Pilaf

Pilaf (ピラフ, Pirafu) est un des antagonistes du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball GT et Dragon Ball Super.

Ce petit gnome, qui s’autoproclame “grand roi Pilaf” (ピラフ大王, Pirafu Daiō), cherche à réunir les Dragon Balls pour régner sur le monde. Grâce à son immense fortune, Pilaf met tout en œuvre pour se donner les moyens d’y parvenir. Il est toujours accompagné de ses deux serviteurs, Shū et Maï.

Pilaf est le premier “ennemi” recherchant les Dragon Balls que nos héros rencontrent dans la série. Mais c’est également le plus débile et le plus ridicule des méchants qu’ont eut à affronter Son Gokū et ses amis.

 

Vue d’ensemble

Histoire

Pilaf rêve de dominer le monde

Pilaf rêve de dominer le monde

Il est né durant l’Age 715 et s’auto-proclame le « grand roi Pilaf ».

Pilaf cherche à acquérir les Dragon Balls afin de devenir le maître du monde. Il se dit « grand roi » (大王, Daiō) mais il ressemble à un enfant capricieux et n’a aucunement l’étoffe d’une majesté.

Il détient en revanche une immense fortune qui lui permet de posséder des armes coûteuses, des machines volantes, ainsi qu’un château, entre autres. Il est également implicite qu’en dépit de sa nature maladroite, il s’agit en réalité d’un génie. Il est par exemple en mesure de créer un radar similaire au Dragon Radar de Bulma pour localiser les Dragon Balls et peut également contenir les impulsions électromagnétiques émises par les Dragon Balls à l’aide d’un coffre possédant un revêtement spécial.

Ce « grand roi » a une quantité incroyable de ressource sous son commandement, et peut ainsi mettre en orbite un satellite espion capable de localiser les Dragon Balls. Il réussit également à localiser l’autocuiseur qui scella Piccolo Daimaō alors que celui-ci était censé demeurer introuvable, plongé au fond de l’océan il y a de cela plusieurs centaines d’années.

Avec ses serviteurs Shū et Maï, il se met souvent en travers de la route de Son Gokū mais il se fait toujours avoir au moment le plus crucial. Il s’allie finalement avec Piccolo Daimaō, espérant ainsi régner sur une partie du monde, mais cela se révèle être un échec cuisant.

 

Signification du nom

Son nom provient du riz pilaf. Il s’agit d’un mode de cuisson du riz provenant du Moyen-Orient et d’Asie centrale, dans lequel le riz est généralement revenu dans de l’huile et des oignons sués ciselés, avant d’être cuit au four ou au bouillon. Au gré des cuisines locales, la recette peut également changer et contenir une variété de viandes ou de légumes. Dans Dragon Ball, ce personnage se donne également le titre de “Daiou/Daiō” (大王) qui signifie “grand roi” en japonais. Ce titre vient en totale opposition avec l’apparence et la personnalité de ce personnage.

 

Apparence physique

pilaf-manga-color-edition-appareance

C’est un petit gnome à la peau bleue qui fait partie de l’espèce des Terriens de type monstrueux.[1] On se connaît pas sa taille, mais on sait qu’il pèse 32 kg.[2]

Il porte un vêtement chinois vert et noir avec des liserés rouges, sur lequel on retrouve la marque « Chāhan » (炒饭 ; chǎofàn en chinois) qui est le nom chinois du riz cantonné.

Ce personnage porte une collerette de monarque autour du cou et un petit chapeau chinois rouge et bleu marine, surmonté d’une petite boule et entouré par un liseré noir. Sur l’avant de ce chapeau se trouve une étoile rouge au centre d’un cercle blanc (jaune dans l’anime).

Cette étoile est en quelque sorte l’emblème du gang de Pilaf, puisqu’on le retrouve également sur l’uniforme militaire que porte sa subalterne, Maï. Cette étoile fait sûrement référence au fait qu’il en a après les Dragon Balls.

Pilaf porte en permanence un pantalon blanc (bleu dans l’anime) avec des chaussures marrons aux bouts pointues.

