Dragon Balls (objet)

Les Dragon Balls (ドラゴンボール, Doragon Bōru) sont les artefacts qui ont donné leur nom au manga Dragon Ball d’Akira Toriyama, à ses adaptations animées : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super, et à ses nombreuses adaptations video-ludiques.

Ce sont les boules les plus étranges, au nombre de sept qui, quand elles sont réunies, font apparaître le dieu dragon Shenron, qui permet alors de réaliser le vœu qu’on lui a formulé.[2]

 

Création et concept

Les 7 Dragon Balls réunies

Les 7 Dragon Balls réunies

Dans le guide book Dragon Ball Bōken Special (1987), Akira Toriyama explique avoir créé les Dragon Balls au nombre de sept, car il y avait huit boules dans Nansō Satomi Hakkenden, une célèbre nouvelle japonais datant de l’ère Edo. Ne souhaitant pas qu’il y ait autant de Dragon Balls, il expliqua avoir fait en sorte que les Dragon Balls soient au nombre de sept.

Dans le cas de Dragon Ball, ce sont donc ces objets magiques bien spécifiques qui donnent leur nom à l’œuvre. On remarque d’ailleurs que leur nom est en anglais dans le texte, y compris en version japonaise.

D’un point de vu de la fiction, les Dragon Balls sont des objets magiques pouvant exaucer (à peu près) n’importe quel souhait, mais toujours de la manière imaginée par la personne qui formule le souhait. Ainsi, il n’y a pas tromperie sur la marchandise et Piccolo Daimaō qui demanda la jeunesse éternelle put retrouver sa jeunesse et la conserver pour l’éternité, sans que le souhait formulé ne le fasse retrouver une apparence d’enfant, par exemple. De la même manière, quelqu’un souhaitant ressusciter une personne peut réellement le faire revenir à la vie comme il l’était avant de mourir et non sous la forme d’un mort-vivant.

Dans Dragon Ball, la plupart des personnages souhaitant utiliser ces orbes à souhait les recherches généralement pour eux-même, ou en tout cas, pour exaucer leurs propres souhaits. Exception, cependant, avec les armées comme l’armée du Red Ribbon ou l’armée de Freeza, qui tentent de réunir les Dragon Balls pour le compte de leur leader.

 

Vue d’ensemble

Les Dragon Balls dans l'anime

Les Dragon Balls dans l’anime

Les étoiles incluses à l’intérieur des Dragon Balls indiquent leur numéro, de 1 à 7, et permettent ainsi de les distinguer et de les nommer. Les boules sont faites d’une matière translucide qui évoque le marbre au toucher. Exposées à la lumière du Soleil, elles prennent une teinte orangée. Bien que d’une robustesse remarquable, elles peuvent tout de même être détruites.[2]

Une fois que Shenron a exaucé le vœu qui lui a été demandé, les Dragon Balls se transforment alors en vulgaires boules de pierres pour une durée d’un an. Ceux qui se trouvent sur Terre ne sont pas plus gros qu’une balle de base-ball, alors que les Dragon Balls de la planète Namek sont de la taille d’un gros ballon de basket-ball.[2]

Bien que très résistantes les Dragon Balls peuvent, cependant, être brisées. Puisque Vegeta suggère à Kuririn de détruire l’une des Dragon Balls sur la planète Namek, pour éviter que l’escadron spécial Ginyū ne la récupère. De même dans l’Arc Majin Boo, où Piccolo gronde Gotenks qui a ravagé la Terre au risque de détruire les Dragon Balls.

Les 7 Dragon Balls réunies

Les 7 Dragon Balls réunies

Les souhaits ne se réalisent pas directement après avoir réuni les 7 Dragon Balls. Une fois les 7 boules réunies, il faut invoquer Shenron, le dieu dragon, qui vient réaliser le souhait qu’on lui énonce alors. Dans Dragon Ball, il est arrivé que des personnages pensent qu’une seule Dragon Ball suffisait pour pouvoir faire exaucer un vœu. Ce fut le cas de Piccolo Daimaō, en premier lieu, ou encore de Son Gokū Jr. dans le TV Special Dragon Ball GT.

Et bien que les Dragon Balls soient réputées pour pouvoir exaucer n’importe quel souhait, elles ont en réalité leurs limites. Celles-ci dépendent de leur créateur. Ainsi, les Dragon Balls de la Terre ne peuvent excéder le pouvoir de leur créateur : Dieu (Kami-sama). De la même manière, les Dragon Balls de la planète Namek ne peuvent aller au-delà du pouvoir que leur a transmis le Grand Chef. Les Dragon Balls les plus puissantes sont en réalité les Dragon Balls originelles : les Super Dragon Balls créées par le dieu dragon, Zalama.

