Chaozu

Chaozu (餃子) est un personnage secondaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.

Il apparaît pour la première fois en compagnie de Ten Shin Han, lors du 22ème Tenka Ichi Budōkai.

Autrefois élève de Tsuru Sennin, Chaozu apparaît d’abord comme un adversaire dans la série. Il s’allie ensuite à Son Gokū et se bat aux côtés des guerriers Z.[1]

Au revoir, Ten-san… Je t’en prie, ne meurs pas !
Chaozu (Dragon Ball chapitre 217)

 

Vue d’ensemble

Histoire

Chaozu (Dragon Ball chapitre 116)

Chaozu (Dragon Ball chapitre 116)

Sous l’enseignement de Tsuru Sennin, il apprit en compagnie de Ten Shin Han, de nombreuses techniques mortelles.

Mais après le 22ème Tenka Ichi Budōkai, lui et Ten Shin Han décidèrent de ne plus être les disciples de Tsuru Sennin, et continuèrent à s’entraîner seuls.[1]

Il perd contre Kuririn en phase finale de cette 22ème Tenka Ichi Budōkai. Puis, pour la 23ème édition, il est vaincu par Tao Pai Pai devenu cyborg, lors des éliminatoires.[1]

Lorsque Piccolo Daimaō invoqua Shenron, il voulut s’interposer pour qu’il ne prononce pas son vœu, mais Piccolo le tua avant qu’il n’ai eu le temps de le faire.[1]

La seconde vie que lui donna Shenron fut brève, puisque à nouveau il se sacrifia, en ce faisant exploser avec Nappa, l’un des deux Saiyans venus conquérir la Terre. Mort, il suivit l’entraînement de maître Kaiō.[1] Ressuscité pour la deuxième fois par Porunga, il repartit s’entraîner avec Ten Shin Han mais mourut une dernière fois avec l’explosion de la Terre, provoquée par Majin Boo (pur). Il fut malgré tout ressuscité le jour même, grâce à une nouvelle intervention de Porunga.

 

Signification du nom

Son nom est une lecture approximative “à la chinoise” du mot “Gyōza” (餃子). C’est une sorte de ravioli au porc que l’on mange en Chine et au Japon. En chinois justement, ça se dit “jiǎozi”

 

Création et concept

Exemple d'un petit Jiang Shi

Exemple d’un petit Jiang Shi

Le Chara Design de Chaozu est basé sur un Jiang Shi (ou « Kyonshī » en japonais), à savoir des vampires chinois. On trouve des ressemblances dans l’apparence physique du petit Chaozu mais également dans la manière dont il passe à l’attaque.

Les Jiang Shi sont décrits comme ayant la peau blanche, des joues rouges et portant un uniforme de la dynastie Qing. Ces fantômes ne sont pas sensés pouvoir marcher et ne peuvent uniquement que flotter. Ils sont aussi connus pour garder les bras tendus en avant quand il se déplacent.

Ces aspects sont tous observés chez Chaozu dans une certaine mesure puisque la première fois qu’on le voit Chaozu flotte dans les airs (en utilisant le Bukūjutsu), la plupart du temps, tandis qu’il attaque très souvent avec les bras en avant, que ce soit pour lancer le Dodonpa ou pour paralyser son adversaire. L’uniforme de Chaozu (typiquement chinois) est également très proche d’un costume de la dynastie Qing.

Nezha (Na-zha/Nata)

Nezha (Na-zha/Nata)

Akira Toriyama peut également avoir été beaucoup inspiré par le dieu Nezha (également appelé « Na-zha » ou « Nata ») dans Le Voyage en Occident (« Saiyūki » en japonais), puisque cette œuvre fut la base de ses premiers travaux pour Dragon Ball.

Généralement, Nezha est décrit comme un bébé à la peau totalement blanche, un peu comme l’apparence de Chaozu qui est celle d’un petit garçon totalement blanc, avec des joues rouges.

Dans Le Voyage en Occident Nezha affronte Sūn Wùkōng (qui a inspiré Son Gokū) et l’un de ses alliés n’est autre que Erlang Shen, qui est écrit comme possédant trois yeux. Finalement, le duo Chaozu et Ten Shin Han est assez semblable au duo que forme Nezha avec Erlang Shen.

