Dragon Ball Z : Budokai 3

Dragon Ball Z : Budokai 3 (ドラゴンボールZ3, Doragon Bōru Zetto Surī), est un jeu vidéo développé par Dimps et édité par Bandai. Il s’agit d’un jeu de combat, qui est sorti le 10 février 2005 sur la console Playstation 2 de Sony au Japon.

Il est aussi sorti le 3 décembre 2004 sur la console Playstation 2 de Sony en Europe puis est ressorti en version collector en automne 2005 avec des bonus comme des nouveaux personnages, des nouveaux objets et la possibilité de switcher le jeu avec les voix originales japonaises.

Aux États Unis il est sorti le 16 novembre 2004 sur la console Playstation 2 de Sony en version normale et en version limitée, contenant un DVD spécial incluant des bonus sur le développement du jeu.

 

Vue d’ensemble

Dragon Ball Z : Budokai 3 est un jeu de combat avec des graphismes en cel shading qui met en scène les batailles majeures des séries animées. Là où le premier Dragon Ball Z : Budokai couvre l’histoire de Dragon Ball Z jusqu’à l’Arc Humains Artificiels et Dragon Ball Z : Budokai 2 couvrait la série jusqu’à sa toute fin, avec le 28ème Tenka Ichi Budōkai. Dragon Ball Z : Budokai 3 va plus loin et inclut des personnages des séries TV Dragon Ball, Dragon Ball Z et Dragon Ball GT, ainsi que des films Dragon Ball Z.

 

Les nouveautés

Ki

Le système de Ki a complètement été remanié par rapport aux précédents jeux de la série. Chaque personnage a maintenant un niveau de Ki de base, qui peut augmenter ou diminuer jusqu’à retrouver son état de base. Si son niveau de Ki est plus haut que son niveau normale, le personnage peut utiliser une attaque spéciale (sous son état normale, on obtient un bonus de défense jusqu’à retrouver son niveau de Ki normale). Les transformations utilisent maintenant du Ki. En outre, les auras ont aussi été totalement refaites et collent d’avantage à celles que l’on peut voir dans l’animé.

 

Transformation

Dans les précédents jeux, les transformations consommaient du Ki et celui-ci diminuait jusqu’à ce que la transformation s’annule une fois le Ki devenu insuffisant. Dans Dragon Ball Z : Budokai 3, une transformation va augmenter le niveau normale de Ki, et sera seulement annulée si le personnage conserve moins d’une barre de Ki. Cependant, il existe des transformations qui sont irréversibles, comme celles de Cell, Broly et Freeza.

 

Confrontation des Kikōhas

Lorsque deux attaques de Ki sont lancées en même temps, elles ne s’annulent pas, elles s’entre-choquent. Les deux joueurs doivent alors tourner les joysticks rapidement pour essayer de repousser l’attaque de l’adversaire. Si les deux combattants lancent des attaques de Ki à bout portant, ils peuvent provoquer un double K.O. si leur jauge de vie est faible.

 

Fatigue

Une jauge de fatigue a été ajoutée. Elle est surtout présente durant les attaques ultimes, si la fatigue est trop importante le personnage tombera d’épuisement à moins qu’il possède une jauge de Ki totalement pleine.

 

Esquive

En appuyant sur le bouton de la garde juste avant de recevoir une attaque, votre personnage esquivera. Mais cela lui coûtera un tout petit peu de Ki.

 

Contres téléportés

En échange de 3 barres de Ki, votre personnage pourra se téléporter derrière l’adversaire et contre-attaquer au moment où ce dernier s’apprêtera à lui porter une attaque. S’il ne lui reste que deux barres de Ki, votre personnage ne pourra pas se téléporter et il vous faudra recharger votre Ki jusqu’à pouvoir de nouveau utiliser cette contre-attaque.

 

Items

Les capsules Items sont utilisables pour les combats. Elles permettent d’équiper votre personnage et de le faire bénéficier de nombreuses aptitudes. Mais si votre personnage est interrompu alors qu’il utilise une capsule Item durant le combat, la capsule est alors considérée comme perdue.

 

Hyper Mode

En appuyant sur L2, votre personnage entre en Hyper Mode. Il devient alors totalement rouge et son Ki diminue lentement. Sa faculté à parer les attaques disparaît aussi. En Hyper Mode, un personnage est immunisé contre les attaques de type mêlée de faible puissance, mais lorsque l’Hyper Mode s’apprête à disparaître, le personnage se fatigue immédiatement. L’Hyper Mode est nécessaire pour lancer les Dragon Rushs et attaques ultimes. Cette Hyper Mode est assez critiqué du fait de l’épuisement rapide qu’il procure au personnage et de son absolue nécessité pour exécuter des attaques efficaces. Lorsque le personnage est vraiment essoufflé, il faudra alors tourner les joysticks rapidement pour le faire sortir de cet état d’épuisement.

