Super Saiyan God

Le Super Saiyan God (超サイヤ人ゴッド, Sūpā Saiya-jin Goddo) est une transformation qui surpasse le Super Saiyan 3.[3]. Cette transformation apparaît pour la première fois dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods (2013), puis dans la série TV Dragon Ball Super (2015).

 

Création et concept

Tadayoshi Yamamuro, le Character designer du film Dragon Ball Z : Battle of Gods, a révélé qu’il avait réalisé les ébauches originelles du Super Saiyan God. Sur celles-ci, il avait fait un Super Saiyan God plus musclé, portant une cape et avec des cheveux longs se situant entre un Super Saiyan 3 et un Super Saiyan 4.

Mais l’auteur original de la série, Akira Toriyama est finalement revenu avec une autre ébauche, complètement différente du Character Design initial de Yamamuro. Le Character Designer du Super Saiyan God d’Akira Toriyama s’avérait beaucoup plus sobre.

Lorsqu’il y eut des hésitations pour définir le Character Design final du Super Saiyan God, Toriyama a insisté sur le fait que celui-ci ne devait pas être trop éloigné de l’apparence normale de Gokū et qu’il ne devait pas être trop musclé.[4]

 

Apparence physique

Gokū devient un Super Saiyan God

Gokū devient un Super Saiyan God

Lorsqu’il se transforme en Super Saiyan God, Gokū ne change pas radicalement d’apparence physique. Ses cheveux ne bougent pas, mais ils deviennent rougeâtres (couleur rubis), de même que ses sourcils et ses yeux.

Sa silhouette s’affine beaucoup et il apparaît plus mince. La teinte de sa peau devient aussi plus rosée qu’à l’accoutumée.

Quant à son aura, elle devient beaucoup plus impressionnante et explosive, avec une teinte similaire à celle d’une flamme rouge incandescente.

 

Pouvoir et utilisation

Son Gokū SSG contre Beerus

Son Gokū SSG contre Beerus

Il s’agit de la forme qu’adopte Son Gokū pour pouvoir combattre le dieu de la destruction, Beerus, venu réclamer un combat contre le Super Saiyan God qu’il a vu dans son rêve prémonitoire.

Pour récolter des informations sur le Super Saiyan God et espérer le combattre, Beerus se rend directement sur la planète du Kaiō du Nord, où s’entraîne Gokū. Là-bas, il bat très facilement le Saiyan, même lorsqu’il se transforme en Super Saiyan 3. Beerus descend ensuite sur Terre, toujours à la recherche du Super Saiyan God, et il bat sans mal Ultimate Gohan, Majin Boo, Gotenks et Vegeta Super Saiyan.

Finalement, Gokū rejoint ses amis et grâce à Shenron, il acquiert la puissance d’un Super Saiyan God, qui ne peut être obtenue que lorsque 6 Saiyans de sang purs sont réunis et se tiennent la main. Celui qui est désigné pour devenir l’hôte devient alors un Super Saiyan God, dont le Ki ne peut plus être ressenti que par les dieux.

Gokū, transformé en SSG, absorbe l'attaque de Beerus

Gokū, transformé en SSG, absorbe l’attaque de Beerus

Aucun guerrier Z n’est capable de sentir le Ki de Gokū sous cette forme. De plus, il est même totalement immunisé contre la magie noire de Demigra, dans le jeu vidéo Dragon Ball : Xenoverse.

Dans ces mêmes jeux vidéo, Gokū acquiert une attaque spéciale sous cette forme. Cette technique, qui lui est propre, se nomme Kamehameha Rebirth.

Mais bien que la forme de Super Saiyan God soit extrêmement puissante (plus encore qu’un Super Saiyan 3[3]), elle consomme trop d’énergie et, rapidement, son utilisateur se retrouve sous son apparence normale et perd sa forme divine.

Ainsi, contrairement aux autres formes de Super Saiyan, le Super Saiyan God n’est pas une transformation permanente. Mais, Gokū est parvenu à absorber le pouvoir du Super Saiyan God qu’il était devenu, avant de retrouver sa forme de Super Saiyan. Ainsi, il put continuer de se battre ardemment contre Beerus, sous sa forme basique de Super Saiyan, mais en conservant son pouvoir divin.[5]

 

Apparitions dans les films

Gokū Super Saiyan God dans le film

Gokū Super Saiyan God dans le film

Le Super Saiyan God apparaît pour la première fois dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods, sorti en mars 2013, au Japon.

Dans ce film, le dieu de la destruction, Beerus, se réveil après un sommeil de 39 années. Il ignore qu’un Super Saiyan nommé Son Gokū a vaincu Freeza et même que la planète Vegeta a été détruite.

En apprenant ces informations de la part de son attendant, Whis, Beerus décide d’aller voir les survivants Saiyans pour en savoir plus sur le Super Saiyan God de la prophétie, dont lui a parlé Le Poisson prophète.

Il trouve Gokū sur la planète du Kaiō du Nord, mais il comprend qu’il ne s’agit pas d’un Super Saiyan God. Après l’avoir vaincu, il se dirige sur Terre et affronte les guerriers Z. Là encore, pas de Super Saiyan God.

Après un rapide entraînement, Gokū se rend sur Terre pour sauver ses amis de la menace de Beerus, mais convient qu’il n’est pas de taille contre le dieu de la destruction. Gokū utilise alors les Dragon Balls, que Bulma avait réuni comme prix spécial pour le Tournoi Bingo organisé pour sa fête d’anniversaire, et invoque Shenron.