 

Apparence physique

Chaozu dévoile son seul et unique cheveux

Chaozu dévoile son seul et unique cheveux

Chaozu est un humain au physique atypique, puisqu’il a la peau totalement blanche et des joues rouges. Il mesure 138 cm pour 33 kg et ne possède qu’un seul cheveux, au sommet du crâne.[1] Ce cheveu n’est visible lorsqu’il enlève le chapeau noir, surmonté d’un pompon rouge, qu’il porte en permanence.

Lorsqu’il rencontre Kuririn pendant les éliminatoires du 22ème Tenka Ichi Budōkai, il se moque de lui en l’insultant de « poulpe » en référence à son crâne totalement lisse. Kuririn lui rétorque alors que lui aussi a un crâne chauve, mais Chaozu ôte alors son chapeau pour exhiber fièrement son seul et unique cheveu, preuve qu’il n’est pas chauve.

En plus de n’avoir qu’un cheveu et d’être tout petit, Chaozu ne possède pas non plus de nez (encore un point commun avec Kuririn). Il a de grands yeux noirs et un regard vide qui ne change pas quelque soit ses émotions. Ses expressions ne sont d’ailleurs lisibles qu’à travers les mouvements de sa bouche et de ses sourcils.

Pendant une grande partie de la série Chaozu porte l’uniforme de l’école de la grue, à savoir un costume vert dans le plus pur style chinois, avec des liserés rouges et le symbole de la « Grue » (鶴, Tsuru) visible sur le torse et dans le dos. Ten Shin Han porte d’ailleurs le même uniforme lorsqu’il fait ses débuts dans Dragon Ball.

Chaozu avec sa tenue lestée

Chaozu avec sa tenue lestée

Mais à partir de l’Arc Saiyans, Chaozu ne porte plus son manteau vert de l’école de la grue et sa tenue se résume à un pantalon noir, un turban rouge, un débardeur (blanc dans le manga, bleu dans l’anime) et des bottes noires surmontées d’un tissu (blanc dans le manga, jaune dans l’anime).

Lorsqu’il s’entraîne en vue du combat contre les Saiyans, Chaozu porte les vêtements lesté de Dieu (Kami-sama), à savoir un T-shirt bleu, des protèges-poignets de la même couleur et de très lourdes bottes bleues sombres, comme ce que porte Gokū avec son dōgi à la même époque.

Durant l’Arc Majin Boo, Chaozu est vu en train de porter un Hanfu bleu (Style Han), tout comme Ten Shin Han, mais le chapeau qu’il porte dans le manga est un chapeau Mongol s’apparentant à une chapka surmontée d’un ponpon. Tandis que dans l’anime, ce chapeau n’apparaît pas et Chaozu conserve son petit chapeau noir de l’école de la grue.

 

Personnalité

Chaozu provoque Kuririn

Chaozu provoque Kuririn

Chaozu est un personnage relativement calme, mais c’est aussi un expert en arts martiaux spécialisé dans les attaques télékinésiques. Souhaitant aider ses amis dès qu’il le peut, Chaozu suit Ten Shin Han (qu’il considère comme son frère) partout où il va et suit le même entraînement rigoureux.

En dehors des fois où Ten Shin Han le tient à l’écart car l’ennemi est trop dangereux, Chaozu participe aux combats en compagnie de son ami et des autres guerriers Z.

Son grand point faible est d’être nul en mathématiques, il parvient difficilement à compter sans utiliser ses doigts. Ce défaut lui coutera la victoire contre Kuririn lors des phases finales du 22ème Tenka Ichi Budōkai.

En dépit de son caractère calme et de son grand pouvoir, Chaozu montre parfois une attitude très puérile, comme lorsqu’il se moque volontairement de ses adversaires et les provoque en les insultant. C’est ce qu’il fait d’ailleurs avec Kuririn avant de le combattre.

Ses hobbies sont de regarder des films, il aime les Air-Scooter et son plat favoris est le Tenshindon (plat qui a donné son nom à Ten Shin Han).[2]

 

Biographie

Dragon Ball Super

Arc Survie de l’Univers

Chaozu et Ten Shin Han au début de l'Arc

Chaozu et Ten Shin Han au début de l’Arc

On aperçoit Chaozu accompagnant Ten Shin Han, qui marche sur la plage tandis que le Tournoi du Pouvoir vient d’être décidé.

