Slug

Slug (スラッグ, Suraggu) est l’antagoniste principal du film Dragon Ball Z : Son Gokū, le Super Saiyan, sorti en mars 1991 au Japon.

Ce fut l’un des rares Namek qui évolua vers le mal absolu. Il recherche les Dragon Balls afin de conquérir l’Univers. Il veut transformer la Terre pour qu’elle devienne sa planète et son moyen de transport. Pour permettre à ses démons d’agir, il empêche la lumière du soleil de parvenir jusqu’à la Terre.[1]

 

Vue d’ensemble

Signification du nom

« Suraggu » (スラッグ) provient de l’anglais « Slug » et signifie « limace ». Autant dire, que comme la plupart des Nameks il porte un nom qui fait échos à ces animaux pourvus d’antennes.

 

Apparence physique

slug-character-design

La première fois qu’il apparaît, Slug est un vieillard assis sur son trône et mangeant des espèces de pilules jaunes.

Il a la peau verte sombre et porte un uniforme jaune avec un long manteau bleu nuit avec une capuche.

Lorsqu’il rajeunit, Slug ôte ce manteau et il ne reste plus que son uniforme jaune et violet, qu’il porte avec un casque sur la tête.

En réalité, sur le Character Design d’Akira Toriyama fournit pour le film, Slug ne portait pas de casque, ni de manches violettes.

Ces éléments furent rajoutés pour masquer volontairement ses caractéristiques Namek, afin de conserver l’effet de surprise lorsque Slug se dévoile comme un Super Namek.

Le Character Design d’Akira Toriyama contient aussi des annotations sur les dents de Slug vieux, sur ses gants (oranges) et sur la cicatrice qu’il a à l’œil gauche.

Lorsque Slug rajeunit, sa peau devient plus clair et ses muscles grossissent également. Son crâne, lui, reste toujours aussi grand, contrairement à celui de Piccolo Daimaō, qui rétrécit lorsqu’il rajeunit.

 

Personnalité

Slug est impitoyable avec ses hommes

Slug est impitoyable avec ses hommes

Slug est un conquérant qui voyage dans l’espace pour s’accaparer des planètes. Il compte étendre sa domination sur l’Univers tout entier et pour se faire il utilise des planètes comme vaisseau de croisière.

Grâce à la technologie dont il dispose, Slug peut dévier la trajectoire d’une planète et également s’en servir comme vaisseau pour voyager à travers l’Univers.

Slug ne supporte pas qu’on lui manque de respect, comme il le montre en exécutant froidement Zeeun, qui avait laissé entendre qu’il se faisait vieux.

En tant que bon tyran, Slug règne par la force et par la peur. Il inspire la crainte chez ses sujets et ne leur montre aucune véritable considération. Lorsque ceux-ci fuient devant l’ennemi, il les tue sans autre forme de procès.

 

Biographie

Jeunesse

L'écran titre du film en dit long

L’écran titre du film en dit long

Slug est un Namek qui a été envoyé sur la planète Slug alors qu’il n’était qu’un bébé, à l’époque où la planète Namek a subit un cataclysme qui a ravagé sa population.

Comme l’enfant de Katats, il fut recueillit sur une planète étrangère, mais contrairement aux autres Nameks, Slug n’a développé que le mal en son cœur et ne connaît pas le bien.

Bien qu’il n’en ait pas conscience, cette mutation a fait de lui un Super Namek, purement démoniaque. Afin de pouvoir régner sur l’Univers tout entier, Slug rassemble des Mazoku et commence sa conquête spatiale.

Il transforme certaines des planètes qu’il conquit en vaisseau croisière et s’en sert pour voyager dans l’immensité de l’Univers, grâce à sa technologie.

 

Dragon Ball Z : Son Gokū, le Super Saiyan

Slug tue Zeeun, sans hésitation

Slug tue Zeeun, sans hésitation

Slug jette son dévolu sur la Terre, qu’il sauve d’une étoile qui allait la percuter et décide d’atterrir dessus pour en faire son vaisseau croisière.

Tandis que Zeeun, un de ses sbires, demande à Gyōshū combien de temps il faudra pour modifier la Terre, celui-ci se permet d’évoquer l’âge de son maître… Slug ne supporte pas et l’exécute aussitôt.