 

Dragon Rush

Si un personnage frappe un adversaire et l’envoi au loin, tout en étant en Hyper Mode, il enclenche alors un Dragon Rush. Le Dragon Rush est un jeu de chance en trois tours, ou chaque adversaire doit appuyer sur un bouton de la manette, aléatoirement. Si celui qui joue la défense appui sur le même bouton que l’attaquant, le Dragon Rush se termine. Arès chaque tour, le nombre de bouton restant diminue évidement. Si l’assaillant parvient à passer tous les tours, il termine son adversaire avec une attaque spéciale.

 

Attaques ultime

En Hyper Mode, les personnages peuvent exécuter de puissantes attaques ultime (animées par des cinématiques). Pour ce faire, le joueur doit appuyer au bon moment pour l’exécuter avant que sa jauge ne soit épuisée. Il arrive que certaines attaques ultimes voient leur puissance être réduite ou encore qu’elles soient contrées par l’adversaire. La fusion peut d’ailleurs être exécutée de la même manière, mais le mécanisme reste cependant identique à celui de Dragon Ball Z : Budokai 2.

 

Fusion

À l’identique du précédent opus dans son exécution, la fusion permet d’obtenir un Ki infini. Dans ce jeu, la fusion Métamor se termine lorsque le temps imparti est écoulé. La fusion Métamor et la coalescence peuvent aussi être exécutées en Hyper Mode, tout comme une attaque ultime standard. Auquel cas, si l’adversaire parvient à deviner le bouton sur lequel vous avez appuyé, il attrapera votre Potara et la brisera. Après ça, il vous sera impossible de retenter la coalescence.

 

Super Saiyan 4

Son Gokū et Vegeta peuvent maintenant se transformer en Super Saiyan 4. Ceci a pour effet de leur remplacer leurs traditionnels Kamehameha et Canon Garric par un Kamehameha x10 et un Final Shine Attack, respectivement. Ces attaques ultimes sont d’ailleurs 72% plus puissantes que les versions de base. Ces mêmes Son Gokū et Vegeta Super Saiyan 4 peuvent aussi fusionner et former Super Gogeta.

 

« Free Flight »

Lorsqu’on maintient appuyer la touche haut ou la touche bas, on continue de monter ou de descendre dans les airs. Ceci est utilisé pour se synchroniser avec un personnage plus grand ou plus petit et ainsi l’atteindre plus facilement.

 

Capacités

Comme dans Dragon Ball Z : Budokai et Dragon Ball Z : Budokai 2, chaque personnages peut être customisé et possède un panel de 7 slots disponibles pour des attaques spéciale. Mais certaines capsules Items peuvent prendre plus d’un slot et cela va jusqu’à 7 slots d’un coup pour certaines capsules. Notons que les lancers et les vagues de Ki multiples qui frappent un adversaire qui vient d’être envoyé au sol ont été incorporées au sein du Dragon Rush.

 

Modes de jeu

Dragon Universe

L’histoire de Dragon Ball Z : Budokai 3 prend place dans un monde que l’on appelle le « Dragon Universe ». On retrouve 11 personnages jouables qui voyagent sur Terre ou sur la planète Namek et retracent les quatre arcs principaux de Dragon Ball Z : L’arc Saiyans, l’arc Freeza, l’arc Cell et l’arc Majin Boo. Ils pourront dans le même temps gagner des objets, comme de l’argent, des capsules, des Dragon Balls et même débloquer des personnages utilisables dans d’autres modes de jeu. La panoplie de personnages est à débloquer en réussissant des missions dans le Dragon Universe : Par exemple, pour débloquer Dr. Gero, il faut battre Dr. Gero avec Yamcha dans l’arc Humains Artificiels.

Le Dragon Universe a une très longue durée de vie, certains événements pouvant potentiellement changer selon les personnages. Par exemple, dans une première session de jeu avec Son Gokū dans le Dragon Universe, l’histoire se déroule exactement comme dans l’animé. Cependant, dans une deuxième session de jeu, l’histoire peut être altéré, et le combat opposant Son Gokū à Freeza peut maintenant opposer Son Gokū à Coola.

L’histoire peut même être altéré au point que le héros doit affronter Broly avant d’affronter Boo, ou battre Ī Shinron après les péripéties de Gotenks. Avec onze personnages jouable dans le mode histoire, et plusieurs choix liés à chaque personnages, le Dragon Universe a une durée de vie plus longue que tous les anciens jeux Budokai.

