté par la viande du monstre et il semble avoir trouvé, en la personne de Yajirobé, quelqu’un de presque plus glouton que lui.
Gokū est trop rapide pour Tambourine

Gokū est trop rapide pour Tambourine


Gokū révèle alors à Yajirobé que tant que celui-ci portera cette Dragon Ball autour du cou, d’autres monstres viendront l’attaquer. Ca ne tarde pas à se confirmer, puisque Piccolo Daimaō envoie Tambourine se débarrasser de celui qui a éliminé Cymbal. Tambourine arrive sur les lieux du combat et découvre que Son Gokū est encore en vie.
Avide de revanche et surtout de vengeance, Gokū annonce sa victoire, maintenant qu’il a pu manger et retrouver des forces. En quelques secondes, il éclate Tambourine, avant de l’exploser avec un Kamehameha. Yajirobé rouspète, car il aurait bien voulu manger ce démon également.
Gokū face à Piccolo Daimaō

Gokū face à Piccolo Daimaō


Agacé de sentir ses démons disparaitre les uns après les autres, Piccolo Daimaō décide de se rendre en personne, sur le lieu de leur défaite. L’immense dirigeable de Pilaf apparaît alors au-dessus de la tête de Gokū et de Yajirobé, qui part se planquer lorsqu’il entend le nom de Piccolo Daimaō être prononcé par Maï au microphone. Yajirobé n’hésite même pas à remettre la Dragon Ball qu’il avait en sa possession, à Gokū, lorsqu’il comprend que Piccolo Daimaō en a décidemment après ces fichues boules magiques.
Un combat titanesque débute alors entre le vieux Piccolo Daimaō et le jeune Son Gokū. Les prouesses de Gokū étonnent tout le monde, jusqu’à son adversaire, mais le « grand roi démon » parvient à inverser la cadence lorsqu’il fait preuve de toute l’étendue de sa puissance. Gokū est laissé pour mort et Piccolo récupère la Dragon Ball à une étoile que Gokū portait autour du cou. Yajirobé parvient à réanimer Gokū après le départ du démon, en l’amenant au bord d’un ruisseau, puis, à la demande de ce dernier, il le conduit jusqu’à la tour Karin afin qu’il puisse manger un Senzu et se faire soigner.
Gokū boit la Super Eau Divine

Gokū boit la Super Eau Divine

Pendant ce temps, Piccolo Daimaō tue Kamé Sennin et Chaozu et invoque Shenron. Il obtient la jeunesse éternelle et élimine ensuite le dragon sacré. Gokū retrouve Upa et Bora au pied de la tour Karin et est conduit jusqu’au sommet de celle-ci par Yajirobé. Une fois là-bas, il est réanimé par un Senzu, puis il boit la Super Eau Divine (Chōshinsui), véritable eau magique qui a le pouvoir de révéler le potentiel enfoui de celui qui la boit.
Apprenant la mort de son maître, Kamé Sennin, Gokū se lance à l’assaut du château du roi, le King’s Castle, qu’a investi Piccolo Daimaō.
Gokū transperce Piccolo Daimaō

Gokū transperce Piccolo Daimaō


Là-bas, il sauve Ten Shin Han de justesse et élimine Drum, un autre monstre issu de Piccolo Daimaō. Au final d’un combat légendaire, Gokū transperce Piccolo Daimaō et sauve le monde ! L’information de la défaite du démon est relayée dans le monde entier. Gokū est ramené à la tour Karin par Yajirobé, où il est soigné grâce aux herbes médicinales de Karin-sama.
Mais ce qu’il ignore, c’est qu’avant de mourir, Piccolo Daimaō a pondu un œuf par voie orale, donnant naissance à sa réincarnation, qui sera destiné à le venger. Pendant ce temps, Gokū utilise son Nyoibō pour se rendre au palais de dieu, seule personne capable de redonner vie aux amis de Gokū, selon Karin-sama.
Arrivé au palais céleste, Gokū fait la rencontre de Mister Popo, puis de Dieu (Kami-sama), par qui il apprend qu’il est impossible de ressusciter ses amis. En revanche, il est possible de faire revivre Shenron, qui pourra, lui, redonner vie à ses amis. Gokū accepte de rester s’entraîner au palais céleste en échange de ce service.

Arc 23ème Tenka Ichi Budōkai

Gokū (devenu adulte) retrouve ses amis

Gokū (devenu adulte) retrouve ses amis


Trois ans après la défaite de Piccolo Daimaō, Gokū et ses amis se retrouvent à l’occasion du 23ème Tenka Ichi Budōkai. Notre héros y retrouve le fils de Piccolo Daimaō, Ma Junior, comme lui avait annoncé le Dieu de la Terre (qui n’est autre que l’alter ego bienfaisant de Piccolo).
Les amis de Gokū sont surpris par l’évolution de ce dernier, qui a beaucoup grandit durant ces trois ans. Au premier abord, ils ne le reconnaissent même pas ! De plus, Gokū n’a même plus sa queue, car Dieu le lui a retiré par précaution, puisqu’il a pensé à restaurer la lune.
Durant les éliminatoires du tournoi, Gokū aperçoit Ma Junior, alias Piccolo, et informe Ten Shin Han de son identité réelle. Au même moment, une jeune fille vient à la rencontre de Gokū, mais celui-ci ne la reconnait pas, ce qui provoque la colère de la jeune femme.
Gokū passe facilement les éliminatoires et bat même une nouvelle fois le roi Chapa en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, durant ceux-ci.
Gokū accepte d'épouser Chichi

Gokū accepte d’épouser Chichi


Lors de son premier combat en phases finales, Gokū affronte la jeune fille anonyme. Durant le combat, il apprend qu’il avait promis à cette jeune fille de la prendre pour épouse. Mais… Gokū ne sait pas ce que veut dire « prendre pour épouse ». Il demande alors à Kuririn qui tente désespérément de lui expliquer. Gokū remporte le combat très facilement et la jeune femme révèle son identité, qui n’est autre que la fille de Gyūmaō, Chichi ! Très soucieux de respecter ses promesses, Gokū accepte de prendre Chichi pour épouse et se fiance sur le ring du Tenka Ichi Budōkai.

