Vieux Kaiōshin

Le vieux Kaiōshin (老界王神, Rō Kaiōshin)[1] est un personnage secondaire qui apparaît dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et ses adaptations animées : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

C’est l’ancêtre des Kaiōshins[1], et plus précisément le Kaiōshin de l’Est d’il y a 15 générations auparavant.[2]

 

Vue d’ensemble

Apparence physique

Première apparition du vieux Kaiōshin

Première apparition du vieux Kaiōshin

Il ressemble sensiblement au Kaiōshin de l’Est actuel, de part ses oreilles pointues, sa coupe de mohican, les potaras et l’uniforme qu’il porte.

Cependant, il est bien plus âgé comme le montre son apparence de vieillard (bien qu’il doive en réalité cette apparence à une coalescence avec une vieille sorcière).

Il a des cheveux très courts, comme s’il ne lui en restait plus que quelques uns sur le crâne, une petite moustache, un visage allongé et de gros yeux bridés.

Dans l’œuvre originale, son épiderme est de couleur jaunâtre, tandis que dans l’anime il à la peau violette. Ainsi, dans le manga il n’a pas du tout la même couleur de peau que l’autre Kaiōshin de l’Est, tandis que dans l’anime sa teinte est à peine plus foncée.

Bien sûr, ce vieux Kaiōshin porte aussi un uniforme traditionnel Kaiōshin, qui se caractérise par une sorte de veste à épaulettes de couleur plutôt vert pin dans le manga et bleue dans l’anime.

Le vieux Kaiōshin dans l'anime

Le vieux Kaiōshin dans l’anime

Il y a aussi des liserés rouges sur cet uniforme, et il porte aussi un foulard orange autour de la taille, un pantalon bleu et une paire de bottes rouges.

Contrairement à l’anime, où chaque Kaiōshin et son assistant porte un uniforme de couleur différente, dans le manga l’uniforme des Kaiōshins est le même pour tous.

Par ailleurs, les couleurs des potaras sont aussi différentes qu’il s’agisse du manga couleur ou de l’anime. Dans l’œuvre originale toutes les potaras sont dorées, tandis que dans l’anime elles ont toutes des couleurs différentes, comme les uniformes. Celles du vieux Kaiōshin sont jaunes et argenté. Ce sont celles que reçoivent Gokū et Vegeta pour former Vegetto.

 

Personnalité

Il aime jouer les voyeurs à l'aide de ses pouvoirs

Le vieux Kaiōshin aime jouer les voyeurs à l’aide de ses pouvoirs

C’est un vieillard grossier doublé d’un incurable obsédé sexuel. Il passe son temps à lire des BDs, reluquer les jeunes demoiselles à la télévision, dans les magazines ou avec ses yeux divins qui lui permettent de voir très loin.

Cependant, ses grandes connaissances et sa perception du monde forcent le respect. De plus, Il a aussi hérité des pouvoirs magiques de la vieille sorcière après avoir fusionné avec elle.

Le vieux Kaiōshin est un personnage loufoque et respectable à la fois. Bien qu’il ne sache pas se tenir et garder son sang froid, son avis est souvent le bienvenue lorsqu’une catastrophe survient.

Son côté lubrique rappelle beaucoup celui de Kamé Sennin. Malheureusement, Gohan et le Kaiōshin de l’Est actuel sont ceux qui en font les frais. Chaque fois qu’il se montre légèrement lubrique, ceux-ci sont gênés et parfois contraints d’intervenir.

Selon lui, sa "capacité" est craint

Selon lui, sa « capacité » est craint

Très vite après avoir rencontré Gokū et les autres, il se vante de posséder une terrible « capacité » redoutée même par le terrible et méchant type qui l’a enfermé dans la Z-Sword (et qui se révèlera être le dieu de la destruction, Beerus).

Évidemment, cette capacité est son don pour libérer l’intégralité du potentiel latent d’une personne en seulement 24 heures. Afin que Gohan puisse en bénéficier, Gokū parviendra à amadouer le vieux Kaiōshin et son esprit lubrique en lui promettant qu’il pourra tripoter une vraie femme.

Dans la série anime, il se montre également puéril à bien des moments. Comme lorsqu’il rouspète car il ne peut pas suivre ce qu’il se passe dans le corps de Majin Buu, par exemple.

De même, lorsqu’il apprend que les Dragon Balls de la planète Namek ont été modifiées, il ne peut s’empêcher de râle, arguant qu’ils chamboulent toutes les lois de a nature.

Le vieux Kaiōshin en train de lire une BD

Le vieux Kaiōshin en train de lire une BD

Lorsqu’il déploie sa capacité pour libérer le potentiel latent de Son Gohan, le vieux Kaiōshin ne peut s’empêcher de lire des mangas ou bien de regarder une émission de fitness avec de belles jeunes femmes. Il lui arrive même de s’endormir, ce qui énerve passablement le fils de Gokū.

En dépit de tout ça, le vieux Kaiōshin est un vrai sage. Probablement même l’un des plus sage de la série, car il démontre des connaissances dans absolument tous les domaines de l’Univers.

C’est lui qui dévoile le secret des potaras, tandis qu’il connaissait déjà la fusion, c’est aussi lui qui explique la différence de laps de temps entre la Salle de l’Esprit et du Temps et le monde extérieure, l’existence du dieu de la destruction, les lois naturelles qui régissent les Dragon Balls, ou encore le fait qu’il connaissait le Super Saiyan 4, dans la série TV Dragon Ball GT.

Les pouvoirs du vieux Kaiōshin peuvent libérer le potentiel latent d’une personne à un niveau au delà des limites normales. Son pouvoir est de loin supérieur à celui du Grand Doyen de la planète Namek. C’est en fusionnant avec la vieille sorcière qui lui a piqué une boucle d’oreille qu’il a obtenu de genre de pouvoir. Bien qu’il ne soit pas très fier de cette coalescence, il n’en reste pas moins très heureux de posséder de tels pouvoirs. Il aime d’ailleurs s’en vanter, dès qu’il en l’occasion.