Shenron dans les séries DBZ et DBKai

Shenron dans les séries DBZ et DBKai

Ainsi, le Shenron de la Terre ne peut exaucer qu’un seul souhait (ramené à deux, après la prise de fonction de Dendé), tandis que les Dragon Balls de la planète Namek peuvent en exaucer trois. Cependant, Shenron peut ressusciter plusieurs personnes à la fois à partir du moment où ces personnes ne sont pas mortes de cause naturelles et sont décédées depuis 1 an ou moins, tandis que Porunga, le dieu dragon de la planète Namek, ne peut ressusciter qu’une seule personne à la fois. Heureusement, lorsque Mūri deviendra Grand Chef à son tour, il augmentera la puissance de Porunga et permettra ainsi au dragon de pouvoir ressusciter plusieurs personnes à la fois.

L’autre restriction majeur concernant l’utilisation des Dragon Balls est qu’elles sont liées à la vie de leur créateur. Ainsi, lorsque celui-ci vient à mourir les Dragon Balls se transforment en pierres et ne peuvent plus être utilisées. Shenron disparaît également. Ce cas de figure est arrivé à plusieurs reprises dans Dragon Ball, puisque lorsque Piccolo et Dieu (qui sont aussi liés par leurs existences) sont morts les Dragon Balls de la Terre ont cessées d’être utilisables. De même lorsque le Grand Chef est décédé sur la planète Namek. Dans le monde futur de Trunks, les Dragon Balls ont aussi disparues dès lors que Piccolo (et donc Dieu) ont été tués par les Humains Artificiels N°17 et N°18.

 

Histoire

Les Dragon Balls de la Terre

Les Dragon Balls furent autrefois créés par Dieu pour redonner espoir et courage aux gens de la Terre.[2] Celui-ci les créa à partir des souvenirs qu’il avait de son passé sur la planète Namek, où il existe des boules similaires.

Il en créa 7, conformément aux Dragon Balls de la planète Namek et insuffla la vie et le pouvoir au dieu dragon, Shenron, dont l’apparence fut décidée par Mr. Popo, à partir d’une maquette.

Comme la plupart des Dragon Balls, celles de la Terre ne peuvent excéder le pouvoir de leur créateur. Ainsi, elles ont leurs propres limites. Par exemple, on ne peut pas demander à tuer une personne qui serait plus puissante que le créateur des Dragon Balls, ici Dieu, en l’occurrence. Une fois utilisées, les Dragon Balls se dispersent à nouveau aux quatre coins du globe et redeviennent de simples pierres pendant un an. Elles demeurent alors inutilisables et indétectables pendant ce laps de temps.

Il y a bien longtemps, la personne qui était parvenu à réunir les Dragon Balls est devenu roi, d’après Bulma. La jeune femme planifiait de demander un « merveilleux petit-ami » à Shenron, une fois les 7 Dragon Balls réunies, mais l’arrivée de Pilaf et sa volonté de dominer le monde changea quelque peu les plans de la Dragon Team qui ne faire confiance à Oolong pour contrecarrer les plans de Pilaf et demander… une culotte à la place. Pilaf fut donc le premier à réunir les 7 Dragon Balls et à invoquer Shenron dans la série, mais il ne fut pas celui qui bénéficia du souhait exaucé par Shenron.

Après ce souhait, les Dragon Balls s’éparpillèrent de nouveau aux quatre coins de la Terre et il fallut attendre l’année suivante pour pouvoir les réunir de nouveau. C’est Son Gokū qui parvint à réunir les 7 Dragon Balls et à invoquer Shenron, cette fois, après avoir défait l’armée du Red Ribbon. Il demanda à faire ressusciter Bora, le père de son ami, Upa. Après cela, il veilla à récupérer la Dragon Ball à quatre étoiles (Sū Shinchū) appartenant autrefois à son grand-père, juste avant que les Dragon Balls ne s’éparpillent. Il conserva cette Dragon Ball pendant trois ans, avant que Tambourine ne la dérobe après le 22ème Tenka Ichi Budōkai.

Grâce à ses sbires et à sa victoire sur Son Gokū et Muten Rōshi, Piccolo Daimaō put réunir les 7 Dragon Balls et demander à Shenron la jeunesse éternelle. Une fois son souhait exaucé, il pulvérisa Shenron afin que personne ne puisse plus être en mesure de contrecarrer ses plans. C’est le tout premier antagoniste de Dragon Ball à être parvenue à ses fins.

