L’autre monde

L’autre monde (あの世, Ano Yo)[1], également appelé l’au-delà, est le monde des morts qui apparaît dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et les animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

 

Caractéristiques

Le royaume d'Enma

Le royaume d’Enma

L’autre monde, l’endroit qu’on appelle aussi le monde céleste, est fondamentalement le domaine des morts et des dieux.[1]

Le prétendu monde des morts distinct du monde des hommes est aussi le lieu de résidence des dieux, qui contrôlent de là le monde inférieur se limite à une simple observation, mais quand les circonstances et les situations d’extrême gravité l’exigent, ils ont le pouvoir d’intervenir.[1]

L’autre monde se divise aussi en trois zones. C’est à dire le lieu de résidence des dieux ; le royaume des Kaiōs où se trouve le Paradis, le royaume d’Enma ou le Purgatoire, où sont jugés les esprits des morts, et enfin l’Enfer où sont envoyés les esprits malfaisants.[1]

Ces trois zones sont agencées en une structure verticale hiérarchique. Par exemple un mouvement délibérée de L’Enfer jusqu’au royaume d’Enma est impossible. Et seule une méthode particulière permet de passer du royaume d’Enma à celui des Kaiōs. Partant de ce principe, il est facile d’en déduire le sens parfait de cette verticalité, qui est donc royaume des Kaiō > royaume d’Enma > Enfer.[1]

Les missions de surveillance de l’autre monde

Les personnes en lien avec l'autre monde

Les personnes en lien avec l’autre monde

Une des méthodes utilisées par les dieux de l’autre monde pour contrôler le monde des vivants est d’envoyer sur chaque planète une personne compétente les représentant. Ces personnes sont chargées de surveiller les entités intelligentes des diverses planètes afin de les protéger.[1]

Mais le but le plus important est de faire tout le nécessaire pour assister les races intelligentes inexpérimentées dans leur évolution. Cela dit, les personnes envoyées par l’autre monde ne sont pas forcément des dieux. Ce sont pour la plupart des personnes natives de leur planète, digne de leur confiance, qui sont choisies pour effectuer cette mission de surveillance.[1]

Cette liaison est représentée sur le graphique ci-contre. Par principe, ces personnes ne sont autorisées qu’à apporter leur assistance, et non à s’ingérer activement dans la destinée des vies qu’elles sont censées surveiller. Dans le cas de la Terre, les représentants et assistants de Dieu sont Mr. Popo et Karin.[1]

Après la mort

Le grand roi Enma, seul juge des morts

Le grand roi Enma, seul juge des morts

Tout comme la représentation du monde, les lois régissant la vie et la mort sont aussi très particulières dans Dragon Ball. Toute personne qui perd la vie perd son enveloppe corporelle. Son esprit se rend dans le royaume d’Enma où il passe devant le jugement du grand roi Enma lui-même. Selon le verdict du jugement, il est alors dirigé soit vers le Paradis, soit vers l’Enfer.[1]

Normalement, les morts ne peuvent se présenter devant Enma que sous la forme d’esprit. Mais il y a aussi des exceptions. Selon le jugement des dieux de chaque planète, il est possible pour un mort de garder son enveloppe corporelle. Ceci dans le but de suivre l’entraînement d’un Kaiō. Son Gokū en est l’exemple représentatif.[1]

Autre exception, les esprits victimes du clan des démons (Mazoku), la famille de Piccolo Daimaō, ne peuvent aller au royaume d’Enma. Ils errent éternellement, tels des fantômes, dans le monde des vivants.[1]

 

Apparitions dans les films

Dragon Ball Z : La super bataille décisive autour de la Terre

La planète de Kaiō dans le film 03 de DBZ

La planète de Kaiō dans le film 03 de DBZ

Dans ce film, le Kaiō du Nord informe Gokū du fait que le Shinseiju, un arbre sacré vient d’être planté sur Terre. Communiquant par le biais de la télépathie, le dieu se trouve sur sa planète, située dans l’autre monde, en compagnie de Bubbles et Grégory.