Le rituel de libération du pouvoir commence avec une danse de 5 heures

Le rituel de libération du pouvoir commence avec une danse de 5 heures

Le seul réel défaut de cette capacité est le temps qu’elle prend à mettre en place. Le rituel consiste à tourner autour de la personne qui bénéficiera de cette libération de puissance, pendant cinq heures. Ensuite, il faudra vingt heures passées assis avec les bras tendus vers le guerrier, qui doit encore attendre patiemment sans bouger. Une vraie tortue pour celui qui bénéficie de cette capacité, car il ne peut qu’observer le vieux Kaiōshin en train de lire, de se marrer, ou bien de dormir.

En plus de cette capacité extraordinaire, le vieux Kaiōshin est aussi capable de matérialiser des objets, comme le font Piccolo, Dieu (Kami-sama), ou encore Kaiō du Nord. Il utilisera cette autre capacité pour matérialiser une boule de cristal qui permettra à Gokū, Kaiōshin et Kibito de suivre le combat de Gotenks contre Majin Buu en direct. Notons aussi que le vieux Kaiōshin est également au courant des agissements de Majin Buu et de l’existence des Dragon Balls.

 

Biographie

Il y a plusieurs millions d’années

Sa potara est dérobée par une vieille sorcière

Sa potara est dérobée par une vieille sorcière

Un jour, alors qu’il était distrait par la lecture d’un livre, le jeune Kaiōshin de l’Est qu’il était se fit dérober une de ses potaras par une vieille sorcière. Celle-ci l’accrocha à son oreille et à cause de cela les deux êtres fusionnèrent.

Le Kaiōshin de l’Est hérita d’un de l’apparence d’un vieillard et de pouvoirs magiques mystérieux. À en juger par l’expression horrifié qu’il arbore lorsque la sorcière accroche la potara à son oreille, il devait déjà être au courant des pouvoirs des boucles d’oreilles.

Depuis, tous les 1000 ans, les Kaiōshins et les dieux de la destructions se rendent visite et se réunissent pour échanger.

Le Kaiōshin fusionne avec la vieille sorcière

Le Kaiōshin fusionne avec la vieille sorcière

Durant l’une de ces réunions, aux alentours de 75 millions d’années avant l’Age, une dispute éclata avec le dieu de la destruction, Beerus, qui ne pouvait décemment pas détruire le royaume des Kaiōshins et décida donc d’enfermer le vieux Kaiōshin dans une épée sacrée, la Z-Sword, qu’il scella.

La première fois qu’il évoque le fait qu’il a été scellé dans la Z-Sword, le vieux Kaiōshin explique que celui qui a fait ça était mauvais et puissant, mais pas aussi puissant que ne l’est Majin Buu. Beerus étant bien plus redoutable que Majin Buu, le vieux Kaiōshin faisait peut-être référence au pouvoir du dieu de la destruction il y a plus de 75 millions d’années. Car ce même Beerus est actuellement capable de vaincre Majin Buu bon et Ultimate Gohan en à peine un seul coup.

 

Dragon Ball (Z)

Le vieux Kaiōshin sort de la Z-Sword

Le vieux Kaiōshin sort de la Z-Sword

Durant l’Arc Majin Buu, Kaiōshin et Kibito recherchent activement un guerrier qui serait capable de débarrasser l’Univers du terrible Majin Buu. Ils misent sur Son Gohan et lui demandent de retirer la Z-Sword, l’épée sacrée du royaume des Kaiōshins, qui est lourdement enfoncée dans un rocher.

Le jeune métis Terrien/Saiyan réussira à dénicher l’épée et parviendra à la maîtriser. C’est alors que Gokū arrive sur la planète des Kaiōshin avec son déplacement instantané et manque de se faire découper par la Z-Sword que manipule Gohan. Afin de perfectionner son entraînement, Gohan est aidé par Kaiōshin qui lui propose de découper un bloc de métal Kacchin, réputé comme étant le plus solide de l’Univers, après qu’il ait déjà découpé un rocher à la demande de son père.

Mais lorsqu’il tente de découper le bloc de métal, la Z-Sword se brise en deux et libère le vieux Kaiōshin, à la surprise générale. Le vieux Kaiōshin se présente tout d’abord en plaisantant. Il révèle qu’il est le Kaiōshin de l’Est d’il y a 15 générations auparavant. Kaiōshin et Kibito n’en reviennent pas, mais ce n’est pas le cas de Gokū et son fils, qui se demandent qui peut bien être ce vieil homme.

Kaiōshin reçoit le Kikōha en pleine tête

Kaiōshin reçoit le Kikōha en pleine tête

Se vantant d’avoir été enfermé dans la Z-Sword par un être maléfique et puissant qui craignait son pouvoir, le vieux Kaiōshin reçoit un Kikōha en pleine tête de la part de Gokū, qui voulait tester son pouvoir. Le papi s’énerve et explique que ce n’est pas sa puissant qui était redoutée, mais ses « capacités ».

Gokū souhaite en savoir plus, mais le vieux grincheux n’en fait qu’à sa tête et refuse d’en dire plus. C’est alors que le père de Gohan a une idée brillante et propose aux vieillard des magazines cochons en échange d’informations sur cette capacité tant redoutée. Mais alors que Kaiōshin s’offusque de la proposition de Gokū, le vieux Kaiōshin rétorque, quant à lui, qu’il n’a pas besoin de ces magazines, puisque sa vision divine lui permet de voir des scènes de baignade ou des filles qui se changent sans bouger de là où il se trouve.

La proposition de Gokū au vieux Kaiōshin

La proposition de Gokū au vieux Kaiōshin

Gokū propose alors au vieux Kaiōshin de pouvoir toucher les seins et les fesses d’une vraie femme en chair et en os. Avec cette nouvelle proposition, le doyen ne peut refuser et accepte le deal. Mais, Gohan, qui a entendu son père proposer une tel marché au vieux Kaiōshin, se mêle de la conversation et demande à son père de quelle femme il parle.

