Ten Shin Han

Ten Shin Han (天津飯) est un personnage secondaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Cet expert en arts martiaux était autrefois l’élève de Tsuru Sennin, le rival de Kamé Sennin.

Ten Shin Han apparaît lors du 22ème Tenka Ichi Budōkai en tant qu’antagoniste dans la série, puis il deviendra ensuite le rival et l’ami de Son Gokū. Il fait parti des plus puissants combattants sur Terre et est toujours accompagné par son ami Chaozu.

Je veux simplement… remporter ce combat en combattant à mon maximum.
Ten Shin Han (Dragon Ball chapitre 131)

 

Vue d’ensemble

Histoire

Ten Shin Han, dans l'oeuvre originale

Ten Shin Han, dans l’œuvre originale

Né durant l’Age 733, il apprend les arts martiaux avec son maître, Tsuru Sennin, dans le but de devenir tueur à gages. Il était autrefois considéré comme un combattant froid et sans cœur, qui exploitait l’innocence et la naïveté des autres pour ses fins.

Mais grâce aux influences de Kamé Sennin et de Son Gokū qu’il rencontre lors du 22ème Tenka Ichi Budōkai, il décide de quitter son maître.

Depuis lors, il participe à de nombreux combats aux côtés de Gokū et ses amis. Quand Chaozu, son compagnon, qu’il considère comme son frère, est tué par Piccolo Daimaō, il s’entraîne à réaliser la technique du Mafūba pour le venger.

Lors du combat contre Nappa, il veut de nouveau venger la mort de Chaozu qui s’était sacrifié, en attaquant avec son ultime Kikōhō. Mais à bout de forces, il meurt lui aussi.

Il suit l’entraînement de maître Kaiō, puis revient à la vie grâce à Porunga. Après les combats contre Cell, il part poursuivre son entraînement en compagnie de Chaozu. Puis il sauve Son Gohan et Dendé des situations périlleuses causées par Majin Boo.

 

Signification du nom

Son nom provient du Tenshinhan (天津飯) ou Tenshindon (天津丼). Il s’agit d’une omelette de crabe avec du riz. Le riz se dit “han” (飯) en japonais , “Tenshin” est la prononciation nipponne du chinois “Tientsin” qui s’appelle aussi “Tianjin” et qui est le nom de la ville d’où est originaire le riz de haute qualité qui compose ce plat.

 

Création et concept

Erlang Shen (Yang Jian)

Erlang Shen (Yang Jian)

Lorsqu’Akira Toriyama a créé Dragon Ball, il s’est d’abord inspiré du Voyage en Occident de Wu Cheng’en. La principale caractéristique de Ten Shin Han, à savoir les trois yeux, ressemble au personnage de Erlang Shen (également nommé Yang Jian), l’un des commandants de l’armée céleste, qui est envoyé pour soumettre Sūn Wùkōng (Son Gokū) dans le roman. En outre, les deux personnages sont introduits comme des adversaires du personnage principal dans leurs histoires respectives.

Les guide books Daizenshū et Chōzenshū mentionnent le fait que Ten Shin Han est un descendant du clan des Trois-yeux. Le fait que Ten soit un descendant de cette race est un clin d’œil au personnage de Sharaku, qui est lui aussi le descendant d’une ancienne race d’humains aux trois yeux dans le manga « The Three-Eyed One » (三つ目がとおる, Mitsume ga Tōru) d’Osamu Tezuka, datant de 1974.

L’origine de Ten Shin Han est également mentionnée dans un des what-if du jeu vidéo Dragon Ball : Raging Blast : « The Top Earthling Tournament » (Tournoi du meilleur Terrien). Dans cette histoire, Kuririn qui vient battre Ten Shin Han pour le titre de Terrien le plus puissant, demande s’il est vraiment Terrien après tout.

On pourrait qualifier Ten de « triclops », puisqu’il possède trois yeux. Mais comme sa race n’a jamais été dévoilée dans l’intrigue de Dragon Ball, on peut à priori penser qu’il s’agit d’une particularité rare chez les Terriens.