En demi-finale du Tenka Ichi Budōkai, Gokū bat Ten Shin Han au terme d’un combat à rebondissements. Il se retrouve donc en finale, opposé à Piccolo, qui vient d’emprisonner son alter ego, Dieu, dans une fiole, après son combat contre lui dans l’autre demi-finale du championnat. Plus léger, après s’être débarrassé de ses vêtements lestés, lors de son précédent combat, Gokū entame le combat contre Piccolo, sur les chapeaux de roues.

Gokū contre Ma Junior, alias Piccolo

Gokū contre Ma Junior, alias Piccolo

Afin de libérer Dieu, Gokū force Piccolo à utiliser sa technique du gigantisme pour grandir, afin de pénétrer dans son corps et s’emparer de la fiole dans laquelle est emprisonné Kami-sama. Gokū libère dieu et reprend le combat contre Piccolo. Grièvement blessé physiquement et mentalement, le démon libère toute sa puissance en même temps que sa colère. Il fait exploser l’île toute entière, mais Gokū en sort indemne.
Il assène alors une série de coups qui mettent Piccolo K.O., avant de le finir avec un Kamehameha. Alors qu’il se croit victorieux et qu’il demande à l’arbitre de reprendre le décompte, Gokū se fait transpercer par un Kikōha de Piccolo. Le démon s’acharne sur Gokū et lui casse chaque membre, afin de s’assurer que cette fois il ne puisse plus bouger. Alors que Piccolo s’apprête à achever Gokū, ce dernier s’en tire in extremis grâce au Bukūjutsu et s’en va frapper Piccolo d’un coup de tête surpuissant qui le propulse hors de… ce qu’il reste du ring. Gokū est déclaré vainqueur et remporte le Tenka Ichi Budōkai pour la première fois ! Il vient surtout de sauver la Terre et de mettre Piccolo K.O. pour de bon. Alors que Dieu tente d’attenter à la vie de son alter ego, Gokū le stoppe dans son élan et lui explique qu’il tient à combattre à nouveau contre lui. Il va même jusqu’à lui donner un Senzu ! Piccolo jure de se venger de Son Gokū, avant de quitter les lieux. Dieu propose alors à Gokū sa place au palais céleste, mais le jeune homme refuse. Il s’envole alors avec Chichi, vers de nouvelles aventures !

 

Apparitions dans d’autres médias

Dragon Ball Z : Réunissez-vous ! Le monde de Gokū

Gokū apparaît dans ce jeu interactif qui se joue à l’aide d’une VHS et d’un Terebikko (sorte de téléphone qui se branche à un magnétoscope), afin de faire participer le téléspectateur à un quizz, tout en lui faisant revivre les aventures que lui et ses amis ont vécus dans les séries TV Dragon Ball et Dragon Ball Z.
Dans cet anime, Gokū, Gohan, Trunks du futur, Kuririn et Bulma voyagent dans le Temps à l’aide de la Time Machine afin de retourner à des périodes majeures de leurs vies. Après avoir terminé ce voyage, de retour à Kamé House, Gokū et les siens apprennent par Kamé Sennin qu’un terrible monstre est apparu près de la Capitale de l’Ouest. Ils s’y rendent aussitôt et découvrent Cell, qui vient d’acquérir sa forme parfaite.

Dragon Ball Z ~Alternatif~ Le plan d’extermination des Saiyans

Dans cette histoire découpée en deux OAVs, Gokū et Gohan apprennent par Mr. Popo qu’un gaz mortel, le Destron Gas, se répand actuellement sur Terre et va décimer toute vie. Afin de stopper ce gaz, ils se rendent d’abord à Capsule Corporation pour demander conseil à Bulma, puis se dirigent vers les générateurs de ce gaz pour les détruire, après avoir croisé la route de Piccolo. Gokū se rend au Grand Apron, où il affronte un monstre envoyé par le Dr. Raichī, un vil scientifique Tsufur qui souhaite ce venger des Saiyans. Puis, il se dirige ensuite vers le continent de glace où il rejoint ses amis et lute une nouvelle fois contre des monstres qui protègent un générateur. Ils parviennent à les vaincre finalement, bien aidés par Vegeta et Trunks du futur, qui les ont rejoints, et mettent ensuite le cap vers la Tongari Tower, à la Capitale de l’Ouest.
Là-bas, ils combattent les guerriers fantômes envoyés par le Dr. Raichī, qui sont en fait d’anciens ennemis : Freeza, Coola, Tullece et Slug. Après avoir stoppé la propagation du gaz, ils se rendent sur la planète sombre, repaire du Dr. Raichī, pour mettre fin aux plans meurtriers du Tsufur. Mais sur cette planète, ils se heurtent à Hatchihyack, la création de Raichī, dont la puissance dépasse l’entendement. Après avoir combinés leurs forces, les guerriers Z parviennent finalement à vaincre la terrible machine et retournent sur Terre grâce au déplacement instantané de Gokū.
 

Techniques

Voici une liste réduite contenant uniquement les principales techniques de Gokū. Pour en voir d’avantage, veuillez visiter la liste complète des techniques utilisées par Son Gokū.

Kamehameha

Le Kamehameha de Son Gokū

Le Kamehameha de Son Gokū

Cette technique inventée par Kamé Sennin est rapidement devenue la technique de prédilection de Son Gokū.
Il l’apprend d’abord en observant Kamé Sennin qui l’utilise pour tenter d’éteindre l’incendie du mont Fry-Pan. Finalement, le vieux maître atomisera la montagne toute entière et le château de Gyūmaō par la même occasion.
Peu après, Gokū parvient à reproduire la vague de Ki et explose la voiture que Yamcha leur avait offert.

Tout au long de l’histoire de Dragon Ball, quelque soit son âge ou sa forme, Gokū continue d’utiliser le Kamehameha, cette technique si singulière qui convient tant à notre héros, ainsi que ses nombreuses variantes.

Kaiōken

Gokū exécute le Kaiōken

Gokū exécute le Kaiōken

Technique enseignée par Kaiō du Nord à Gokū, lorsque ce dernier vint s’entraîner sur la planète du Kaiō, après sa mort contre Raditz.
Cette technique mobilise et déploie toute l’énergie du corps pour la multiplier autant de fois que possible. L’utilisateur de cette technique peut ainsi multiplier sa force de combat au gré de sa maîtrise du Kaiōken.
Au début Gokū n’était capable d’exécuter le Kaiōken que jusqu’à quatre fois sa puissance (Kaiōken x 4), au maximum. Grâce à l’entraînement qu’il suit dans son vaisseau spatial en route pour la planète Namek, Gokū parviendra ensuite à multiplier son Kaiōken jusqu’à 20x.
Après être devenu un Super Saiyan, Gokū n’aura plus jamais recours à cette technique dans l’œuvre originale, puisque la transformation en Super Saiyan multipliera déjà sa force de base par 50. Dans l’épisode 199 de Dragon Ball Z, Son Gokū exécute le Kaiōken dans son état de Super Saiyan. Cette technique est alors nommée « Super Kaiōken ». Elle ne sera exécutée qu’une seule et unique fois dans l’anime.