Il existe un plan où l’on voit la planète Kaiō entièrement, au milieu de nuages jaunes qui recouvrent l’autre monde.

Dragon Ball Z : Son Gokū, le Super Saiyan

Kaiō, Bubbles et Grégory dans le film 04

Kaiō, Bubbles et Grégory dans le film 04

Kaiō assiste, depuis sa planète, aux combats que mènent Gokū et les siens contre le groupe de Slug. Le Kaiō du Nord est témoin de la transformation en Pseudo-Super Saiyan de Son Gokū et à l’affaiblissement de Slug provoqué par les attaques de Gokū et les sifflements de Gohan.

Par la suite, le dieu félicite Gokū et se rend compte que son élève est peut-être devenu un Super Saiyan.

Dragon Ball Z : Brûle !! Combat sanglant, combat ardent, super combat décisif !!

Kaiō, inquiet de la situation dans l'Univers

Kaiō, inquiet de la situation dans l’Univers

Depuis sa planète, le Kaiō du Nord assiste à la destruction de la galaxie du Sud par le Légendaire Super Saiyan. Il convoque alors Gokū chez lui, afin de l’avertir du danger que représente ce Super Saiyan. Il pense ainsi pouvoir lui confier la mission de battre le Légendaire Super Saiyan, afin de protéger la galaxie du Nord dont il est en charge.

Dans ce film, on voit la planète de Kaiō pendant plusieurs minutes, au début et à la fin du film. Les autres endroits de l’autre monde n’apparaissent pas.

La galaxie au bord du chaos ! L’extraordinaire destructeur

L'autre monde dans le 9ème film DBZ

L’autre monde dans le 9ème film DBZ

Ce neuvième film Dragon Ball Z est l’occasion de découvrir d’autres zones de l’autre monde dans les films, bien que l’on n’y voit que le chemin du serpent et l’endroit où Kaiō a élu domicile. On retrouve ainsi Kaiō, en train de regarder la télévision, tandis que Gokū joue aux cartes avec Bubbles et Grégory. Un peu plus tôt dans le film, Gokū part chercher de la nourriture dans le cabanon construit par le Kaiō du Nord, et en ressort avec les bras pleins.

Gokū quitte l’autre monde momentanément lorsqu’il part secourir Gohan, en difficulté contre Bōjack. Il effectue ainsi un déplacement instantané depuis l’autre monde.

Dragon Ball Z : Le super guerrier défait !! Celui qui l’emportera, ce sera Moi !

La planète du Grand Kaiō dans ce film

La planète du Grand Kaiō dans ce film

L’autre monde réapparaît brièvement à la toute fin de ce long métrage, puisqu’on y voit Gokū en train de s’empiffrer sur la planète du Grand Kaiō, tandis qu’il apprend la mort de Broly. C’est le tout premier film où l’on voit la planète du Grand Kaiō.

Dans les précédents longs métrages, l’action se situait surtout sur la planète du Kaiō du Nord, sur le chemin du serpent ou encore au royaume d’Enma.

Dragon Ball Z : La fusion de la résurrection ! Gokū et Vegeta

L'autre monde, altéré par Janemba

L’autre monde, altéré par Janemba

Dans ce douzième film Dragon Ball Z, le palais du grand roi Enma est fait prisonnier de la barrière érigée par Janemba, lorsque celui-ci apparaît dans l’autre monde à la suite d’un problème survenu avec la machine à laver les esprits.

Le grand roi Enma et tous les Onis travaillant pour lui sont alors prisonniers de la barrière et le paysage du royaume d’Enma, ainsi que tout l’autre monde en est transformé.

Gokū se rend alors au palais d’Enma en compagnie de Paikūhan et découvre Janemba, perché sur la barrière qui emprisonne le palais tout entier. Le Saiyan attire Jenamba jusqu’en Enfer, où il débute un combat contre le démon. Plus tard, après la défaite de Janemba, la barrière disparaît et le grand roi Enma peut de nouveau travailler et diriger les esprits des morts jusqu’en Enfer ou au Paradis.

