Maï

Maï (マイ, Mai) est une des antagonistes secondaires du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball GT et Dragon Ball Super.

Avec Shū, elle forme le duo de subalternes de Pilaf. Bien qu’elle soit très intelligente, elle échoue dans tous ses plans.[1]

 

Vue d’ensemble

Signification du nom

Shū (シュウ) et Mai (マイ) dérivent de “shumai” (焼売 / しゅうまい). Il s’agit de bouchées, également appelées boulettes de porc (bien que souvent d’autres ingrédients remplissent ces sortes de bouchées).

Fourrées à la manière des raviolis, ces bouchées sont des mets chinois traditionnels servis sous dim sum, type de cuisine cantonaise servie dans des petits paniers à cuisson.

 

Apparence physique

Maï dans le manga Color Edition

Maï dans le manga Color Edition

Maï est si belle qu’on ne la croirait pas faire un travail si peu convenable au service de Pilaf.[1] Elle est assez grande et a de grands yeux en amande. Ses yeux sont noirs dans l’œuvre originale, mais ils sont bleus dans l’anime.

Elle a de longs cheveux noirs et porte une frange. On la voit régulièrement porter du maquillage : du fard a paupière, ainsi que du rouge à lèvres.

Maï porte régulièrement un uniforme militaire de couleur bleu canard sur lequel on retrouve une étoile rouge dans un cercle blanc en guise d’insigne, sur chaque épaule.

Elle porte aussi une ceinture marron avec un étui à pistolet sur la hanche droite, un pantalon blanc (beige dans l’anime) ample et une paire de bottes marrons.

Maï dans Dragon Ball Z : Battle of Gods

Maï dans Dragon Ball Z : Battle of Gods

Son uniforme ressemble sensiblement à ceux des agents secrets soviétiques tels qu’ils sont dépeints dans les films d’espionnage des années 50/60.

Dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods, Maï apparaît rajeunit, sous les traits d’une petite fille timide.

Dans ce long métrage, elle porte un gymnasterka (uniforme de l’armée russe) de couleur verte et des bottes en caoutchouc noires.

Elle porte encore la ceinture marron avec l’étui qu’elle a à l’âge de l’adolescence, mais ne porte pas de pantalon. De plus, dans ce film Maï retrouve la caractéristique qu’elle a dans l’œuvre originale, à savoir qu’elle a les yeux noirs et non bleus, mais n’a plus de maquillage cette fois.

 

Personnalité

Maï et Shū rougissent lorsque Pilaf envoie un baiser à Bulma

Maï et Shū rougissent lorsque Pilaf envoie un baiser à Bulma

Maï est une fille très loyale et dévouée envers son maître, le grand roi Pilaf. Elle reste sous ses ordres même après les nombreuses débâcles que son gang traverse.

C’est une fille très intelligente, mais malgré cela il lui arrive d’être tête en l’air ou maladroite. Elle joue généralement le rôle du clown blanc tandis que son compère, Shū, a plutôt le rôle de l’auguste dans le duo comique qu’ils forment.

Comme son maître, elle se met souvent dans des positions ridicules. Elle apprécie assez les gags grossiers au point de montrer quelquefois, sans même sans rendre compte, une déjection au bout d’un bâton. C’est ce genre de grossièretés que ce pudibond de Pilaf lui reproche souvent.

Malgré tout, elle semble aussi être très pudibonde et considère que se tenir la main est un pas très avancé dans une relation. Dans ce groupe de petits coincés, c’est quand même elle la rebelle puisqu’elle va jusqu’à se faire passer pour la petite amie de Trunks afin de rendre service à son maître, Pilaf.[2]

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Eiko Yamada
  • Doublages anglais :
    • Harmony Gold : Melodee Spevack
    • Ocean Group : Teryl Rothery
    • FUNimation : Cynthia Cranz (DB Film 3), Julie Franklin (la plupart des doublages), Colleen Clinkenbeard (Revenge of King Piccolo, Battle of Gods, Résurrection de ‘F’, DB Super)
    • Blue Water : Debbie Munro
  • Doublage français : Céline Monsarrat (DB), Joséphine Ropion (Battle of Gods, Résurrection de ‘F’, DB Super)
  • Doublage italien : Jasmine Laurenti, Rossella Acerbo (Battle of Gods, Résurrection de ‘F’)
  • Doublage portugais : Dora Cruz
  • Doublage brésilien portugais : Letícia Quinto
  • Doublage latino américain espagnol : Carola Vasquez, Susana Moreno (Battle of Gods, Résurrection de ‘F’)

 

Anecdotes

    Maï avec un caca sur un bâton

    Maï avec un caca sur un bâton

  • Dans le chapitre 019, Maï tient un bâton avec un caca au bout. Ce gag (en référence à Dr. Slump) n’est pas du tout du goût de Pilaf. Ce qui le force à briser le quatrième mur en faisant allusion au fait qu’ils se trouvent dans un manga du magazine Weekly Shōnen Jump.
  • Dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods, Maï dit avoir 41 ans malgré son apparence d’enfant (retrouvée à cause d’un vœu raté). Ce qui voudrait dire qu’elle a le même âge que Gokū. Or, elle semble bien plus âgée que 12 ans lors de l’Arc de la recherche des Dragon Balls, lorsqu’elle apparaît au tout début de la série.
  • Maï se trouve être la seule femme, mais aussi la seule humaine de la bande de Pilaf.
  • Le nom de Maï ne fut pas mentionné avant le chapitre 109 de l’oeuvre originale. Tandis que dans la série TV, il est mentionné bien plus tôt.
  • Les passages comiques du début de l’épisode 010 de la série TV Dragon Ball, en version originale, suggèrent que Maï fait la cuisine pour le grand roi Pilaf. Mais également qu’ils leur arrive d’aller au supermarché.
  • Pilaf, Maï et Shū furent les premiers personnages de la série à apparaître dans l’anime (au sein de rajouts) bien avant le moment où ils sont véritablement introduits dans l’œuvre originale. Par la suite, d’autres personnages furent aussi introduits dans la série bien avant les moments où ils sont sensés apparaître pour la première fois. Ce fut le cas du colonel Silver, par exemple, ou encore de Ten Shin Han et Chaozu.

 

Références