Gokū lui dit alors que ne faisant plus partie du monde des vivants, il ne pourra plus redescendre dans le bas monde. Il demande donc à Gohan de ramener sa copine, Videl, à l’occasion pour qu’elle se laisse tripoter. Sur quoi Gohan s’emporte et demande à son père comment il peut dire une telle chose.

Très embêté, Gokū demande alors au vieux Kaiōshin si une femme d’âge moyen conviendrait aussi. Le vieillard répond que du moment qu’elle a du charme, ça devrait convenir. Gokū charge donc son fils d’aller expliquer la situation à Bulma à l’occasion, mais Gohan se trouve bien embêté d’avoir été mêlé à cette situation.

Marché conclu !

Marché conclu !

Gokū finit donc par conclure le marché avec le vieillard, en apprenant que cette « capacité » mystérieuse serait peut-être capable de permettre aux Terriens de se débarrasser de Buu. Certes, l’Univers peut être sauvé grâce à cette capacité, mais Gohan risque bien de se faire « tuer » par Bulma.

Le vieux Kaiōshin explique alors qu’il est capable de libérer totalement le pouvoir caché de n’importe quel combattant, peu importe ô combien il est puissant, grâce à ses pouvoirs surnaturels. De plus, sa capacité lui permet de libérer le potentiel caché d’une personne bien au-delà de ses propres limites.

Gokū reste perplexe devant une telle annonce, mais le vieux Kaiōshin insiste sur le fait qu’il libère le potentiel bien au-delà de ses limites ! Bien au-delà ! Il se propose de l’essayer sur Son Ghan, puisque c’est lui qui a retiré l’épée du rocher. Le vieux Kaiōshin semble certain de pouvoir faire de lui le plus puissant de l’Univers et ce n’est pas des paroles en l’air !

Le vieux Kaiōshin débute le rituel

Le vieux Kaiōshin débute le rituel

Il note tout de même que c’est un Terrien qui est parvenu à libérer la Z-Sword, et à le délivrer ensuite et non un Kaiōshin, comme il l’imaginait plutôt. Le vieux Kaiōshin en conclut donc que le monde court à sa perte. Sans plus tarder, il demande à Gohan de ne plus bouger et démarre son rituel pour libérer le pouvoir caché de Gohan, bien au-delà de ses limites. Pour ce faire, le vieux Kaiōshin exécute une sorte de danse autour du jeune homme. Danse qui durera tout de même cinq heures !

Après ces cinq heures, les deux hommes se posent à terre, tandis que le vieux Kaiōshin se tient les bras en avant comme pour libérer le pouvoir de Gohan sans le toucher, Gohan se tient assis, calmement. Au bout de quelques heures, le vieux Kaiōshin commence à s’endormir et Gohan est obligé de le réveiller. Mais le vieillard explique qu’il ne dormait pas, bien que ça en l’air et que de toute façon un Kaiōshin ne peut pas mentir. Mais Gohan commence de plus en plus à douter de la réelle capacité du vieil homme.

La 2ème étape de la capacité consiste à rester assis pendant 20 heures

La 2ème étape de la capacité consiste à rester assis pendant 20 heures

Lorsque Majin Buu purement mauvais mange Majin Buu bon et devient Majin Buu mauvais, son Ki si puissant se ressent jusqu’au royaume des Kaiōshins. Gohan s’impatiente alors et demande au vieux Kaiōshin d’accélérer le mouvement car sinon il n’y aura plus de Terre à sauver avant même qu’il n’ait pu devenir plus fort. Mais le vieux Kaiōshin lui dit de ne pas s’en faire car il met le paquet.

Malgré tout, Majin Buu finit par tuer tous les Terriens et Gohan, qui a eu vent de ce qu’il se passe sur Terre, commence à s’impatienter. Le vieux Kaiōshin explique que, bien que le rituel devrait être terminé, si ce n’est pas fini c’est sûrement car le jeune homme possède un pouvoir latent encore bien plus grand que ce qu’il imaginait. Mais Gohan ne tient plus en place et commence à s’énerver contre le vieux Kaiōshin. Mais au moment même où il s’emporte et libère son Ki, il prend conscience que son pouvoir n’est plus comme avant et qu’il est devenu bien plus puissant. Il se rassoit alors et s’excuse auprès du vieux dieu.

Le Kaiōshin matérialise une boule de cristal

Le Kaiōshin matérialise une boule de cristal

Plus tard, lorsque Gokū ne comprend pas pourquoi il ne ressent plus les Ki de Goten, Trunks et Majin Buu, le vieux Kaiōshin explique que c’est parce qu’il se battent dans une autre dimension, tout en continuant son rituel avec Gohan. Gokū réalise alors que les deux enfants se battent contre le démon dans la Salle de l’Esprit et du Temps. Mais alors qu’il se demande pourquoi sont-ils allés se battre délibérément dans cette salle, c’est encore le vieux Kaiōshin, qui semble omnipotent, qui explique que c’est le Namek (à savoir Piccolo) qui les a délibérément emmené dans cette salle.

Quand Majin Buu sort enfin de la Salle de l’Esprit et du Temps, Gokū ressent son Ki, mais il ne comprend pas pourquoi il ne peut sentir ceux des deux garçons. Le vieux Kaiōshin matérialise alors une boule de cristal, pour qu’il puisse suivre les évènements qui ont lieu sur Terre. C’est comme ça que Gokū va assister à la mort de ses amis, depuis le royaume des Kaiōshins, tandis que la libération du pouvoir de Gohan touche bientôt à sa fin.

Après que Gohan ait déployé sa force

Après que Gohan ait déployé sa force…

Au moment précis où la fusion de Goten et Trunks cessa et que les deux garçons se retrouvèrent sur le point de se faire tuer, le vieux Kaiōshin annonça tranquillement que le rituel pour libérer le potentiel latent de Gohan était achevé et qu’il pouvait se rendre sur Terre maintenant. Tout le monde fut surpris, mais le vieillard rajouta qu’il avait déjà terminé il y a 5 minutes, mais qu’il attendait un peu histoire de préserver un peu de suspense.

