Chichi

Chichi (チチ) est un personnage secondaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

C’est la fille unique de Gyūmaō, qui vit au mont Fry-pan. Elle devient l’épouse de Son Gokū et a deux fils avec lui, qui sont ; Son Gohan et Son Goten.

Dis, Gokū-sa… Quand on s’ra un p’tit peu plus grand
tu voudras bien me prendre comme épouse ?

Chichi (Dragon Ball chapitre 015)

 

Origine du nom

En japonais, « Chichi » fait référence aux pis des vaches mais également aux tétons, ce qui vaut plusieurs jeux de mots coquins autour de son nom, notamment dans la bouche de Kamé Sennin.

Akira Toriyama explique qu’il a appelé la fille de Gyūmaō (lit : Roi démon bœuf) ainsi en référence au fait que « Gyū » (牛) désigne un bœuf et que la particularité de sa femelle était les « pis » (乳, Chichi).

Chichi signifie aussi « père » lorsqu’il est écrit avec un autre kanji (父). Mais le prénom du personnage s’écrit en katakana de sorte à ce qu’il ressemble à un prénom et qu’on n’en distingue pas la vraie signification à la lecture.

Kamé Sennin qui rencontre Chichi pour la première fois s’amuse à dire qu’elle n’est pas un « père » mais qu’elle s’appelle Chichi. Ce qui signifie que ses nénés sont les « chichi » de Chichi…

 

Apparence physique

Enfant

Chichi, âgée de 12 ans

Chichi, âgée de 12 ans

Lorsqu’elle est enfant, Chichi est vêtue d’une armure de combat qui se résume à un corset et un bikini bleu, des gants et des botes roses, une cape turquoise et un casque qui lui sert à se défendre et à attaquer ses ennemis.

Elle porte cette armure et ce casque lorsqu’elle rencontre Son Gokū pour la première fois, au début de l’histoire, puis lorsqu’on la revoit dans l’anime lors de l’Arc Armée du Red Ribbon et lors de l’Arc Piccolo Daimaō.

Une fois devenue adulte, ses tenues sont quasiment toutes des robes chinoises et des tenues d’arts martiaux traditionnelles. Elle porte très souvent des Qipao (旗袍) qui sont des vêtements féminins chinois d’origine mandchoue. Ceci colle parfaitement avec le décor dans lequel vit Son Gokū et sa famille, à savoir le mont Paozu qui est un paysage chinois s’inspirant de La pérégrination vers l’Ouest.

 

Adulte

Chichi adulte, au 23ème Tenka Ichi Budōkai

Chichi adulte, au 23ème Tenka Ichi Budōkai

Lorsqu’on la retrouve au 23ème Tenka Ichi Budōkai, Chichi est devenue adulte et porte une Qipao bleue, avec un pantalon et une ceinture rouge. Elle attache alors ses cheveux en arrière en queue de cheval mais sa coupe de cheveux reste sensiblement la même que lorsqu’elle était adolescente.

Durant l’Arc Saiyans, Chichi porte ensuite une robe chinoise de couleur violette avec un foulard et une ceinture dorés. À cette époque elle attache ses cheveux en chignon dans le plus pur style traditionnel chinois.

Durant l’Arc Humains Artificiels, Chichi porte un vêtement violet à manche longue, avec des liserés dorés. C’est en fait une Qipao avec des manches longues en dessous. Durant le Cell Game, elle porte un haut de la même couleur, mais qui intègre directement des manches longues et qu’elle porte encore une fois avec un foulard doré.

Dans l’Arc Majin Boo, elle change totalement de tenue, puisqu’on la découvre avec une Qipao jaune qu’elle porte avec un foulard violet et toute sortes de bijoux. C’est aussi la première fois qu’elle porte des boucles d’oreilles. Ses cheveux sont toujours attachés en chignon mais ne laissent plus de mèches tombantes, ce qui accentue son âge plus mûr.

Chichi, durant l'Arc Saiyans

Chichi, durant l’Arc Saiyans

Elle conserve ce style dans l’anime, mais dans le manga elle revient à une robe violette avec un foulard doré comme elle l’a longtemps portée. C’est ainsi qu’on la voit durant le 25ème Tenka Ichi Budōkai.

Par la suite, 10 ans après la victoire sur Majin Boo, on la découvre avec une robe rose (rouge dans l’anime), toujours dans le même style, mais cette fois ses cheveux sont attachés en queue de cheval comme du temps de sa jeunesse. À la fin du manga et de la série Dragon Ball Z, Chichi est âgée de 47 ans.

