Bio-Broly

Bio-Broly (バイオブロリー, Baio Burorī),[1] est un clone du Légendaire Super Saiyan qui apparait dans le onzième film Dragon Ball Z : Le Super guerrier défait !! Celui qui gagnera, ce sera Moi, sorti en 1994 au Japon.
Broly fut vaincu deux fois par Gokū, Gohan et Goten. Son sang fut prélevé par l’exorciseur du village Natadé, ce qui permit au baron Jaguar Batta, une vieille connaissance de Mister Satan, de reconstituer ce guerrier suivant des méthodes biotechnologiques.[1]
 

Vue d’ensemble

Signification du nom

« Bio » (バイオ, Baio) fait référence à la biotechnologie dont il est issu. Quant à son nom, Broly (ブロリー, Burorī), il dérive de « Burokori » (Broccoli).
 

Apparence physique

Character Design de Bio-Broly

Character Design de Bio-Broly

Il avait une forme normale au début de sa reconstitution, mais il sortit avant la fin du processus et le bouillon de culture a alors recouvert son corps qui se décomposa et obtint une forme qui n’eut plus rien de semblable avec ce qu’il était auparavant.[1]
Sous cette forme recouverte du fluide, Bio-Broly arbore une couleur oscillant entre le verte Véronèse et le marron et il ne subsiste de son ancien que ses longs cheveux dorés de Super Saiyan.
Comme le Broly originel du 10ème film DBZ (Duo risqué ! Le Super guerrier n’a pas de répit), ce clone arbore des cheveux dorés sous sa forme de Légendaire Super Saiyan et non des cheveux verts.
Bio-Broly a des yeux globuleux entièrement rouges et son abdomen nous laisse entrevoir un amas de chair et de muscles.

 

Personnalité

Bio Broly, dans le 11ème film DBZ

Bio Broly, dans le 11ème film DBZ

Là où Broly est un Saiyan capable de parler normalement, Bio-Broly semble dépourvu de cette faculté. Il s’apparente plus à une machine à tuer dépourvue de raison et de logique qu’à un véritable Saiyan. Le fait qu’il attaque ses créateurs comme ses ennemis, de la même manière, sans distinction que ce soit montre bien qu’il ne s’encombre pas d’un quelconque raisonnement.
Étonnamment, la seule chose que sait dire Bio-Broly c’est le nom de son ennemi juré : « Kakarotto ». Peut-être que cela est dû à une certaine mémoire génétique ? La haine de Broly envers Gokū était si forte que même son clone, qui a été construit à partir de son sang, a hérité de celle-ci.

 

Biographie

Dragon Ball Z : Le Super guerrier défait !! Celui qui gagnera, ce sera Moi

A venir…

 

Pouvoir

A venir…

 

Techniques

    Le Double Eraser Cannon de Broly

    Le Double Eraser Cannon de Broly

  • Bukūjutsu : Il a la capacité de se déplacer dans les airs en utilisant du Ki.
  • Eraser Cannon : C’est la technique spéciale de Broly. C’est une puissante boule d’énergie verdâtre qu’il lance sur Mr. Satan, N°18 et Kuririn.
  • Double Eraser Cannon : Une version plus puissante du Eraser Cannon, mais où cette fois Bio-Broly produit deux sphères au lieu d’une seule. Il utilise cette technique contre Son Goten et Trunks.
  • Trap Shooter : Bio-Broly envoie d’innombrables petits Kikōhas verts sur ses adversaires. Il utilise cette technique contre Trunks et Goten après que les deux enfants eurent esquivés son Double Eraser Cannon. C’est aussi une des techniques phares du Broly originel.
  • Gigantic Spike : Bio-Broly attrape la tête de son adversaire et le fracasse contre un mur. C’est également une technique utilisée par le véritable Broly.
  • Bio-Hyper Beam : Il s’agit d’une technique de rayons oculaires utilisée par Bio-Broly. Il l’utilise à deux reprises dans le film.
  • Kikōha par la bouche : Il s’agit d’une vague d’énergie verte lancée par la bouche, qu’il utilise contre Son Goten qui s’apprêtait à aller sauver Mr. Satan du bouillon de culture.
  • Le Kikōha par la bouche de Bio-Broly

    Le Kikōha par la bouche de Bio-Broly

  • Vague explosive : Bio-Broly utilise son Ki pour faire exploser sa capsule motrice.
  • « Kakarotto ! » : Bio-Broly fait exploser son Ki en même temps que sa colère, tout en prononçant le nom de « Kakarotto ».
  • Régénération et modification cellulaire : Comme son corps a fusionné avec le bouillon de culture, il est devenu malléable au point qu’il put survivre au Kienzan lancé par Kuririn, qui lui trancha pourtant la tête . Avec cette capacité qui altère son corps, Bio-Broly peut aussi tourner sa tête à 180° s’il le souhaite. Comme il le fait notamment pour attaquer le baron Jaguar Batta.
  • Ultra Genome Ray (超ゲノム光線) : Bio-Broly peut lancer une sorte d’acide par la bouche dans le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes, lorsqu’il est sous sa forme géante. Il s’agit-là d’une attaque spéciale qu’il a sous cette forme.

