Piccolo (Ma Junior)

Piccolo (ピッコロ, Pikkoro) ou Ma Junior (魔ジュニア, Ma Junia) est la réincarnation de Piccolo Daimaō et le rival de Son Gokū, qui apparaît dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Autrefois, Piccolo Daimaō et Dieu (Kami-sama) étaient une seule et même personne. C’était un Namek de type Ryūzoku (famille du dragon) qui s’est réfugié sur Terre après la cataclysme de la planète Namek, durant l’Age 261.

Piccolo prend le pseudonyme de Ma Junior pour participer au Tenka Ichi Budōkai lorsqu’il s’y présente. Ceci afin de ne pas être reconnu comme étant la réincarnation du terrible Piccolo Daimaō qui a plongé le monde dans le chaos, par le passé.

Cet extraterrestre, grand stratège, qui fut au départ un terrible ennemi de Son Gokū, deviendra par la suite un de ses alliés au sein des Guerriers Z, ainsi que le mentor de son fils, Son Gohan, à partir de l’arc Saiyans.

Faites-le savoir au monde entier !!! Une fois que j’aurais tué Son Gokū, je redeviendrais votre roi à nouveau !!! La domination de Piccolo-sama sur le monde sera rétablie !!!!
Piccolo/Ma Junior (Dragon Ball chapitre 165)

 

Histoire

Piccolo (alias

Piccolo (alias « Ma Junior ») est la réincarnation de Piccolo Daimaō

Piccolo est né dans le but de venger son père, Piccolo Daimaō, qui fut tué par Son Gokū. Après sa défaite contre ce dernier lors du 23ème Tenka Ichi Budōkai, Piccolo est forcé de s’allier momentanément avec son ennemi juré pour repousser les Saiyans qui viennent attaquer la Terre.

Par nécessité, il commence alors à entraîner le fils de son rival ; Son Gohan. Celui-ci deviendra son élève et son ami.

Preuve de ce lien puissant qui uni les deux protagonistes, Piccolo se sacrifiera même pour lui lors du terrible combat contre Nappa.

Après sa résurrection, Piccolo rejoint pleinement Gokū et les siens dans leur lutte contre des ennemis toujours puissants, que ce soit sur la planète Namek ou sur Terre.

Au fur et à mesure de l’histoire, le rôle de Piccolo passe de celui d’un guerrier qui participe aux combats à celui d’un mentor qui est là pour encadrer les jeunes guerriers.

Piccolo est un des personnages les plus intelligents de la série Dragon Ball. Il conserve tout l’intelligence et le côté stratège de son père, Piccolo Daimaō, et obtient par la suite la bienveillance et la sagesse de Dieu (Kami-sama) après avoir fusionné avec lui.

 

Origine du nom

Pikkoro (ピッコロ) provient de « Piccolo » qui désigne une petite flûte. Ce petit instrument de musique porte ce nom car « Piccolo » signifie justement « petit » en italien.

Comme son père fut nommé à partir de cet instrument de musique, tous ses guerriers portent également des noms d’instruments de musique.

Dans le manga, il est dit que « Piccolo » signifie « Autre Monde » en langage Namek. Signe de son appartenance extraterrestre très certainement. C’est justement ce nom qui permet l’ouverture de la porte du vaisseau de Dieu.

Son pseudonyme Ma Junior (マジュニア, Ma Junia) provient de Ma Junior (魔ジュニア, Ma Junia), qui signifie « démon junior ». Le kanji « Ma » (魔) qui signifie « démon » a tout simplement été remplacé par le « ma » (マ) écrit en katakana, gommant ainsi la signification directe par l’écrit.

 

Apparence physique

Piccolo, enfant, dans le manga

Piccolo, enfant, dans le manga

Enfant, Piccolo, était vraiment de très petite taille. Mais son statut de Namek combattant ou de réincarnation de Piccolo Daimaō, lui a permit de grandir très rapidement et d’atteindre une forme adulte en l’espace d’à peine trois ans.

Officiellement, rien n’est expliqué quant à cette croissance soudaine, qui diffère grandement de celle des autres Nameks, comme Dendé, par exemple, qui a une croissance plutôt similaire à celle d’un humain.