 

Les personnages jouables dans le mode Histoire

 

Dans tous les combats obligatoires du mode histoire, le joueur peut débloquer des bonus que l’on appelle « Reconstitution historique ». On les obtient en répondant à des conditions spécifiques dans chaque combats, comme le fait de battre son adversaire avec une technique en particulier, ou battre son opposant avant un temps imparti, avec l’aide ou non d’un équipement, l’emporter avec un certain niveau de vie, ou bien même gagner par sortie de ring. La plupart de ces conditions sont basés sur des événements qui se sont réellement passés dans le manga et l’animé. En tout et pour tout, en comptabilisant tous les combats de tous les personnages du mode histoire, il y a 111 reconstitutions historiques possibles (Son Gokū en a 21 ; Son Gohan enfant 8 ; Son Gohan ado 7 ; Son Gohan adulte 10 ; Vegeta 20 ; Piccolo 18 ; Kuririn 7 ; Yamcha 4 ; Ten Shin Han 6 ; Oobb 4 ; et Broly 6). Cependant, seuls 20 des 111 reconstitutions historiques permettent de débloquer des clips audios. Le reste récompense le joueur avec des points Z.

Une fois le jeu terminé, si les sept Dragon Balls sont en possession du joueur, ce dernier a la possibilité de se faire exaucer un souhait, laissant le choix au joueur d’avoir l’une des trois capsules suivantes : La Capsule Découverte (ce qui permet au joueur d’utiliser toutes les techniques d’un personnage), la Capsule des Mémoires, et la Capsule à Équipement.

 

Tenka Ichi Budōkai

Le championnat du monde des arts martiaux permet aux joueurs d’affronter l’ordinateur ou jusqu’à 8 joueurs dans une grande compétition. Si plus d’un joueur humain est présent, aucun prix de victoire n’est disponible, mais s’il n’y a qu’un seul joueur humain, les prix d’argents sont les suivants :

  • Novice – 10 000 zénis.
  • Adepte – 30 000 zénis.
  • Avancé – 50 000 zénis.
  • Cell Game – 50 000 zénis.

Si le joueur finit à la seconde place, il remporte la moitié du prix. Si le joueur joue la compétition avec une Capsule Étincelles, le prix est multiplié. Plus il y a de points d’exclamations sur la capsule, plus le prix est gros. Par exemple, Étincelles ! donnera au joueur un bonus de 10%, alors que Étincelles !!!!!!! donnera au joueur un bonus de 400%.

 

Duel

Le mode duel permet au joueur d’affronter l’ordinateur à un niveau prédéfini. Deux joueurs humains peuvent aussi s’affronter. Un joueur peut aussi être le spectateur d’un match entre l’ordinateur et l’ordinateur.

Il est possible d’avoir un double KO durant un duel, dépendant des attaques ou des attaques ultimes.

 

Edition de Techniques

Composé de quatre sections : La boutique à techniques, la modification des personnages, trucs & astuces, et la section aide. Un joueur peut modifier les techniques et sauvegarder sur une carte mémoire.

Outre le Dragon Universe, la boutique à techniques est l’endroit pour avoir vos capsules à techniques. Parfois, Lunch éternue, et elle peut vous apporter chance ou malchance. Les prix des capsules varient entre 1 500 zénis à plus de 120 000 zénis.

 

Personnages jouable

 

Bonus de la version japonaise

Tout comme Dragon Ball Z 2 (la version japonaise de Dragon Ball Z : Budokai 2), le jeu dispose d’une tenue de combat endommagé pour Son Gokū, une tenue complète de Piccolo, avec cape et turban, ainsi que le personnage jouable Kurīza, le fils de Freeza, disponible en tant que version alternative de ce dernier.

Dragon Ball Z 3 disposera en plus de quelques nouvelles tenues : Une tenue de Trunks avec les cheveux longs et la tenue de combat conçue par Bulma ainsi que son épée, une tenue de Piccolo dans les vêtements de son père Piccolo Daimaō, et une tenue de Son Gokū avec une auréole sur sa tête. Bien que la version américaine ne disposait que de deux clips vidéos à débloquer (deux openings de Dragon Ball Z : Budokai 2), il y en avait trois dans la version japonaise : Deux étaient les publicités pour Dragon Ball Z : Budokai 2 et Dragon Ball Z : Budokai 3, et la dernière était une version longue de plusieurs séquences montrés dans les remerciements de fin. Le seul réel « bonus » de la version japonaise du jeu serait que la bouche des personnages bouge vraiment dans le menu. (Non disponible dans les versions européennes et américaines).

 

Version Européenne (Collector’s edition)

La version européenne « Collector’s edition » de Dragon Ball Z : Budokai 3 est sorti en 2005. Plusieurs mois avants, l’excitation est venue de l’annonce que les joueurs pourraient sélectionner les voix japonaises pour les personnages, mais aussi que les bonus exclusifs aux japonais seraient disponibles à débloquer dans le jeu. La version Platinum est identique à l’édition collector. Après plusieurs heures de jeux, les bonus exclusifs à la version japonaise sont disponibles.