Il demande ensuite la même chose à Gyōshū, mais celui-ci lui répond qu’il faudra au moins dix jours, ce qui ne convient pas à Slug, qui exécute aussitôt celui-là aussi.

Finalement, le vieux Slug demande à Kakūja, qui lui ne demande que trois jours pour modifier la planète. La réponse paraît acceptable pour Slug, qui lui accorde ces trois jours.

Au même moment, Gohan, Bulma, Chichi, Oolong et Hire Dragon se trouvent près du vaisseau spatial de Slug, qui vient de se poser sur Terre juste après que l’astre qui devait frapper la Terre ait dévié de sa trajectoire.

Slug va remarquer la Dragon Ball de Gohan

Slug va remarquer la Dragon Ball de Gohan

Une armée de soldat sort du vaisseau et annonce aux Terriens, venus en nombre, que cette planète est désormais sous le joug de Slug, grand souverain de l’Univers.

Les Terriens n’y croient pas, et pourtant les soldats commencent déjà leur assaut et éloignent toute la population, tout en allumant les machines qui vont s’activer à transformer la Terre en une planète habitable pour eux, membres de la famille des démons et peu à l’aise avec la lumière du soleil.

Alors que Gohan et Chichi tentent de s’opposer aux soldats, ils sont stoppés par Medamaccha et Angira, deux autres subalternes de Slug, venus prêter main forte aux soldats de seconde zone.

Dans le même temps, Slug apparaît lorsqu’il s’aperçoit qu’une Dragon Ball se trouve sur le chapeau de Son Gohan et s’en empare. Il demande confirmation à Bulma pour savoir s’il s’agit bien d’une Dragon Ball et la jeune femme ne peut qu’être affirmative. Mais dans un élan d’orgueil, Bulma révèle que sans les 6 autres celle-ci ne lui sera d’aucune utilité.

Slug a la capacité de lire les pensées

Slug a la capacité de lire les pensées

Elle en a déjà trop dit et Slug peut lire les pensées. Il s’empare du Dragon Radar, qu’il confie à Medamaccha et ordonne à ses hommes de réunir les 6 autres Dragon Balls en une heure.

Il invoque ensuite Shenron, une fois cela fait, il lui demande de lui donner la jeunesse éternelle. Le dragon sacré s’exécute et rajeunit Slug, qui retrouve sa vigueur et son pouvoir d’antan.

Il ordonne alors à ses hommes de se dépêcher de modifier la Terre. Ceux-ci s’exécutent. Pendant ce temps, Gohan, Oolong et Hire Dragon s’approchent du vaisseau et sont repérés. Le fils de Son Gokū affronte l’armée de Slug tout seul, avant d’être rejoint par Piccolo, puis Gokū et Kuririn.

Slug retrouve sa jeunesse

Slug retrouve sa jeunesse

Après la mort de ses hommes, Slug est forcé d’intervenir. Il réalise que Gokū est un Saiyan et compte bien tester sa force nouvellement retrouvée.

Gokū n’est pas de taille face à l’immense force destructrice de Slug, qui ne lui laisse pas le moindre répit. Le Saiyan tente même de réunir de l’énergie pour un Genkidama, mais la Terre est recouverte d’une épaisse couche de glace à cause des nuages qui la recouvrent et elle ne dispose plus d’assez d’énergie pour être d’une quelconque utilité à Gokū.

Finalement, acculé et au bord de la mort, Gokū parvient à stopper le poing de Slug et se transforme en (Faux) Super Saiyan. Sa puissance se déchaîne et il met à terre son adversaire, puis le blesse au bras.

Slug, sans son casque

Slug, sans son casque

Slug est dépassé et ne comprend pas à qui il a à faire. Dans le même temps, Kaiō du Nord révèle que Gokū vient certainement de se transformer en Super Saiyan.

Face à l’immense puissance de Gokū, Slug décide de jouer son va tout et s’arrache le bras. Il le fait ensuite repousser, puis enlève ses manches et son casque, dévoilant son apparence de Namek.

