Kuririn

Kuririn (クリリン), ou Krillin, est le meilleur ami de Son Gokū dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Il apparaît d’abord comme le premier rival de Son Gokū avant de se lier d’amitié avec ce dernier. C’est l’un des plus puissants Terriens de l’histoire et un expert d’arts martiaux de talent. Il se marie avec N°18 et a une fille prénommée Marron.

J’aurais voulu me marier au moins une fois !!
Kuririn (Dragon Ball Z : Son Gokū, le Super Saiyan)

 

Vue d’ensemble

Concept et création

1ère apparition de Kuririn

1ère apparition de Kuririn dans le manga

Kuririn doit son apparition dans la série à Kazuhiko Torishima, l’éditeur en chef d’Akira Toriyama à cette époque. Celui-ci trouvait Son Gokū trop fade et il souhaitait un autre personnage pour rendre les choses plus intéressantes.

Le personnage de Kuririn est un expert en arts martiaux compétiteur et malgré tout bon enfant. Son réel vrai vice est son grand intérêt pour les femmes. Mais à mesure que la série avance, son intérêt se transforme en désire profond de se marier et de fonder une famille. Grand romantique, Kuririn se met à désespérer de mourir célibataire lorsqu’il est confronté à une situation dangereuse. C’était autrefois un féroce rival de Gokū, mais il deviendra son meilleur ami après son entraînement en sa compagnie, chez Kamé Sennin. Kuririn est également très proche du fils de Gokū, Gohan. Il finira par se marier avec N°18 et aura une petite fille qu’il prénommera Marron.

Kuririn est connu pour être quelqu’un de très réfléchi qui utilise surtout sa tête lorsqu’il combat et fait preuve de ruse et d’intelligence pour mettre au point des stratégies pour l’emporter et/ou pour ne pas perdre.

 

Signification du nom

Gokū se moque du crâne chauve de Kuririn

Gokū se moque du crâne chauve de Kuririn

Comme la plupart des personnages de la série, Kuririn doit son nom à un jeu de mots. Dans son cas, son nom original japonais est vraisemblablement composé de deux parties. Tout d’abord, Kuri (クリ) qui provient du mot Kuri (栗), qui signifie « châtaigne » et fait référence à son crâne rasé (sa fille s’appelle d’ailleurs Marron en référence à cette signification).

La deuxième partie de son nom (リン, Rin) vient plus certainement de Shōrin (少林, Shaolin, en chinois) qui désigne bien sûr les moines chinois pratiquant les arts martiaux.

Ceci explique également pourquoi son chara design est basé sur celui des moines Shaolins : Au début de l’histoire, il a le crâne rasé, six points sur le fronts et une tenue traditionnelle d’un temple Shaolin, et également pourquoi le temple d’où il vient est le Temple Ōrin (大林), qui se traduit par « grande forêt », à l’inverse de « Shōrin » (少林) ; « petite forêt ».

La casquette de Kuririn, sur Namek

La casquette de Kuririn, sur Namek

D’autres croyances pensent que le nom de Kuririn se rapporte à kuri-kuri ou kurin-kurin, qui sont des onomatopées qui désignent quelque chose de mignon et de rond en japonais. Ainsi, Kuri-kuri shita me signifie « de grands yeux ronds », tandis que kurikuri désigne plus simplement un crâne « chauve ». Le mot rin ajouté à la fin rend le mot un peu plus joli.

Durant la période Namek, Toriyama-sensei dessina Kuririn avec une casquette sur laquelle on peut lire « Kame Sen – Kulilin ». « Kame Sen » est bien sûr l’abréviation de Kamé Sennin (le surnom de Muten Rōshi), tandis que « Kulilin » est une des retranscriptions en romaji du nom Kuririn.

Les japonais n’ayant pas de lettre « L » dans leur syllabaire, ils considèrent parfois que le « R » et le « L » sont le même son.