Gohan demande alors comment devenir cet ultime guerrier auquel il faisait allusion la veille et le vieil homme répond qu’il doit avoir l’habitude de se transformer en « Super machin » et qu’il lui suffit donc de faire un Kiai au moment où il arrive au moment de se transformer.

Gohan s’exécute sur le champ, mais le vieux Kaiōshin n’a pas eu le temps de se lever qu’il s’envole déjà, soufflé par l’immense Kiai émis par Ultimate Gohan.

Le vieux Kaiōshin n'apprécie guère les transformations du type "Super Saiyan"

Le vieux Kaiōshin n’apprécie guère les transformations du type « Super Saiyan »

Le père de Gohan n’en revient pas… D’autant plus que son fils n’est même pas en Super Saiyan, comme il le dit. Mais le vieux Kaiōshin explique que les transformations ne sont pas bien et ne représentent aucune la voie à emprunter. C’est ainsi que Gohan se rendit sur Terre pour affronter Majin Buu, tout en oubliant de remercier le vieux Kaiōshin, qui a accompli tout le travail.

Par la suite, lorsque Gohan sera en mauvaise posture après que Majin Buu ait absorbé Gotenks Super Saiyan 3, le vieux Kaiōshin demandera à Gokū d’aller lui prêter main forte. Mais ne faisait plus partie du monde des vivants, Gokū ne pouvait décemment pas sur rendre sur Terre. C’est alors que le doyen décida de s’ôter la vie pour la transférer à Gokū et ainsi lui permettre de ressusciter. Alors que la tension émotionnelle était palpable devant ce sacrifice, le dieu se releva illico presto en criant à Gokū de se dépêcher d’y aller.

Mais bien que le Saiyan avait ressuscité, il n’allait pas pouvoir faire grand chose contre Majin Buu. Son plan était de fusionner avec Gohan, mais le vieux Kaiōshin mit en évidence le fait que Majin Buu ne se montrerait jamais assez patient pour les laisser fusionner. Il eut alors l’idée de donner à Gokū ses potaras, boucles d’oreilles magiques qui permettent de fusionner.

Le vieux Kaiōshin donne ses potaras à Gokū

Le vieux Kaiōshin donne ses potaras à Gokū

Fort heureusement, la coalescence via les potaras ne nécessite aucune perte de temps et permet de réaliser une fusion encore plus puissante, notamment car il s’agit du précieux trésor des Kaiōshins, mais aussi parce que cette fusion est éternelle. Une fois fusionné, il est impossible d’annuler les effets de la fusion.

Dans l’œuvre originale, le vieux Kaiōshin présente ça comme un point positif qui renforce la puissance des potaras comparativement à la fusion Métamol qui ne dure que 30 minutes. Mais dans l’anime, le vieux Kaiōshin parle de « point faible » et évoque directement la fois où il a fusionné avec la vieille sorcière qui lui a prit sa potara.

Dans l’œuvre originale, le vieux Kaiōshin évoque cette anecdote dans le chapitre suivant, après avoir expliqué à Gokū qu’il n’était pas nécessaire de se transformer en Super Saiyan avant de fusionner avec les potaras, car la transformation en Super Saiyan pouvait être contrariante pour le corps et réduire la durée de vie de l’être qui naît de cette fusion. Il vaut donc mieux se transformer après la fusion, si besoin est. Mais le pouvoir des potaras est tel qu’ils ne devraient pas en avoir besoin.

Le vieux Kaiōshin et Kibitoshin observent

Le vieux Kaiōshin et Kibitoshin observent

Lorsque Gohan ne parvient pas à attraper la potara lancée par son paternel, le vieux Kaiōshin l’insulte de crétin. Puis, par la suite, lorsque Gokū et Vegeta fusionnent pour former Vegetto, il rend à césar ce qui appartient à césar en ne louant non pas les potaras, mais bien les pouvoirs de Gokū et Vegeta, qui ont permis de créer un être aussi puissant, contre qui même Majin Buu (qui venait d’absorber Ultimate Gohan) ne peut rien.

Après que Vegetto se soit amusé quelque temps avec Buu, le vieux Kaiōshin s’impatiente et demande à ce qu’il se dépêche de l’anéantir. Mais au lieu de ça, Vegetto se fera volontairement absorbé par le Majin, afin de pouvoir délivrer ses proches, prisonniers du corps de Buu. Lorsque Vegetto pénètre dans le corps du monstre, les effets de la coalescence s’estompent et Gokū et Vegeta retrouvent leurs apparences normales. Le vieux dieu, lui, s’impatiente car il ne peut plus suivre les évènements depuis que les deux rivaux Saiyans sont à l’intérieur de Majin Buu.

Lorsque Majin Buu retrouve sa forme originelle, qui est celle de Majin Buu pur, Kibitoshin prend peur et explique alors que Buu est redevenu l’être purement cruel et malfaisant qu’il était autrefois. Prisonnier de la Z-Sword, le vieux Kaiōshin n’a pas connu cette époque (5 millions d’années avant l’Age) et c’est donc de la bouche de son descendant qu’il apprend ce qui est arrivé aux autres Kaiōshins.

Le vieux Kaiōshin encourageant Gokū

Le vieux Kaiōshin encourageant Gokū

Durant la bataille contre ce Majin Buu pur, au royaume des Kaiōshins, le vieux Kaiōshin, Kibitoshin et Dendé iront se réfugier sur une planète du bas monde et observeront le combat épique entre Gokū et Buu, pour l’avenir de l’Univers.

Ils se rendront ensuite sur la nouvelle planète Namek pour y faire exaucer les souhaits demandés par Vegeta. Là-bas, le vieux Kaiōshin objectera la simple idée d’avoir osé augmenter la puissance de Porunga, ce qui, selon lui, bafoue les lois de la nature. Il faut dire qu’il n’était pas très enclin à utiliser les Dragon Balls pour résoudre les problèmes de l’Univers. Malgré tout, grâce au souhait de Vegeta, qui est de ressusciter toutes les victimes de Majin Buu – en dehors des méchants -, le vieux Kaiōshin put revenir à la vie et perdu son auréole.