Gokū n’en revient pas et Slug ne s’arrête pas là, puisqu’il utilise la technique du gigantisme, développant sa taille et sa puissance d’attaque.

Il poursuit Gokū à travers la ville et parvient à l’attraper. Alors qu’il s’en allait pour l’écrabouiller, Piccolo intervient et s’agrippe à ses antennes. Il se vante alors d’être aussi un Namek et de connaître tous ses points faibles.

Slug grandit jusqu'à devenir géant

Slug grandit jusqu’à devenir géant

Il demande ensuite à Gohan de siffler, car le sifflement humain raisonne comme le crissement d’une craie sur du verre dans les oreilles des Nameks. Conscient de la souffrance qu’il va infliger à Slug, Piccolo s’arrache les oreilles pour ne pas subir la même chose.

Affaibli, Slug s’écroule et Piccolo en profite pour transmettre son pouvoir à Son Gokū, évanoui après avoir été compressé dans les mains du Super Namek.

Grâce au Ki de Piccolo, Gokū retrouve des forces et se relève. Il utilise alors le Kaiōken et transperce Slug, qui part s’écraser sur son vaisseau spatial et le détruit par la même occasion.

Slug périt par le Genkidama

Slug périt par le Genkidama

Gokū pense Slug mort et s’en va s’occuper de détruire le générateur de nuages qui assombri la Terre, mais Slug est encore en vie et il s’accroche à Gokū en étirant son bras. Le Saiyan le frappe en plein ciel avec une attaque énergétique, puis se charge de réunir un peu d’énergie provenant du soleil pour former un Genkidama.

C’est avec cette attaque qu’il achève Slug qui était en train de se ruer sur lui. Le Namek finit par exploser au milieu du générateur de nuage, disposant ainsi de l’épaisse couche nuageuse qui recouvrait la Terre.

 

Le plan d’extermination des Saiyans

Slug dans l'OVA originale de 1993

Slug dans l’OVA originale de 1993

Slug réapparaît dans l’OVA Dragon Ball Z ~Chroniques~ Le plan d’extermination des Saiyans et son remake, Dragon Ball : Le plan d’extermination des Super Saiyans, sorti avec le jeu vidéo Dragon Ball : Raging Blast 2 sur PS3 et XBox 360.

Dans cette histoire, Slug revient en tant que guerrier fantôme, en compagnie de Freeza, Coola et Tullece, des anciens ennemis des guerriers Z qui souhaitent se venger des Saiyans et dont le retour a été rendu possible grâce au pouvoir de Hacchihyack.

Slug prend pour cible Vegeta en lui déclarant qu’il va payer pour ses méfaits commis par le passé. Il offre aussi une chance à Piccolo d’être pardonné, à condition qu’il se retourne contre les Saiyans.

Mais Piccolo n’a que faire de l’avis de Slug et décide d’être son adversaire, laissant Vegeta totalement délaissé.

Slug, tel qu'il apparaît dans le remake

Slug, tel qu’il apparaît dans le remake

Bien que Piccolo et Slug soient sensiblement égaux au corps à corps, Gohan intervient intervient pour siffler en plein visage de Slug, ce qui permet à Piccolo de détruire l’autre Super Namek, sans aucun mal.

Mais avant cela, Slug était bien aidé par le Destron Gas, qui lui permettait de se régénrer, tout comme les autres guerriers fantômes. Peu importe combien de fois ils étaient tués, il revenaient toujours.

Fort heureusement, dans le remake, Bulma parvient à neutraliser le générateur de Destron Gas qui se trouve à proximité et permet aux guerriers Z de pouvoir détruire les guerriers fantômes sans qu’ils ne puissent plus se régénérer.

 

Pouvoir

Pouvoir dans le film

Slug reprend l'avantage une fois géant

Slug reprend l’avantage une fois géant

Slug dispose d’une immense force de combat, due à son statut de Super Namek.

Cependant, il est dépassé par Son Gokū, lorsque celui-ci devient un (Faux) Super Saiyan. Mais Slug reprendra ensuite l’avantage sous sa forme géante.