Genkidama

Gokū exécute le Genkidama

Gokū exécute le Genkidama

C’est la seconde technique qu’apprend Gokū sur la planète de Kaiō, sous les enseignements de Kaiō du Nord.
Cette technique demande de posséder un cœur pur. Elle consiste à réunir toute l’énergie vitale de de la faune et de la flore environnante, pour former une boule de Ki à la puissance destructrice.
La taille du Genkidama varie en fonction de la nature et des êtres vivants qui entourent l’utilisateur de cette technique.
Gokū utilise cette arcane pour la première fois contre Vegeta. Il la réutilise ensuite contre Freeza, puis contre Majin Boo pur. Dans l’œuvre originale, le Genkidama ne fut utilisé que trois fois contre de vrais adversaires, tandis que dans les films cette technique revient souvent pour mettre fin aux vies des méchants qui s’opposent à Gokū.

Déplacement instantané

Gokū exécute le déplacement instantané

Gokū exécute le déplacement instantané

C’est une autre des techniques caractéristiques de Gokū. Il l’apprend sur la planète Yardrat, après s’être écrasé sur cette planète à la suite de son échappée de la planète Namek.
Cette technique est si difficile à maitriser que Gokū n’a pu apprendre que celle-ci durant les deux ans où il est resté sur la planète Yardrat.
Elle consiste à se déplacer à un endroit en localisant le Ki d’une personne qui s’y trouve. C’est une sorte de téléportation mais qui ne peut servir que pour rejoindre quelqu’un quelque part. On ne peut pas se rendre dans un endroit où il n’y a personne avec cette technique.
Tout au cours de la série, Gokū utilise cette technique bien pratique pour s’acquitter de nombreuses tâches, comme par exemple aller chercher un nouveau Dieu sur la nouvelle planète Namek, ou encore retenir Majin Boo qui allait détruire la Capitale de l’Ouest, le temps que Trunks y récupère le Dragon Radar qui permettra de localiser les Dragon Balls.
 

Diverses formes

Singe géant (Oozaru)

Gokū transformé en singe géant

Gokū transformé en singe géant

Comme tous les Saiyans, Son Gokū est capable de se transformer en singe géant (大猿, Oozaru) lorsqu’il regarde une forte intensité lumineuse, telle que la pleine lune, capable de dégager plus de 17 millions de zénos.
Cette forte intensité lumineuse produit une réaction dans sa queue qui amène sa transformation en singe géant.
Sous cette forme, Gokū perd sa raison, ainsi que toute notion d’humanité. Il devient alors totalement incontrôlable. Ce n’est plus qu’un immense gorille de plusieurs mètres, doté d’une longue queue.
Afin de lui faire retrouver son apparence normale, Yamcha et Pu-erh lui coupent la queue, puis Jackie Chun détruit la lune. Mais Dieu, souhaitant restaurer la lune, décide de couper définitivement la queue de Gokū, de manière à ce qu’elle ne puisse plus repousser.
Dans la série TV Dragon Ball GT, l’entraînement du vieux Kaiōshin parvient à faire repousser la queue de Gokū. Grâce à elle, notre héros se transforme en un singe géant doré, puis en Super Saiyan 4.

Pseudo Super Saiyan

Son Gokū Pseudo Super Saiyan

Son Gokū Pseudo Super Saiyan

Le Pseudo Super Saiyan (擬似超サイヤ人, Giji Sūpā Saiyajin) est le nom donné à l’apparence de Super Saiyan qu’a Gokū dans le film Dragon Ball Z : Son Gokū, le Super Saiyan.
Dans ce film, Gokū est mis à mal par Slug, le Super Namek. Alors que tout semble perdu, il est pris d’une immense colère et relâche son pouvoir de Super Saiyan. Il a alors les yeux révulsés et les cheveux dressés sur la tête. Son aura devient dorée, mais reste transparente contrairement à l’aura qu’il a dans l’œuvre originale sous sa forme de Super Saiyan.
En apparence, cette forme ressemble à la fois à la technique du Kaiōken et à la forme de Super Saiyan. Si son apparence et son nom sont si singuliers, c’est parce que c’est la toute première forme de Super Saiyan à être apparue dans Dragon Ball, avant qu’elle ne soit définitivement établie.

Super Saiyan

Son Gokū Super Saiyan

Son Gokū Super Saiyan

Gokū devient un Super Saiyan (超サイヤ人, Sūpā Saiya-jin) lorsqu’il voit son meilleur ami, Kuririn, se faire tuer sous ses yeux par Freeza, sur la planète Namek.
Ses cheveux se dressent alors sur la tête et deviennent dorés, tandis que ses yeux virent au vert. Sa puissance est alors multipliée par 50 et il n’a plus aucun mal à dominer Freeza.
Gokū bat Freeza et venge la mort de son meilleur ami et les nombreuses victimes du tyran, qu’elles soient Saiyans, Nameks, etc.
Après cet épisode, Gokū maîtrise la transformation en Super Saiyan et il l’utilise à de nombreuses reprises. Il fait état de sa puissance devant Trunks du futur, puis combat N°19, Cell, Paikūhan, Yakon et Majin Boo sous cette forme. Afin de ne plus ressentir de gêne en se transformant en Super Saiyan, Gokū va ensuite s’habituer à cette forme en s’entraînant dans la Salle de l’Esprit et du Temps.