 

Formes et transformations

Légendaire Super Saiyan

Le clone en Légendaire Super Saiyan

Le clone en Légendaire Super Saiyan

Bio-Broly se transforme en Légendaire Super Saiyan et fait exploser sa capsule motrice avant de provoquer la panique et la mise en place de panneau pour empêcher l’écoulement du bouillon de culture.
Mais, tandis qu’il était derrière des barrières, Broly fusionna avec le bouillon de culture et il acquit alors une apparence inhumaine.
Avant que le bouillon de culture ne se mélange à lui, Bio-Broly était tout ce qu’il y a de plus normal. Un parfait clone du Légendaire Super Saiyan, tel qu’on le connaît.

Forme sirupeuse

La forme sirupeuse de Bio-Broly

La forme sirupeuse de Bio-Broly

Cette forme n’a aucun nom réel en version originale. Le guide book Dragon Ball Daizenshū 6 : Movies & TV Specials la décrit simplement comme une forme « sirupeuse ». Il s’agit de l’apparence qu’a Bio-Broly après que son corps a fusionné avec le bouillon de culture.
En partie décomposé, il est maintenant capable de se régénérer rapidement et peut aussi modeler ses membres à sa guise. Il peut tourner la tête à 180°, ou encore étirer ses bras.
Sous cette apparence, qui est la plus connue du personnage, son corps est entièrement recouvert d’un liquide vert/marron et seuls ses cheveux dorés subsistent au niveau de la nuque.

Forme gigantesque

La forme géante de Bio-Broly

La forme géante de Bio-Broly

Il s’agit de la forme que prend Bio-Broly après avoir été absorbé par le bouillon de culture. Il sort de la mer tel un monstre mythologique et s’élève de plusieurs mètres au dessus de Son Goten, Trunks et Kuririn.
Sous cette forme, Bio-Broly est déjà presque mort dans le film puisque l’eau de mer a coagulé le bouillon de culture. Cependant, il devient un personnage jouable dans le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes.
Cette forme est hypothétiquement plus puissante encore que la précédente, puisqu’il est maintenant gigantesque et a une nouvelle fois fusionné avec le bouillon de culture, qui a absorbé beaucoup d’êtres vivants. Cependant, dans le film il est achevé par un Kamehameha combiné de Trunks, Goten et Kuririn, après avoir été pétrifié par l’eau de mer.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Bio-Broly est apparu pour la première fois dans un jeu vidéo au sein du jeu d’arcade Dragon Ball Heroes. Il se dévoile à partir de la Mission 7 (M7), la septième série originelle de Dragon Ball Heroes.
Il devient ensuite jouable sous sa forme géante (tel qu’il apparaît à la toute fin du film), à partir de la Jaaku Ryū Mission 7 (JM7), sortie quelque temps plus tard.

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Bin Shimada
  • Doublage anglais de FUNimation : Vic Mignogna
  • Doublage français : Thierry Redler
  • Doublage brésilien portugais : Thiago Zambrano

 

Anecdotes

    Bio-Broly bébé sur l'écran du Dr. Korī

    Bio-Broly bébé sur l’écran du Dr. Korī

  • L’ordinateur du Dr. Korī nous montre à quoi ressemblait Bio-Broly durant le processus de création et d’évolution. On peut le voir bébé, adolescent, puis adulte. À l’identique du Broly que l’on voyait déjà dans le huitième film DBZ.
  • Bio-Broly baigne dans la capsule motrice N°13. Un chiffre synonyme de malchance dans bien des cultures.
  • Bio-Broly est le premier ennemi des trois derniers films des années 90 à ne posséder quasiment aucune ligne de texte. Il ne sait dire que « Kakarotto », tandis que Janemba ne sait dire que « Janemba », et enfin Hirudegarn est totalement incapable de parler.
  • La ruse utilisée par Trunks pour tenter de vaincre Bio-Broly en le provoquant pour qu’il soit victime du bouillon de culture et assez similaire à la tentative de Gohan pour vaincre Broly dans le film précédent, où il lui tendit un piège au milieu du magma. C’est un des rares films qui propose une victoire intelligente, basée sur de la stratégie et non sur de la puissance.

 

Références

[1] Dragon Ball Chōzenshū 4 : Chō Jiten (La grande encyclopédie) (2013)
[2] Dragon Ball Z : Le Super guerrier défait !! Celui qui gagnera, ce sera Moi (09 juillet 1994)