La tenue que portait Piccolo lorsqu’il était enfant était très proche de celle que porte Piccolo Daimaō au départ. À savoir une sorte de long manteau bleu marine sur lequel on retrouve la marque du démon (魔, Ma).

Ma Junior adulte, dans le manga

Ma Junior adulte, dans le manga

Lorsqu’il est adulte, Piccolo porte un uniforme qui se démarque de celui de son père de par ses couleurs mais aussi de par le fait qu’on ne retrouve plus la marque du démon dessus.

Son gi est sensiblement le même, à savoir un haut sombre sans manches, qui s’arrête au niveau des épaules, un turban autour de la taille, un pantalon sombre de la même couleur que le haut et des chaussures marrons d’origines Nameks.

Mais la différence majeure se trouve dans la teinte du gi qui n’est plus bleue sombre comme l’était celle de son père, mais elle est maintenant violette.

Comme son père et comme tous les Nameks, Piccolo a la peau verte, le crâne lisse et possède des antennes aux dessus des yeux. Comme il est totalement imberbe, il ne possède pas de sourcils, ce qui renforce son aspect maléfique dans un premier temps (Gotenks dira même que « ça fait méchant » lorsqu’il devient Super Saiyan 3 et perd ses sourcils).

Tout son corps est parcouru de stries et de zones jaunâtres (dans le manga) ou roses (dans l’anime) qui recouvrent certaines zones musclées. Dans le manga il possède quatre doigts à chaque mains, tandis que dans l’anime les Nameks en possèdent tous cinq.

Ma Junior dans l'anime

Ma Junior dans l’anime

À sa première apparition, Piccolo est présenté comme un adolescent. Il est plus grand que Son Gokū et ses autres amis, mais la différence de taille entre eux n’est pas aussi significative qu’elle le sera par la suite dans le manga et l’anime. D’après les informations données par Akira Toriyama, Piccolo mesure 2,26 m. Ce qui en fait un des plus grand héros de la série.

Il a un visage plus dur et plus jeune que celui de son père, avec notamment un nez pointu et l’absence de pommettes qui caractérisaient le visage de Piccolo Daimaō.

Son crâne est également moins grand et finalement il conserve des traits assez proches de ceux des humains.

À partir de l’arc Saiyans (qui se déroule 5 ans après), Piccolo apparaît plus adulte. Il porte maintenant des vêtements lestés avec de larges épaulettes. Il est aussi plus grand et plus mature.

Dans le manga, le sang des Nameks apparaît violet, comme il est vu pour la première fois en couleur dans le chapitre 205 de Dragon Ball, lorsque Piccolo fait repousser son bras.

Tandis que dans l’anime, Piccolo Daimaō puis Piccolo héritèrent d’abord de sang rouge, comme les humains, avant que cela ne soit corrigé à partir de l’épisode 027 de la série animée Dragon Ball Z : « Laissez-moi m’en occuper ! La grande explosion de colère de Gohan« .

Piccolo durant l'arc Saiyans

Piccolo durant l’arc Saiyans

La série Dragon Ball (Z) Kai corrige également cette erreur en corrigeant la couleur su sang du grand Namek.

Quand il ne combat pas, Piccolo porte également un turban blanc sur la tête, avec une longue cape blanche équipée d’épaulettes.

À partir de l’arc Saiyans, cette tenue sera lestée et lui permettra de s’entraîner même en phase de repos.

Par deux fois dans Dragon Ball on peut voir les poids qui rembourrent sa cape lorsque celle-ci est endommagée. D’abord lors de son combat contre Freeza, sur Namek, puis dans le 4ème film Dragon Ball Z : « Son Gokū, le Super Saiyan ».

Alors que dans l’œuvre originale, Piccolo arbore le même gi durant toute la série, dans l’anime Piccolo est vu avec des gi de couleurs légèrement différentes.

Tout d’abord, dans le manga Piccolo a un uniforme violet avec une ceinture rouge (à l’exception du chapitre couleur 168 où sa ceinture apparaît violette et du chapitre 186 où elle est bleue).

Or, dans l’anime, son gi est d’un violet un peu plus foncé (indigo) et sa ceinture est bleue ciel.