Dragon Ball Z : Battle of Gods

Gokū s'entraîne chez Kaiō dans ce film

Gokū s’entraîne chez Kaiō dans ce film

Dans ce film d’animation sorti en 2013, une bonne partie de l’action du début se passe dans l’autre monde et plus précisément sur la planète du Kaiō du Nord, qui a été restaurée suite à sa destruction après l’explosion de Cell.

Beerus, le dieu de la destruction de l’Univers 7, et son assistant, Whis, se rendent sur cette planète pour y rencontrer Son Gokū, le Super Saiyan qui a vaincu Freeza. Alors à la recherche du Super Saiyan God qu’il a vu en rêve, Beerus questionne le Saiyan sur ce fameux dieu Saiyan. Mais Gokū ne connait pas de Super Saiyan God. Leur rencontre débouche finalement sur un combat qui détruit une partie de la planète de Kaiō.

C’est ensuite sur cette planète que Gokū continue son entraînement pour tenter de se surpasser et de pouvoir retourner combattre le dieu de la destruction.

 

Résidents

Résidents connus

La plupart des personnes décédés dans Dragon Ball, en dehors des victimes du clan des démons (Mazoku).

 

Apparitions dans les jeux vidéo

L’autre monde apparaît notamment dans les jeux vidéo suivants :

 

Anecdotes

    Les explications de Piccolo sur l'autre monde et la réincarnation

    Les explications de Piccolo sur l’autre monde et la réincarnation

  • Le vieux Kaiōshin fut capable de quitter l’autre monde pour se rendre sur une planète du bas monde et sur la nouvelle planète Namek, bien qu’il était mort. Et ceci, sans l’intervention de Baba la voyante ! On le revoit d’ailleurs descendre à nouveau dans le monde des vivants dans l’anime du Jump Super Anime Tour et dans la série TV Dragon Ball Super. Il est possible que les dieux ne soient pas soumis aux même restrictions que les simples mortels.
  • Piccolo explique à Vegeta qu’il disparaîtra à jamais une fois mort, du fait de ses mauvaises actions. Il ne pourra pas conserver son corps dans l’autre monde et son esprit sera purifié et réincarné. Tandis que pour Gokū, qui est mort en se sacrifiant face à Cell, il a pu garder son corps du fait de ses bonnes actions et continuer à s’entraîner dans l’autre monde.
    • Cependant, le Grand roi Enma prit soin de conserver le corps de Vegeta au cas où et permit à celui-ci de retourner sur Terre avec Baba la voyante, pour combattre Majin Boo (maléfique).
    • Dans l’anime, étrangement, même les méchants conservent leurs corps dans l’autre monde. On peut ainsi les voir en Enfer, avec leur corps et une auréole au dessus de la tête. Alors que les mauvais esprits sont censés ne plus avoir de corps et être purifiés, puis réincarnés.
    • Il en va de même pour Freeza qui, dans le scénario du film Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F’ et dans Dragon Ball Super, a conservé son identité et une sorte d’enveloppe corporelle même en Enfer.
    • Même les membres de l’Escadron Spécial Ginyū avaient pu conserver leurs corps à la demande expresse de Kaiō, afin de servir de partenaires d’entraînement à Piccolo, Yamcha, Ten Shin Han et Chaozu, qui se trouvaient sur sa planète.
  • Piccolo plante Chaozu dans la sol

