Dragon Radar

Le Dragon Radar (ドラゴンレーダー, Doragon Rēdā)[1] est un objet qui apparaît dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et ses adaptations anime : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

C’est un appareil servant à indiquer la position des Dragon Balls et leurs déplacements, que Bulma met eu point pour faciliter la recherche.

 

Dragon Radar

Le Dragon Radar dans l’ending du JSAT

Ce détecteur capte les ondes particulières émises par les Dragon Balls et indique leur emplacement avec précision.[1][6]

Le switch situé sur la partie supérieure du radar permet d’afficher leur position sur une carte quadrillée dont l’échelle peut être agrandie. Sur cette carte sont indiqués les quatre points cardinaux ainsi que la distance de la Dragon Ball la plus proche.[6]

Le rayon d’action de ce détecteur lui permet de capter les ondes de ces boules sur toute la surface de la Terre ainsi que sous les mers.

Cependant, il ne peut trouver le signal radar de celles qui se trouvent à l’intérieur d’un être vivant, celui-ci empêchant la propagation de leurs ondes. Enfin, le radar fonctionne aussi pour les Dragon Balls se trouvant sur la planète Namek.[6]

 

Histoire

Dragon Ball

Première apparition du Dragon Radar

Première apparition du Dragon Radar

Le Dragon Radar apparaît pour la première fois dans le tout premier chapitre et le premier épisode de Dragon Ball.

Bulma arrive au mont Paozu grâce à son Dragon Radar et rencontre Son Gokū, qui venait de pêcher un gros poisson.

C’est ainsi que débute les aventures de Dragon Ball. Par la suite, Bulma confie son Dragon Radar à Gokū, ce qui lui permit de retrouver Sū Shinchū (la boule à quatre étoiles), le souvenir de son défunt grand-père.

Bulma répare le Dragon Radar

Bulma répare le Dragon Radar

Après le 21ème Tenka Ichi Budōkai, le Dragon Radar tombe en panne à cause des combats répétés par Gokū dans la Muscle Tower, contre l’armée du Red Ribbon.

Gokū se rend alors à la Capitale de l’Ouest pour demander à Bulma de réparer le radar. La jeune fille répare son radar et part avec Gokū à la recherche du Dragon Ball de son grand-père.

Le Dragon Radar se casse une nouvelle fois après les combats contre le général Blue, dans la grotte des pirates. Au village Penguin, Gokū le fait alors examiner par Senbei Norimaki, mais c’est finalement Turbo Norimaki qui le répare, pendant que tout le monde avait le dos tourné.

Tout le monde pensa ainsi que c’était Senbei Norimaki qui l’avait réparé. Lui-même fut étonné du résultat mais n’a pas omit pas de se lancer des fleurs.

Turbo Normaki créé un Dragon Radar

Turbo Normaki créé un Dragon Radar

Toutefois, le général Blue dérobe le Dragon Radar et finit par le remettre au chef Red, qui le confiera plus tard au colonel Violet, puis au général Cooper. Turbo utilise alors l’avion de Senbei pour créer un tout nouveau Dragon Radar à partir des morceaux de l’appareil.

Peu avant l’arc de Baba la voyante, Pilaf met au point un coffre qui neutralise les ondes électromagnétiques émises par les Dragon Balls, ce qui lui permet de cacher sa Dragon Ball et de ne pas se faire repérer.

Gokū est alors obligé de se rendre chez Baba la voyante pour demander à la sœur de Kamé Sennin de localiser la Dragon Ball grâce à ses pouvoirs de voyance. Grâce à elle, il retrouve la Dragon Ball manquante et invoque Shenron, ce qui lui permet de ressusciter Bora, le père de son ami Upa.

Dragon Ball Z / Dragon Ball GT

Le Dragon Radar intégré de Giru

Le Dragon Radar intégré de Giru

Le Dragon Radar est fréquemment utilisé par Gokū et ses amis dans le manga Dragon Ball et ses adaptations animées Dragon Ball et Dragon Ball Z, mais dans Dragon Ball GT le Dragon Radar est assimilé par Giru.

Le petit robot a donc la capacité de localiser les Dragon Balls et les ultimes Dragon Balls, pour Gokū et ses amis.