 

Apparence physique

Kuririn se souvient qu'il n'a pas de nez

Kuririn se souvient qu’il n’a pas de nez

Kuririn n’a pas de nez, cependant il semble être en mesure de sentir les odeurs jusqu’à ce que quelqu’un mentionne son absence de nez (comme lorsque Gokū le mentionne lors du 21ème Tenka Ichi Budōkai, où il affronte Bacterian). Il sent par exemple le diamant que lui donne Bulma après être sorti de la caverne des pirates, ou encore le repas préparé par les enfants du vaisseau miroir, dans l’anime.

Dans le guide book Dragon Ball : Bōken Special, Toriyama-sensei explique pourquoi Kuririn n’a pas de nez :

« Kuririn a une idiosyncrasie physique qui lui permet de respirer par la peau ».
Akira Toriyama (Dragon Ball Bōken Special, 1984)

Dans l’anime, Kuririn avait les yeux blancs au début (Dragon Ball épisodes 014 à 024). Mais par la suite, cela a complètement disparu et le fond de ses yeux demeure de la même couleur que le reste de sa peau. Ce changement et cette petite originalité n’existe pas dans l’œuvre originale, puisque sur les dessins couleurs d’Akira Toriyama, l’intérieur des yeux de Kuririn est blanc, comme ceux de tous les humains normaux.

Kuririn se laisse pousser les cheveux

Kuririn se laisse pousser les cheveux

Kuririn n’est pas naturellement chauve comme il le précise dès sa première apparition (ainsi que dans le chapitre 431), il se rase les cheveux conformément à ses croyances monastiques. Lorsqu’il débarque à Kamé House, il précise que « tous ceux qui aspirent à maîtriser les arts martiaux se rasent la tête afin de délier leur Ki« , mais il est finalement très surpris de constater que Kamé Sennin est réellement chauve.

Les six points qui apparaissent sur le front de Kuririn sont des cicatrices de brûlures de moxibustion similaires à celles des moines Shaolins.

Après s’être installé avec sa famille, Kuririn se laisse finalement pousser les cheveux et c’est ainsi qu’on le découvre chevelu (marié et père de famille) dans l’Arc Great Saiyaman. Kuririn conserve cette coupe de cheveux durant tout l’Arc Majin Boo, puis change de coupe de cheveux durant l’Age 778. On le découvre alors avec les cheveux hérissés et vêtu d’un uniforme traditionnel chinois. Bien qu’il se soit retiré des arts martiaux à cette époque.

Kuririn, à la fin de l'histoire

Kuririn, à la fin de l’histoire

L’année suivante, Kuririn enfile de nouveau son dōgi et demande à sa femme, N°18, de lui raser la tête. Il part alors combattre l’armée de Freeza avec un look qui nous est tout à fait familier. Cependant, après cette bataille, ses cheveux repoussent et il ne les rasa à nouveau que pour participer au tournoi des 12 Univers, organisé par Zen’ō.

Durant l’Age 784, qui marque la fin du manga et de la série animée Dragon Ball Z, Kuririn a des cheveux gris. Il retrouve une coiffure similaire à celle qu’il avait dix ans auparavant, mais cette fois ses cheveux gris partent sur les côtés. Finalement, en dehors de son style vestimentaire et capillaire, Kuririn ne change pas réellement physiquement, en dépit des années.

 

Personnalité

Kuririn vole la pierre récupérée par Gokū

Kuririn vole la pierre récupérée par Gokū

À l’origine, Kuririn était quelqu’un d’égoïste et de jaloux qui ne respectait pas les règles lors de l’entraînement de Kamé Sennin. Mais il changera rapidement après avoir passé 8 mois à suivre l’entraînement de l’école de la tortue en compagnie de Gokū, qui était son rival au tout début. Il admettra d’ailleurs de lui-même qu’il haïssait Gokū au début, mais a fini par devenir son meilleur ami.