 

Version américaine (Greatest hits)

Au début, la version américaine « Greatest Hits » de Dragon Ball Z : Budokai 3 sorti fin 2005 ne contenait pas les bonus promis. Le dos de la boîte ainsi que le petit livre du jeu promettaient en effet les voix originales japonaises, mais le jeu en question n’en avait rien. Le jeu pouvait aussi corrompre les sauvegardes. Atari a alors sorti une version corrigée du jeu, mais n’a pas fait plus d’effort pour la distinguer de la version boguée. Ils ont alors décidé d’offrir la version corrigée à tous ceux disposant de la version obsolète.

Les trois tenues bonus de la version japonaise peuvent être débloqués dans la version américaine « Greatest Hits » en utilisant des mots de passes dans le Dragon Area.

La version « corrigée » est en réalité juste un portage de la version européenne collector. Les seules différences sont quelques changements de noms (« Satan City » devient « Hercule City » dans le Dragon Universe), ainsi que quelques tenues supplémentaires.

 

L’édition collector

Le casting de l’animé Dragon Ball Z a prêté sa voix au jeu Dragon Ball Z : Budokai 3, rendant le jeu parfaitement cohérent avec la série animée. Les attaques spéciales sont parfois coupées par des scènes de l’animé. De plus, après avoir acquis de l’expérience dans le Dragon Universe et avoir augmenté les statistiques des personnages du jeu, le joueur obtient un code qui peut être rentré dans le site d’Atari. Une fois le code rentré, il permet aux joueurs de s’affronter avec leurs personnages modifiés. L’édition limitée inclus aussi une petite figurine de Broly qui porte sa tenue du jeu, un DVD documentaire intitulé « Derrière les Cris » retraçant le doublage des comédiens américains, ainsi que l’annonce publicitaire de Dragon Ball Z : Budokai 3. Le DVD contient aussi une URL redirigeant vers une page internet qui dévoile un aperçu des prochains jeux Dragon Ball Z.

 

Contenus du jeu non-utilisés

  • Bulma était supposée être un personnage jouable. Cette rumeur vient du fait qu’un modèle complet d’elle existe dans le jeu. Le DVD de l’édition limitée montre aussi la comédienne de doublage de Bulma prête à faire des enregistrements. Il est possible de choisir Bulma en tant que tenue alternative de Videl grâce à l’Action Replay dans la version japonaise. Le personnage est toutefois quasi-injouable et on ne peut pas lui attribuer des techniques.
  • Un modèle inutilisé de Freezer sur son pod de transport existe aussi. Il aurait pu être utilisé dans l’exploration du Dragon Universe.

  • L’arbitre du Tenka Ichi Budōkai peut appeler Zarbon, Dodoria, et Humain Artificiel N° 19, suggérant donc qu’ils étaient prévus dans le jeu de base. Un appel de « Shin » existe aussi, mais il est possible qu’il ne s’agisse que de Kaiōshin. Des dialogues non utilisés dans l’histoire du Dragon Universe montre des interactions de personnages liant Baby Vegeta, Janemba et Super N°17, suggérant donc qu’ils étayent prévus dans le jeu de base.
  • De plus, des dialogues non-utilisés suggère que chaque personnage devait jouer dans le mode histoire du Dragon Universe, mais les contraintes de temps l’en ont empêchés. Dans le jeu final, seul Son Gokū, Son Gohan enfant, Son Gohan ado, Son Gohan adulte, Vegeta, Kuririn, Piccolo, Ten Shin Han, Yamcha, Oob et Broly ont une histoire dans le Dragon Universe. Les dialogues non-utilisés du mode histoire suggère aussi la possibilité d’un nombre énorme d’histoires « what-if ».

 

Anecdotes

  • C’est le premier jeu Dragon Ball Z : Budokai qui permet aux joueurs d’envoyer des salves de Ki.
  • C’est le premier jeu de la série Budokai qui contient des personnages issus des films (Coola, Broly, et Gogeta) et TV Specials (Bardock), ainsi que le premier jeu de la série à contenir des personnages de Dragon Ball GT (Son Gokū, Vegeta, et Gogeta sont disponibles en Super Saiyan 4. Ī Shinron est aussi un personnage jouable) et de la série TV Dragon Ball (Son Gokū enfant).
  • Un easter egg du jeu laisse Yamcha se faire instantanément tué par un Saibaiman, puisque c’est comme ça qu’il meurt la première fois dans la série.
  • Quand la capsule « Contrôle de l’Esprit par Babidi » est équipé à Vegeta, toutes ses tenues deviennent endommagées lorsqu’il se transforme.
  • Lorsque Gotenks utilise le Super Ghost Kamikaze Attack en tant que Super Saiyan 3, les fantômes qui apparaissent ont sa coupe de Super Saiyan 3, ce qui n’était pas le cas dans Budokai 2.

 

Vidéo