2ème étape du Super Saiyan

Gokū 2ème étape du Super Saiyan

Gokū 2ème étape du Super Saiyan

La deuxième étape du Super Saiyan (超サイヤ人第二段階, Sūpā Saiya-jin Dai Ni Dakai) est un niveau atteint par Gokū, Vegeta et Trunks, durant leur entraînement dans la Salle de l’Esprit et du Temps.
Comprenant que surpasser le stade de Super Saiyan était possible, Gokū décida de se rendre dans cette salle, en compagnie de son fils, Gohan, pour s’y entraîner.
Durant son entraînement, Gokū réussit à surpasser le simple stade de Super Saiyan et parvient à la 2ème et à la 3ème étape du stade de Super Saiyan.
Cette forme ne réduit pas autant la vitesse que la forme suivante, mais augmente sensiblement la puissance de son utilisateur.
Toutefois, devant l’énorme dépense de Ki qu’elle requiert, Gokū en conlut que le simple stade de Super Saiyan est bien meilleur. Il décide alors de s’entraîner à maîtriser sa forme basique de Super Saiyan et n’utilisera plus jamais cette forme.

3ème étape du Super Saiyan

Gokū 3ème étape du Super Saiyan

Gokū 3ème étape du Super Saiyan

La 3ème étape du stade de Super Saiyan (超サイヤ人第三段階, Sūpā Saiya-jin Dai San Dakai) est une forme atteinte par Gokū et Trunks du futur.
Vegeta n’a pas eu recourt à cette transformation car il avait compris qu’elle dépensait beaucoup trop d’énergie et réduisait la vitesse.
Lorsque Gokū atteint ce stade, dans la Salle de l’Esprit et du Temps, il en fait le même constat. Ainsi, on ne peut le voir qu’une seule fois utiliser cette forme (et la précédente), devant son fils.
Dans cette 3ème étape du Super Saiyan, ses muscles grossissent considérablement, à tel point que cette musculature imposante pèse énormément sur la vitesse et la diminue de beaucoup. La perte d’énergie est également très importante.
Après avoir eu recourt à cette forme et à la précédente, Gokū décide d’apprendre à maîtriser parfaitement la forme basique de Super Saiyan, plutôt que d’utiliser ces transformations qui la dépassent.

Super Saiyan Full Power

Son Gokū Full Power Super Saiyan

Son Gokū Full Power Super Saiyan

Le Full Power Super Saiyan (超サイヤ人フルパワー, Sūpā Saiya-jin Furu Pawā), autrement dit « Super Saiyan à pleine puissance », est en fait l’état dans lequel est Gokū lorsqu’il a maîtrisé le stade de Super Saiyan.
Après son entraînement dans la Salle de l’Esprit et du Temps, il réalise que les 2ème et 3ème étapes du stade de Super Saiyan dépensent trop d’énergie et ne sont pas de réels avantages en combat.
Il se débarrasse alors de la gêne qu’il avait lorsqu’il se transformait en Super Saiyan et perd son côté sauvage.
Sous cette forme, Gokū parle comme il le fait sous sa forme normale, tandis que dans son état de Super Saiyan d’autrefois il adoptait une manière de parler plus brutale et un ton plus bas (dans la version originale).
En vivant quotidiennement avec leur état de Super Saiyan, Gokū et Gohan ont apprit à maîtriser cette forme et ont gagnés en endurance.

Super Saiyan 2

Son Gokū Super Saiyan 2

Son Gokū Super Saiyan 2

Gokū atteint cette forme de Super Saiyan 2 (超サイヤ人2, Sūpā Saiya-jin Tsū) lors de son entraînement dans l’autre monde, après sa mort, contre Cell.
Dans l’autre monde, Gokū put pleinement utiliser son énergie et ainsi parvenir à des transformations qu’il ne pouvait atteindre de son vivant, car cela utilisait trop de Ki.
Cette forme est utilisée pour la première fois par Gokū contre Yakon. Gokū utilise sa transformation en Super Saiyan pour illuminer la zone de combat et nourrir le monstre de Babidi. Par la suite, il relâche son pouvoir de Super Saiyan 2 un bref instant pour faire éclater le monstre.
Vegeta se rend compte que Gokū a réellement dépassé le niveau d’un Super Saiyan (tout comme Gohan contre Cell) et le provoque en duel. Le combat contre Majin Vegeta et si intense que le cocon de Majin Boo parvient à absorber surfissament d’énergie en un rien de temps pour permettre la résurrection de Boo.
Gokū aura encore recours à cette forme lorsqu’il se dressera devant Majin Boo et Babidi, afin de leur expliquer les différentes formes de Super Saiyan, puis lors de son combat contre Majin Boo pur au royaume des Kaiōshins.
Cette transformation apparaît également dans les films « Dragon Ball Z : La fusion de la résurrection !! Gokū et Vegeta », « Dragon Ball Z : Ryūken explose !! Si Gokū ne le fait pas, qui le fera ? » et « Dragon Ball Z : Battle of Gods ».
Dans la série Dragon Ball GT, il apparaît un court instant sous cette forme contre Rilld, puis on peut le voir très brièvement passer en Super Saiyan 2, durant sa transformation en Super Saiyan, lors de son combat contre Vegeta-Baby.
Sous cette forme de Super Saiyan, Gokū a les cheveux totalement hérissés sur la tête et seules trois fines mèches retombent sur le front. Ces mêmes cheveux sont plus longs et plus pointus que sous sa forme de Super Saiyan.
De plus, son aura est plus grande et intense, qu’il s’agisse de l’œuvre originale ou de l’anime. Dans l’anime, d’ailleurs, de nombreux éclairs viennent régulièrement parcourir le corps du Super Saiyan 2 lorsque son aura est visible.

Super Saiyan 3

Son Gokū Super Saiyan 3

Son Gokū Super Saiyan 3

Tout comme pour la précédente forme, Son Gokū atteint le stade de Super Saiyan 3 (超サイヤ人3, Sūpā Saiya-jin Surī) durant son entraînement dans l’autre monde, après sa mort.
L’incroyable dépense énergétique que représente cette transformation pour un vivant fait qu’il ne peut la maintenir bien longtemps lorsqu’il se trouve dans le bas monde. C’est aussi pour cette raison que même mort, atteindre ce stade lui a prit plusieurs années.
Gokū utilise cette forme pour la première fois contre Majin Boo. Dans cette transformation, Gokū semble être capable de surpasser le gros Majin Boo, mais il ne va pas au bout de son combat, laissant place à la relève.
Il combat ensuite Majin Boo pur sous cette forme, sur la planète des Kaiōshins, mais bien qu’il puisse donner du fil à retordre à son adversaire, celui-ci se régénère constamment et ne s’épuise pas aussi rapidement que Gokū.
Par ailleurs, Gokū devait être capable de vaincre Majin Boo pur sous cette forme, mais il ne fut pas en mesure de laisser exploser son Ki, et celui-ci chuta jusqu’à l’épuisement total.