    Piccolo plante Chaozu dans la sol

  • Après l’auto-destruction de Cell, Gokū, Kaiō, Bubbles et Grégory réapparaissent flottant au dessus du chemin du serpent, sûrement après être passé par le royaume d’Enma. Ils réalisent alors que Cell n’est pas dans l’autre monde et qu’il n’est donc pas mort. Toutefois, N°17, qui a également périt avec Cell, n’a pas été remarqué dans l’autre monde, à cet instant.
  • La possibilité de mettre fin à l’existence des morts dans Dragon Ball prête à confusion, car il existe deux versions différentes : Dans la première, si un mort vient à être détruit ou à périr une nouvelle fois, il cesse d’exister et disparaît à jamais. Même au sein du monde des morts. C’est ce qu’explique Gokū à Vegeta, qui part combattre Majin Boo (pur), contre qui il n’est pas de taille. C’est aussi ce qui est suggéré lorsque Gokū et Vegeta attirent Boo sur la planète des Kaiōshins pour l’éloigner de la planète du Grand Kaiō où se trouvent Kuririn, Yamcha et les autres, qui sont déjà morts et pourraient bien être annihilés à jamais par Majin Boo. Cependant, dans l’épisode 055 de Dragon Ball Z, Piccolo plante Chaozu dans le sol de la planète Kaiō et, alors que tout le monde s’inquiète, Kaiō explique qu’il n’y a pas de frayeur à avoir car il est déjà mort et ne peut pas mourir de nouveau. Même chose dans l’épisode 195 de DBZ, où Paikūhan vient à bout de Cell, Freeza, le Grand roi Cold et l’Escadron Spécial Ginyū et les empale sur la montagne d’aiguilles. Au final, les ennemis finissent emprisonnés avec juste un pansement sur le ventre, montrant qu’ils ont été transpercés. Mais ils ne disparaissent pas.
    • Cependant, ces incohérences ont été créées dans l’anime uniquement, puisque dans l’œuvre originale aucune précision n’a été faite sur la nature de l’existence des morts.
    • Dans la série TV Dragon Ball Super, il est dit que même un fantôme peut être détruit par un dieu de la destruction. Ainsi, lorsque Beerus détruit Mashirito avec son pouvoir, il met fin à son existence. Le Dr. Mashirito fut finalement la toute première personne définitivement anéantie dans tout l’Univers de Dragon Ball.
    • Dans la série TV Dragon Ball GT il y a quelques incohérences avec la présence de certains ennemis dans l’autre monde. Puisque l’Humain Artificiel N°19 et le sergent Metallic sont des parfaits robots, ils ne devraient pas se trouver dans l’autre monde.
    • Les anciens ennemis en Enfer, dans DBZ

      Les anciens ennemis en Enfer, dans DBZ

    • Il existe aussi d’autres incohérences dans l’anime, comme le fait de retrouver le Dr. Géro en Enfer, avec son corps mécanique. Aussi, les membres de l’Escadron Spécial Ginyū, Nappa, et bien d’autres, retrouvent leurs tenues de combat restaurés dans l’autre monde.
  • Il semblerait que Raditz a conservé son corps, tout comme Gokū, puisque le grand roi Enma explique que le frère de Gokū s’est débattu mais qu’il lui a fait entendre raison par la force.
    • Cependant, en dépit de cette anecdote, on ne sait pas si Raditz a conservé son corps ou non. Le jeu vidéo Dragon Ball Z : Sparking! Neo (Budokai Tenkaichi 2) propose une explication alternative, où le corps de Raditz a été conservé à la demande de Kaiō, afin qu’il serve d’adversaire pour Gokū, qui s’entraînait sur la planète Kaiō.
  • Dans la série TV Dragon Ball Super, le manga du même nom et dans le film Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F’, l’Enfer est radicalement différent de celui que l’on voyait dans la série TV Dragon Ball Z, ou encore dans Dragon Ball GT, du fait de l’implication d’Akira Toriyama au scénario. L’auteur n’ayant jamais représenté l’Enfer dans le manga, cet endroit semblait apparemment tout à fait différent de ce qu’en a fait Tōei Animation avec les séries télé jusque là.
  • Dans les 053 premiers épisodes de la série animée Dragon Ball Z adaptés en version anglaise par Ocean Group, l’autre monde fut rebaptisé « the next dimension », autrement dit « la prochaine dimension ». Ceci, afin d’infantilisé davantage les dialogues et de gommer toute référence à la mort. Ressusciter les morts fut même appelé « bringing (them) back to this dimension », c’est à dire « les ramener de cette dimension ».

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (la grande encyclopédie) (1996)