Quelques jours après, alors qu’il ne reste que 9 heures et 40 minutes avant le début du tournoi, Chaozu et Ten Shin Han reçoivent la visite de Gokū au sein du dōjō de Ten Shin Han, qui a récemment ouvert ses portes.

Dans le même temps, Yūrin, une jeune femme qui cherche à devenir élève dans le dōjō, arrive et sème le trouble. Tout d’abord, Muten Rōshi, qui est présent en tant qu’instructeur d’honneur au dōjō, perd son self-contrôle et tente de faire plus ample connaissance avec la jeune femme. Celle-ci parvient à fuir, puis ensorcelle les élèves de Ten Shin Han, qui partent alors ravager le village dans lequel se trouve le dōjō.

Rapidement, Chaozu et ses amis sont confrontés aux élèves ensorcelés et transformés en pantins. Chaozu tente d’utiliser un multiple Dondonpa pour détruire les sceaux que Yūrin a placée sur les fronts des disciples afin de les ramener à leur état normal. Mais un champ de protection bloque la tentative de Chaozu.

Chaozu retire un sceau d'un élève

Chaozu retire un sceau d’un élève

C’est donc à la main que chacun des guerriers : Gokū, Ten Shin Han et Chaozu, partent libérer les disciples sous l’emprise de la sorcellerie de Yūrin. Au final, Chaozu, bien qu’apeuré par un disciple semblable à un zombie, parviendra à enlever un sceau et à délivrer un élève de Ten Shin Han du sortilège qu’il avait subit. Ensuite, il participe à sauver Kamé Sennin de l’emprise de Yūrin en utilisant ses pouvoir télékinésiques pour soulever la jupe de Yūrin au moment où le Kamehameha lancé par Gokū venait frapper Kamé Sennin. Grâce à ça, le sceau put être détruit et Kamé Sennin put être sauvé du sortilège. Après avoir ravagée le village, Yūrin s’excusa et rejoint le dōjō suite à la proposition de Ten Shin Han.

Le soir-même, Gokū, Kamé Sennin, Ten Shin Han et Chaozu mangent au restaurant du village de Ten Shin Han, tandis que Gohan et Piccolo viennent leur rendre visite. Gohan demande alors à son père, Gokū, de bien vouloir se mesurer à lui, afin de tester sa puissance nouvellement acquise.

Chaozu assiste aux combats

Chaozu assiste aux combats

Tout le petit groupe part alors en direction du lieu d’entraînement de Piccolo et Gohan et un combat par équipe débute, avec : Gohan et Piccolo contre Gokū et Ten Shin Han. Pendant ce temps-là, Chaozu et Kamé Sennin observent le combat au loin.

Lorsque Gohan et Gokū font état de toute leur puissance, ni Kamé Sennin, ni Chaozu, ne peuvent cacher leur surprise.

 

Anecdotes

  • En version originale, Chaozu appelle Ten Shin Han, « Ten-san », signe de respect (puisque « Ten » est son nom de famille et « -san » et un suffixe de politesse). Cette marque de respect est aussi présente dans la version anglaise du manga, mais est totalement absente dans beaucoup d’adaptations animées comme l’adaptation américaine de FUNimation, où Chaozu l’appelle tout simplement « Tien ».
  • Étonnamment, bien que Chaozu fasse partie des amis de Son Gokū, ceux-ci ne se sont jamais adressés la parole, qu’il s’agisse du manga ou de l’anime.
  • Chaozu, ou plutôt son visage, fait un caméo dans le chapitre 150 de Naruto, où il figure parmi les masques visibles sur un stand durant un festival. Ce n’est guère étonnant de voir une référence à Dragon Ball dans Naruto, puisque l’auteur du manga, Masashi Kishimoto, ne s’est jamais caché être un grand fan d’Akira Toriyama. Il fut même une source d’inspiration pour Kishimoto, qui le décida à devenir mangaka.

 

Références

[1] Dragon Ball Chōzenshū 4 : Chō Jiten (La super encyclopédie) (2013).
[2] Dragon Ball : Super Exciting Guide – Character Hen – (2009)