Sharaku dans Mitsume ga Tōru

Sharaku dans Mitsume ga Tōru

Piccolo se réfère d’ailleurs à Ten Shin Han comme s’il était un Terrien comme les autres, lorsqu’ils combattent les Saiyans. Mais il est à noté que ce dernier s’inclut lui-même dans ce qualificatif, alors que c’est un Namek.

Dans la culture populaire, le troisième œil est perçu comme la source d’un éveil (à l’instar du dieu Hindou Shiva). Cependant, le fait que Ten Shin Han ne soit pas né avec trois yeux est également supposé dans une des adaptations vidéo ludique de Dragon Ball Z, à savoir Dragon Ball Z : The Legacy of Goku II qui explique que le troisième œil de Ten a été atteint par la méditation profonde. Ceci est expliqué lorsque le scouter le scan.

 

Apparence physique

Ten Shin Han, lors de sa 1ère apparition

Ten Shin Han, lors de sa 1ère apparition

Mesurant 187 cm pour 75kg, Ten Shin Han est un homme grand et très musclé. Il possède trois yeux et se rase le crâne. La cicatrice qu’il a sur le torse lui a été faite par Tao Paï Paï lors du 23ème Tenka Ichi Budōkai.

À sa première apparition Ten Shin Han porte un long manteau avec le symbole « Grue » (鶴, Tsuru) dessus, signe de son appartenance à l’école de la grue. Il porte également un chapeau noir avec un petit pompon rouge.

Au début de l’histoire (et ce, jusqu’à l’Arc Freeza), lorsqu’il combat ou s’entraîne, Ten Shin Han est souvent vu en débardeur (vert dans le manga, jaune ou blanc dans l’anime), ou torse nu, avec un turban rouge autour de la taille, un pantalon vert et des bottes noires sur lesquelles il porte un tissu généralement blanc.

Dans l’anime, les couleurs furent changées et il portait un pantalon violet avec un tissu jaune au niveau des jambes. Par la suite, les couleurs originales furent reprises pour le pantalon à partir de l’arc du 23ème Tenka Ichi Budōkai, mais pas pour le tissu qui recouvre ses bottes.

Ten Shin Han, au début de l'Arc des Humains Artificiels

Ten Shin Han, au début de l’Arc des Humains Artificiels

Quand il ne combat pas, il porte généralement un vêtement traditionnel chinois, à savoir le Hanfu (style Han) avec un pantalon large, des bracelets et des bottes. Cela contraste avec les vêtements de style Manchu que beaucoup de personnages portent dans la série. On peut d’ailleurs voir ce type de robe Hanfu lorsqu’il combat durant l’Arc des Humains Artificiels, L’Arc Majin Boo et dans la version manga du spin-off de Naho Ooishi : Dragon Ball : Ossu ! Son Gokū et ses amis sont de retour !!.

On le découvre pour la première fois avec un Hanfu dans le chapitre 330 de Dragon Ball. Il porte cette tenue à carreaux avec une sorte de foulard autour du cou. En dessous de ce vêtement long, il porte simplement sa tenue habituelle, avec un débardeur blanc.

Dans l’Arc Majin Boo, on le découvre encore avec une toute nouvelle tenue. cette fois, il s’agit d’une robe Hanfu bleue et blanche surplombée d’une cape marron.

Avec ça, il a toujours ses bracelets sur les avant bras, mais ceux-ci sont noirs et rouge et non plus verts et rouge. De plus, il porte maintenant un large pantalon blanc avec des bottes montantes et des bandes de tissu. Il conserve ce style durant toute l’Arc Majin Boo ainsi que dans la série animée Dragon Ball GT.

 

Personnalité

Ten Shin Han brise la jambe de Yamcha

Ten Shin Han brise la jambe de Yamcha

Ten Shin Han adore manger des Gyōza/Jiaozi (Chaozu tire d’ailleurs son nom de ce plat) et des Shumai (qui donnèrent leur nom à Shū et Maï).

