Brigitte Lecordier

Brigitte Lecordier est une comédienne française. Elle est notamment spécialisée dans le doublage et a œuvrée sur les adaptations françaises des séries TV Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT et Dragon Ball Z Kai, ainsi que dans les films sortis autour de la série.

Elle prête sa voix à Son Gokū enfant, ainsi qu’à ses fils, Son Gohan enfant, Son Goten enfant et N°18. Dans Dragon Ball Z elle donnait également sa voix à Videl, Trunks enfant et Kaiōshin. Mais elle ne fut pas reprise sur ces rôles dans la série remake Dragon Ball Z Kai.

 

Brigitte Lecordier

Brigitte Lecordier

Après des études scientifiques, Brigitte Lecordier devient clown à l’école du cirque d’Annie Fratellini. Elle joue ensuite au théâtre (notamment sur « le malade imaginaire » de Molière) et à la télévision (« la vie des botes ») avant d’être remarquée pour sa voix et de participer à un doublage pour une publicité d’Amnesty International où elle double une fillette afghane.[1]

La publicité étant particulièrement dure psychologiquement, il était impossible de faire appelle à une véritable enfant pour la doubler.[1]

Elle enchaîne ensuite avec le « professeur Poopsnuggle » puis de nombreux rôles de petits garçons.

Ses rôles de jeunes garçons les plus notables sont justement Son Gokū dans Dragon Ball, Oui-Oui, Bouli le bonhomme de neige, Bouba le petit ourson, Nicolas dans Bonne nuit les petits, la mouche dans Les Aventures d’une mouche, Olie dans Rolie Polie Olie ou encore Conan dans Conan, le fils du futur.[1]

 

Caractéristiques

Photo de Brigitte Lecordier, au Japon

Photo de Brigitte Lecordier, au Japon

Elle avoue avoir aimé doubler Son Gokū dans Dragon Ball, pour le côté « initiation d’un petit enfant », l’humour et également le côté bon enfant. Mais elle a doublé Son Gohan et Son Goten dans Dragon Ball Z avec moins de bonheur, car elle trouvait que le scénario devenait beaucoup trop délirant.[1]

Brigitte Lecordier a eu la chance d’aller au Japon pour participer à l’émission « Naruhodo! The World » (sur Fuji TV), à la fin des années 80, où elle a pu rencontrer Masako Nozawa, son homologue japonaise, avec qui elle a joué Son Gokū et Son Gohan pour le show télévisé.[1]

Ce fut aussi l’occasion pour elle de visiter une exposition Tezuka et de voir des films d’animation comme « Porco Rosso » ou « le tombeaux des lucioles » (qu’elle a beaucoup appréciée).

Avec son mari (Yves Lecordier) elle a même enregistré un album de chansons autour de Oui-Oui, et a dirigée plusieurs doublages, dont notamment « Vas-Y Julie », « Théo ou la batte de la victoire », « Cynthia ou le rythme de la vie », « les Pastagums », « Cédric » ou encore le deuxième doublage de « Conan, le fils du futur ».[1]

 

Rôles dans Dragon Ball

Gokū dans l'épisode 001 de Dragon Ball

Gokū dans l’épisode 001 de Dragon Ball

C’est la voix française attitrée de Son Gokū jusqu’à l’adolescence. Elle arrive pour la première fois sur le doublage de Dragon Ball en 1988, tandis que la série va être diffusée sur la chaine TF1.

Brigitte Lecordier conserve aujourd’hui encore ce rôle qu’elle a accompagnée tout au long des séries animées adaptées du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama.

Elle ne fut jamais remplacée sur le rôle de Gokū enfant, mais en revanche elle le fut sur les rôles de ses fils, Son Gohan et Son Goten, à quelques reprises, lorsqu’elle ne pouvait assister aux enregistrements.