Par la suite, dans la série Dragon Ball Z son gi sera même un mélange du bleu nuit et d’indigo. Alors qu’au même moment, dans les films, Piccolo retrouve un uniforme aux couleurs du manga.

Sa cape lestée abîmée contre Freeza

Sa cape lestée abîmée contre Freeza

De ce fait, selon les adaptations, les couleurs de sa tenue habituelle (et notamment du turban qui lui sert de ceinture) changent. Dans certains jeux vidéo comme Dragon Ball Z : Bukū Ressen (Super Sonic Warriors 2) il retrouve aussi les couleurs originales.

Même si Piccolo ne porte plus la marque du démon de son père, il l’utilise à quelques occasions dans la série, comme lorsqu’il confectionne un dōgi à Son Gohan.

Ce dōgi est presque en tout point semblable à celui de Gokū, si ce n’est qu’il arbore la marque du démon en lieu et place de la marque de la tortue (亀, Kamé).

Piccolo en tenue décontractée

Piccolo en tenue décontractée

Dans l’épisode 125 de la série Dragon Ball Z, Piccolo qui passe son permis de conduire n’a d’autre choix que de porter une vieille tenue de civil qui appartient à Son Gokū.

Cette tenue est composée d’une casquette bleu-blanc-rouge sur laquelle il est écrit « Gokuu », d’un T-Shirt jaune à manches courtes (sur lequel on lit « Postboy ») sous lequel il porte un autre T-Shirt à manches longues de couleur violette, d’un jean bleu, de chaussettes jaunes et d’une paire de baskets. Un vrai style en soit.

Piccolo ne reportera plus de tenue de Terrien par la suite et refuse même de porter les tenues de combat Saiyan confectionnées par Bulma.

 

Personnalité

Piccolo tortue Gokū avec plaisir

Piccolo tortue Gokū avec plaisir

Au départ, Piccolo était un être maléfique, tout comme son père. Lorsqu’il affronte Gokū durant le 23ème Tenka Ichi Budōkai, il ne montre aucune pitié ni même aucun respect pour son adversaire.

Il brise les membres de son ennemis en veillant à ne lui laisser aucune chance, tout en ricanant sadiquement dans l’anime (Dragon Ball épisode 148).

Malgré tout, dans l’anime on lui développe une certain sens du bien. On le voit par exemple sauver une mère et son enfant qui aillaient se faire écraser par des débris, lorsqu’il apparaît pour la première fois adulte dans l’épisode 133 de la série animée Dragon Ball.

Piccolo se sacrifie pour Gohan

Piccolo se sacrifie pour Gohan

Plus tard, lorsqu’il se joint à Gokū pour combattre Raditz, Piccolo commence à montrer d’avantage de signes de respect et d’honneur envers son éternel rival. Il parle même de « sacrifice » lorsqu’il explique à Gohan comment son père a perdu la vie pour vaincre son envahisseur de frère aîné.

Après avoir entraîné Gohan, le fils aîné de Gokū, Piccolo se lie d’amitié avec celui-ci et commence à changer petit à petit. Dieu (Kami-sama) le remarque d’ailleurs avant même que Piccolo n’entraîne Gohan. En effet, Gokū et Raditz qui furent tués des mains du démon, furent envoyés dans l’au-delà au lieu d’errer dans le néant à tout jamais comme c’est généralement le cas pour les victimes des Mazoku.

Le fait que Gohan soit le premier être humain à lui parler de manière normale provoque en lui un changement drastique et créé un profond lien d’amitié entre le mentor et son élève.

Gohan insiste même sur le fait que sa mère le craint mais qu’au font lui n’en n’a pas peur car il ne le trouve pas si méchant après tout.

Durant le combat contre nappa, Piccolo va même jusqu’à sa sacrifier pour son jeune élève, Son Gohan. Preuve que son amitié et son affection pour lui sont définitivement installés.

Piccolo se bat au nom de tous les Nameks

Piccolo se bat au nom de tous les Nameks

Lorsqu’il ressuscite sur la planète Namek, Piccolo s’unit avec le guerrier Namek, Nail. À partir de ce moment, Piccolo ne se bat plus uniquement pour lui ou pour Gohan, il se bat pour l’honneur du peuple Namek tout entier.

