Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Janemba

Janemba (ジャネンバ, Janenba)[1][2] est l’antagoniste principal du douzième film Dragon Ball Z : « La résurrection de la fusion !! Gokū et Vegeta ». Il réapparaît aussi dans de nombreux jeux vidéo de la licence.
Il s’agit d’un monstre issu de la synthèse des esprit mauvais provoqué par l’Oni Psyché qui travaillait au palais d’Enma. Janemba emprisonna le Grand roi Enma dans son palais, et mit le chaos dans l’autre monde et sur son royaume.[2]

 

Vue d’ensemble

Signification du nom

Son nom original, Janenba (ジャネンバ) est vraisemblablement né d’une une contraction et d’une déformation de « Jaaku na Nenpa » (邪念な念波), qui signifie « vagues de mauvais esprits ».
Figurant dans la colonne des « ha » (ハ), le « pa » (パ) a été remplacé » par un « ba » (バ) et « Jaaku na Nenba » a été contracté en « Janenba ».

 

Apparences

Character Design de Janemba "transformé"
Character Design de Janemba « transformé »
Sous sa première forme, Janemba ressemble à un gros monstre jaune de taille gigantesque. Il possède un visage poupin et a des oreilles pointues.
Janemba a de nombreux orifices sur le corps, par lesquels il peut relâcher des Kikōhas pour attaquer.
Ses avant-bras et la partie inférieure de son corps sont de couleur lavande et ses ongles sont noirs.
Une fois transformé en Super Janemba, le démon se teint de rouge et conserve quelques parties de son corps dans des teintes violettes ; comme le crâne, le torse, ou encore les jambes. D’autres zones sont blanches, comme les avant-bras et les tibias. Super Janemba possède deux grandes cornes sur la tête et conserve des oreilles pointues. En revanche, il n’a plus les mêmes yeux. Ceux-ci sont jaunes et ses pupilles noires sont beaucoup plus petites qu’elles ne l’étaient sous sa précédente forme.
Tandis que sa forme précédente était celle d’un géant, la forme de Super Janemba est à l’échelle humaine.

 

Personnalité

Janemba paraît innocent au premier abord
Janemba paraît innocent au premier abord
Comme beaucoup de méchants, Janemba possède un malin plaisir à causer la destruction et le chaos. Cependant, il prend aussi plaisir à affronter les adversaires qui se dressent sur sa route.
Janemba semble aussi aimer l’anarchie, comme le prouve le chaos qu’il cause au royaume d’Enma, à peine né.
Cependant, sa première forme est celle d’un gros monstre plutôt innocent et agissant comme un bébé. Sa seconde forme, en revanche, est celle d’un démon adulte et froid. Il semble plus confiant et réfléchis. Par ailleurs, il n’interagit quasiment plus l’espace qui l’entour, se concentrant davantage sur son ennemi.
Janemba peut utiliser des capacités spéciales qui altèrent la réalité et l’espace qui l’entour. Son désir de vouloir vaincre son adversaire passe avant tout le reste. Et lorsque Gokū et Vegeta se cachent pour le fuir, il part immédiatement à leur recherche.
Janemba est vulnérable aux insultes et il s’effrite lorsqu’il entend un juron. Malgré ce point faible, il peut rapidement revenir dans la bataille, après un court moment de relâchement.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

 

Combats

Films

  • Janemba VS Son Gokū (Normal/Super Saiyan 2/Super Saiyan 3)
  • Janemba VS Vegeta (Super Saiyan 2)
  • Janemba VS Son Goku & Vegeta
  • Janemba VS Vekū
  • Janemba VS Paikūhan
  • Janemba VS Gogeta (Super Saiyan)

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Tesshō Genda
  • Doublage anglais de FUNimation : Jim Foronda (Janemba), Kent Williams (Super Janemba)
  • Doublage français : Frédéric Bouraly
  • Doublage brésilien portugais : Wellington Lima
  • Doublage italien : Pietro Ubaldi
  • Doublage polonais : Jacek Braciak

 