Malheureusement, l’usage du Dragon Radar aura de lourdes conséquences. L’utilisation répétée des Dragon Balls permettra à l’énergie négative de s’accumuler, jusqu’à déboucher sur la naissance des dragons maléfiques.

 

Dragon Ball : Xenoverse

La Time Patrol a accès à son propre Dragon Radar, utilisé par le guerrier du futur dans une des quête parallèle du jeu vidéo, où ils doivent recueillir plusieurs Dragon Balls et les transporter jusqu’à la Time Machine, tout en repoussant différents ennemis (des soldats PTO, jusqu’aux Cell Jrs.) qui tentent de les dérober.

Dans le GT Pack DLC 2, dans une histoire alternative de l’Age 790 (époque GT), Giru détecte la San Shinchū (boule à trois étoiles) de San Shinron, peu de temps après que Gokū, Pan et Trunks eurent croisés son frère, Sū Shinron. Giru s’enfuit avec Pan, mais celle-ci reste quelque peu inquiète lorsque Giru annonce qu’il détecte une autre Dragon Ball tout près.

 

Autres radars

Le Dragon Radar fabriqué par Bulma n’est pas le seul appareil permettant la localisation des Dragon Balls. Au cours de la série, plusieurs autres objets partageant la même fonctions sont apparus. L’un d’entre eux est le Dragon Radar mappemonde.

L’armée du Red Ribbon

Le Dragon Radar mappemonde

Le Dragon Radar mappemonde

Pour mener à bien leur recherche des Dragon Balls et leur plan de conquête du monde, l’armée du Red Ribbon met au point son propre Dragon Radar. Celui-ci apparaît dans la salle de commande du quartier général de l’armée du Red Ribbon.

Ce détecteur est plutôt primitif et ne donne pas une localisation précise, mais défini plutôt une zone dans laquelle les Dragon Balls se trouveraient.

À cause de ça, de très grands groupes de soldats furent dispatchés un peu partout sur le globe pour permettre de retrouver les Dragon Balls. Il en résultat de nombreux sacrifices, ainsi que de nombreuses invasions et meurtres.

Fou de réaliser que quelqu’un a pu mettre au point un Dragon Radar minuscule et plus sophistiqué que le siens, le chef Red ordonne à ce qu’on fusille les scientifiques qui ont travaillés sur son Dragon Radar mappemonde.

Pilaf et sa bande

Le Dragon Radar de Pilaf

Le Dragon Radar de Pilaf

Le « grand roi » Pilaf construisit son propre Dragon Radar, par la suite. Celui-ci est supérieur au Dragon Radar mappemonde de l’armée du Red Ribbon.

Il a la forme d’un globe, ce qui réduit en conséquence les distorsions de la carte. Ce détecteur est installé dans son aéronef et est capable de donner la localisation exacte d’une Dragon Ball, sur Terre.

Pilaf s’en sert après avoir libéré Piccolo Daimaō, dans le but de réunir les 7 Dragon Balls pour le démon qui compte les utiliser pour obtenir la jeunesse éternelle.

Après avoir écarté Pilaf, Piccolo continue de se servir de l’aéronef et de son Dragon Radar, afin de mener à bien ses plans de conquête du monde.

Autres radars des guerriers Z

En plus des Dragon Radars mis au points par les méchants, les guerriers Z et leurs amis ont également fabriqués leurs propres radars.

Bien que ces radars ne diffèrent pas forcément de celui de Bulma, en terme de fonction ou d’aspect, ils n’en restent pas moins des objets différents.

Pour ainsi dire, le Dragon Radar utilisé dans la majeur partie de la série n’est pas celui introduit par Bulma au début de la série. Car celui-ci fut dérobé par le général Blue, puis prêté au colonel Violet, puis au général Copper.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

 

Anecdotes

    Le Dragon Radar dans le film coréen

    Le Dragon Radar dans le film coréen

  • Dans l’épisode 084 de Dragon Ball, le vieux réceptionniste qui enregistre les participants du Tenka Ichi Budōkai, porte une montre qui ressemble assez à un radar.
  • Le Dragon Radar qui apparaît dans l’adaptation live action coréenne de Dragon Ball ressemble à un LCD Game. Il s’agit probablement d’une sorte de Game and Watch Nintendo.
  • Dans le 15ème épisode de la série animée française Dofus : aux trésors de Kerubim, Kerubim montre un court instant qu’il possède un Dragon Radar.

 

Références