Il apprécie se déplacer à dos de lama ou encore sur des autruches et ses hobbies sont le volley-ball et bien entendu l’entraînement aux arts martiaux, en compagnie de son ami Chaozu.

À l’origine, Ten Shin Han était un guerrier impitoyable, qui agissait avec beaucoup de sans froid. Il ne s’inquiétait jamais de la vie d’autrui à l’exception de celle de son maître, Tsuru Sennin et de son ami Chaozu.

Cet esprit brutal peut d’ailleurs être perçu lorsqu’il combat Yamcha durant la 22ème édition du Tenka Ichi Budōkai et qu’il lui brise la jambe volontairement alors qu’il était déjà K.O.

Ten ne croit pas à la mort de Tao Pai Pai

Ten ne croit pas à la mort de Tao Pai Pai

Malgré tout, il a dans sa vie son meilleur ami Chaozu, à qui il accorde énormément d’importance et vice-versa. Il idolâtre également beaucoup son aîné, Tao Pai Pai, qui n’est autre que le jeune frère de Tsuru Sennin.

Durant son enfance, Ten voulait devenir un tueur à gages comme Tao Pai Pai. L’anime met d’ailleurs en scène un flashback durant lequel Ten Shin Han se revoit en train de subir l’entraînement de son mentor, sous une pluie battante.

Ne pensant qu’à venger Tao Pai Pai, Tsuru Sennin exhorte Ten Shin Han à tuer Gokū et tous les élèves de Kamé Sennin. Mais c’est à ce moment précis que Ten Shin Han change pour finalement devenir un vrai guerrier qui ne se soucis que de son propre combat. Quitte à renoncer à tuer.

Grâce au soutiens de Muten Rōshi et de Son Gokū qui le consolent lorsque celui-ci trahit son maître, Ten Shin Han devient un des guerriers les plus respectés de la planète.

Sa personnalité passe alors de celle d’un tueur brutal à celle d’un guerrier honorable qui se soucis de ceux qu’il souhaite protéger. De temps en temps il essaie de se repentir pour les méfaits qu’il a commis, mais il préfère regarder vers l’avant pour mieux oublier ces souvenirs horribles.

D’une personnalité très sérieuse et calme, Ten Shin Han est aussi très mal à l’aise avec les blagues ou encore avec les filles, comme Lunch, qui en pincent pour lui. Ce trait de caractère est d’ailleurs renforcé dans l’anime, lorsqu’il tente par tous les moyens de fuir Lunch ou qu’il rougit quand elle exprime haut et fort ses sentiments. Il galère aussi énormément lorsque Kaiō l’oblige à le faire rire avant d’accepter de l’entraîner.

Ten Shin Han conserve un certain respect envers son ancien maître

Ten Shin Han conserve un certain respect envers son ancien maître

Après la victoire de Son Gokū sur Piccolo Daimaō, Ten Shin Han passe son temps à s’entraîner et s’efforce de devenir un guerrier puissant, espérant ainsi pouvoir rattraper Gokū.

Mais contrairement à beaucoup d’autres guerriers Z, même s’il s’est fait de nouveaux amis, Ten Shin Han préfère s’exclure socialement et rester à l’écart pour ainsi passer le plus clair de son temps à s’entraîner.

Lorsque les Saiyans débarquent sur Terre, il bat un Saïbaïman sans aucun mal, puis il est mortellement blessé par Nappa et meurt finalement après avoir exécuté un ultime Kikōhō qui lui a vidé toute son énergie vitale.

Après sa résurrection, il n’hésite pas à mettre sa vie en jeu à plusieurs reprises, comme lorsqu’il combat les humains artificiels, N°17 et N°18, qu’il tente de retarder Cell à l’aide de son Shin Kikōhō ou qu’il sauve Gohan d’une mort certaine face à Majin Boo.