Anecdotes

  • Dans la version française du film, Janemba dit « Je n’aime pas » au lieu de prononcer son nom, comme il le fait en version originale.
  • La version anglaise de FUNimation fait une distinction entre les deux formes de Janemba en les nommant différemment. La forme première de Janemba est baptisée « Janempa », tandis que la forme de Super Janemba est simplement appelée « Janemba ». Par ailleurs, « Janempa » et « Janemba » ne sont pas doublés par la même personne dans cette version et ils sont ainsi listés comme des personnages différents dans les crédits du film.
  • Dans ce même doublage US, la voix de Super Janemba (Janemba) donnée par Kent Williams est sensiblement identique à celle qu’il donne au Dr. Gero, dans la série. Cependant, dans les doublages des jeux vidéo il lui donne une voix davantage démoniaque.
  • En version originale japonaise, Tesshō Genda incarnait également Super Janemba avec une voix plus rauque dans le film. Dans les jeux vidéo, il lui donne une voix plus perchée. Peut-être pour ne pas que sa voix soit confondue avec Bōjack, un autre personnage des films qu’il double et qui apparaît dans les jeux vidéo.
  • À l’origine, Super Janemba devait être violet et blanc et non rouge et violet. Les couleurs furent changées au moment de la production du film, mais les anciennes teintes figurent tout de même dans le pamphlet sorti avec le film, au Japon.
    • Il est intéressant de noter que la forme possédée de Janemba apparaissant dans le jeu vidéo Dragon Ball : Xenoverse 2 ressemble sensiblement au Super Janemba des premières versions, avec une dominante de violet et de blanc…
  • Sûrement car c’est un personnage créé à l’époque de l’Arc Majin Boo, Janemba est très similaire à Boo. Il apparaît comme un gros bébé limité en intelligence, puis change de forme et gagne en puissance.
    • Dans l’Ending dédié à Janemba au sein du mode arcade du jeu Dragon Ball Z : Shin Budokai, il discute avec Majin Boo (pur) et, malgré l’absence de dialogues compréhensibles, ils parviennent à se comprendre et deviennent amis.
    • Dans Xenoverse 2, Janemba et Majin Boo (pur) deviennent également amis dans une des quêtes parallèles (Quête parallèle 57 : L’Enfer est une image ? »), où ils transforment l’Enfer en terrain de jeu et sont confrontés à Gogeta et au guerrier du futur.
  • Broly et Janemba partagent les joies de la destruction. Ainsi, les deux antagonistes se retrouvèrent associés dans l’Opening de Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 (Sparking! METEOR) et furent même recrutés par l’armée du royaume des Ténèbres pour semer le trouble durant l’Age 774, dans Xenoverse 2.
  • Toujours dans Xenoverse 2, Chronoa, la Kaiōshin du Temps, semble parfaitement au courant de l’histoire de Janemba. Cela n’est guère étonnant, puisqu’il possède les capacités de manipuler l’espace et les dimensions (chose qu’elle régie). Cependant, elle reste stupéfaite lorsqu’elle apprend que Towa et Mira sont parvenus à le soumettre.
  • Dans ce même jeu, Xenoverse 2, Janemba est l’un des deux seuls ennemis à ne pas servir de mentor pour le guerrier du futur. L’autre étant l’Humain Artificiel N°13.
  • Baby Janemba, roi de la destruction
    Baby Janemba, roi de la destruction
  • Dans les jeux vidéo de la série des Sparking! (Budokai Tenkaichi), Janemba est le seul personnage jouable à posséder une première forme gigantesque. Ce n’est que lorsqu’il se transforme qu’il prend une taille « normale ».
  • Sur Twitter, Toyotarō a posté un dessin de ce à quoi ressemblerait Baby-Janemba s’il devait être possédé par l’armée du royaume des Ténèbres et par Babidi. On le voit alors porter un masque semblable à celui du Saiyan au masque obscure, mais avec un « M » sur le front, signifiant qu’il est sous le contrôle de Babidi. Il est baptisé « Baby-Janemba, roi de la destruction masqué ». Ce personnage n’est jamais apparu dans les produits dérivés.

 

Références

Tags
Voir davantage

Gokuda003

Fan inconditionnel de Dragon Ball. Créateur, Webmaster, Administrateur, Rédacteur en chef de DragonBall Ultimate. J'aime aussi le Japon, sa langue et sa culture, ce qui me permet de vous offrir des traductions directes des news et des informations provenant des ouvrages.

Voir aussi

Close