Dans la série animée Dragon Ball GT, Chichi semble un peu plus jeune qu’à la fin de la série précédente, pourtant elle a 5 ans de plus. Elle porte un vêtement rose, avec des manches vertes pomme et un pantalon violet. Là encore il s’agit d’une Qipao qu’elle assemble avec des vêtements plus confortables.

 

Personnalité

Chichi rougie de gêne

Chichi rougie de gêne

Chichi est une paysanne qui a pour véhicule favoris le tracteur. Sa nourriture préférée est le Chimaki chinois, une sorte de boule de riz ou papillote que l’on appelle Zongzi (粽子) en Chine. Il s’agit d’un riz gluant, généralement fourré, que l’on enveloppe dans des feuilles de bambou et que l’on cuit à la vapeur ou à l’eau.

Quand elle était adolescente Chichi était une fille très timide, qui se souciait beaucoup de savoir quand elle allait se marier.

En dépit du fait qu’elle soit la fille de Gyūmaō qui était réputé pour être terrifiant, elle est dépeinte comme son opposée : une petite fille gentille et timide au cœur pur, qui peut même grimper sur le Kinto-Un. Lorsqu’elle était confrontée à un ennemi elle se mettait à pleurer et perdait la raison.

Sa personnalité a évoluée lorsqu’elle est devenue adulte et tout spécialement après son mariage avec Gokū et après la naissance de son premier fils, Gohan. Elle devient alors lancinante et surprotectrice, mais tout ça partant bien sûr d’une bonne intention. Elle veut le meilleur pour ses enfants, et en particulier Son Gohan qui se doit de devenir un grand savant.

Chichi, venant chercher Gohan

Chichi, venant chercher Gohan

Sa force de combat est certes dérisoire à côté des autres guerriers Z, mais elle est bien plus forte qu’un humain moyen comme on a pu l’observer à sa première apparition ou lors de sa participation au 23ème Tenka Ichi Budōkai, où elle se hisse en phases finales. Dans le premier film Dragon Ball Z, elle tente même de protéger Gohan en combattant Ginger, un des hommes de main de Garlic Jr.

On lui prête également un caractère maladroit (notamment dans l’anime), comme lorsqu’elle claque sa porte d’entrée dans la tête de Kuririn, pensant que Gohan était de retour, ou encore dans Dragon Ball GT quand elle court à travers toute la maison de Bulma pour retrouver Gohan et qu’elle finit dans le décors ou quand elle se prend la porte en pleine tête après le retour de son fils cadet, Goten. Tout cela fait bien entendu écho à la maladresse qu’elle montre au début de Dragon Ball, quand elle combat ou quand elle monte sur le Kinto-Un et qu’elle balance ensuite Gokū par dessus bord avant de se prendre un rocher en pleine tête.

Bien qu’elle passe beaucoup de temps à gronder son mari, Gokū, qui passe son temps à s’entraîner à combattre, ou encore son fils Gohan qu’elle oblige à travailler ardument, on ne peut pas nier qu’elle aime profondément sa famille.

Chichi, heureuse du retour de Gokū

Chichi, heureuse du retour de Gokū

À plusieurs reprises dans l’histoire on peut voir son attachement à sa famille, comme lorsqu’elle se réjouit d’entendre son mari et les enfants faire les fous dans leurs bains, dans l’épisode 287 de Dragon Ball Z.

Montrée comme un mère possessive et inquiète d’avantage qu’une femme aimante dans l’Arc Saiyans, Chichi se montre d’avantage inquiète et investie lorsque Gokū est atteint de sa maladie cardiaque. On la voit alors veillant à son chevet pour prendre soin de lui. Lorsqu’il se rétablie elle est alors la plus heureuse des femmes et elle s’empresse d’aller le rejoindre.

De plus, on la voit souvent pleurer ou être effondrée lorsqu’elle apprend que Gokū est blessé ou mort, ce qui montre son profond attachement pour son mari. Cette facette se retrouve aussi dans la série Dragon Ball Super.

Comme elle passe son temps à dire que les études de Gohan sont plus importantes que tout le reste, son entourage (et elle la première) s’étonne lorsque Gokū devient finalement d’accord avec elle et encourage son fils à travailler.

