Kaiō (Kaiō du Nord)

Kaiō (界王) ou Kaiō du Nord (北の界王, Kita no Kaiō) est un dieu qui apparaît dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Il est responsable de la galaxie du nord qu’il surveille depuis de très longues années. Il entraînera Son Gokū dans l’autre monde afin de le préparer à combattre les Saiyajin. Ce grand expert en arts martiaux est aussi un grand passionné d’humour. Il entraîne qui réussi à le faire rire. Par la suite, Piccolo, Yamcha, Ten Shin Han et Chaozu deviendront également ses élèves.

Au fait, tu pense pas que mon dernier calembour était super drôle ?
Tu peux te poiler sans retenue, ça ne me dérange pas !

Kaiō (Dragon Ball chapitre 209)

 

À l’origine

potential-kaio-1

Les toutes premières ébauches de Kaiō

Dans le guide book Dragon Ball Daizenshū 4, on nous présente un poster reprenant les ébauches d’Akira Toriyama concernant plusieurs personnages, dont Kaiō.

On s’aperçoit alors que l’auteur avait prévu, au départ, de donner une apparence plus loufoque encore à ce dieu. Il devrait d’abord ressembler à un monstre, puis à un gros bonhomme au costume traditionnel chinois.

potential-kaio-2

Ébauches finales de Kaiō

Ensuite, Toriyama-sensei le dessina également comme un Sumo.

Finalement, il fit un peu un mélange des deux car il conserva le visage du Sumo, auquel il ajouté les moustaches et la tenue traditionnelle qu’il adapta en une tenue plus originale, propre à son personnage. C’est à partir de ce moment là que le maître Kaiō naquit et qu’il pu localiser des planètes grâce à ses antennes.

 

Signification du nom

Il s’agit ici d’une contraction qui donne lieu au nom d’un dieu. “Kai” (界) signifie “monde(s)” en japonais, tandis que “Ō” désigne un “roi”. Kaiou/Kaiō signifie donc “roi des mondes” littéralement. Bien que pour dire “roi des mondes” on dira “Sekai no Ō” en japonais, il s’agit ici de la signification des caractères qui composent son nom. Sur son uniforme on retrouve d’ailleurs la combinaison des kanji “Kai” et “Ō” qui forment son nom. Ou plutôt son rang.

 

Apparence physique

kaio-first-appearance

Première apparition de Kaiō

Il ressemble à un gros bonhomme bleu, vêtu d’un uniforme noir sur lequel est inscrit Kaiō (界王). On ne voit jamais ses yeux car il porte en permanence des petites lunettes rondes qui les cachent. Il possède également deux antennes sur la tête, qui lui permettent de surveiller les planètes disséminées dans l’Univers. Un peu à la manière d’un poisson-chat il a deux petits appendices sur les joues et a également les oreilles pointues. De plus, Kaiō ne possède pas de nez.

kaio-tankoubon

Kaiō sur les tranches des Tankōbon vol. 31 – 32

En dehors de son visage et de la couleur de son épiderme, il semblerait qu’il ressemble assez à un humain de par sa morphologie. D’origine Shinjin, il est né d’un des fruits de l’arbre sacré (Kai-ju) sur la planète Kaishin. Il fut ensuite désigné pour devenir le Kaiō du Nord. Les Shinjin étant des êtres asexués, même s’il ressemble à un homme, il est impossible de dire qu’il en est vraiment un.

Selon les sources, la couleur de la peau de Kaiō ainsi que la couleur de ses vêtements varie sensiblement. Dans la version anime (probablement la première adaptation à mettre le personnage en couleur), il a la peau bleue, un uniforme et un chapeau noir, des lunettes bleues et de longues manches rouge rubis.

kaio-color-edition

Kaiō dans le Color Edition DB saga Saiyajin

Sur les tranches des Tankōbon (volumes 31 et 32), Kaiō a la peau blanche, des lunettes jaunes, un uniforme et un chapeau vert, avec un vêtement à manches longues orange en dessous. Dans l’œuvre originale, Kaiō du Nord n’apparaît pas en couleur, il faudra donc attendre la sortie des Kanzenban (Perfect Edition), en 2003 pour voir débarquer le personnage de nouveau mis en couleur par l’auteur, Akira Toriyama.

Sur la cover du Kanzenban vol. 15 (sorti au Japon le 4 juillet 2003), Kaiō a la peau bleue, un uniforme et un chapeau bleu marine/légèrement violacé et une tenue à manches longues verte en dessous. Les Color Edition du manga (adaptation couleur au format digital) reprendront ces couleurs, avant de finalement opter pour les couleurs de l’anime (mais avec les liserets jaunes et oranges sur la tenue. Comme sur la cover du Kanzenban vol. 15) tout comme pour la version Full Color du manga qui est sorti en librairie la même année (2013).

 

Personnalité

kaio-first-joke

Kaiō se présente en blaguant (chapitre 210)

Il possède un « grand sens de l’humour » et adore les calembours. Il va même jusqu’à refuser d’entraîner des élèves tant qu’ils n’ont pas réussis à le faire rire. Bien qu’il raconte sans arrêt de mauvaises blagues, il possède une grande sagesse et la connaissance de l’Univers. Il est également très bon télépathe et n’hésite pas à venir en aide à Son Gokū lorsqu’il a besoin de communiquer ou d’entrer en contact avec divers endroit de l’Univers ou de l’autre-monde.

En tant que maître en arts martiaux, il est respecté de tous les habitants de l’au-delà et réputé pour son grand pouvoir. Finalement, il révèle ne pas être capable de vaincre lui-même les Saiyajin et entraîne Gokū pour cela. Il est assez franc et n’hésite pas à dire à ses élèves qu’ils ne sont pas à la hauteur s’il le faut. Il se montre aussi très réaliste et craintif lorsqu’il interdit à ses élèves de combattre Freeza, tant il redoute la puissance de ce monstre.

Dans l’anime il fait preuve d’une grande courtoisie envers ses supérieurs et rappelle à plusieurs reprises à Gokū qu’il faut employer des formes de politesses pour parler à des dieux. Il parle familièrement à ses élèves, mais emploi volontiers le suffixe « -sama » lorsqu’il parle au grand Kaiō ou bien qu’il fait référence à Kaiōshin. Ses élèves ont également pour habitude de l’appeler « Kaiō-sama ».

 

Biographie

Avant sa première apparition

Né sur la planète Kaishin, il est issu du noyaux d’un des fruits de l’arbre sacré (Kai-ju). Comme tous les Shinjin, il étudia divers sujets dans un grand château servant d’école, puis fut ensuite choisit pour être le nouveau Kaiō du nord et surveiller la galaxie du nord. Depuis lors, il vit sur sa planète qui se situe dans l’au-delà, au bout du chemin du serpent, en compagnie de son singe Bubbles et passe son temps à compter les brins d’herbe, regarder le ciel, pisser le plus loin possible et surtout conduire et bichonner sa voiture de sport.

Un jour, le dieu de la destruction Birus s’arrêta chez Kaiō pour jouer à un jeu vidéo de course de voiture. Le dieu de la destruction perdit et se mit en rogne. Il détruit ainsi une grande partie de la planète de Kaiō, qui n’eut d’autre choix que de réunir quelques fragments sous forme de sphère et d’élire domicile sur ce petit bout de planète. Il put ainsi, malgré tout, continuer à prendre du plaisir en conduisant sa chevrolet.