Dragon Ball Z : Budokai

Dragon Ball Z : Budokai (ドラゴンボールZ, Doragon Bōru Zetto), est un jeu vidéo développé par Dimps et édité par Bandai. Il s’agit d’un jeu de combat, qui est sorti le 13 février 2003 sur la console Playstation 2 de Sony et le 28 novembre 2003 sur la console GameCube de Nintendo au Japon.
Il est aussi sorti le 29 novembre 2002 sur la console Playstation 2 de Sony et le 7 novembre 2003 sur la console GameCube de Nintendo en Europe.
Aux Etats Unis il est sorti le 3 décembre 2002 sur la console Playstation 2 de Sony et le 28 octobre 2003 sur la console GameCube de Nintendo.
 

Vue d’ensemble

L’objectif de chaque affrontement est de réduire à néant la barre de vie de votre adversaire. Les combats ont lieu dans des environnement en 2.5D, ou chaque personnages peut se déplacer au sein de celui-ci. Pour exécuter des super attaques, il est nécessaire d’avoir suffisamment de Ki au sein de sa jauge d’énergie. Certains personnages peuvent aussi se transformer, obtenant ainsi de nouvelles super attaques et augmentant leur puissance.
 

Aptitudes/Techniques

Chaque personnages peut être customisé à l’aide de 7 capsules d’aptitudes ; Le joueur doit donc choisir 7 capsules pour son personnage et les lui assigner dans les emplacements dédiés. Certaines compétences peuvent parfois prendre plusieurs emplacements et on arrive rapidement à 7. Les aptitudes peuvent être achetées auprès de Mister Popo dans le mode d’édition de techniques, grâce à l’argent que vous gagnez en jouant au mode tournoi.
 
Il existe trois types de techniques :

  • Les mouvements spéciaux : Ce qui inclut des techniques comme le Kamehameha ou la capacité de se transformer en Super Saiyan.
  • Les techniques physiques : Ce qui inclut des techniques comme le Poing Zanku.
  • Équipement : Qui inclut des objets comme les Senzus, qui permettent de se régénérer.

On peut également acheter des Dragon Balls. Une fois qu’on a réuni les 7, Oolong apparaît et invoque Shenron, qui donne le choix au joueur de choisir entre trois capsules ; ceci donne au >personnage la possibilité d’utiliser tous les emplacements disponibles dans sa liste de capsules.

 

Modes de jeu

Mode Histoire

Le mode histoire est composé de cinématiques en 3D, adaptées du scénario originel (davantage calqué sur le manga que sur l’animé). Et contrairement aux autres jeux de la série qui viendront par la suite, le mode histoire de Budokai est assez similaire à celui de la plupart des jeux vidéo de la licence (il y a, par exemple, une cinématique avant chaque combat).

Le mode histoire couvre 3 Arcs : L’Arc Saiyans, L’Arc Freeza, et l’Arc des Humains Artificiels/Cell. Le joueur collecte automatiquement des capsules (ou parfois des Dragon Balls, voir des personnages) à la fin de chaque combat. De plus, d’autres niveaux peuvent aussi être débloqués lors d’une deuxième partie. A la fin de chaque Arcs, il y a un bonus sous forme d’épisode « what if », qui permet au joueur d’incarner le grand méchant de l’Arc ; Vegeta, Freeza, ou encore Cell.

Dans l’épisode dédié à Vegeta, « Vegeta, le prince Saiyan« , Vegeta combat Son Gokū, et le défait sans trop d’efforts, vengeant ainsi Nappa (qu’il a pourtant lui-même tué dans l’histoire originelle). C’est alors que Kuririn et Son Gohan arrivent, et Vegeta les bat séparément. Après ces combats, Yajirobé apparaît furtivement derrière Vegeta, mais le prince l’entend. Impressionné par la ruse dont fait preuve Yajirobé, Vegeta lui propose de travailler pour lui. Yajirobé refuse alors, rétorquant qu’il ne veut pas finir comme Nappa. Furieux d’être obligé de se remémorer la mort de Nappa, Vegeta se transforme en Super Saiyan, fou de colère. Tandis que Yajirobé, reste terrifié.