Bien qu’il reste un tout petit peu égoïste et jaloux au fond de lui, durant sa jeunesse, Kuririn devient bienveillant et beaucoup plus généreux grâce à Gokū.

Dans l’œuvre originale, Kuririn est quelque fois associé à des scènes comiques, ou bien il sert de chair à canon face à un ennemi puissant (Piccolo, Raditz, Nappa, Reacum, Freeza…). Cependant, cela reste relativement succinct comparativement à l’anime qui utilise beaucoup Kuririn comme procédé comique, notamment dans les films.

Kuririn, après sa victoire sur Puntar

Kuririn, après sa victoire sur Puntar

Comme il est l’un des personnages 100% Terrien les plus importants de la série, il représente aussi un sentiment de normalité à côté de Gokū ou encore Gohan, qui ont des origines Saiyan. Et malgré sa réputation de personnage plutôt faible (notamment à côté des Saiyans), Kuririn n’en reste pas moins le Terrien le plus fort du manga comme le dit Yamcha à Marron durant le 25ème Tenka Ichi Budōkai :

« Ton père est le plus fort du monde !
Tout du moins, parmi les Terriens… »
Yamcha (Dragon Ball chapitre 439)

Il doit notamment ce statut au fait qu’il lui a été possible de bénéficier des entraînements de Kamé Sennin, Dieu (Kami-sama), ou encore qu’il a pu avoir son potentiel libéré par le Grand Doyen (Saichōrō). Son potentiel de combat actuel est ainsi des milliers de fois supérieur à celui d’un homme normal, comme par exemple Mister Satan, qui n’a pas pu bénéficier du même genre d’entraînement.

Bien qu’il ne soit pas aussi fort que ses compagnons extraterrestres, sa détermination à aider ses amis est un de ses atouts majeur. En outre, son talent au contrôle du Ki et son ingéniosité sont de loin supérieurs à ceux de nombreux guerriers, même plus puissants que lui. Kuririn montre ainsi tous ses talents sur la planète Namek, comme lorsqu’il doit se cacher de ses ennemis ou encore localiser le Ki de son adversaire et jauger son potentiel réel. Courageux et débrouillard, c’est un personnage rapidement identifié comme étant un parfait outsider.

Avec Yamcha, il partage le point commun d’être un homme plutôt dans la norme et de passer du temps à chercher la femme de sa vie. Toujours en tant qu’être humain normal, Kuririn apparaît régulièrement en tenue de civil et on le voit faire des activités simples comme regarder la télé, faire les courses ou encore aller à la plage.

Son Gokū et Kuririn, lors du 22ème Tenka Ichi Budōkai

Son Gokū et Kuririn, lors du 22ème Tenka Ichi Budōkai

Du fait qu’il est le meilleur ami du personnage principal, Gokū, Kuririn est un des rares personnages Terrien à être resté aussi longtemps au premier plan dans la série. Alors que Kamé Sennin, Chichi, Ten Shin Han, Chaozu, Yajirobé, Yamcha et Pu-erh ont, eux, sombrés depuis longtemps au rang de personnages secondaires

Après Gokū, Kuririn est le second personnage en terme d’apparitions dans l’œuvre originale. Dans les films, il est cependant rétrogradé au rang de personnage comique et perd de sa splendeur. L’exemple le plus marquant est le septième film Dragon Ball Z : La bataille de l’extrême !! Les trois grands Super Saiyan, où il passe son temps à jouer de malchance. Il se fait d’abord renverser du café brûlant sur la tête, avant de se faire frapper par Chichi à deux reprises, reçoit un Kikōha perdu qui lui brûle le visage, croule sous un tas de neige qui dégringole pile sur lui, reçoit Vegeta en pleine poitrine, dérape lorsqu’il tente d’attaquer N°13, et se fait même humilier à l’hôpital. Avec autant de malchance dans les films, Kuririn trouva le moyen de se plaindre du fait que ce genre de choses n’arrivait qu’à lui.