Kaiō dit de lui qu’il est un Super Namek, après l’avoir aperçu sous cette forme et que ni Freeza, ni même peut-être un Super Saiyan, ne peuvent lui tenir tête.

Le scénariste de la plupart des films, Takao Koyama, ayant déclaré que la plupart des principaux antagonistes des films sont plus puissants que ceux des précédents, on peut en déduire que Slug est bien entendu plus fort que Tullece, mais sûrement moins que Coola.

 

Pouvoir dans les OVAs

Slug dans un combat de force avec Piccolo

Slug dans un combat de force avec Piccolo

Slug est capable de tenir tête à Piccolo qui a fusionné avec Dieu. Autrement dit, les deux Super Nameks rivalisent en terme force brute, mais usant d’ingéniosité Piccolo parvient aisément à prendre l’avantage sur son adversaire.

Son Gohan Full Power Super Saiyan vient aider son mentor en sifflant au visage de Slug, ce qui permet à Piccolo de tuer Slug avec un Kikōha dans l’abdomen.

Et cette fois-ci, le Destron Gas, ne lui permettra plus de se régénérer pour combattre à nouveau.

 

Pouvoir dans les Carddass

D’après les Carddass Dragon Ball, la force de combat de Slug vieux serait de 54 000, tandis que sa force de combat alors qu’il a rajeunit serait de 160 000.

Si l’on tient compte de cette force de combat, on comprend difficilement comment Slug pourrait être plus puissant que Tullece (qui a mangé un fruit du Shinseiju sur Terre), Freeza et que Son Gokū en Faux Super Saiyan.

 

Techniques

  • Bukūjutsu : Il s’agit de la capacité de flotter dans les airs en utilisant du Ki. Les Nameks sont capables de l’utiliser naturellement.
  • Kikōha : Une attaque de base qui consiste à produire des boules d’énergie.
  • Finger Beam : Technique qu’il utilise pour tuer Zeeun et qui est un de ses Blast 2 dans les jeux vidéo Dragon Ball Z : Sparking! Neo (Budokai Tenkaichi 2) et Sparking! Meteor (Budokai Tenkaichi 3).
  • Darkness Eye Beam : Slug peut lancer des rayons par les yeux, sous sa forme normale et géante.
  • Power of Darkness : Ultimate de Slug, basée sur ce qu’il fait subir à Gokū dans le film. Il frappe son adversaire et le projette en l’air, puis l’attrape par la gorge. Il lui assène une série de coups avant de lui donner un coup de pied et de l’achever avec un Eye Beam.
  • Big Masher : Une des techniques de Slug dans le jeu vidéo Saiyajin Zetsumetsu Keikaku.
  • Les Darkness Twin Stars de Slug

    Les Darkness Twin Stars de Slug

  • Darkness Twin Star : Slug forme deux puissantes boules d’énergie dans chaque main. Il utilise cette technique dans son vaisseau spatial, dans le film. Cette technique est baptisée dans Dragon Ball Heroes.
  • Super vague explosive : Un des Blast 2 de Slug géant dans la série des Sparking! (Budokai Tenkaichi). Slug concentre son énergie et créé une énorme explosion autour de lui.
  • Darkness Blaster : Ultimate de Slug géant. Un rayon d’énergie relâché par la bouche, similaire au Kikōha par la bouche de Piccolo, mais plus gros et causant plus de dégâts. Il l’utilise dans le film contre Gokū.
  • Écrasement : Slug géant attrape son adversaire et l’écrase entre ses mains. Il exécute ça sur Gokū et Piccolo dans le film.
  • Bouclier d’énergie : Utilisé pour contrer une attaque de Gokū dans le film.
  • Explosive Wave : Un des Blast 1 de Slug dans la série des Sparking! (Budokai Tenkaichi). Similaire à son bouclier d’énergie, cette technique peut le protéger mais seulement des petites attaques.
  • Hi-Tension : Un des Blast 1 de Slug dans la série des Sparking! (Budokai Tenkaichi). Cela permet de booster sa puissance et son Blast 2, et lui permet aussi de récupérer son Ki.
  • Mystic Attack : Une capacité Namek, qui consiste à pouvoir étirer ses membres.
  • Pump Up : Blast 1 de Slug géant dans la série des Sparking! (Budokai Tenkaichi). Cela renforce son Blast 2 et lui donne des bonus défense, mais réduit sa vitesse.
  • Slug, régénérant son bras arraché