Quelques années plus tard, au cours de l’Arc des Humains Artificiels, Piccolo, qui conserve encore un peu de vice dans son cœur, va fusionner avec Dieu et ainsi effacer toute trace de mal et de haine qu’il pouvait avoir.

Il redevient ainsi le guerrier qu’étaient autrefois son père et Dieu avant qu’ils ne se séparent en deux êtres distincts.

À partir de cette période, Piccolo devient plus sage et évolue de manière beaucoup plus stratégique lors des combats. Mais même après s’être réunifié, Piccolo reste très solitaire, préférant se démarquer des autres. Il s’installe malgré tout au palais de Dieu en compagnie de Mister Popo et de Dendé.

Piccolo ne comprend rien à l'amour

Piccolo ne comprend rien à l’amour

Dans le chapitre 418, Piccolo révèle ne pas comprendre le concept « d’amour » lorsque Kuririn demande à Shenron d’enlever les bombes des corps de N°18 et son frère N°17.

Durant l’arc Majin Buu, Piccolo apparaît beaucoup plus stressé et dépassé qu’à l’accoutumée. Mais il tente de garder un air stoïque pour ne pas montrer sa vulnérabilité. Notamment face à Goten et Trunks, ou encore face à ses amis lorsqu’il est confronté à Majin Buu.

Piccolo aime méditer dans des endroits calme et aime boire de l’eau potable, en particulier celle des régions glacières du nord.

 

Techniques

Voici une liste réduite contenant uniquement les principales techniques de Piccolo. Pour en voir d’avantage, veuillez visiter la liste complètes des techniques utilisées par Piccolo.

Gigantisme

Piccolo devient géant face à Gokū

Piccolo devient géant face à Gokū

Le gigantisme est une technique Namek qui permet d’accroître sa taille jusqu’à devenir littéralement un géant.

Piccolo utilise cette technique durant le 23ème Tenka Ichi Budōkai, lors de la finale contre Son Gokū.

Il tente de piétiner son adversaire et de le pousser hors du ring, mais c’est finalement Gokū qui profite de la taille imposante de Piccolo pour le piéger.

Il force Piccolo a grandir d’avantage pour se faufiler ensuite dans sa bouche et aller chercher la fiole dans laquelle est enfermé Dieu. Gokū délivre ainsi Dieu et Piccolo perd son avantage stratégique.

Dans l’œuvre originale, plus aucun Namek n’aura recours à cette technique ensuite, mais dans l’anime on peut voir Piccolo l’utiliser contre Garlic Jr. dans l’arc qui lui est dédié, puis Slug y avoir recours dans le film Dragon Ball Z : Son Gokū, le Super Saiyan.

 

Régénération

Piccolo se régénère face à Gokū

Piccolo se régénère face à Gokū

La régénération est aussi un procédé Namek. Ceux-ci ont la capacité de s’auto-réparer lorsqu’ils sont blessés ou qu’ils perdent un membre.

Un peu comme les lézards, les Nameks régénèrent la partie abîmée de leur corps en contrepartie d’une certaine quantité d’énergie.

Piccolo utilise ce procédé lors du 23ème Tenka Ichi Budōkai, lorsqu’il a un bras totalement inutilisable. Plutôt que de continuer le combat avec un seul bras, Piccolo préfère se l’arracher et en faire repousser un autre.

Par la suite, il régénère aussi son bras arraché durant le combat contre Raditz. Il ne le régénère pas tout de suite, de sorte à pouvoir concentrer son Ki pour exécuter un Makankōsappō, une technique qui demandait du temps à être chargée.

 

Bakurikimaha

Le Bakurikimaha de Piccolo

Le Bakurikimaha de Piccolo

Le Bakurikimaha est une technique de Piccolo Daimaō qui consiste à réunir tout le Ki du corps dans les deux mains, puis à le relâcher sous la forme d’un rayon d’énergie balancé avec une main tenue par l’autre, au niveau du poignet ou de l’avant-bras.

