Maudite vieille sorcière

La maudite vieille sorcière (魔法使いのクソババア, Mahōtsukai no Kuso Babaa)[1] est un personnage tertiaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama, qui apparaît également dans les séries TV Dragon Ball Z et Dragon Ball Kai.

 

Vue d’ensemble

Apparence physique

La vieille sorcière, dans l'anime

La vieille sorcière, dans l’anime

Il s’agit d’une vieille sorcière vêtue d’une robe noire et d’un grand chapeau. Dans l’œuvre originale elle a des cheveux blancs, mais dans l’anime ceux-ci sont violets. Elle porte aussi un ruban rouge sur son chapeau.

C’est cette vieille sorcière qui donna ses traits au vieux Kaiōshin, qui fut le résultat de la coalescence de celle-ci avec le Kaiōshin de l’Est d’il y a 15 générations.

 

Biographie

La sorcière accroche la Potara à son oreille

La sorcière accroche la Potara à son oreille

Il y a plus de 75 millions d’années avant l’Age, cette maudite vieille sorcière vint trouver le Kaiōshin de l’Est d’il y a 15 générations et lui chipa une de ses Potara, qu’elle accrocha aussitôt à son oreille (gauche dans l’anime, droite dans le manga). Elle pensait tout simplement qu’il s’agissait d’une boucle d’oreille normale.

Cet acte irréfléchie provoqua la fusion permanente du Kaiōshin avec la vieille sorcière. À cause de ça, le Kaiōshin né de cette coalescence hérita de l’apparence d’un vieillard. Mais il put aussi acquérir des pouvoirs magiques qu’il ne possédait pas.

 

Techniques

  • Libération du potentiel latent : Il s’agit de la capacité de libérer le potentiel latent d’une personne bien au-delà de ses limites. Le vieux Kaiōsin révèle avoir hérité ses pouvoirs magiques de la vieille sorcière.
  • Matérialisation magique : Le vieux Kaiōshin est capable de matérialiser tous les objets qu’il souhaite. Là encore, comme il s’agit d’un pouvoir magique, il a put l’hériter de la vieille sorcière.
  • Voyance : À travers sa boule de cristal, le vieux Kaiōshin est capable de voir à travers l’espace et la matière. Il a révélé avoir hérité ses pouvoirs magiques de la vieille sorcière.

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (La grande encyclopédie) (1997).