    Slug, régénérant son bras arraché

  • Régénération : Comme tous les Nameks, il est capable de se régénérer. Le guerrier fantôme Slug peut aussi se régénérer même après la mort, grâce au Destron Gas. Il apparaît également ainsi dans Dragon Ball Heroes.
  • Télékinésie : Slug peut manipuler divers objets par la pensée et est même capable d’attirer quelqu’un vers lui comme il le fait avec Bulma.
  • Télépathie : Slug a la capacité de lire les pensées comme il le montre avec Bulma. Ce qui lui permit d’en apprendre d’avantage sur les Dragon Balls de la Terre et sur le Dragon Radar qui permet de les localiser.
  • Téléportation : Slug utilise une forme de téléportation lorsqu’il disparaît de son trône et qu’il réapparaît un peu plus loin dans la salle du vaisseau spatial.
  • Mind Break : Une Card Action Ability utilisable par l’un des Rois de la Destruction. L’utilisateur tire un rayon vers l’adversaire et celui-ci tombe sous le contrôle de Babidi.

 

Formes et transformations

Super Namek (Slug géant)

Slug et sa technique du gigantisme

Slug et sa technique du gigantisme

Les Nameks ont la capacité d’accroître leur taille, comme nous le démontrent Piccolo et Slug.

Sous cette forme, Slug est appelé « Slug géant » (巨大スラッグ, Kyodai Suraggu) dans les jeux vidéo et produits dérivés dans lesquels il apparaît.

Slug utilise cette technique de gigantisme après avoir régénéré son bras blessé par Son Gokū, après que celui-ci se soit transformé en (Faux) Super Saiyan.

Alors qu’il grandit considérablement, jusqu’à devenir un géant, Slug parle de cette forme comme étant sa « véritable forme ». Il demande aussi au Saiyan s’il prend peur maintenant qu’il le voit ainsi.

 

Roi de la Destruction

Slug, Roi de la Destruction dans DB Heroes

Slug, Roi de la Destruction

Slug, Roi de la Destruction (破壊王スラッグ, Hakai Ō Suraggu), est une version de Slug qui n’apparaît que dans le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes, qui se joue à l’aide de cartes à jouer.

Dans ce jeu, il existe une carte de Slug qui nous permet de jouer avec le Super Namek, alors qu’il est sous le contrôle de Babidi.

Cette version de Slug est baptisée « Roi de la Destruction », de même que les autres anciens ennemis des guerriers Z que Babidi a prit sous son contrôle : Garlic Jr, Tullece, N°13 fusionné, Broly, Bōjack, Janemba et Hacchihyack.

Ces Rois de la Destruction apparaissent dans la Jaakuryū Mission 5 (JM5) et ont pour particularité un « M » sur le front, des yeux révulsés et des veines saillantes sur le corps.

Chose étonnante, le « M » se retrouve également sur le casque de Slug, lorsqu’il porte son uniforme qui couvre ses caractéristiques de Namek.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Slug en compagnie des autres revenants

Slug en compagnie des autres revenants

Slug est apparut pour la première fois dans un jeu vidéo en 1993, avec le jeu Famicom Dragon Ball Z Gaiden : Saiyajin Zetsumetsu Keikaku.

Dans ce jeu, plusieurs anciens ennemis des Super Saiyans revenaient sous la forme de guerriers fantômes créés par Hacchihyack, l’invention du terrible scientifique Tsufur, Dr. Raichī.

Ces ennemis revenant d’outre tombe sont : Freeza, Coola, Tullece et Slug.

Ils reviennent se venger des Saiyans sous la forme de guerrier fantômes, presque immortels, puisqu’ils sont capables de se régénérer lorsqu’ils sont détruits.

Slug, Slug Mind et Slug Mental

Slug, Slug Mind et Slug Mental

En plus d’être présent en tant que guerrier fantôme, Slug est aussi décliné sous deux autres apparences : Slug Mind (スラッグマインド, Suraggu Maindo) et Slug Mental (スラッグメンタル, Suraggu Mentaru), deux ennemis communs des guerriers Z dans ce jeu vidéo.