Après la victoire sur Buu, il retourne sur la planète des Kaiōshin, en compagnie de Kibitoshin. Là-bas, il apprend que les guerriers Z veulent utiliser les Dragon Balls pour effacer les souvenirs de Majin Buu de la mémoire des Terriens. Cela ne le réjouit pas plus que ça qu’il faille encore faire appel au pouvoir des Dragon Balls.

 

Dragon Ball Super

L'inquiétude du vieux Kaiōshin

L’inquiétude du vieux Kaiōshin

L’histoire commence avec le réveil du dieu de la destruction, Beerus, qui a déjà détruit huit planètes et demi en une demi-journée. Le vieux Kaiōshin s’inquiète alors de la situation et contact le Kaiō du Nord afin de lui demander de ne pas parler de ces évènements et de l’existence de Beerus à Gokū, sinon il est certain qu’il voudra l’affronter.

De son côté, Beerus apprend qu’il existe encore des Saiyans vivants sur Terre et que l’un d’eux pourrait peut-être l’aider à en savoir plus sur le « Super Saiyan God » qu’il a aperçu en rêve. Il décide donc de se rendre sur la planète du Kaiō du Nord, là où, d’après son assistant Whis, se trouverait Son Gokū, le Super Saiyan qui a battu Freeza.

Apprenant que le dieu de la destruction se déplace, Kibitoshin en averti Kaiō, afin que Gokū ne le rencontre sous aucun prétexte. Mais finalement les deux personnages se rencontreront et s’affronteront au cours d’une bataille haletante.

Au royaume des Kaiōshins, le vieux Kaiōshin explique à Kibitoshin que c’est justement le dieu de la destruction Beerus qui l’a emprisonné dans la Z-Sword, suite à une dispute. La plupart des informations relatives au dieu de la destruction proviennent d’ailleurs du vieux Kaiōshin qui exprime ses inquiétudes à Kibitoshin. Grâce à lui, on apprend que Beerus est quelqu’un qu’il ne faut contrarier sous aucun prétexte et qu’il n’existe pas plus redoutable dieu dans l’Univers.

Sa réaction lorsque Kibitoshin balance le magazine qu'il vient de lui offrir

Sa réaction lorsque Kibitoshin balance le magazine qu’il vient de lui offrir

C’est aussi le vieux Kaiōshin qui nous informe du risque qu’encoure l’Univers à chaque fois que Gokū, qui est devenu un Super Saiyan God, et Beerus se donnent des coups. D’après lui, si les deux adversaire s’entre-choquaient encore trois fois, l’Univers pourrait être totalement détruit. Heureusement, grâce à Gokū et à son sens inné du combat, l’Univers pu être épargné, mais le Saiyan ne put remporter le combat, malgré tout.

Durant ces moments difficiles, tout en pensant que l’Univers et le royaume des Kaiōshins allaient être détruit, le vieux Kaiōshin voulut remettre un cadeau d’adieu à Kibitoshin. Quand son jeune apprenti se rendit compte que ce cadeau d’adieu était un magazine cochon il le jeta par terre sur le champ, ce qui provoqua la stupeur du vieux Kaiōshin.

Quelque temps après la bataille contre Beerus, on apprend que le vieux Kaiōshin se passionne pour les combats de scarabées. Cela survient lorsque Kibitoshin tente de lui parler de choses importantes comme la disparition d’autres planètes et qu’il n’écoute pas une seule seconde, préférant utiliser sa technique de vision lointaine pour observer une lutte entre scarabées, sur Terre.

 

Dragon Ball GT

Le vieux Kaiōshin réapparaît dans DBGT

Le vieux Kaiōshin réapparaît dans DBGT

Le vieux Kaiōshin réapparaît dans la série TV Dragon Ball GT, qui faisait suite à la série Dragon Ball Z, et joue un rôle important dans l’Histoire à partir de l’Arc Baby.

Il apparaît la première fois dans l’épisode 30 de la série. Alors qu’il est en train de pêcher tranquillement dans un cour d’eau de la planète des Kaiōshins, Kibitoshin apparaît au dessus de lui et tombe dans l’eau, pile au moment où il avait une proie potentielle. Le jeune Kaiōshin explique au vieux Kaiōshin qu’il a réussi à sauver Gokū de l’attaque de Super Baby, mais que l’énergie négative, si puissante, de la Revenge Death Ball du Tsufur l’a perturbé dans son déplacement et a précipité la chute de Gokū dans une autre dimension.

Fort heureusement, Kibitoshin parviendra à récupérer Gokū et les ramènera au royaume des Kaiōshins, en compagnie de ses nouveaux amis, Sū Gorō et Sū Kogorō. Quand le vieux Kaiōshin retrouve Gokū, il ne peut s’empêcher de lui dire que ça fait un bail qu’ils ne se sont pas vus, tandis que le Saiyan, qui a rapetissé, trouve que le vieux Kaiōshin et son élève et assistant n’ont pas changés.

La mise en pratique de l'entraînement

La mise en pratique de l’entraînement

Par la suite, Gokū voudra revenir rapidement sur Terre en voyant dans la boule de cristal que Baby a prit prossession de tous les Terriens et qu’il les emmène sur la nouvelle planète Tsufur, qu’il vient de restaurer. Mais les Kaiōshins lui proposeront de rester pour qu’il s’entraîner et puisse réussir à vaincre le Machine Mutant.

Cette entraînement consistera, pour Gokū, à moudre des grains de café à l’aide d’une machine à moudre géante. L’action répétée de tourner cette machine va permettre à la queue de Gokū de repousser. Mais au même moment, Pan risque de se faire tuer par son père et sa mère, sur la nouvelle planète Tsufur, ce qui incite Gokū à stopper son entraînement. Le vieux Kaiōshin lui explique que s’il continuait son entraînement, peut-être qu’ils auraient une chance de vaincre Baby. Le garçon accepte de continuer l’entraînement, mais sans s’attendre à ce que le vieux Kaiōshin lui demande de montrer ses fesses. En effet, la queue de Gokū ayant commencée à repousser, il faudra maintenant tirer dessus pour pouvoir l’extraire totalement.