Elle met d’avantage l’accent sur la réussite scolaire de Gohan, au détriment de son entraînement sauf quand il s’agit pour lui de participer au Tenka Ichi Budōkai et peut-être de remporter l’argent de la récompense. À cette époque, il ne reste quasiment plus rien du trésor de Gyūmaō qui leur permet de subvenir à leur besoins sans que personne ne travaille.

Auparavant, il lui était aussi arrivée de soutenir son fils dans son entraînement, comme avant l’arrivée des Humains Artificiels ou elle est obligée de faire des concessions à conditions que Gohan reprenne ses études après les combats.

Chichi savoure la paix retrouvée

Chichi savoure la paix retrouvée

Mais bien qu’elle refuse de l’admettre, Chichi soutien son fils lorsqu’il combat. Mais son instinct maternelle la pousse à le surprotéger à tel point qu’elle serait prête à combattre elle-même les ennemis plutôt que de laisser son fils y aller. Il est probable qu’elle soit devenue comme ça après avoir presque vue son mari se faire tuer par Piccolo lors de la finale du 23ème Tenka Ichi Budōkai.

À la fin du manga, on apprend que Gohan est devenu un savant comme il le souhaitait et comme Chichi le voulait également. C’est aussi la raison pour laquelle il ne participe pas à la 28ème édition du Tenka Ichi Budōkai. Mais bien que Chichi désapprouve les combats, on apprend cependant que c’est elle qui a personnellement entraîné son fils cadet, Goten, lorsque Gokū était dans l’autre monde. Tout comme son père l’avait fait avec elle.

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Mayumi Shō (DB, DBZ Seasons 1-2, DBZ Films 01-03, Budokai 1), Naoko Watanabe (DBZ, DBZ Films 04-13, DBGT, DB Kai, DBS, tous les médias)
  • Doublages anglais :
    • Ocean Group : Andrea Libman (enfant), Laara Sadiq (adulte : DBZ & DBZ Film 03), Lisa Ann Beley (voix de remplacement adulte : Films 01-02)
    • FUNimation : Laura Bailey (enfant), Cynthia Cranz (adulte), Monika Antonelli (enfant : DBZ ép. 202)
    • Blue Water : Katie Rowan (DB, enfant), Carol-Anne Day (DB, ado), Debbie Munro (DBGT)
    • AB Groupe : Sharon Mann
    • Bang Zoom! : Michelle Ruff
    • Creative Products Corporation : Mitch Frankenberger Pellicer
  • Doublage français : Céline Monsarrat (DB, DBZ, Films DBZ 01-12), Francine Lainé (DBZ Film 05), Jennifer Fauveau (DBZ Kai, Battle of Gods, DBS)
  • Doublage latino américain espagnol : Patricia Acevedo
  • Doublage brésilien portugais : Angelica Santos (vieux doublage de DB), Raquel Marinho (redoublage de DB, DBZ & DBGT)
  • Doublage portugais : Fernanda Figueiredo (DB), Filipa Capelas (DBZ), Dora Cruz (DBGT), Joana Castro (DBS)
  • Doublage italien : Elisabetta Spinelli, Barbara De Bortoli (doublage de Dynit)
  • Doublage polonais : Agata Gawronska (DBZ Film 12)
  • Doublage croate : Lucija Barišić
  • Doublage hongrois : Törtei Tünde
  • Doublage catalan : Maria Lluïsa Magaña (DB), Isabel Muntaner (DBZ, DBGT, DBZ Kai)
  • Doublage albanais : Manjola Merlika
  • Doublage tagalog : Klariz Magboo (DB ‘2008’, DBZ ‘2015-aujourd’hui’), Hazel Hernan (DBZ ‘2006-2008’), DBZ Kai ‘2011 & 2013’ & Battle of Gods)

 

Références

[1] Weekly Shōnen Jump Issue : 1986 #37 (12 Août 1986)
[2] Dragon Ball: Super Exciting Guide (2009).
[3] Dragon Ball chapitre 488 : Trunks et Goten entrent dans la Salle de l’Esprit et du Temps (1994).
[4] Dragon Ball Z épisode 257 : L’entraînement spécial est un succès !! Tu es fini Majin Boo (1995).
[5] Dragon Ball chapitre 514 : Le message aux Terriens ressuscités (1995).
[6] Dragon Ball Z épisode 284 : Le dernier espoir !! On va créer un immense Genkidama (1995).
[7] Profile de Chichi dans le Daizenshū 7 (1996).
[8] Dragon Ball : Ossu ! Son Gokū et ses amis sont de retour !! (2008).