Kuririn fera preuve de bonté et gentillesse en épargnant N°18 qu’il était chargé de détruire pour empêcher Cell de pouvoir l’absorber. Cet acte irréfléchi conduit d’abord à une situation désespérée mais déboucha sur la rédemption de N°18 et son mariage avec Kuririn qui pût enfin mener une vie de famille comme il en rêvait depuis si longtemps.

 

Biographie

Passé

Avant de débarquer à Kamé House, Kuririn était un moine du temple Ōrin, un dōjo situé dans un village de l’Est. Il s’entraîna 8 ans dans ce temple, puis le quitta à ses 13 ans.

Là-bas, comme il était le plus petit, il était souvent martyrisé par ses aînés. Agacé d’être toujours le plus faible et désirant séduire des filles, Kuririn se mit en route pour l’île où vit Muten Rōshi (alias Kamé Sennin), réputé pour être « le dieu des arts martiaux ». Il espérait ainsi lui demander de le prendre comme élève.

Dragon Ball Super

Arc Dieu de la destruction, Beerus

Quelque temps après la bataille finale contre Majin Boo (pur), Kuririn et sa famille se retrouvent bloqués dans les embouteillages, alors qu’ils tentent de se rendre à la fête d’anniversaire de Bulma. Ils auraient pu arriver plus tôt et éviter les embouteillages, mais Kuririn fait remarquer à sa femme qu’elle les a mis en retard en prenant tout son temps pour se maquiller. Finalement, Kuririn choisi de remettre sa voiture en capsule et de survoler les embouteillages en utilisant le Bukūjutsu. En chemin, ils croisent la route de Yamcha, Pu-erh, Ten Shin Han et Chaozu, qui se rendent aussi la fête organisée par Bulma.

Durant cette fête d’anniversaire, qui se déroule sur un bateau, Kuririn questionne indiscrètement Bulma sur son âge, tandis que N°18 tente de pousser son mari à participer à la loterie « Bingo » qui se tient pendant la fête, afin de tenter de gagner un château.

Plus tard, lorsque Beerus et Whis arrivent et son présentés aux autres par Bulma, Kuririn vient leur offrir de la nourriture et notamment ses fameux « Russian Takoyakis », qui sont des Takoyakis (boulettes de poulpe) piégées. Parmi le large choix de Takoyakis, un seul contient du wasabi ; une sauce japonaise extrêmement piquante. Malgré la crainte de Vegeta de voir Beerus s’énerver s’il devait tomber sur le Takoyaki piégé, c’est finalement Kuririn, lui-même, qui tombe sur le mauvais Takoyaki et finit avec la bouche en feu.

Par la suite, Kuririn et sa famille assistent à l’apparition de Shenron et aux combats contre le dieu de la destruction, Beerus. C’est l’occasion pour Kuririn d’expliquer qu’il s’est retiré des arts martiaux et ne souhaite pas combattre. Il reste alors pour protéger sa fille, Marron, tandis que N°18 tente brièvement de s’opposer à Beerus. Mais elle est rapidement mise au tapis.

Arc résurrection de Freeza

Kuririn devient agent de police à Satan City durant l’Age 779. Bulma s’étonne de voir que Kuririn est devenu policier mais elle le félicite d’avoir réussi l’examen. Kuririn explique qu’il l’a quand même raté deux fois avant de le réussir.[6]

 

Apparitions dans les films

Kuririn apparaît dans la plupart des films de la licence.