Du fait de l’importante quantité de Ki nécessaire à sa réalisation et du temps qu’elle met à être exécutée, cette technique laisse son utilisateur découvert pendant plusieurs instants, ce qui offre une ouverture de choix pour l’adversaire.

Gokū profita de cette ouverture pour frapper Piccolo Daimaō qui allait une nouvelle fois utiliser cette attaque.

Piccolo utilise cette technique pour tenter d’achever Gokū lors de la finale du 23ème Tenka Ichi Budōkai. C’est aussi une de ses techniques de prédilection dans les jeux vidéo de la licence. Lorsqu’elle est lancée, cette puissante vague d’énergie détruit absolument tout ce qui se trouve aux alentours et cause un profond cratère dans le sol. L’adversaire qui reçoit cette attaque est aussitôt précipité au fin fond de ce gouffre dont on ne peut en distinguer la profondeur.

 

Makankōsappō

Piccolo lance le Makankōsappō

Piccolo lance le Makankōsappō

Le Makankōsappō est une technique mise au point par Piccolo dans le but de tuer Son Gokū. Il l’a mise au point à un moment donné après la finale du 23ème Tenka Ichi Budōkai et avant l’arrivée de Raditz.

Lors de l’invasion de Raditz, Piccolo est contraint d’utiliser cette botte secrète originellement destinée à son rival, pour tenter d’éliminer Raditz. Il y parviendra grâce à l’aide de Gokū, qu’il transpercera du même rayon.

Le Makankōsappō était très long à concentrer au début et Piccolo dut demander à Gokū de lui offrir quelques instants de concentration pour charger cette technique.

Une fois relâché, le Makankōsappō apparaît comme un puissant rayon d’énergie sous forme de spirale, capable de transpercer littéralement un adversaire.

 

Formes et fusions

Contrôlé par l’esprit

Piccolo contrôlé par l'esprit

Piccolo contrôlé par l’esprit

Piccolo apparaît contrôlé par l’esprit dans le film Dragon Ball Z : Le type le plus fort du monde. C’est le Dr. Uirō qui prit possession de l’esprit de Piccolo grâce à un dispositif de contrôle, afin de le contrôler et le forcer à combattre Gokū et ses amis.

Ainsi contrôlé, Piccolo a les yeux rouges. Il n’a aucun souvenir de Gohan ou de Gokū et il n’hésite pas à frapper le fils comme le père, sans se soucier de ce qu’il fait.

Le dispositif qu’il porte sur le crâne est de couleur doré et ressemble sensiblement à un ensemble de veines. Piccolo contrôlé par l’esprit est un personnage jouable dans Dragon Ball Heroes, depuis la Jaaku Ryū Mission 6 (JM6).

 

Fusion avec Nail

Piccolo, après avoir fusionné avec Nail

Piccolo, après avoir fusionné avec Nail

Après avoir été ressuscité sur la planète Namek, Piccolo croise la route d’un Namek nommé Nail. Il fusionne avec celui-ci afin de devenir beaucoup plus puissant. Ensuite, il part affronter Freeza.

Nail insista pour que Piccolo fusionne avec lui, qui était au bord de la mort. Pour se faire, il demanda à Piccolo d’apposer son bras sur lui, tandis que lui se chargeait d’opérer la fusion.

La fusion Namek nécessite que l’un des deux être soit l’hôte tandis que l’autre se contente d’apporter son pouvoir et ses souvenirs. En cela, elle diffère grandement des autres fusions observées dans Dragon Ball.

Il fut bien évident que l’hôte choisi pour cette fusion allait être Piccolo, puisque Nail était déjà dans un sale état. Après cette fusion, le pouvoir de Piccolo augmenta considérablement et il fut capable de dominer Freeza sous sa deuxième forme, dont la force de combat était de plus d’un million.

 

Fusion avec Maïma et Tsumuri

Piccolo a fusionné avec Maïma et Tsumuri

Piccolo a fusionné avec Maïma et Tsumuri

Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Super Saiyan Densetsu (sorti au Japon en 1992 sur Super Famicom), Piccolo peut fusionner avec deux autres Nameks, en plus de Nail.