Utiliser cette transformation dans un corps vivant représente un tel inconvénient que le temps restant de sa permission sur Terre a été réduit à seulement trente minute après qu’il ait utilisé cette transformation pour la première fois, contre le gros Majin Boo.

Super Saiyan God

on Gokū Super Saiyan God

on Gokū Super Saiyan God

Le Super Saiyan God (超サイヤ人ゴッド, Sūpā Saiya-jin Goddo) est une transformation qui dépasse même le Super Saiyan 3.
Gokū devient un Super Saiyan God dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods, et il utilise son pouvoir pour affronter le dieu de la destruction, Beerus. Ce dernier était venu le trouver pour avoir la chance d’affronter le fameux Super Saiyan God.
Sous cette forme, Gokū a les cheveux et les yeux rouges et une aura semblable à une flamme rouge et jaune. Il est également plus mince que sous sa forme normale. Le pouvoir de ce guerrier ultime parvient même à exciter le dieu de la destruction, Beerus. Lorsqu’il se transforme ainsi, Gokū atteint un stade divin qui rend impossible le ressenti de son Ki, si l’on n’est pas soit-même un dieu. En d’autres termes, nul ne peut plus sentir le Ki de Gokū à l’exception des dieux.
Cette transformation acquise grâce aux pouvoirs réunis de 5 autres Saiyans, est limité dans le temps. Ainsi, Gokū regressa à sa forme basique de Super Saiyan mais pu continuer à se battre avec son Ki divin car il en avait absorbé le pouvoir pendant qu’il combattait.

Saiyan surpassant Dieu

Gokū, le Saiyan surpassant les dieux

Gokū, le Saiyan surpassant les dieux

Il ne s’agit pas d’une transformation, mais le Saiyan surpassant Dieu (神を超えたサイヤ人, Goddo wo Koeta Saiya-jin) est l’état de Gokū après avoir maîtrisé le pouvoir de Super Saiyan God.
Gokū put perfectionner cet état grâce à l’entraînement qu’il a reçu de la part de Whis, en compagnie de Vegeta.
Cet entraînement s’est déroulé peu de temps avant Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F’ et put permettre à Gokū de se découvrir un pouvoir encore plus grand.
Sous cette forme, Gokū est capable de mettre la pression sur Whis en combat et de surpasser très largement Freeza sous sa forme finale, même après sa résurrection et son entraînement de quatre mois. Il le pousse ainsi à exécuter son évolution ultime.

Super Saiyan God Super Saiyan

Gokū Super Saiyan God Super Saiyan

Gokū Super Saiyan God Super Saiyan

Le Super Saiyan God Super Saiyan (超サイヤ人ゴッド超サイヤ人, Sūpā Saiya-jin Goddo Sūpā Saiyajin), abrégé en SSGSS, et également appelé Super Saiyan Blue (超サイヤ人ブルー, Sūpā Saiya-jin Burū) est la capacité de se transformer en Super Saiyan avec le pouvoir d’un Super Saiyan God.
Gokū parvient à se transformer ainsi après son entraînement avec Vegeta, auprès de Whis. Ses cheveux deviennent bleus, de même que ses yeux, bien que ses cheveux dressés sur la tête soient assez similaire à leur état sous sa forme basique de Super Saiyan.
Il est révélé que Gokū serait au moins aussi fort que Beerus (à 70% de sa force) sous cette forme. Gokū a recours à ce pouvoir pour combattre Golden Freeza.
Ce dernier domine d’ailleurs le Saiyan en puissance, mais son endurance moindre (du fait du manque d’entraînement sous cette forme) lui fit perdre énormément d’énergie. Gokū réussit à tenir tête assez longtemps à Golden Freeza pour que celui-ci finisse par retomber à un niveau inférieur à notre héros.

Enfant (DBGT)

Gokū enfant (Dragon Ball GT)

Gokū enfant (Dragon Ball GT)

Suite à un vœu non-intentionnel de Pilaf, Gokū se retrouve dans un corps d’enfant, au début de la série Dragon ball GT.
Dans cet état, son pouvoir est diminué et il est très difficile pour Gokū de maintenir des transformations puissantes comme le Super Saiyan 3.
Il n’est d’ailleurs plus capable d’utiliser certaines de ses capacités comme le déplacement instantané.
Le vieux Kaiōshin permettra à Gokū de retrouver sa queue, ce qui lui permettra d’accéder au stade de Super Saiyan 3 plus facilement, puis de devenir un Super Saiyan 4, après s’être transformé en singe géant doré et avoir retrouvé ses esprits.
À la toute fin de DBGT on retrouve Gokū sous sa forme adulte, mais il ne possède plus sa queue, qui avait pourtant repoussée.

Enfant Super Saiyan (DBGT)

Son Gokū enfant Super Saiyan

Son Gokū enfant Super Saiyan

Malgré le fait que ses pouvoirs soient amoindris et qu’il ne soit plus capable d’utiliser des techniques comme le déplacement instantané, Gokū est toujours capable de se transformer en Super Saiyan, dans ce corps d’enfant.
Mais il n’est cependant pas capable de maintenir cette forme aussi longtemps que dans son corps adulte. Il en va de même pour sa transformation en Super Saiyan 3.
Les Dragon Ball Collectible Card Game baptisent cette forme « GT Super Saiyan », tandis que Gokū est appelé « Super Chibi Gokū » dans la version anglaise du jeu vidéo Dragon Ball : Final Bout. En version japonaise il est question de « Super Gokū » (超悟空, Sūpā Gokū).

Enfant Super Saiyan 2 (DBGT)

Son Gokū enfant Super Saiyan 2

Son Gokū enfant Super Saiyan 2

Bien qu’il soit expliqué dans le Dragon Ball GT Perfect File que Gokū ne se transforme pas en Super Saiyan 2 dans la série Dragon Ball GT, on peut le voir sous cette forme lorsqu’il déploie son aura pour contrer une attaque du général Rilld, dans l’épisode 20. On reconnaît alors la coiffure si caractéristique du Super Saiyan 2.
On peut aussi le voir passer rapidement sous cette forme lorsqu’il se transforme en Super Saiyan 3 pour affronter Super Vegeta-Baby.
Dans le jeu arcade Dragon Ball Heroes, cette forme fait partie des transformations de Gokū enfant (GT), de même que le Super Saiyan, le Super Saiyan 3, le singe géant doré et le Super Saiyan 4.