La première version alternative de Slug a une peau bleue et un uniforme blanc/rose, tandis que la seconde a une peau sombre et un uniforme jaune et marron.

 

Slug, affaibli par les sifflements de Gohan

Slug, affaibli par les sifflements de Gohan

Il apparaît aussi dans le jeu Playdia Dragon Ball Z : Shin Saiyajin Zetsumetsu Keikaku – Chikyū Hen –, qui reprend la même histoire que le jeu Famicom, mais transposé sous la forme d’un jeu interractif avec des scènes animées que l’on retrouve dans l’OVA Dragon Ball Z ~Chroniques~ Le plan d’extermination des Saiyans (Part. 1), sorti en VHS en 1993 au Japon.

Dans cette histoire, Slug réapparaît en tant que guerrier fantôme, en compagnie de Freeza, Tullece et Coola, afin de protéger le générateur de Destron Gas de la Tongari Tower, à la Capitale de L’Ouest.

Slug affronte Piccolo dans une bataille de force physique, mais il est défait après que les guerriers Z aient compris ce qu’étaient les guerriers fantômes. Son Gohan viendra lui siffler au visage et Piccolo l’achèvera avec un Kikōha.

 

Slug, dans DBZ : Sparking! Meteor

Slug, dans DBZ : Sparking! Meteor

Slug réapparaît ensuite en 2006, dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Sparking! Neo (Budokai Tenkaichi 2), où il est le seul Namek jouable qui possède deux formes. Car dans ce jeu, Slug est présent non seulement sous sa forme de base, mais également sous sa forme géante, profitant de l’introduction de personnages gigantesques comme les singe géants (Oozaru) au sein du jeu.

L’année suivante, Slug est toujours présent au sein de la suite de ce jeu, Dragon Ball Z : Sparking! Meteor (Budokai Tenkaichi 3), où il possède encore sa deuxième forme , géante.

Dans les modes Histoire des deux opus, Slug explique qu’il sait que Gokū est un Saiyan et qu’il espère que celui-ci saura le divertir (tout comme dans le film, finalement).

Kaiō confirme le fait que Slug se soit échappé de la planète Namek alors qu’il n’était qu’un bébé pour être recueillit sur la planète Slug, même au sein de la version américaine du jeu. Aors que la version américaine du film échafaudait un passé différent pour le Super Namek.

 

Slug dans le bonus anime

Slug dans le bonus anime

Slug réapparaît ensuite dans le bonus anime du jeu vidéo Dragon Ball : Raging Blast 2, Dragon Ball : Le plan d’extermination des Super Saiyans, en dépit du fait qu’il ne soit pas jouable dans le jeu vidéo, contrairement aux autres guerriers fantômes que sont : Tullece, Freeza et Coola.

D’ailleurs, Slug est incarné par Tetsu Inada dans cet OVA remake, en lieu et place de Yūsaku Yara, qui lui prête sa voix habituellement dans la version originale japonaise.

Le scénario reste identique à l’OVA d’origine, si ce n’est que les guerriers fantômes sont rendus incapables de se régénérer de nouveaux grâce à l’intervention de Bulma, qui neutralise le générateur de Destron Gas de la Tongari Tower.

 

Slug dans la vidéo Movie Special Dragon Ball Heroes

Slug dans la vidéo Movie Special Dragon Ball Heroes

Slug réapparaît enfin en tant que personnage jouable dans le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes, et ses déclinaisons sur Nintendo 3DS.

Dans ce jeu, Slug apparaît dès la 5ème série en compagnie de ses guerriers et retrouve son seiyū habituel, Yūsaku Yara.

En outre, Slug est jouable à la fois sous sa forme de base, mais également sous sa forme géante, comme dans les Sparking! (Budokai Tenkaichi).

Ainsi, dans le Special Movie (une vidéo promotionnelle en animation) de la série dans laquelle il apparaît, on peut voir Slug et ses sbires attaquer une planète peuplée d’hommes-champignons. Slug devient géant et met à mal Son Gokū Super Saiyan. Mais Froze intervient et blesse Slug à l’aide de son Daichi Retsuzan.