Ceux-ci se nomment Maïma et Tsumuri et permettent à Piccolo d’accroître encore son pouvoir, lorsqu’il est sur la planète Namek et qu’il doit affronter Freeza.

Là encore, Piccolo reste l’hôte de cette fusion et les deux autres Nameks ne sont que des substituts de pouvoir pour le guerrier Namek né sur Terre.

 

Fusion avec Dendé

Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Super Saiyan Densetsu, Piccolo a également l’option de fusionner avec Dendé, peu avant de combattre Freeza dans sa forme finale.

 

Fusion avec Dieu

Piccolo après avoir fusionné avec Dieu

Piccolo après avoir fusionné avec Dieu

Durant l’Arc des Humains Artificiels, Piccolo rejoint le palais de Dieu, après avoir été défait par N°17. Il s’en va demander à Dieu de fusionner avec lui.

Ce dernier ne refusa pas, puisqu’il savait pertinemment que c’était la seule solution pour vaincre les Humains Artificiels.

Ainsi, Dieu devint un substitut pour Piccolo qui gagna énormément en puissance et pu partir à la rencontre du monstre Cell, qui venait d’apparaître à Ginger Town. Devenu un Super Namek, après avoir intégré son alter ego et être redevenu l’être qu’il était autrefois, avant qu’il ne se divise en deux, Piccolo domina largement Cell durant ce premier combat.

Par la suite, il affronte N°17 et cette fois-ci le combat ne se déroule pas du tout comme la première fois. Piccolo met à mal N°17, avec qui il rivalise largement.

Mais ce pouvoir ne suffira pas pour vaincre Cell qui vient d’absorber des milliers d’humains. Avec cette nouvelle force acquise, Cell pulvérise Piccolo comme si de rien n’était.

 

Sous l’emprise de la magie noire de Demigra

Piccolo possédé par Demigra

Piccolo possédé par Demigra

Villainous Mode ou « mode vilain » est l’appellation donnée à l’état dans lequel sont plongés les guerriers qui sont possédés par la magie noire de Demigra, dans le jeu vidéo Dragon Ball : XenoVerse.

Là encore son apparence physique ne change pas, mais Piccolo a les yeux totalement rouges et on peut le voir être entouré d’une aura maléfique de couleur noire et violette.

Dans cet état, Piccolo fait face à Goten et Trunks, au palais de Dieu, puis Demigra apparaît derrière lui.

Il faut alors combattre Piccolo en Villainous Mode avec le guerrier du futur. Après ce combat, Piccolo retrouve son état normal puisque Demigra a quitté l’endroit et son contrôle sur Piccolo s’est estompé.

 

Fusion avec Piccolo Daimaō

Piccolo avec son plein pouvoir

Piccolo avec son plein pouvoir

Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Bukū Tōgeki (Supersonic Warriors), Piccolo invoque Porunga et fait ressusciter son géniteur, Piccolo Daimaō.

Après un duel remporté par Piccolo (fils), il fusionne avec son géniteur devenant ainsi totalement complet.

Dans cet état, Piccolo obtient sa plein puissance et est même capable de battre Majin Buu bon. Sa puissance est d’ailleurs bien supérieur à ce dernier et se situe quelque part entre celle de celui-ci et celle du Majin Buu mauvais.

 

Majin Piccolo

Majin Piccolo dans Supersonic Warriors 2

Majin Piccolo dans Supersonic Warriors 2

Piccolo tombe sous le contrôle de Babidi dans un des scénarios « What-if » des jeux vidéo Dragon Ball Z : Bukū Ressen (Supersonic Warriors 2), Dragon Ball : Tag VS (Tenkaichi TAG Team) et Dragon Ball Z : Shin Budokai – Another Road.

Malgré ce nom de Majin Piccolo et le fait qu’il soit sous l’emprise de Babidi, Piccolo n’a pas de « M » sur le front, dans aucun des trois jeux qui mettent en scène cette forme de Piccolo.

Dans Bukū Ressen, Piccolo devient plus fort que le gros Majin Buu et peut ressusciter d’autres personnages. Piccolo accroît encore sa puissance dans ce jeu, lorsqu’il absorbe le pouvoir de Majin Buu mauvais.

