Humain Artificiel N°18

L’Humain Artificiel N°18 (人造人間18号, Jinzōningen Jū-Hachi Gō),[1] ou plus simplement N°18 (18号, Jū-Hachi Gō), est un personnage secondaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Humain Artificiel crée par le docteur Géro dans le but de tuer Son Gokū. Développée sur la base d’une adolescente, N°18 est un modèle possédant une énergie de type perpétuelle, tout comme son frère jumeau, N°17. Son véritable nom est Lazuli (ラズリ, Razuri) et elle était autrefois humaine, avant d’être enlevée par le Dr. Géro et transformée en cyborg.[2]

De tous les Humains Artificiels mis au point, elle en est l’unique représentante féminine. Après les combats contre Cell, elle épouse Kuririn et donne naissance à une petite fille nommée Marron.[1]

 

Vue d’ensemble

À l’origine

Trunks parle de N°19 et N°20 dans le manga original

Trunks parle de N°19 et N°20 dans le manga original

N°19 et N°20 devaient être les principaux ennemis de l’Arc des Humains Artificiels qui venait de débuter en été 1991, dans les pages du Weekly Shōnen Jump. Mais Akira Toriyama reçu un appel de son ancien éditeur, Kazuhiko Torishima, qui était plutôt insatisfait des apparences des Humains Artificiels N°19 et N°20, qu’il qualifia de « vieillard » et de « gras double ». Afin de corriger le tir, Toriyama-sensei créa N°17 et N°18 (puis N°16). Ils comptait faire d’eux les ennemis principaux de l’Arc, mais une fois encore son éditeur lui fit remarquer que cette fois-ci les redoutables adversaires de nos héros n’étaient finalement que des « gamins ».

Pour finir, Toriyama-sensei eu l’idée de créer Cell, et fit de lui l’ennemi principal de cette période. Finalement les Humains Artificiels disparurent au fur et à mesure de l’histoire pour laisser d’avantage de place à Cell. N°18 fut l’exception, puisqu’elle survécut à la période des Humains Artificiels et réapparue ensuite dans l’œuvre originale, en tant qu’épouse de Kuririn.

Dans la réédition du manga au format Kanzenban, lorsque Trunks apprend à Son Gokū l’existence des Humains Artificiels, les noms de « N°19 et N°20 » furent d’ailleurs changés en « N°17 et N°18 » afin de concorder avec la logique de l’histoire. Le fait que Toriyama-sensei n’avait pas encore inventé ces derniers explique que les premières éditions du manga affichent cette erreur.

 

Apparence physique

N°18, dans l'oeuvre originale

N°18, dans l’œuvre originale

N°18 est une belle jeune femme blonde aux cheveux mi-longs. Elle a des yeux bleus, en forme d’amande, tout comme son frère N°17, et n’est pas très grande. Dans le plus pur style occidental, elle porte des vêtements en jeans, et possède un look très exotique pour le publique Nippon.

À sa première apparition, elle porte un haut noir à manches longues avec une veste en jean qui s’accorde parfaitement avec sa jupe, portée au dessus d’un pantalon (type legging) noir. Après son combat contre Vegeta, elle change de tenue et arbore un look cowboy avec une tenue qu’elle dérobe dans un magasin de vêtement de la campagne.

Elle change ensuite une nouvelle fois de tenue lorsqu’elle débarque chez Son Gokū, et enfile alors un T-Shirt blanc, surmonté d’un petit gilet noir, le tout avec un pantacourt vert. C’est sous ce look, plus chic, qu’elle se fera absorbée par Cell et finira l’Arc. Durant l’Arc Majin Boo, elle apparaît d’abord en tenue d’été, avec des claquettes et une veste en jean déchirée au niveau des manches, puis, dans son style plus habituel ; avec le même haut noir et rayé que lors de sa première apparition.

Dans la série Dragon Ball GT, N°18 hérite d’un look plus fashion et se coupe les cheveux plus courts. Elle arbore désormais une apparence plus mature. Presque une femme d’affaire.

Lorsqu’on la retrouve dans la série Dragon Ball Super, N°18 porte le plus souvent la tenue qu’elle avait dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods. Cette tenue est composée d’un pull violet et noir et d’un pantacourt en jean, bleu.

Ensuite, pour l’Arc Survie de l’Univers, N°18 revêt un jogging rose et des baskets grises.