Le Super Saiyan God originel

Le Super Saiyan God originel

Il demande au dragon sacré des informations sur un « Super Saiyan God », où le trouver et/ou comment en devenir un. Shenron explique alors à nos héros que le Super Saiyan God est un mythe créé sur la planète Vegeta et qu’il a existé autrefois, mais qu’il n’existe plus au jour d’aujourd’hui. Pour qu’un Super Saiyan God apparaîsse, il faut que 5 Saiyans de sang purs transmettent leurs énergies à un sixième, qui deviendra le Super Saiyan God.

Bien qu’ils soient d’authentiques Saiyans, Gokū et les siens ne parviennent pas à créer le Super Saiyan God, même avec cette méthode. Le fait étant qu’ils ne sont que 5, donc quatre personnes pour la cérémonie et une cinquième qui fait l’hôte. Il manque donc un 6ème Saiyan, mais il n’en existe pas, en dehors de Tarble, le frère de Vegeta, qui est injoignable.

Heureusement, Videl révèle qu’elle est enceinte de Gohan et qu’il y a donc un enfant métis Saiyan/Terrien dans son ventre. Grâce à l’intervention de Videl, la cérémonie est finalement rendue possible et Gokū devient un Super Saiyan God.

Gokū devient un Super Saiyan God

Gokū devient un Super Saiyan God

Un combat débute alors entre Gokū devenu Super Saiyan God et le dieu de la destruction, Beerus, qui n’attendait que ça. Les deux puissances s’entrechoquent, et semblent être à égalités. Mais Beerus révèle qu’il ne se bat qu’à 70% de sa force réelle contre Gokū, qui ne tarde pas à voir sa transformation disparaître. Il retrouve sa forme basique de Super Saiyan, tandis qu’il continue de combattre, sans s’apercevoir de son état.

Ce n’est que plus tard, que Beerus révèle à Gokū qu’il semble avoir absorbé le Ki divin du Super Saiyan God qu’il était devenu et qu’il a ainsi pu conserver tant de force pour combattre. Mais malgré cela, Gokū est défait et Beerus s’apprête à détruire la Terre.

Dans une dernière tentative, Gokū parvient à annihiler le Chōkidan du dieu de la destruction, sauvant ainsi la Terre et remportant le respect de Beerus. Le dieu de la destruction qui s’apprêtait à porter un nouveau coup de grâce à la planète bleue, décide finalement de repartir avec son acolyte, Whis, sans demander son reste.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

 

Anecdotes

  • Dans un des trailers diffusé avant la sortie du film, Gokū devient plus puissant sous sa forme de Super Saiyan God, avec une aura bleue ciel autour de lui. Cette aura a sûrement dû être réutilisée pour créer le Super Saiyan God Super Saiyan, sorti deux ans plus tard, dans le film Dragon Ball Z: La résurrection de ‘F’.
  • Dans une interview, Akira Toriyama donne son avis sur les forces de combat des principaux guerriers du film Dragon Ball Z : Battle of Gods. Bien qu’il ne donne plus de nouveau chiffres, il compare les niveaux comme cela : Gokū Super Saiyan God équivaut à un 6, Beerus à un 10 et Whis à un 15.
  • Le Super Saiyan God original de Tadayoshi Yamamuro devait porter une cape, avant que son Character Design ne soit changé par l’intervention d’Akira Toriyama. Il est drôle de noter que ce Super Saiyan God avec une cape aurait pu faire penser au dieu de la destruction qui détruit la planète Vegeta dans les souvenirs de Kaiō.[7]
  • Dans le manga Jaco, le patrouilleur galactique, sorti en 2013 au Japon, Freeza mentionne le Super Saiyan God, lorsqu’il fait son apparition dans le chapitre bonus, Dragon Ball Minus.
  • Comme ce fut révélé dans le jeu vidéo Dragon Ball : Xenoverse, quiconque atteint la forme de Super Saiyan God est immunisé contre la magie noire de Demigra. Puisque sa magie n’a d’effet que sur les personnes qui ne sont pas des divinités.
  • Dans l’Arc des méchants du jeu vidéo Dragon Ball Z : Extreme Butōden, Gokū se transforme en Super Saiyan God grâce à l’aide de Vegeta, Gohan, Trunks du futur, Bardock et Gotenks. Et c’est Bardock qui leur révéla l’existence de cette transformation.
  • Dans le jeu vidéo Dragon Ball Xenoverse 2, Beerus dit que Gokū a absorbé le pouvoir du Super Saiyan God, tout comme le film Dragon Ball Z : Battle of Gods et la série TV Dragon Ball Super. Dans ces deux adaptations animées, il peut ainsi continuer d’utiliser ce pouvoir, même sous sa forme normale ou sa forme de Super Saiyan. Ce n’est pas le cas dans le manga Dragon Ball Super, où rien n’est stipulé et où Gokū peut toujours se transformer en Super Saiyan God quand il le souhaite, après son combat contre Beerus.

 

Références

[1] Weekly Shōnen Jump #20 (2015)
[2] Dragon Ball Z : La résurrection de‘F’ (18 avril 2015)
[3] V-Jump #4 (2013)
[4] Interview de Tadayoshi Yamamuro sur OkWave (2013)
[5] L’interview divine d’Akira Toriyama dans l’Anime Comics de DBZ : Battle of Gods (2013)
[6] V-Jump #5 (2013)
[7] Dragon Ball Z épisode 020 : « La légende des Saiyans réapparaît ! Les racines de Gokū ». (20 septembre 1989)