Enfant Super Saiyan 3 (DBGT)

Son Gokū enfant Super Saiyan 3

Son Gokū enfant Super Saiyan 3

Bien que Gokū ait retrouvé un corps d’enfant suite au souhait de Pilaf, il est toujours capable de se transformer en Super Saiyan 3.
Toutefois, il est incapable de maintenir cette forme bien longtemps et perd son combat contre Vegeta-Baby, la première fois, à cause de ça.
Lorsqu’il retrouve sa queue, Gokū peut alors conserver d’avantage d’énergie, mais là encore sa transformation en Super Saiyan 3 ne dure que quelques minutes.
Son corps d’enfant est un réel désavantage pour maintenir cette forme, si bien qu’il faudra compter sur une autre transformation pour vaincre Super Vegeta-Baby ; le Super Saiyan 4 ! Après avoir obtenu la capacité de se transformer en Super Saiyan 4, Gokū n’eut plus jamais recours à la transformation en Super Saiyan 3.

Singe géant (Oozaru) doré

Son Gokū singe géant doré

Son Gokū singe géant doré

Gokū se transforme en singe géant doré (黄金大猿, Ōgon Oozaru) dans Dragon Ball GT, après avoir regardé la Terre et avoir été frappé par son importante luminosité.
Sa queue, qui venait de repousser grâce au vieux Kaiōshin, lui permit de se transformer en singe géant doré.
Cette forme est une combinaison de la forme de singe géant et de la transformation en Super Saiyan. Sous celle-ci, Gokū est totalement incontrôlable et il faudra l’intervention de Pan pour qu’il puisse retrouver ses esprits. Une fois ses esprits retrouvés, Gokū évolue vers la forme de Super Saiyan 4.

Super Saiyan 4

Son Gokū Super Saiyan 4

Son Gokū Super Saiyan 4

Sous cette forme de Super Saiyan 4 (超サイヤ人4, Sūpā Saiya-jin Fō), Gokū est également baptisé « Super Gokū 4 » (超4悟空, Sūpā Fō Gokū) dans le Dragon Ball GT Perfect File vol. 2. Gokū atteint ce stade après être passé par la transformation en singe géant doré et après avoir retrouvé ses esprits, grâce à Pan.
L’incommensurable puissance de cette transformation semble être capable d’outrepasser le pouvoir des ultimes Dragon Balls qui ont fait rapetisser Gokū et l’ont condamné à un corps d’enfant.
Cependant, le sort jeté sur le Saiyan ne s’estompe que durant sa transformation en Super Saiyan 4. Il conserve son corps d’enfant pour toutes les autres transformations en dehors du Super Saiyan 4.
Non content de retrouver son corps d’adulte temporairement pour la durée de cette transformation (non limitée dans le temps), l’apparence physique de Gokū change aussi énormément ; Son corps est recouvert de poils rouges grenadine, ses cheveux sont noirs et lui retombent sur les épaules, tandis que ses yeux sont maintenant devenues jaunes et arborent un contour rouge. La fourrure qui recouvre son corps de la tête au pieds laisse cependant le cou, la partie pectorale et la partie abdominale imberbes.
Il conserve presque les mêmes vêtements que sous sa forme enfant, mais sa ceinture blanche devient un turban bleu et la taille de ses vêtements s’adapte également à son gabarit. Avec les fusions, c’est la seule transformation qui fait apparaître des vêtements comme par magie sur son utilisateur.
En Super Saiyan 4, Gokū est capable de surpasser aisément Super Vegeta-Baby et la plupart des dragons maléfiques. Seuls Vegeta-Baby en singe géant doré, Super N°17 et Super Ī Shinron lui donnent vraiment du fil à retordre.
 

Fusions

Vegetto

Vegetto, le résultat de la coalescence de Son Gokū (Kakarotto) et Vegeta

Vegetto, le résultat de la coalescence de Son Gokū (Kakarotto) et Vegeta

Vegetto (ベジット, Bejitto) est la fusion formée par Vegeta et Son Gokū, alias Kakarotto, avec les Potaras. C’est le personnage le plus puissant de l’œuvre originale et de ce fait l’un des plus forts de la série.
Cet être issu de la coalescence des deux rivaux les plus puissants de l’Univers devait se débarrasser de Majin Boo (maléfique) mais il en fut autrement. Bien qu’il surclasse de très loin le Majin Boo le plus puissant (qui a absorbé Ultimate Gohan), Vegetto se laisse volontairement absorber par Boo afin de délivrer Piccolo, Gohan, Trunks et Goten, retenus prisonniers dans le corps du Majin.
Dans l’œuvre originale, Vegetto se transforme directement en Super Saiyan, tandis que dans l’anime il combat Boo d’abord sous sa forme basique, avant de se transformer. Lorsque Vegetto pénètre dans le corps de Boo, protégé par sa barrière de protection, il cesse aussitôt d’exister à la seconde où il désactive son champ de force. L’air malsain qui règne dans le corps de Boo a tout bonnement annulé les effets de cette fusion qui était pourtant censée être éternelle.
Contrairement à la fusion Métamol, la coalescence avec les Potaras des Kaiōshins n’est pas limitée dans le temps. Ainsi, les deux combattants qui fusionnent n’ont, normalement, aucune chance de retrouver leurs corps d’origine.
Physiquement, Vegetto ressemble beaucoup aux deux Saiyans. Il a un visage similaire à celui de Gokū, avec deux mèches qui lui tombent sur le front, mais la naissance de ses cheveux est la même que celle de Vegeta.
Au niveau vestimentaire, Vegetto porte une tenue qui est une fusion des habits que portent Gokū et Vegeta. Il porte un dōgi bleu sombre, avec un turban bleu autour de la taille, des bottes et des gants blancs, avec, bien sûr, les Potaras accrochées aux oreilles.

