Saïbaïman

Les Saïbaïmen (栽培マン, Saibaiman) sont des guerriers « portatifs »[2], qui apparaissent dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et ses adaptations anime : Dragon Ball Z et Dragon Ball Kai.

Créés par un savant Saiyan, les Saïbaïmen furent utilisés par les hommes de Freeza. Ils furent introduits vers l’Age 737 pour venir gonfler les rangs de ses guerriers.[2]

 

Signification du nom

« Saibai » (栽培) signifie « cultivation » en japonais. Le mot « man » (マン) qui se retranscrit « men » au pluriel vient de l’anglais et signifie « homme ». On comprend donc que ce sont des Êtres nés de la terre.

 

Apparence physique

Les Saïbaïmen, dans l’œuvre originale

Les Saïbaïmen, dans l’œuvre originale

Les Saïbaïmen sont d’horribles créatures vertes qui se caractérisent par une sorte de carapace d’un vert plus sombre qui recouvre le buste, les hanches, les mains et les pieds, tandis que le reste du corps est dans une teinte plus claire.

Ils possèdent un immense crâne arrondi qui peut s’ouvrir en deux pour projeter de l’acide. Ils ont des oreilles pointues, des veines sur la tête, des stries sur les bras et les jambes et possèdent des yeux rouges menaçants. Ils n’ont pas de nez. Chaque Saïbaïman est identique aux autres en terme d’apparence. Ces monstres sont petits et se tiennent courbés, toujours prêts à attaquer.

Ils possèdent trois griffes à chaque patte et se tiennent debout comme des Hommes.

 

Biographie

Background

Vegeta s'entraîne contre des Saïbaïmen

Vegeta s’entraîne contre des Saïbaïmen

Les Saïbaïmen furent créés par un scientifique Saiyan au moyen de la biotechnologie.[2]

Ils furent fabriqués afin de remplir les rangs de l’armée de Freeza et furent conçus pour comprendre les ordres d’attaque. Leur fonctionnement cérébral est d’ailleurs relativement primaire, puisqu’ils ne comprennent que ces ordres. Ils ont une puissance de 1200, qui égale celle des guerriers Saiyan de caste inférieur comme Raditz.[2]

Dans certains cas, les Saïbaïmen sont aussi utilisés pour l’entraînement, comme on peut le voir avec Vegeta enfant qui s’entraîne au milieu de 5 Saïbaïmen dans le premier TV Special. Il parvient à les battre tous les cinq, alors qu’il n’est âgé que de cinq ans.

 

Dragon Ball/Z

Les Saïbaïmen naissent de la terre

Les Saïbaïmen naissent de la terre

Lorsque les Saiyans arrivent sur Terre, Nappa plante 6 Saïbaïmen dans le sol terrestre. Ceux-ci naissent avec une force de combat sensiblement similaire à celle de Raditz.[2]

Nappa et Vegeta leur donnent l’ordre de combattre les guerriers Z tour à tour et de les tuer.

Le premier Saïbaïman combat Ten Shin Han, mais il est vaincu au terme d’un petit combat à une vitesse ahurissante. Afin de bien faire comprendre aux autres Saïbaïmen ce qui les attend en cas de défaite, Vegeta fait littéralement exploser le Saïbaïman vaincu à l’aide de sa puissance télékinésique.

Plus motivé que jamais pour ne pas perdre, le deuxième Saïbaïman s’avance pour combattre. Kuririn comptait s’en charger, mais Yamcha lui demande de lui céder sa place, car après tout si Kuririn venait à mourir il ne pourrait plus être ressuscité par les Dragon Balls, du fait qu’il est déjà mort une fois.

C’est durant ce combat que Gohan parvient à enfin suivre les combats se déroulant à une vitesse surhumaine.

Yamcha et le Saïbaïman mènent un combat extrêmement féroce, qui semble se conclure par un Kamehameha du Terrien, qui vient faire s’écraser le monstre extraterrestre dans le sol.