Dans l’épisode dédié à Freeza, « Freeza-sama est en colère », Freeza gagne ses combats contre Kuririn, Son Gohan, Piccolo, Vegeta, et Son Gokū. Il peut alors faire exaucer son souhait de devenir immortel et fait exploser la planète Namek. Freeza s’envole ensuite dans son vaisseau spatial et se dirige alors vers la Terre, dans l’intention de la détruire.

Dans l’épisode dédié à Cell, « Eveille-toi ! Forme parfaite », Cell tente d’absorber les Humains Artificiels N°17 et N°18 et bat N°16 lors d’un combat singulier. Il parvient à absorber N°17, mais lorsqu’il tente de se saisir de N°18, Kuririn intervient. Bien que Cell avait remporté son combat, Kuririn put utiliser ce qu’il lui restait de force pour pousser la jeune femme et prit alors sa place. Cell absorba alors malencontreusement Kuririn à la place de N°18 et perdit en puissance. Yamcha et Ten Shin Han, qui assistaient au combat, décidèrent de s’opposer à Cell. Ce dernier défait Yamcha difficilement, puis est ensuite détruit par Ten Shin Han et son Shin Kikōhō. Cell se réveille alors, réalisant qu’il était en train de faire un cauchemar, en plein milieu du ring du Cell Game, se disant que 10 jours était peut être un peu trop long à tenir comme délais avant le début du tournoi.
 

Mode Tenka Ichi Budōkai

Le mode Tenka Ichi Budōkai ou tournoi des arts martiaux donne la possibilité au joueur de jouer contre des personnages contrôlés par l’ordinateur. Le prix pouvant être remportés sont :

  • Novice : 10,000 Zeni
  • Adept : 30,000 Zeni
  • Advance : 50,000 Zeni

 

Mode Duel

Le mode duel offre la possibilité au joueur d’affronter un adversaire contrôlé par l’ordinateur avec des aptitudes déjà définies, ou contre un ami, avec pourquoi pas, un personnage customisé. On peut également observer un combat entre deux >personnages joués par l’ordinateur.
 

La légende de Satan

La légende de Satan (ou « Legend of Hercule » dans la version américaine) est un mode optionnel déblocable à l’aide d’une capsule. Dans ce mode, le joueur contrôle Mister Satan et doit se battre contre plusieurs adversaires à la suite, en mode arcade. Certains combats sont soumis à des conditions spéciales, comme par exemple utiliser telle ou telle capacité pour attaquer, ou battre l’adversaire dans une limite de Temps impartie. L’adversaire finale n’est autre que Cell Parfait.

 

Personnages

Personnages jouable

 

Personnages non jouable

 