Après sa défaite, Piccolo se calme et redevient tel qu’il était auparavant. Il n’est véritablement nommé « Majin Piccolo » que dans Tag VS (Tenkaichi TAG Team), où il est même plus fort que Gokū Super Saiyan 2.

Dans Shin Budokai – Another Road, Piccolo est baptisé « Piccolo contrôlé par l’esprit » dans cet état. Et il n’est pas aussi fort que dans le jeu Bukū Ressen.

 

Fusion avec Dr. Mashirito

Piccolo fusionné avec Dr. Mashirito

Piccolo fusionné avec Dr. Mashirito

Dans le jeu vidéo Jump Super Stars, Piccolo peut fusionner avec le Dr. Mashirito, en exécutant la fusion d’origine Metamol.

Le personnage qui résulte de cette fusion utilise un cri en guise d’attaque (certainement en référence au fait que Mashirito est basé sur le premier éditeur de Toriyama : Kazuhiko Torishima).

Il a le corps et les vêtements de Mashirito, mais sa peau est verte, il a des oreilles pointues et des antennes sur le front.

 

Fusion avec Kuririn

Piririn, la fusion de Piccolo et Kuririn

Piririn, la fusion de Piccolo et Kuririn

Dans le Weekly Shōnen Jump #13 de l’année 1995, Akira Toriyama a réalisé le résultat de la fusion hypothétique entre Piccolo et Kuririn à la demande des lecteurs. Ce personnage se nomme Piririn (ピリリン) et résulte donc de la fusion (Metamol) entre les deux personnages qui expliquent les différentes poses de la danse de la fusion à Goten et Trunks dans la série.

Bien sûr, ce personnage n’apparaît pas dans l’oeuvre originale ou l’anime, mais cette illustration de l’auteur aura au moins eu le mérite de nous dévoiler à quoi aurait pu ressembler cette fusion et elle inspira ensuite les développeurs du jeu Dragon Ball Fusions, dans lequel on retrouve ce personnage pour la première fois. Comme Piccolo, Piririn a le crâne chauve et les oreilles pointues, et comme Kuririn il n’a pas de nez et semble avoir un corps plutôt lisse et dénué de stries et de marques propres aux Nameks. Sa tenue est typiquement Metamol, comme pour les autres fusions.

 

Fusion avec les Nameks

Dans les jeux de cartes Dragon Ball Collectible Card Game, Piccolo a la possibilité de fusionner avec n’importe quel Namek, grâce à la carte « Namekian Fusion ». Ceci inclus donc Nail, Dieu, Piccolo Daimaō, Dendé, le Grand Doyen et même une autre carte de lui-même.

Dans Dragon Ball Heroes, Piccolo peut fusionner avec les avatars Nameks (Hero, Berserker et Elite). Cependant, pour une fois c’est lui qui sert de substitut, tandis que les avatars conservent leurs apparences.

 

Doublages et voix

  • Version Originale Japonaise : Hiromi Tsuru (enfant), Toshio Furukawa (adulte)
  • Doublages Anglais :
    • Doublage Ocean Group : Scott McNeil
    • Doublage de Dragon Ball GT: Final Bout : Daniel Woren
    • Doublage de FUNimation : Christopher R. Sabat
    • Doublage de Blue Water : Ethan Cole
  • Doublage Français : Brigitte Lecordier (enfant – DB 123-124), Céline Monsarrat (enfant – DB 125-126), Philippe Ariotti (adulte – DB, DBZ, DBZ Kai et Films), Georges Lycan (DBZ 080-090, 101-107, 118-120), Pierre Trabaud (DBZ 091-095)
  • Doublages Espagnols :
    • Doublage Latino Américain : Yamil Atala (enfant), Carlos Segundo (adulte – DB, DBZ, DBGT), José Luis Castañeda (DBZ sur quelques épisodes, DBZ Film 03, DBZ Film 08), Idzi Dutkiewicz (DBZ Kai)
    • Doublage Castillan : Luis Fernando Rios (DB et DBZ sur environ 70 épisodes), Antonio Inchausti (†, reste de DBZ, DBGT, Films)
    • Doublage Catalan : Xavier Cassan (DB), Raúl Llorens (DBZ et DBGT), Xavier Fernández (DBZ Kai)
  • Doublage Allemand : David Nathan
  • Doublage Brésilien : Luís Antônio Lobue
  • Doublage Croate : Matko Knešaurek
  • Doublage Hongrois : Csík Csaba Krisztián
  • Doublage Italien : Paolo Torrisi (enfant), Alberto Olivero (adulte), Piero Tiberi (Doublage Dynit), Danilo Di Martino (Battle of Gods)
  • Doublage Polonais : Zbigniew Konopka
  • Doublage Portugais : Ricardo Spínola (DB et DBGT), João Loy (I), Vítor Rocha (II)
  • Doublage Tagalog : Bernie Malejana