 

Anecdotes

    Kuririn renifle le diamant donné par Bulma

    Kuririn renifle le diamant donné par Bulma

  • Kuririn n’a pas de nez, mais il semble tout de même avoir la capacité de sentir les odeurs. Il est d’abord dégouté par l’horrible Bacterian, avant de profiter de son absence de paroie nasale, grâce à l’aide inopinée de son ami Gokū. Plus tard, lorsque Bulma lui donne le diamant qu’elle a prit dans la grotte des pirates, il le renifle. Ce qui prouve qu’il cherchait bien une odeur sur la pierre précieuse. Dans l’anime, lorsque les enfants du vaisseau mirroir préparent un piège à l’intention de Kuririn et ses amis, celui-ci sent la bonne odeur de nourriture qui émane de la pièce principale.
  • D’après les Daizenshū, Kuririn adore la cuisine chinoise.
  • L’époque de l’entraînement auprès de Kamé Sennin est la seule durant laquelle on peut voir l’appétit de Kuririn rivaliser avec l’appétit de Gokū.
  • Le guide book Dragon Ball Forever établi un classement des 20 meilleurs personnages (à savoir les plus appréciés des fan nippons), et Kuririn arrive 7ème. C’est de loin l’humain (Terrien) le plus apprécié.
  • Dans l’oeuvre originale, Kuririn est mort à trois reprises. La première fois, il est tué par Tambourine, l’homme de main de Piccolo Daimaō. La seconde fois, Freeza le fait exploser sur la planète Namek. Puis, la troisième fois, Kuririn est transformé en chocolat puis mangé par Majin Boo, au sanctuaire de dieu. Dans la série animée Dragon Ball GT uniquement, il meurt même une quatrième fois, puisque N°17, alors sous l’influence de son alter ego, le tue en lui lançant un Kikōha qui le transperce. Tué trois fois et ressuscité trois fois dans l’oeuvre originale, et quatre fois pour ce qui est de l’anime, fait de Kuririn l’un des héros qui a le plus bénéficié de l’aide des Dragon Balls. C’est aussi le seul personnage à mourrir dans les trois séries animées : Dragon Ball, Dragon Ball Z et Dragon Ball GT.
    • Dans le monde alternatif de Trunks, Kuririn est tué par les Humains Artificiels. L’œuvre originale ne mentionne pas son bourreau, mais dans l’anime on peut voir N°17 tuer Kuririn du futur lorsque Trunks raconte la mort des guerriers Z.
    • Kuririn étant le guerrier Z qui a été tué le plus grand nombre de fois, de nombreux Meme existent sur internet pour se moquer du personnage et de sa fâcheuse tendance à mourir et à ressusciter.
  • La malchance de Kuririn, dans les films

    La malchance de Kuririn, dans les films

  • Dans les films et fillers de la série TV, Kuririn est souvent associé à de nombreux gags et scènes comiques. Il lui arrive régulièrement de rater des attaques et de se retrouver mis au tapis par son adversaire suite à cela. On observe ça par exemple dans les films « Dragon Ball Z : Le type le plus fort du monde », « Son Gokū, le Super Saiyan », ou encore « Choc !! Les Soldats à la puissance de dix milliards ».
  • Dans l’anime Dragon Ball Z, Kuririn est l’un des rares personnages à avoir vu presque systématiquement chaque formes/transformations des ennemis majeurs. Il s’est interposé face à Vegeta lorsque celui-ci était transformé en singe géant (Oozaru), et a ainsi combattu contre les deux formes du Saiyan. Puis, il était présent lors de toutes les transformations de Freeza (à l’exception du développement de son potentiel au maximum bien sûr), ainsi que de Garlic Jr. Il a été confronté aux trois formes de Cell et a même rencontré la plupart des formes de Majin Boo. Il a vu le gros Majin Boo lorsque Vegeta l’affrontait, puis lorsque son meilleur ami, Gokū, en fit de même. Il a ensuite rencontré Majin Boo (maléfique) et s’est fait tué par celui-ci. Dans la série animée, il a même combattu Majin Boo (pur) sur la planète du grand Kaiō.
  • Kuririn est également le seul personnage à avoir vu Broly dans les trois films dans lesquels il apparaît. Dans le premier, il ne combat pas, mais la deuxième fois il est mis K.O. par un Kikōha du légendaire Super Saiyan. Dans le film « Le Super guerrier défait !! Celui qui gagnera, ce sera Moi », Kuririn combat réellement Bio Broly, et participe également au grand final de ce film.
  • Kuririn, lançant le Genkidama