Ils durent s'y mettre à trois pour tirer la queue de Gokū

Ils durent s’y mettre à trois pour tirer la queue de Gokū

Ainsi, la seconde partie de l’entraînement qui consiste à faire repousser la queue de Gokū débute finalement. À l’aide d’une immense pince accrochée au derrière du fils de Bardock, le vieux Kaiōshin, Kibitoshin et Sū Gorō tentent de tirer la queue du petit Saiyan pour qu’elle repousse totalement. Mais plutôt que d’en finir rapidement, Gokū, qui souffre le martyr, décide d’inverser les rôles et d’attacher le doyen a un rocher, pendant que lui tente de s’envoler de toutes ses forces. Le plan sera un vrai succès et la queue de Gokū sera restaurée. Mais dans la précipitation, la queue s’étirant suffisamment, le vieux Kaiōshin lâcha la pince, sur les conseils de Kibitoshin, et Gokū vint s’écraser dans le décor.

Kibitoshin s’occupa d’emmener Gokū sur la nouvelle planète Tsufur. Là-bas, son combat débuta, mais très rapidement il se transforma en singe géant doré, ce qui obligea les Kaiōshins à réfléchir à une nouvelle stratégie à adopter. Il faudrait que Gokū puisse retrouver ses esprit pour devenir un véritable Super Saiyan 4, selon le vieux Kaiōshin. Et c’est ce qui se produira, grâce à l’aide de Pan.

Le vieux Kaiōshin baptisa le Super Saiyan 4

Le vieux Kaiōshin baptisa le Super Saiyan 4

Lorsque Gokū apparaît enfin en Super Saiyan 4, le vieux Kaiōshin ne peut s’empêcher de montrer fièrement qu’il est devenu le Super Saiyan 4 dont il parlait. Lorsque le combat débute, les Kaiōshins encouragent le Saiyan depuis leur royaume.

Ils auront un moment de stresse lorsque Gokū envisagera d’amener Baby au royaume des Kaiōshins, mais finalement il renoncera à ce plan. Lorsque Baby singe géant doré et Gokū Super Saiyan 4 seront tous deux K.O., le vieux Kaiōshin mettra en place un plan permettant de rendre ses forces à Gokū pour qu’il puisse achever le combat. Il misera alors sur Kibitoshin pour qu’il se rendre au palais de Dieu, situé sur Terre, afin d’y prendre la Super Eau Divine capable d’effacer l’emprise de Baby du corps de Trunks et des autres Terriens. Tout cela, dans le but de permettra à Trunks et ses proches de retrouver leur état normal, pour qu’ils puissent venir en aide à Gokū en lui transférant leurs énergies.

Le plan fonctionnera et Gokū sera ramené au meilleur de sa forme pour terminer le combat contre un Baby singe géant doré reboosté par Bulma. Après ça, les terriens n’auront plus qu’à répandre le Super Eau Divine sur la Terre toute entière, après avoir fait revenir tous les Terriens, de manière à les sauver de l’emprise des œufs de Baby.

Le vieux Kaiōshin mécontent de l'utilisation répétée des Dragon Balls

Le vieux Kaiōshin mécontent de l’utilisation répétée des Dragon Balls

Le vieux Kaiōshin réapparaîtra au début de l’Arc Dragons maléfiques pour avertir Gokū et ses proches de ce qu’il se passe avec les Dragon Balls. Celui-ci les prévient (en hurlant à travers les cieux) qu’ils ont trop utilisés les Dragon Balls, comme il le craignait, et que celles-ci se sont chargées en énergie négative qui a donné naissance aux dragons maléfiques. Le vieux Kaiōshin ne peut alors s’empêcher de rejeter la faute sur Bulma, qui a créée un Dragon Radar pour localiser les Dragon Balls et grâce à quoi les boules ont pu être utilisées maintes et maintes fois.

Par la suite, le vieux Kaiōshin réapparaît lorsque Kibitoshin le dérange pendant qu’il écoutait de la musique. Le jeune Kaiōshin le prévient du fait que Gokū mène un combat difficile contre Super Ī Shinron, mais le vieux Kaiōshin trouve encore que son jeune apprenti est beaucoup trop sérieux à la tâche. Pour lui, la chose à faire, à l’heure actuelle, est de s’en remettre à Gokū.

 

Apparitions dans les films

Jump Super Anime Tour

Le vieux Kaiōshin dans le JSAT

Le vieux Kaiōshin dans le JSAT

Dans cet anime sorti uniquement au Japon et baptisé Dragon Ball Z : Ossu !! Son Gokū et ses amis sont de retour ! et sorti en 2008, le vieux Kaiōshin fait une courte apparition, où il est présent au banquet organisé par Mr. Satan pour l’ouverture de son hôtel.

On peut ainsi le voir assis à la même table que Kibitoshin. Dans cet anime, le vieux Kaiōshin n’a aucun rôle à jouer (en dehors du rôle de silhouette) et ne parle pas.

 

Dragon Ball Z : Battle of Gods

Le vieux Kaiōshin dans DBZ : Battle of Gods

Le vieux Kaiōshin dans DBZ : Battle of Gods

Dès le début du film, il apparaît en compagnie de Kibitoshin, au royaume des Kaiōshin, où il est victime d’un mauvais pressentiment. Ressentant le réveil imminent du dieu de la destruction, Beerus, il se charge de de demander à Kibitoshin de contacter le Kaiō du Nord pour qu’il fasse tout son possible pour éviter de mettre Gokū dans la confidence.

Malheureusement pour lui, rien ne se passe comme prévu et Gokū en tant parler de ce « Beerus » et se dit qu’il aimerait l’affronter. Le vieux Kaiōshin croit que la fin de l’Univers est arrivé, mais il semblerait, finalement, que le jeune Saiyan ait réussi à atteindre le dieu de la destruction de quelque manière que ce soit. Assez pour lui faire renoncer à la destruction de la Terre. À la fin du film, le vieux Kaiōshin et Kibitoshin constatent à quel point Gokū est un personnage singulier, capable de rallier autour de lui bon nombre de personnes.