 

Anecdotes

    Une illustration de Piccolo par Toriyama

    Une illustration de Piccolo par Toriyama

  • En langage Namek « Piccolo » signifie « autre monde ». C’est en référence à ces mots qui servirent de mot de passe pour ouvrir le vaisseau spatial de l’enfant de Katats que la partie maléfique issue de celui-ci prit le nom de « Piccolo ».
  • Piccolo fut le personnage préféré d’Akira Toriyama comme il le déclarait en 1995 : « Je pense que le miens serait Piccolo. Ce fut le premier personnage de mon manga pour lequel je me suis dis ‘Il a une tête effrayante, mais il est cool !’ C’est vraiment cliché lorsque les méchants deviennent finalement gentils, mais ça m’a vraiment fait plaisir de dessiner ça ! ». Cependant, Toriyama-sensei se contredit ensuite dans une interview donnée au Weekly Shōnen Jump, où il avoua que son personnage préféré était Gokū.
  • Piccolo entraîna les deux enfants de Gokū, puisqu’il s’occupa de Gohan durant l’Arc Saiyans, puis de Goten à qui il apprit la fusion, durant l’Arc Majin Boo. Il entraîna également Trunks.
  • Dans l’épisode 46 de la série TV Dragon Ball GT, alors que Videl cherche son costume de Great Saiyaman N°2, on peut voir une petite peluche de Piccolo rangée dans un carton.
  • La peluche de Piccolo, dans Dragon Ball GT

    La peluche de Piccolo, dans Dragon Ball GT

  • Piccolo fait partie des quelques anciens ennemis ou rivaux qui ont finalement rejoints les rangs des amis de Gokū. Ce fut aussi le cas d’Oolong, Yamcha, Pu-erh, Kuririn, Ten Shin Han, Chaozu, Vegeta, N°16, N°18, Majin Boo et Sū Shinron.
  • La ceinture de Piccolo est rouge sur les illustrations d’Akira Toriyama mais elle fut mise en bleue dans les séries animées Dragon Ball. En revanche, elle réapparaît rouge dans les films, ainsi que dans les jeux vidéo Dragon Ball Z : Super Butōden, Dragon Ball Z : Bukū Tōgeki, ou encore Dragon Ball Online, qui reprennent les couleurs originales.
  • Piccolo est le seul Namek que l’on voit en train de manger. Alors que son peuple n’a nul besoin de manger pour survivre et que seul un peu d’eau leur suffit, Piccolo est vu en train de manger du poisson durant son enfance, dans l’anime, puis un repas bien fourni dans la série animée Dragon Ball Super.
  • Dans Dragon Ball : Xenoverse, Piccolo déclare que l’eau que l’on trouve au Niz du Temps a la capacité de nettoyer le corps et l’esprit. Une telle eau, comme on en trouve au Niz du Temps, était considérée comme une utopie pour les Nameks (qui subsistent avec seulement cela pour vivre).
  • Sur la cover du Dragon Ball vol.12 de la Vizbig edition anglaise du manga, Piccolo apparaît avec une peau bleutée.
  • Dans le film Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F’ sorti en 2015, Piccolo ne meurt pas. Cependant, dans la transposition de cette histoire dans la série Dragon Ball Super, Piccolo meurt en se sacrifiant pour sauver Gohan face à Freeza. C’est la deuxième fois qu’il meurt en tentant de protéger Gohan d’une attaque ennemie.