Anecdotes

  • L’opening japonaise du jeu n’est autre que « Cha-La Head-Cha-La », l’opening de la série Dragon Ball Z. Dans la version américaine il fut remplacé par le premier générique US, « Rock the Dragon ». Toutefois, toutes les versions proposent un remix de « Cha-La Head-Cha-La » en version instrumental en guise d’Ending. Pour des raisons de droits d’auteur détenus par AB Groupe, l’opening de la version Européenne n’est qu’une succession d’images du mode histoire, avec une musique totalement différente des versions US et japonaise.
  • Sur l’image aperçu dans le mode duel et sur la jaquette du jeu PAL, Vegeta porte la tenue qu’il a dans l’Arc Majin Buu. De plus, sur la cover PAL, Vegeta avec sa tenue de l’Arc Majin Buu est associé à Spopovich, et sur le verso de la jaquette on peut aussi voir Majin Buu (bon), Babidi et Dābura, bien qu’aucun de ces personnages n’apparaisse dans le jeu, puisqu’il ne couvre l’histoire que jusqu’à la fin de l’Arc Cell. Ces personnages furent ensuite retirés de la jaquette proposée pour la version Platinium du jeu.
  • En dehors de celui de Cell, la plupart des Kamehameha apparaissant dans le jeu sont jaunes, alors qu’ils sont bleus dans l’animé. En fait, dans l’œuvre originale d’Akira Toriyama, le Kamehameha a presque toujours été jaune comme on peut le voir sur la plupart de ses illustrations en couleur.
  • Le Makankōsappō de Piccolo, lui, n’est pas jaune mais il est violet. Les suites de ce jeu le proposeront aussi de la même couleur, d’ailleurs.
  • C’est le seul jeu de la série des Budokai à proposer Zarbon, Dodoria et l’Humain Artificiel N°19 comme personnages jouables. C’est aussi le seul à proposer les 2ème étapes du Super Saiyan de Vegeta et Trunks du futur, ainsi que la 3ème étape. Le jeu montre aussi Cell sous sa forme à pleine puissance.
  • En dépit du fait que le jeu ne couvre l’histoire que jusqu’à la mort de Cell, il inclut plusieurs éléments qui n’apparaîtrons qu’ensuite dans la série, comme par exemple : Great Saiyaman en tant que personnage jouable, Ten Shin Han et N°17 avec leurs tenues de l’Arc Majin Buu en costumes alternatifs, Vegeta avec sa tenue de civil, qu’il porte juste avant le 28ème Tenka Ichi Budōkai, et Mister Satan utilisant sa Game Poy, qu’il utilise justement pour tenter de tuer Majin Buu (bon).
  • Contrairement aux autres jeux vidéo, dans lesquels les transformations confèrent une petite augmentation de puissance dans les attaques, chaque transformations dans ce jeu permet aux attaques d’augmenter de 10% en puissance, ce qui fait que chaque personnages peut devenir plus puissant en se transformant. Ceci, bien que la consommation de Ki soit beaucoup plus importante une fois transformé. Les suites donneront une augmentation de puissance qui dépend de la transformation, ce qui confère autre chose que 10% par transformation (Ce qui fait de Son Gokū le personnage le plus puissant du jeu, théoriquement, en terme de puissance d’attaques du fait de ses multiples transformations, bien que ses transformations consomment du Ki, nécessaire justement pour atteindre chaque paliers supplémentaire).
  • Durant les cinématiques du mode histoire, à l’intérieur de Kamé House, un livre posé sur la table de Kamé Sennin (Muten Rōshi) aborde la cover du premier tome de Dragon Ball.
  • Dans la première scène de l’histoire « Son Gohan montre sa vraie puissance », Vegeta en singe géant écrase Son Gokū entre ses mains et dit : « Cette force de combat…d’où vient-elle ? ». Ceci induit que Vegeta est déjà capable de ressentir le Ki.
  • Dans l’épisode « A Wicked Omen », lorsque Piccolo voit Cell pour la première fois, il dit « Cell, you monster! » en version US. Ceci n’est pas logique, puisque Piccolo ne savait pas qui était son adversaire avant de l’affronter.
  • Durant l’une des cinématiques du jeu, Cell première forme arbore la même voix que Cell forme parfaite lorsqu’il dit « Nothing can stop me from fulfilling my design! I am perfect! », dans la version américaine du jeu. De plus, la voix de Cell première forme est entendue dans les combats quelque soit sa forme, et c’est aussi la même chose pour Zarbon. Toutefois, en plus des cinématiques, la voix de Cell forme parfaite peut aussi être entendue lorsqu’il exécute le Genkidama.
  • À la base, la version européenne du jeu baptisait « Mister Satan » par son nom originale, mais il fut changé en « Hercule » comme dans la première version animé.
  • Une fois que les capsules du mode histoire ont toutes été obtenues, les Dragon Balls peuvent être achetées une dernière fois. Cependant, elles n’auront ensuite aucune utilité après ça, ce qui font qu’elles ne représentent plus que des objets de collection.

 

Vidéo