Gogeta

Gogeta dans le 12ème film DBZ

Gogeta dans le 12ème film DBZ

Gogeta (ゴジータ, Gojīta) est le résultat de la fusion (Métamol) entre Gokū et Vegeta. Créé pour apparaître dans le film « Dragon Ball Z : La résurrection de la fusion !! Gokū et Vegeta » et détruire Janemba, Gogeta réapparaîtra ensuite dans la série Dragon Ball GT, sous la forme de Super Gogeta, la fusion de Gokū et Vegeta en Super Saiyan 4.
Dans le 12ème film DBZ, Gogeta – qui n’apparaît qu’en Super Saiyan – élimine Janemba sans aucun mal, en n’utilisant qu’une parcelle de son énergie.
Dans Dragon Ball GT, il montre moins de sérieux et s’amuse avec Super Ī Shinron trop longtemps avant de tenter de lui porter le coup de grâce. À cause de cela, la fusion s’arrête précipitamment et Gokū et Vegeta retrouvent leurs apparences.
D’ordinaire limitée à une durée de 30 minutes maximum, la fusion peut voir cette durée diminuer si la transformation utilisée par le combattant consomme beaucoup d’énergie. Ce fut le cas avec la forme de Super Saiyan 4. La fusion ne dura que dix minutes.

Gotan

Gotan, imaginé dans l'anime

Gotan, imaginé dans l’anime

Gotan (ゴタン) est l’hypothétique fusion entre Gokū et Mr. Satan, qui n’a pas lieu dans la série, mais se matérialise dans l’esprit de Gokū lorsque celui-ci hésite à lancer une Potara à Satan, après que Gohan se soit fait absorber par Majin Boo (maléfique).
Gokū envisage aussi de fusionner avec Dendé, mais comme il n’est pas un combattant son choix final se porte sur Satan.
Heureusement, Vegeta arrive au bon moment et évite à Gokū d’avoir à fusionner avec Satan. Gotan n’est donc jamais né.
Cet être étrange est tout de même un personnage jouable dans les jeux vidéo Dragon Ball Z 2 (Budokai 2) et Dragon Ball Heroes. Gotan se caractérise par un corps et un visage semblable à Gokū, mais avec la moustache et les cheveux de Mr. Satan. Sa tenue est aussi une fusion des deux uniformes que portent les combattants, comme ce fut le cas pour Vegetto.

L’hypothétique fusion avec Dendé

L'hypothétique fusion de Gokū et Dendé

L’hypothétique fusion de Gokū et Dendé

Cette hypothétique fusion avec Dendé est appelée « Den-Goku » dans les Dragon Ball Z Collectible Card Game.
Après que son fils, Gohan, se soit fait absorber par Majin Boo mauvais, Gokū n’eut d’autre alternative que d’envisager la coalescence avec Mr. Satan ou Dendé, à la place de son fils.
C’est ainsi qu’il s’imagina fusionnant avec Dendé et formant ce personnage au style improbable. Cette image n’apparaît d’ailleurs que dans l’anime, puisque le manga se contente de présenter la fusion hypothétique avec Satan.
Rapidement, Gokū réalise que Dendé n’est pas un combattant et qu’il ne gagnerait donc pas en puissance. Il choisit alors de lancer sa Potara à Satan, par défaut, mais heureusement Vegeta arrive avant que Gokū n’eut le temps de le faire. Encore une fois, cette coalescence mélange les vêtements des deux personnages, en plus de mélanger leurs apparences physiques. « Den-Goku » a la peau verte, le visage de Dendé et les cheveux de Gokū. Il porte également le dōgi de ce dernier, au dessus duquel il porte le gilet du jeune Namek, ainsi qu’un épais foulard typiquement Namek.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

 

Doublages et voix

  • Version Originale japonaise : Masako Nozawa
  • Doublage français : Brigitte Lecordier (enfant/bébé), Patrick Borg (adulte), Thierry Redler (adulte – DBZ 001-010, Films DBZ 10 et 11, DBGT ép. 01), Antoine Nouel (DBZ 160-163), Alain Flick (DBZ 165-167), Thierry Mercier (DBGT 35-64, TV Special)
  • Doublages anglais :
    • Doublage Harmony Gold : Barbara Goodson (credité en tant que Betty Gustafson); enfant – DB ep. 001-005, DB films 1 et 3)
    • Doublage BLT Productions : Saffron Henderson (enfant – DB ep. 001-013, DB film 1)
    • Doublage Ocean Group : Ian James Corlett (adulte – DBZ ep. 001-049, DBZ film 3), Peter Kelamis (adulte – DBZ ep. 50-67, 108-158, DBZ films 01-03; enfant – flashbacks dans DBZ), Kirby Morrow (adulte – DBZ ep. 159-291)
    • Doublage de Dragon Ball GT: Final Bout : Steven Jay Blum (adulte), Brianne Siddall (enfant)
    • Doublage de FUNimation : Sean Schemmel (adolescent/adulte), Ceyli Delgadillo (enfant – DB films 2-3), Stephanie Nadolny (enfant/bébé – puis dans la plupart des médias), Colleen Clinkenbeard (enfant/bébé – flashbacks dans DBZ Kai, DB film 1)
    • Doublage de Blue Water : Zoe Slusar (enfant – DB et DBGT), Jeffrey Watson (adolescent – DB), Jeremiah Yurk (adulte – DBGT)
  • Doublage latino américain (espagnol) : Laura Torres (enfant/bébé, DBZ Kai episode 001), Mario Castañeda (adulte – DB, DBZ, DBGT), Enrique Mederos (†) (DBZ film 08), Edson Matus (DBZ Kai), Karina Altamirano (enfant, flashbacks dans DBZ Kai)
  • Doublage espagnol (castillian) : Juana Molina (enfant – DB ep. 001-026), Ana Cremades (enfant – DB ep. 026-153; DBGT, films), Adolfo Martínez (adulte – DB; DBZ ep. 001-058), José Antonio Gavira Cortés (adulte – DBZ ep. 059-167; Films DBZ), Miguel Ángel Montero (adulte – DBZ ep. 168-291), Alejandro Albaiceta (adulte – DBGT)
  • Doublage catalan : Maria Moscardó (enfant – DB ep. 001-026), Mònica Padrós (enfant – DB ep. 027-153; enfant – DBGT), Marc Zanni (adulte – DBZ, DBGT)
  • Doublage danois : Caspar Phillipson
  • Doublage hébreux : Avi Vaanunu-Maor (adulte – DBZ, DBGT), Etan Greenberg (enfant – Films Dragon Ball, DBGT)
  • Doublage allemand : Corinna Dorenkamp (enfant – DB), Frank Schaff (adulte – DB), Ann Vielhaben (enfant – flashbacks DBZ), Tommy Morgenstern (enfant – DBZ et DBGT), Amadeus Strobel (enfant – DBGT)
  • Doublage polonais : Krzysztof Banaszyk
  • Doublage portugais (Brésil) : Ursula Bezerra (enfant), Wendel Bezerra (adulte)
  • Doublage portugais (Portugal) : Henrique Feist (enfant et adulte)
  • Doublage tagalog : Jefferson Utanes
  • Doublage grec : Manos Venieris (DBZ 01-65), Themis Psihogios (DBZ 088-291), Stelios Kalathas (188-189, GT, films) Giannis Papaioanou (DBZ 078-079)
  • Doublage italien : Patrizia Scianca (enfant), Paolo Torrisi (adulte), Lorenzo De Angelis (enfant – Doublage de Dynit), Andrea Ward (adulte – Doublage de Dynit)
  • Doublage albanais : Julian Cenameti (adulte – DBZ)
  • Doublage hongrois : László Lippai
  • Doublage croate : Igor Hamer
  • Doublage thai : Pattarawut Samutnavee
  • Doublage arabe : Zeyad Errafae’ie
  • Doublage cantonais : Lin Guoxiong (Séries originales), Guan Ling Qiao (Kai)
  • Doublage coréen : Su Jin Kang (Séries originales), Yeong Seon Kim (Kai)
  • Doublage hindi : Viraj Adhav
  • Doublage mandarin : Li Jing Tang