Slug géant dans Dragon Ball Heroes

Slug géant dans Dragon Ball Heroes

Il réapparaît ensuite en tant que Roi de la Destruction, à partir de la Jaakuryū Mission 5 (JM5), en compagnie de plusieurs autres anciens ennemis. Tous sous le contrôle de Babidi.

Notons également que, bien qu’il n’apparaisse pas dans le jeu Dragon Ball : Xenoverse, ses vêtements peuvent être portés par un guerrier du futur, grâce à la customisation d’uniformes.

Slug fait son retour dans Dragon Ball : Xenoverse 2 en fin d’année 2016.

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Kenji Utsumi (vieux), Yūsaku Yara (jeune), Tetsu Inada (Raging Blast 2)
  • Doublages anglais :
    • AB Groupe : Paul Bandey
    • FUNimation : Brice Armstrong
  • Doublage français : Georges Lycan
  • Doublage latino américain : Mario Sauret
  • Doublage brésilien portugais : Antonio Moreno

 

Anecdotes

    Slug, apparaissant en tout petit sur l'affiche

    Slug, apparaissant en tout petit sur l’affiche

  • Slug apparaît sur l’affiche du film Dragon Ball Z : La fusion de la résurrection !! Gokū et Vegeta (1995), en compagnie d’anciens ennemis comme Coola ou Amondo, mais pourtant ces trois-là n’apparaissent pas au sein du long métrage.
  • Dans la version originale japonaise du film, à aucun moment Slug ne fait allusion au fait qu’il est originaire de la planète Namek. En revanche, il en fait clairement allusion dans Le plan d’extermination des Saiyans, puisqu’il dénigre Vegeta pour ses « méfaits commis dans le passé » et qu’il dit à Piccolo que bien qu’il soit un Namek il ne lui pardonnera pas s’il s’allie aux Saiyans.
  • Ce Super Namek partage aussi plusieurs similitudes avec Piccolo Daimaō. Tous deux sont des vieux Nameks maléfiques désirant la jeunesse éternelle pour retrouver leur pouvoir d’antan et régner par la force, tous deux utilisent les Dragon Balls de la Terre pour se faire exaucer, tous deux ont de nombreux guerriers appartenant au clan des démons et tous deux se font transpercer par Gokū.
  • Les pilules jaunes de Slug

    Les pilules jaunes de Slug

  • Slug périt un peu de la même manière que Tullece dans le précédent film, Dragon Ball Z : La super bataille décisive autour de la Terre. Les deux reçoivent le Genkidama de Gokū de plein fouet, ce qui les envoi dans le « dispositif » qu’ils ont eux-même amenés sur Terre pour « modifier » la planète. En disparaissant, les deux ennemis emportent avec eux ce qu’ils avaient amenés et la Terre retrouve son aspect normal.
  • Dans la version américaine de FUNimation, le passé de Slug est très différent du passé qu’on lui connaît en version originale. Dans ce doublage anglais, il est dit qu’il aurait grandit sur la planète Namek jusqu’au cataclysme qui la ravagea, puisqu’il aurait ensuite découvert la clé pour s’éveiller vers une autre conscience, en compagnie d’autres Nameks. Le doublage dit aussi qu’ils devinrent des Super Nameks, mais furent intoxiqués par leur nouveau pouvoir. Grâce aux Dragon Balls les Nameks auraient bannis les Super Nameks de leur planète. Ainsi, ces derniers devinrent des nomades, allant de planète en planète pour prendre ce dont ils avaient besoin, avant d’en changer à nouveau. « Lord Slug », comme il est appelé en version américaine, serait probablement l’un des derniers survivants de ces Super Nameks.
  • Slug est un des rares Nameks à être aperçu en train de manger (il mange des pilules). Puisque les Nameks ne se nourrissent que d’eau.
  • Dans la démo du jeu vidéo Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2, Slug a la voix de Piccolo, quelque soit sa forme.
  • Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Sparking! Meteor (Budokai Tenkaichi 3), Slug et Tullece arborent la même pose sur leur écran de sélection.

 

Références