Heureusement, Shenron put être ramené à la vie par Dieu et Mr. Popo, une fois que Son Gokū eut vaincu Piccolo Daimaō et se soit rendu au palais de Dieu. Neuf ans plus tard, les Dragon Balls furent réutilisées pour ressusciter Son Gokū qui avait perdu la vie lors du combat contre Raditz. Mais cette même année, les Dragon Balls disparurent avec la mort de Dieu et Piccolo, tués par les Saiyans et notamment par Nappa.

Ayant entendu dire qu’il existait des Dragon Balls sur la planète Namek, Kuririn redonna espoir à ses amis et l’aide de Kaiō permit à Bulma, Son Gohan et Kuririn de se rendre sur la planète Namek afin d’y rechercher les Dragon Balls qui pourraient leur permettre de ressusciter leurs amis tombés au combat. C’est à cette période que Freeza et Vegeta entreprirent également de s’emparer des Dragon Balls de la planète Namek pour obtenir la vie éternelle, mais ils échouèrent dans leurs plans. Les Dragon Balls de la planète Namek permirent la résurrection de Piccolo et de Dieu et également la restauration des Dragon Balls de la Terre. Les Dragon Balls de la Terre furent ensuite utilisées pour ressusciter toutes les victimes de Freeza et son armée sur la planète Namek. Et à la fin de l’Arc Freeza, les victimes des Saiyans furent finalement ramenées à la vie par Porunga.

Les guerriers Z réutilisèrent les Dragon Balls pour ressusciter les victimes de Cell, après la victoire finale sur ce dernier lors du Cell Game, à l’Age 767. Dans le même temps, Kuririn demanda à Shernon de désactiver les bombes qui se trouvaient dans les corps de N°17 et N°18, afin qu’ils puissent retrouver une vie normale. Grâce à sa bienveillance, Kuririn s’attira la reconnaissance et l’affection de N°18, qui devint sa femme quelque temps plus tard.

Lors de l’Arc Majin Boo, c’est Bulma et ses amis qui réunissent les Dragon Balls, afin de ressusciter les victimes de Vegeta lors du 25ème Tenka Ichi Budōkai. Mais Yamcha reformule l’idée de souhait de Bulma et demande à Shenron à ce que toutes les personnes mortes en ce jour soient ressusciter, en dehors des méchants. Ainsi, toutes les victimes innocentes de Vegeta, mais aussi celles de Babidi et son groupe purent être ressuscitées.

Après l’explosion de la Terre, détruite par Majin Boo (pur), les Dragon Balls de la planète Namek furent utilisées pour restaurer la planète bleue et ses habitants, ainsi que pour redonner assez d’énergie à Son Gokū pour achever Majin Boo avec son Super Genkidama, lors de la bataille finale. Dendé n’ayant pas périt durant cette bataille, les Dragon Balls de la Terre purent ensuite être réutilisées au bout de 6 mois pour effacer les souvenirs de Boo de la mémoire des Terriens et ainsi permettre à Mr. Boo de vivre une vie paisible sur Terre, aux cotés de Mr. Satan.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Les Dragon Balls apparaissent dans à peu près tous les jeux vidéo de la licence.

Quelques particularités cependant ; dans le RPG Dragon Ball Kai : Saiyajin! Raishū (Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans), Mr. Popo créa son propre set de Dragon Balls, après la résurrection de Gokū et la mort de Dieu. Shenron ne dispose alors pas de grands pouvoirs et ne peut pas faire ressusciter quelqu’un, mais ces Dragon Balls ont au moins l’avantage de pouvoir être réutilisées tout de suite après leur utilisation.

Dans le jeu de combat Dragon Ball Z : Shin Budokai – Another Road, dans lequel les évènements prennent place dans le monde futur de Trunks du futur, Janemba emporte les Dragon Balls, qui sont ensuite reprises par Babidi du futur, après sa mort. Lorsque Vegetto affronte Majin Buu (mauvais) du futur, Babidi du futur invoque Shenron. Mais alors qu’il allait faire exaucer son souhait, Mr. Satan du futur intervient et réalise son souhait avant lui. Ce souhait étant d’être la personne la plus populaire de l’Univers.

 

Références

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef

Fan inconditionnel de Dragon Ball. Créateur, Webmaster, Administrateur, Rédacteur en chef de DragonBall Ultimate. J'aime aussi le Japon, sa langue et sa culture, ce qui me permet de vous offrir des traductions directes des news et des informations provenant des ouvrages.

Articles similaires