Humain Artificiel N°17

L’Humain Artificiel N°17 (人造人間17号, Jinzōningen Jū-Nana Gō),[1] ou plus simplement N°17 (17号, Jū-Nana Gō), est un personnage secondaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT et Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Humain artificiel créé par le docteur Géro dans le but de tuer Son Gokū. Il est développé sur la base d’un adolescent[1] et son véritable nom est Lapis (ラピス, Rapisu).[2] Il possède à l’intérieur de son corps une énergie de type perpétuelle qui ne s’épuise jamais. Avec sa sœur, N°18, il prend plaisir à semer la destruction.[1]

 

Vue d’ensemble

À l’origine

Trunks parle de N°19 et N°20 dans le manga original

Trunks parle de N°19 et N°20 dans le manga original

N°19 et N°20 devaient être les principaux ennemis de l’Arc des Humains Artificiels qui venait de débuter en été 1991, dans les pages du Weekly Shōnen Jump. Mais Akira Toriyama reçu un appel de son ancien éditeur, Kazuhiko Torishima, qui était plutôt insatisfait des apparences des Humains Artificiels N°19 et N°20, qu’il qualifia de “vieillard” et de “gras double”. Afin de corriger le tir, Toriyama-sensei créa N°17 et N°18 (puis N°16). Ils comptait faire d’eux les ennemis principaux de la saga, mais une fois encore son éditeur lui fit remarquer que cette fois-ci les redoutables adversaires de nos héros n’étaient finalement que des “gamins”.

Pour finir, Toriyama-sensei eu l’idée de créer Cell, et fit de lui l’ennemi principal de cette période. Finalement les Humains Artificiels disparurent au fur et à mesure de l’histoire pour laisser d’avantage de place à Cell.

Dans la réédition du manga au format Kanzenban, lorsque Trunks apprend à Son Gokū l’existence des humains artificiels, les noms de N°19 et N°20 furent d’ailleurs changés en N°17 et N°18 afin de concorder avec la logique de l’histoire. Le fait que Toriyama-sensei n’avait pas encore inventé ces derniers explique que les premières éditions du manga affichent cette erreur.

 

 

Apparence physique

Première apparition de N°17

Première apparition de N°17

N°17 est un adolescent, pas très grand, avec une carrure mince comme sa sœur jumelle N°18. Il a des yeux bleus en amande, et des cheveux noirs, mi-longs. Il porte des boucles d’oreilles en or, un bandana orange autour du coup, un T-Shirt noir à manches courtes avec l’emblème du Red Ribbon, sous lequel il porte un autre T-Shirt, cette fois-ci à manches longues et de couleur blanche. Il porte également une ceinture pour tenir son jean, et porte une arme du côté gauche. Au pieds, il a des grosses chaussettes vertes rayées avec des baskets bleues et blanches.

Lors de son apparition dans la saga Majin Buu, N°17 porte une veste d’hiver bleue au dessus de ses vêtements habituels. Puis, dans la série Dragon Ball GT, il apparaît avec un trois-quart marron et est également plus bronzé que dans la précédente série. Lorsqu’il fusionne avec son clone des Enfers pour former Super N°17, sa carrure change radicalement et il prend une apparence plus mature.

 

Personnalité

N°17 préfère emprunter une voiture

N°17 préfère emprunter une voiture

Adolescent rebel, N°17 avoue ne pas savoir lui-même pourquoi il est comme ça. Il aime s’amuser comme un gamin et prend plaisir à traquer sa cible (Son Gokū) tout en prenant son temps. Il considère que chercher à tuer Son Gokū n’est rien de plus qu’un « jeu ». Aussi, il refuse délibérément de demander son chemin histoire de prendre du plaisir à le rechercher. Il refuse de suivre la route qui aurait pu le mener jusqu’à Gokū car il trouve ça « plus amusant » de chercher par lui-même. Chose qui irrite légèrement N°18, qui le trouve plutôt puéril.

À l’instar de sa sœur, N°18, N°17 déteste le Dr. Géro qui l’a enlevé et transformé en humain artificiel. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il ne lui voue aucun respect et le tue sans vergogne.

N°17 est ressuscité par Shenron lorsqu’il exauce le souhait de ramener à la vie toutes les victimes de Cell. Il entame alors une vie paisible et reculée. À la fin de la série, il participe même à créer le Genkidama qui détruira Majin Buu en fournissant un partie de son Ki. Dans l’anime, N°17 oblige même deux chasseurs à participer à l’élaboration du Genkidama en les braquant avec sa carabine.

Il réapparaît ensuite dans la série Dragon Ball GT, lorsque les deux scientifiques ; le Dr. Géro et le Dr. Mu tentent de lui laver le cerveau par télépathie grâce à l’aide de Hell Fighter N°17, un clone de lui-même créé aux Enfers, avec qui il finit par fusionner pour former Super N°17, l’ultime humain artificiel. Pourtant, même en l’absence de conscience, N°17 conserve une partie de sa sensibilité humaine, notamment envers sa sœur, N°18, qu’il refuse de blesser. Ceci contraste radicalement avec son alter ego du futur qui, lui, est un parfait sociopathe qui tue pour le plaisir et ne se soucis de personne d’autre que de lui-même. Même sous le contrôle du Dr. Myū, N°17 se force-lui même a révéler sa propre faiblesse, ce qui permettra à Gokū de le vaincre.

N°17 sûr de son pouvoir

N°17 sûr de son pouvoir

Le principal trait de caractère de N°17 est son orgueil. Il fait de son mieux pour résister aux ordres du Dr. Géro (et plus tard du Dr. Myū) et mène un combat futile contre Cell sous sa première forme, afin d’affirmer sa force et sa fierté. N°17 est également très confiant en son pouvoir, voir même beaucoup trop ; il refuse de croire que quelqu’un puisse être plus puissant que lui jusqu’à ce qu’il constate les puissances de N°16 et de Cell, en combat.

Il dispose d’un Colt M1911, que son homologue du futur utilise contre des humains dans son monde. Il est cependant supposément inefficace contre les guerriers Z. Ce pistolet peut-être aperçu dans son étui dans le character model de N°17 dans le jeu vidéo Dragon Ball Z (Budokai) 3, sorti sur PlayStation 2.

 

Anecdotes

  • Dans l’épisode 134 de la série TV Dragon Ball Z, N°17 évalue la force de combat de N°16 grâce à ce qui semble être un radar de puissance intégré. Il juge alors que N°16 est inférieur à lui. Cependant, on découvre par la suite que N°16 est bien plus puissant que N°17 et qu’il est le seul du trio d’Humains Artificiels formé par N°17, N°18 et lui-même à posséder un radar de puissance.
  • Dans l’épisode 139 de Dragon Ball Z, Gokū fait un cauchemar dans lequel il voit Chichi, Gohan, Kuririn et Trunks du futur se faire tuer par N°17 et N°18. Cependant, Gokū ne devrait pas être en mesure de faire un mauvais rêve aussi précis, car n’a encore jamais vu à quoi ressemblait N°17 et N°18, puisqu’il est tombé malade durant son combat contre N°19 et est resté alité tout ce temps.

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (la grande encyclopédie) (1996)
[2] Dragon Ball Full Color : Arc Humains Artificiels vol. 6 (2014)