    Kuririn, lançant le Genkidama

  • En dehors de Gokū, dans l’oeuvre originale et la série animée, Kuririn est le seul personnage qui a également pu lancer le Genkidama. Il le balance sur Vegeta, lorsque Gokū, qui n’est plus capable de bouger, le lui transmet.
  • En dépit du fait que Kuririn est moins âgé que Yamcha (de trois ans), à la fin de la série Dragon Ball Z, ainsi que dans la série Dragon Ball GT, il apparaît avec des cheveux gris, tandis que son aîné, conserve un look assez jeune. De plus, notre petit homme se considère comme « vieux » alors qu’il n’a que 54 ans, tandis que Yamcha semble toujours aussi vigoureux d’apparence.
  • Dans la version anglaise de Dragon Ball Z, Kuririn dit que Gohan a « encore » été kidnappé lorsqu’il part au mont Paozu pour révéler à Chichi la mort de Gokû et l’enlèvement de son fils. Cela impliquerait que le premier film Dragon Ball Z s’intègre au début de l’histoire. Seulement, les films des années 80 et 90 sortis autour de DragonBall/Z ne peuvent s’intégrer à la chronologie de l’histoire principale à cause de la présence de nombreuses incohérences. Ici, par exemple, Kuririn ne connaissait pas l’existence de Gohan au début de la série Dragon Ball Z, avant que Gokû ne le présente à ses amis, à Kame House. Le film, qui est sensé se passer avant la série, fait pourtant se rencontrer Gohan et Kuririn. C’est la raison pour laquelle les films n’interfèrent jamais avec la série TV, à l’exception de quelques rares occasions (comme avec Garlic Jr. qui apparaît dans le premier film ainsi que dans la série, ou encore Coola qui fait un caméo dans la série Dragon Ball GT).
  • Ironiquement, c’est aussi le seul personnage gentil du jeu vidéo Dragon Ball Z : Shin Budokai à ne pas voir son voeu se réaliser lorsqu’il invoque Shenron. Car Shenron s’en va à chaque fois que Kuririn n’a ne serait-ce que l’occasion de pouvoir penser à son souhait.
  • Kuririn, sur la cover de l'album Voodoo Glow Skulls : Who is, This is

    Kuririn, sur la cover de l’album Voodoo Glow Skulls : Who is, This is

  • Kuririn apparaît sur la cover de l’album « Voodoo Glow Skulls: Who Is, This Is » vêtu de l’armure de combat qu’il porte sur la planète Namek.
  • En janvier 2007, un sondage Oricon demandait au japonais quel personnage de manga/anime aimeraient-ils le plus voir comme héros dans un spin-off de série, et Kuririn est arrivé 3ème dans le classement des personnages masculins. Au classement général, Kuririn figurait 6ème.
  • Dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods et dans la série Dragon Ball Super, lorsque le téléphone portable de Kuririn sonne on peut entendre la sonnerie du premier Opening de la série animée One Piece. C’est en fait un clin d’oeil au fait que Mayumi Tanaka, qui incarne Kuririn en V.O., est aussi la voix du héros de One Piece : Monkey D. Luffy.
    • La référence à One Piece fonctionne aussi en version américaine, puisque Sonny Strait, l’acteur qui double Kuririn (Krillin, en VA) est aussi la voix anglophone d’Usopp, dans One Piece.

 

Références

[1] Weekly Shōnen Jump Issue : 1986 #37 (12 Août 1986)
[2] Profile de Kuririn dans le Daizenshū 7 (1996).
[3] Dragon Ball: Super Exciting Guide (2009).
[4] Dragon Ball Z : La résurrection de « F » (2015).
[5] Dragon Ball Online (2010).
[6] Dragon Ball Super épisode 017 : « La naissance de Pan ! Et Gokū part en voyage pour s’entraîner ?! » (1er novembre 2015)