 

Anecdotes

  • En version originale japonaise, c’est la même comédienne, Masako Nozawa, qui incarne Son Gokū dans toutes ses apparitions, depuis le tout début. De plus, elle incarne également tous les autres garçons ayant un lien biologique avec Gokū, à l’exception de Raditz. Dans les divers doublages américains d’Ocean et de Blue Water, huit acteurs ont incarnés Gokū au total (3 l’ont incarné enfant et cinq l’ont joué adulte). Dans les doublages Philippins (qui comportent trois langues), Gokū est incarné par un seul acteur. C’est Jefferson Utanes qui lui prête sa voix dans le doublage Tagalog, Hiligaynon et Cebuano.
  • En dépit du fait qu’il est le héros de la série, Son Gokū n’a remporté qu’un seul Tenka Ichi Budōkai. Il a remporté la 23ème édition du tournoi, contre Piccolo (Ma Junior). Il perd en finale de la 21ème édition, abandonne et quitte le stade durant la 25ème et la 28 ème édition, puis tombe du ring par inadvertance dans le tournoi qui se déroule dans la série Dragon Ball GT, dans la catégorie junior. Même s’il bat Paikūhan au final d’un terrible duel en finale du tournoi de l’autre monde, il ne le remporte pas car il est disqualifié pour avoir touché le plafond. Durant le Cell Game, Gokū abandonna également, pour laisser place à son fils.
  • Gokū montre des signes de pitié envers ses ennemis à plusieurs reprises dans le manga, depuis son combat contre Piccolo. Parmi ses actes de bonté on compte :
    • Il donne un Senzu à Piccolo après l’avoir vaincu en finale du 23ème Tenka Ichi Budōkai.
    • Gokū relâche la queue de Raditz en croyant fermement que son frère venait de se repentir.
    • Il donne une chance à Nappa et Vegeta de quitter la Terre après avoir immobilisé Nappa.
    • Gokū supplie Kuririn de ne pas tuer Vegeta et de le laisser partir, alors que celui-ci s’apprêtait à l’achever.
    • Il ne tue pas Reacum et Burta, de sorte à ce qu’ils aient une chance de s’enfuir avec leurs camarades.
    • Gokū demande à Vegeta de ne pas tuer Ginyū après que celui-ci se soit vu emprisonné dans le corps d’une grenouille.
    • Il transmet à Freeza un peu de son énergie, afin qu’il puisse s’enfuir avant que la planète Namek n’explose.
    • Il donne également un Senzu à Cell, après l’avoir combattu. Afin qu’il soit au maximum de sa puissance pour débuter son combat contre Son Gohan.
    • Gokū demande à Dendé de soigner Majin Boo (bon), après son combat contre Majin Boo pur. Il utilise ensuite les Dragon Balls de la Terre pour effacer tous les mauvais souvenirs de Boo de la mémoire des Terriens.
  • À une occasion, dans un Weekly Shōnen Jump de 1995, Toriyama-sensei a déclaré que Gokū était son personnage favoris dans la série. Précédemment, il avait déclaré que Piccolo était son personnage favoris, et avant ça il préférait Ten Shin Han.
  • Dans les jeux vidéo Dragon Ball : Raging Blast, Gokū est le seul personnage à posséder trois attaques ultimes, qui peuvent être changées au gré des customisations.
  • Son Gokū apparaît dans absolument tous les animes Dragon Ball, à l’exception de l’Episode of Bardock. Même si on peut pourtant le voir sur la cover du manga depuis lequel l’OAV est tirée.
  • Certains personnages considèrent Gokū comme quelqu’un de bête (c’est le cas de Bulma, Vegeta, Beerus et d’autres…), alors que ce n’est pas le cas. Gokū est naïf et possède un cœur pur, mais il possède une redoutable intelligence de combat et, une fois l’excitation passée, il sait aussi être réfléchi.
    • Dans la série animée Dragon Ball Super, Gokū est rendu beaucoup plus péril que dans les séries précédentes et que dans le manga. L’anime le dote ainsi d’une personnalité d’enfant, légèrement abruti sur les bords. Sûrement pour s’adresser à un public plus jeune qui découvre la série.
  • En août 2017, un sondage sur les séries animées, baptisé « L’ultime héros » (最強のヒーロー) place Gokū 1er des héros de séries et Dragon Ball 1ère série la plus populaire au Japon.

 

Références

[1] Retranscription utilisée sur des produits dérivés au Japon
[2] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (La grande encyclopédie) (1996)
[3] Dragon Ball Bōken Special (1987)
[4] Dragon Ball Super Exciting Guide : Character Hen (2009)
[5] Dragon Ball : Ossu ! Son Gokū et ses amis sont de retour (2008)
[6] Dragon Ball Super (2015)
[7] Dragon Ball Super épisode 069 : « Gokū contre Aralé ! La Terre sera détruite avec ce combat de folie ?! » (04 décembre 2016)