 

Techniques

  • Perception du Ki : Il s’agit de la capacité à ressentir l’énergie. En tant que dieu de la création, le vieux Kaiōshin possède aussi la capacité de ressentir le Ki des autres dieux, comme Beerus, Champa, ou encore Gokū Super Saiyan God

Pouvoirs spéciaux

Le vieux Kaiōshin possède de grands pouvoirs, notamment grâce à sa coalescence avec la vieille sorcière. Voici les pouvoirs particuliers dont il est doté :

    La capacité de libérer le potentiel latent

    La capacité de libérer le potentiel latent

  • Libération du potentiel latent : Il s’agit là de sa plus redoutable capacité. Après un très long rituel (dont la durée dépend du pouvoir de la personne en face), il est capable de libérer le pouvoir caché de n’importe qui.
  • Transfère de vie : Le vieux Kaiōshin est capable de s’ôter la vie pour la transférer à quelqu’un d’autre. Il agit alors comme un donateur. Se sachant déjà bien âgé, il décida de se sacrifier pour rendre la vie à Gokū afin qu’il puisse aller aider Gohan, mit à mal par Majin Buu qui a absorbé Gotenks Super Saiyan 3 et Piccolo. Ce faisant, le vieux Kaiōshin s’assoie puis tombe au sol, avant de se relever quelques instants plus tard, avec une auréole au dessus de la tête.
  • Matérialisation : Le vieux Kaiōshin a la capacité de matérialiser des objets, comme une boule de cristal.
  • Voyance[6] : A travers la boule de cristal qu’il a matérialisé, il peut voir tout ce qui se passe dans l’Univers. Il utilise cette capacité pour suivre l’avancé du combat contre Majin Buu, mais lorsqu’il ne parvient pas à voir à l’intérieur du corps de Buu, il se met en colère. Dans le jeu vidéo Dragon Ball : XenoVerse, il est dépeint comme Baba la voyante, et il est capable de lire l’avenir d’une personne.
  • Technique de vision lointaine : Technique utilisée par les dieux pour observer ce qu’il se passe dans le bas monde. Le vieux Kaiōshin peut même voir un combat de scarabées sur Terre, depuis le royaume des Kaiōshins.
  • Division[6] : Dans le jeu Dragon Ball : XenoVerse, le vieux Kaiōshin peut séparer un être vivant de son côté maléfique. Il utilise cette capacité sur le guerrier du futur pour l’aider à acquérir un pouvoir encore plus grand encore que son rituel de libération du potentiel latent, et pour que ce guerrier puisse vaincre le mal qui le ronge

 

Apparitions dans les jeux vidéo

 

Dragon Ball : XenoVerse

Le vieux Kaiōshin dans DB : XenoVerse

Le vieux Kaiōshin dans DB : XenoVerse

Dans Dragon Ball : XenoVerse, grâce au DLC Pack de « La résurrection de ‘F' », on a droit à une histoire où le vieux Kaiōshin se rend au Niz du Temps durant l’Age 850 et est surpris de voir qu’il existe la ville de Toki Toki City, qui n’existait pas encore du temps de sa dernière visite.

Il se propose de prendre le guerrier du futur comme élève si toutefois celui-ci choisit le vieux Kaiōshin comme maître. Contrairement aux autres maîtres, le vieux Kaiōshin n’entraîne pas le patrouilleur du temps directement, puisque ce n’est pas un combattant.

Cependant, il créé un clone du guerrier du futur (dans le deuxième entraînement, baptisé « Defeat Yourself! ») pour que celui-ci s’entraîne avec lui. Après avoir défait son ego et alter ego au cours de cet entraînement, celui-ci revient à la charge en Villainous Mode, obligeant le guerrier du futur à le combattre de nouveau. C’est alors que le vieux Kaiōshin explique que le guerrier du futur a vaincu son ego sombre et ambitieux qui se cache au plus profond de lui. Il lui prodigue un entraînement pour se débarrasser de ce côté sombre et malfaisant.

La danse du vieux Kaiōshin

La danse du vieux Kaiōshin

Durant ce moment, il se remémore tous les évènements étranges qui se sont produits sur Terre (l’arrivée d’un bébé Saiyan nommé Kakarotto, la création des Dragon Balls par Dieu, la Time Machine de Bulma du futur qui changea la face du monde, et Majin Buu qui fut scellé à nouveau dans son cocon) et se demande comment tous ces évènements sont arrivés.

Il songe que la Terre est un endroit déterminant pour l’avenir de l’Univers et que leur destinée commune est à la fois intéressante et cruelle. Dans le détour de la conversation, il en profite aussi pour demander au guerrier du futur combien y a-t-il de filles dans la Time Patrol. Il insiste ensuite en expliquant que c’est pour ses recherches. Il ne perd pas le Nord !

À noter que si une guerrière du futur vient lui parler alors qu’elle porte les vêtements de Chichi (pré-ado), il se montrera ravit de la voir porter ça (du fait de son côté libidineux) et dira qu’elle fait plaisir à son maître.

Le vieux Kaiōshin apprécie de voir des jeunes patrouilleuses

Le vieux Kaiōshin apprécie de voir des jeunes patrouilleuses

Si votre guerrier du futur vient lui parler en portant un uniforme de Kaiōshin, il lui demandera s’il veut aussi devenir un Kaiōshin lui aussi, tout en le prévenant qu’il lui faudra devenir très fort s’il souhaite devenir l’un d’entre eux et qu’il doit d’abord se concentrer sur ce qu’il fait de mieux.

Si votre guerrier du futur vient lui parler en portant une tenue Métamol de Gogeta, il reconnaîtra la tenue Métamol portée par votre guerrier. Il se demandera alors pourquoi les Métamols utilisent des poses aussi grotesques pour fusionner et ajoutera que pour fusionner les poses devraient être stylées.