Son Gokū à la fin de la première série

Son Gokū à la fin de la première série

C’est par exemple le cas durant l’arc des humains artificiels où elle est remplacée par Jackie Berger sur le rôle de Son Gohan durant quelques épisodes, ou encore durant les épisode 203 à 210 de la série Dragon Ball Z, où Annabelle Roux la remplace sur le rôle du petit Goten.

Dans la première série, elle interprète Son Gokū de l’épisode 001, jusqu’à l’épisode 153, où il est déjà adulte.

C’est aussi le cas en version originale où Masako Nozawa incarne Son Gokū qu’il soit enfant ou adulte, gardant une certaine cohérence dans la personnalité du personnage qui ne change jamais et reste toujours pur. Mais en version française (première version doublée en dehors du Japon), il fut décidé que Gokū adulte serait maintenant doublé par un homme pour la série Dragon Ball Z, et c’est donc Thierry Redler qui fut choisit pour incarner le jeune père.

Gohan dans l'épisode 001 de DBZ

Gohan dans l’épisode 001 de DBZ

Mais rapidement, Thierry Redler ne participe plus à la série et c’est Patrick Borg qui prend le relais. Au final, Son Gokū a eu plusieurs voix en version française, mais seule Brigitte Lecordier l’a doublé enfant.

Brigitte Lecordier avoue qu’elle préfère que Gokū soit doublé par un comédien à l’âge adulte, car elle ne se sentait pas continuer à le faire.

C’est ainsi qu’elle n’incarne plus Gokū après ce passage à l’âge adulte, dans la deuxième série, mais qu’elle retrouve un autre rôle en la personne de Son Gohan, le fils aîné de Son Gokū.

Son Goten dans l'épisode 201 de DBZ

Son Goten dans l’épisode 201 de DBZ

Elle arrive sur ce rôle à partir de l’épisode 001 de Dragon Ball Z, diffusé pour la première fois le 24 décembre 1990 en France.

Encore une fois, elle quittera ce rôle lorsque Son Gohan passera à l’âge adulte, puisque c’est Alain Flick qui joue Son Gohan du futur dans la série TV et Patrick Borg dans le TV Special. Par la suite, c’est Mark Lesser qui hérite du rôle du Son Gohan adulte de l’Histoire principale.

Fort heureusement, Brigitte Lecordier ne quitte pas la série, puisqu’à nouveau on lui confie le rôle d’un petit garçon, en la personne de Son Goten, le jeune frère de Son Gohan.

N°18 dans la série TV Dragon Ball Z

N°18 dans la série TV Dragon Ball Z

Goten apparaît pour la première fois dans l’épisode 201 de la deuxième série, diffusé pour la première fois le 07 septembre 1994, sur TF1.

Entre temps elle a bien sûr prêtée sa voix à une multitude d’autres personnages, mais beaucoup moins que ses camarades comédiens, car elle tient tout de même quasiment tout le temps un rôle principal.

Elle devient la voix de l’humain artificiel N°18 (appelée « C-18 » en VF) dès sa première apparition, dans l’épisode 133, diffusé pour la première fois en France le 18 mars 1992, puis également celle de Trunks bébé et de Trunks enfant dans l’arc Majin Buu.

Son Gokū dans la série Dragon Ball GT

Son Gokū dans la série Dragon Ball GT

Cette période sera l’occasion pour elle de doubler plusieurs autres personnages, puisqu’on lui confiera le rôle de Videl, mais également d’un homme, avec Kaiōshin (rebaptisé « Neptune » dans la première VF).

Elle poursuit l’aventure avec la série Dragon Ball GT, en 1999 et fait partie des rares comédien(ne)s à rester en place sur la série, alors que d’autres furent écartés suite à des relations conflictuelles avec le doubleur (la boite qui fait doubler les séries) suite à la grève des comédiens de 1994.

Elle retrouve ainsi le rôle de Son Gokū enfant, comme à l’époque de la première série Dragon Ball.

 

Références