 

Personnalité

N°18 informe Satan qu'elle viendra chercher son argent

N°18 informe Satan qu’elle viendra chercher son argent

N°18 est une femme plutôt calme, cool et avec beaucoup de confiance en elle. Elle connait ses capacités et son réel pouvoir, ce qui peut être un handicap lorsqu’elle affronte un adversaire dont elle ne sait rien, mais qui lui profère une certaine assurance. Elle sait également se montrer taquine, notamment avec son frère qu’elle charrie souvent et compare à un gamin toujours en recherche d’amusement.

Plutôt froide, elle ne montre presque jamais ses sentiments et c’est elle qui semble porter la culotte dans le couple qu’elle forme avec Kuririn. Malgré son détachement constant, elle montre à plusieurs reprises qu’elle tient à ses proches (notamment dans l’anime), comme lorsque son mari se sacrifie pour affronter des adversaires tels que Majin Boo (maléfique), ou quand il se fait tuer par N°17 dans la série Dragon Ball GT.

Plutôt vénale, elle pousse Kuririn à participer à des Tenka Ichi Budōkai pour empocher l’argent de la récompense. Lorsque celui-ci ne participe pas à la 28ème édition, dans l’anime elle n’hésite d’ailleurs pas à le lui reprocher. C’est d’ailleurs elle-même qui parvient en finale de la 25ème édition, qu’elle feint de perdre contre Mister Satan uniquement dans le but d’empocher son argent.

 

Combats

Dragon Ball (Z/Kai)

  • N°18 VS Vegeta (Super Saiyan)
  • N°18 VS Vegeta (Super Saiyan) & Trunks du futur (Super Saiyan)
  • N°18, N°16 & Kuririn VS Cell (deuxième forme)
  • N°18 VS Jewel VS Mighty Mask (Goten & Trunks) VS Mr. Satan

Dragon Ball Z : Battle of Gods

  • N°18, Ten Shin Han & Piccolo VS Beerus

Dragon Ball Super

  • N°18, Ten Shin Han & Piccolo VS Beerus (anime uniquement)

Dragon Ball GT

  • N°18 VS N°17
  • N°18 & Son Gokū VS Super N°17

Films

  • N°18, Goten & Trunks VS Guerriers bioniques
  • N°18 VS Bio Broly
  • N°18, Goten, Trunks & Kuririn VS Bio Broly

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Miki Itō
  • Doublage français : Brigitte Lecordier (DBZ, DBZ Kai, Battle of Gods, La résurrection de ‘F’, DB Super), Céline Monsarrat (DBZ 147, 214), Jackie Berger (DBZ 150-151), Annabelle Roux (DBZ 205-209), Francine Lainé (DBZ 224-227)
  • Doublages anglais :
    • Ocean Group : Enuka Okuma
    • FUNimation : Meredith McCoy (DBZ, DBGT, jeux vidéo avant 2010, Battle of Gods, Resurrection ‘F’, DB Super, jeux vidéo après 2014), Colleen Clinkenbeard (DBZ Kai, Shin Budokai, Tenkaichi Tag Team, et autres jeux depuis Raging Blast 2 jusqu’à Battle of Z)
    • Blue Water : Jennifer Bain
    • AB Groupe : Sharon Mann
    • Bang Zoom! : Tamara Ryan
  • Doublage latino américain : Cristina Camargo (DBZ, DBS), Mónica Villaseñor (DBZ Film 11, DBZ Kai TFC), Lourdes Morán (DBGT), Jocelyn Robles (DBZ Kai jusqu’à l’Arc Cell)
  • Doublage italien : Debora Magnaghi
  • Doublage allemand : Diana Borgwardt
  • Doublage portugais : Cristina Cavalinhos
  • Doublage espagnol (castillan) : Ana Fernandez
  • Doublage catalan : Pilar Morales
  • Doublage brésilien : Eleonora Prado (DBZ, Films DBZ), Angélica Santos (DBGT)
  • Doublage hongrois : Claudia Liptai (DBZ), Erika F. Nagy (DBGT)
  • Doublage tagalog : Klariz Magboo (DBZ : nouveau doublage), Charmaine Cordoviz (DBZ Kai)

 

Anecdotes

  • Dans l’épisode 139 de la série TV Dragon Ball Z, Gokū fait un cauchemar dans lequel il voit Chichi, Gohan, Kuririn et Trunks du futur se faire tuer par N°17 et N°18. Cependant, Gokū ne devrait pas être en mesure de faire un mauvais rêve aussi précis, car n’a encore jamais vu à quoi ressemblait N°17 et N°18, puisqu’il est tombé malade durant son combat contre N°19 et est resté alité tout ce temps.

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (la grande encyclopédie) (1996)
[2] Dragon Ball Full Color : Arc Humains Artificiels vol. 6 (2014)