Ensuite, le vieux Kaiōshin utilisera ses pouvoirs pour libérer le potentiel latent de votre guerrier du futur et lui permettra d’obtenir une forme Ultimate, accessible par toutes les races jouables du jeu. En plus de cette libération du pouvoir caché, il va aussi permettre de débloquer la danse émote du vieux Kaiōshin, une fois l’entraînement terminé. Cette danse est en fait la danse qu’il pratique durant la première phase du rituel de libération du potentiel caché.

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Reizō Nomoto (DBZ, DBGT), Tetsuya Iwanaga (Jeune ; DBZ 267), Isamu Tanonaka (Budokai 3 et série des Sparking!), Ryōichi Tanaka (Ultimate Blast, Battle of Gods, DBKai et DBS)
  • Doublages anglais :
    • Ocean Group : Scott McNeil
    • FUNimation : Kent Williams
    • Blue Water : Steve Olson
  • Doublage français : Pierre Trabaud (DBZ), Serge Bourrier (DBGT), Gilbert Levy (DBZ Kai, Battle of Gods)
  • Doublage espagnol (castillan) : Alberto Hidalgo
  • Doublage latino américain espagnol : Enrique Mederos (†), Ernesto Lezama (Battle of Gods)
  • Doublage catalan : Joaquim Sota
  • Doublage brésilien portugais : Cassius Romero, Cézar Marchetti (Jeune)
  • Doublage hongrois : György Vizy (DBZ), Endre Botár (DBGT)

 

Anecdotes

    Le vieux Kaiōshin lisant une BD

    Le vieux Kaiōshin lisant une BD

  • Bien qu’il soit mort lorsqu’il transféra sa vie à Son Gokū, le vieux Kaiōshin fut capable de rester dans le royaume des Kaiōshin sans passer par l’au-delà et il conserva son corps au même endroit sans avoir recours à l’aide du Grand roi Enma. Il est possible que sa position de dieu de la création lui confère certains pouvoirs qui surpassent les lois qui s’appliquent aux autres êtres vivants.
  • Lorsque le vieux Kaiōshin est en train de libérer le potentiel latent de Gohan, on peut le voir en train de lire une BD. Dans les épisodes 256 et 260 de Dragon Ball Z, le sens dans lequel il tourne les pages suggère qu’il s’agit d’un manga, puisqu’il les tourne dans le sens de lecture japonais. Malgré cela, le sens de lecture change dans l’épisode 261, ce qui suggère une erreur de l’animation ou bien simplement le fait que le vieux Kaiōshin souhait retourner une page en arrière pour revoir un passage qu’il avait lu trop rapidement.
  • Le vieux Kaiōshin possède de nombreux points communs avec Kamé Sennin. Tous deux sont très vieux (même en considérant la longue longévité des Kaiōshins), pervers, mais également de bon conseil pour leurs élèves et pour la jeune génération. Gokū a lui même noté cette ressemblance et c’est pour cela qu’il a pu proposer un deal au vieux Kaiōshin pour qu’il accepte de libérer le potentiel latent de Gohan.
  • Durant sa jeunesse, avant sa coalescence avec la vieille sorcière, le vieux Kaiōshin ressemblait sensiblement à l’actuel Kaiōshin de l’Est, en dehors de son visage et de sa couleur de peau.
  • Parmi les grands dieux qui régissent l’Univers, c’est le deuxième à mourir au cours de la série, après le Kaiō du Nord. Tout du moins pour ce qui est des morts en direct, puisque les autres Kaiōshins furent tous tués par Majin Buu il y a plusieurs millions d’années.
  • Depuis sa libération, le vieux Kaiōshin a été l’origine de la révélation de trois nouveaux guerriers : Ultimate Gohan, Vegetto et Gokū Super Saiyan 4.
  • Dans Dragon Ball GT, c’est lui qui baptise la forme du Super Saiyan 4. Il semble d’ailleurs en connaître les tournants et les aboutissements, bien que Dragon Ball Z il ne semblait pas suggérer qu’une transformation soit à même de battre Majin Buu.
  • Le vieux Kaiōshin écoute l'Opening de la série TV Dragon Ball GT

    Le vieux Kaiōshin écoute l’Opening de la série TV Dragon Ball GT

  • Dans l’épisode 61 de Dragon Ball GT, on peut voir le vieux Kaiōshin en train d’écouter de la musique dans ce qui semble être un baladeur cassette. La musique qu’il écoute n’est autre que DAN DAN Kokoro Hikaret’ku, l’Opening de la série. Tandis que dans la version américaine de FUNimation, la musique qu’il écoute n’est autre que l’Opening américain, qu’il chantonne d’ailleurs.
  • Dans le doublage anglais, lorsque le vieux Kaiōshin s’énerve car sa boule de cristal n’affiche pas d’image il dit « Ils ne font plus de boules de cristal comme autrefois » (« They don’t make crystal balls like they used to. ») et Kibitoshin rétorque « Mais… C’est moi qui ai fait celle-ci ! » (« But I made that one myself!). Pourtant, c’est le vieux Kaiōshin qui a matérialisé la boule de cristal et non Kibitoshin…
  • Dans le doublage anglais de l’épisode 273, le vieux Kaiōshin dit qu’il a du mal à digérer la nourriture mexicaine. Mais comme on le sait, les pays ne sont pas les même dans le Dragon World d’Akira Toriyama. Ainsi, le Mexique n’existe pas. Malgré tout, il est aussi mentionné dans la version US du septième film Dragon Ball Z.

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (La grande encyclopédie) (1996).
[2] Dragon Ball chapitre 479 : « La Z-Sword et l’autre Kaiōshin » (1er août 1995).
[3] Appelé ainsi par Kaiōshin de l’Est (Kibitoshin).
[4] Appelé ainsi par Gokū, au moment où le vieux Kaiōshin propose de lui offrir sa vie. En temps normal, il l’appelle « Papy ».
[5] C’est Son Gohan qui l’appel ainsi.
[6] Dragon Ball : XenoVerse DLC Pack « Resurrection ‘F' » (2015)
[7] Il dit lui même qu’il ne reste plus que 1000 ans à vivre dans l’épisode 266 de la série TV Dragon Ball Z (31 mars 1995)