Le personnage de Pilaf peut aussi faire penser à Elton John dans le film Tommy, puisqu’il arbore un look similaire avec ses grands yeux et son chapeau rond, rouge et bleu, et orné d’une boule.

Dans l’anime, le château de Pilaf contient justement un flipper géant avec des touches de piano comme il en apparaît un dans le film musical Tommy de 1975.

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Shigeru Chiba
  • Doublages anglais :
    • Doublage Harmony Gold : Dave Mallow (crédité : Colin Phillips)
    • Doublage Ocean : Don Brown
    • Doublage FUNimation : Chuck Huber (voix habituelle), Mike McFarland (DB Film 3)
    • Doublage Blue Water : Dean Galloway
  • Doublage français : Pierre Trabaud (DB), Antoine Nouel (GT), Benjamin Pascal (Battle of Gods, DB Super)
  • Doublage latino américain espagnol : Yamil Atala
  • Doublage portugais : Ricardo Spínola
  • Doublage brésilien portugais : Élcio Sodré
  • Doublage catalan : Joan Velilla (DB), Francesc Alborch (DBGT)
  • Doublage tagalog : Louie Paraboles

 

Anecdotes

  • Pilaf est souvent associé à la Dragon Ball à une étoile (Ī Shinchū, Yî Xîngqiú). C’est la première Dragon Ball qu’il a en sa possession dans la série, mais également la Dragon Ball qu’il saisit en main lorsqu’il découvre les Dragon Balls originels au palais céleste, dans la série Dragon Ball GT.
  • Il est intéressant de constater que Pilaf partage son affinité avec la Dragon Ball à une étoile avec Ī Shinron, l’ennemi final de la série animée Dragon Ball GT. À l’opposé, Pilaf fut le tout premier méchant de la série ainsi que celui qui a introduit (par inadvertance) le premier Arc de la série DBGT.
  • Dans le film Dragon Ball Z : La Galaxie au bord du chaos !! L’extraordinaire destructeur, Pilaf, Maï et Shū apparaissent dans le jeu de cartes auquel jouent Son Gokū, Bubbles et Grégory dans l’autre monde.
  • Le caméo du Clan Pilaf dans Dr. Slump

    Le caméo du Clan Pilaf dans Dr. Slump

  • Pilaf fait un caméo dans le film Dr. Slump Aralé-chan : N-cha! Tout l’amour du village Penguin, où on l’aperçoit au milieu d’une foule en compagnie de Shū, Maï, Oolong, Lunch, le grand roi Nikochan, son serviteur, Pink et Cobalt Blue. Ironiquement, Pilaf avait exprimé son dégout du manga Dr. Slump en ajoutant que le Weekly Shōnen Jump était devenu bien plus sophistiqué après l’arrêt de cette série.
  • Le personnage de Garlic Jr partage quelques similitudes avec Pilaf. En plus d’être un gnome à la peau bleue lui aussi, il est incarné par le même comédien de doublage que Pilaf en version américaine et dans la série TV (uniquement) en version japonaise.
  • Les lutins apparaissant dans le jeu vidéo Chrono Trigger ressemblent sensiblement à Pilaf. Et c’est justement Akira Toriyama qui est le Character Designer de ce célèbre jeu.
  • Lakospo (To Love-Ru) est peut-être inspiré de Pilaf

    Lakospo (To Love-Ru – Trouble -) est peut-être inspiré de Pilaf

  • Le personnage de Lakospo dans le manga To Love-Ru (Trouble) pourrait bien être inspiré du grand roi Pilaf. Tout comme Pilaf, Lakospo est un petit gnome avec une peau colorée (verte en l’occurrence), des oreilles pointues, vêtu d’un manteau, d’une collerette, d’un chapeau et de chaussons pointus. Tout comme Pilaf, Lakospo parle avec une voix haute et cassée dans l’anime et il a pour particularité d’être extrêmement riche et d’avoir des ambitions démesurées pour sa petite personne. Les auteurs de To Love-Ru, étant de grands fans de Dragon Ball comme ils l’ont prouvés à travers diverses références évidentes dans leur manga, cette similitude entre les deux personnages ne semble pas fortuite.

 

Références