Un Saïbaïman agrippe Yamcha et se fait exploser, causant la mort du Terrien

Un Saïbaïman agrippe Yamcha et se fait exploser, causant la mort du Terrien

Mais alors que Yamcha provoque les Saiyans et pense avoir remporté la victoire, le Saïbaïman presque vaincu bouge encore et il se jette sur Yamcha, tout en l’entourant de ses bras et de ses jambes, afin de l’immobiliser.

Le Saïbaïman se fait ensuite exploser sans que Yamcha n’ait pu avoir le temps de se libérer. Yamcha meurt avec cette explosion, ce qui cause la profonde tristesse et la grosse colère de Kuririn.

Le petit chauve attaque les Saïbaïmen restants et les Saiyans avec toute sa puissance, à l’aide d’un Kikōha explosif à tête-chercheuse.

Mais en dépit de cette folle attaque, Vegeta et Nappa s’en sortent indemne, ce qui n’est pas le cas de la quasi-totalité des Saïbaïmen qui furent détruits par l’attaque de Kuririn.

Un seul Saïbaïman s’en est sorti, car il s’est réfugié dans un rocher. Mais alors qu’il tentait de s’en prendre à Gohan, Piccolo intervint en stoppant son bras. Il le lança dans les airs et l’acheva avec un Kikōha lancé par la bouche.

 

Dragon Ball GT

Les Saïbaïmen échappés de l'Enfer

Les Saïbaïmen échappés de l’Enfer

Plusieurs années plus tard, durant l’Arc Super N°17, les Saïbaïmen font partie des nombreux méchants qui s’échappent de l’Enfer et attaquent la Terre.

Trunks, qui ne les a jamais vu, les compare avec des cafards, tant ils sont nombreux et vifs. Ils sont finalement détruits par Son Goten et Trunks, puis par oob (fusionné) venu leur prêter main forte.

Dans cet épisode, les Saïbaïmen s’en prenaient aux civils et s’amusaient à tout détruire en ville.

 

Histoire dans les jeux vidéo

Dragon Ball Online

Durant l’Age 1000, plusieurs espèces de Saïbaïmen peuvent être observées sur Terre. Elles ont probablement été rapportées par les survivants de l’armée de Freeza.

Légèrement différents des Saïbaïmen que l’on connaît, ils se regroupent en divers espèces : Les petits Saïbaïmen, les Saïbaïmen-boules, les Saïbaïmen-tortues, les Saïbaïmen à pointes, les Saïbaïmen épineux, les Saïbaïmen-objets, les Saïbaïmen-araignées, les Saïbaïmen-crabes, les Saïbaïmen-volant, les Saïbaïmen-singes, les Saïbaïmen-serpents, les Saïbaïmen-arbres et les Saïbaïmen d’élite.

 

Pouvoir

Piccolo contre un Saïbaïman

Piccolo contre un Saïbaïman

La force de combat des Saïbaïmen dépend de la qualité du sol duquel ils naissent.[2]

Nappa évalue la force de combat des Saïbaïmen nés sur Terre à 1200, soit presque la force de combat de Raditz.

Le pamphlet dédié au troisième film Dragon Ball Z : La super bataille décisive autour de la Terre, fixe pourtant la force de combat de Raditz à 1300 et le Daizenshū 7 : Dai Jiten, l’évalue à 1500.

 

Techniques et capacités

    Un Saïbaïman en train de charger

    Un Saïbaïman en train de charger

  • Bukūjutsu : Comme beaucoup de personnages dans Dragon Ball, les Saïbaïmen peuvent voler en utilisant du Ki.
  • Kikōha : C’est la forme la plus basique des attaques énergétiques.
  • Technique de l’image rémanente : En se déplaçant rapidement, le Saïbaïman laisse une image rémanente derrière lui. C’est ce qu’on appelle le Zanzōken, en japonais. Cette technique utilisée également par des combattants comme Gokū ou Jackie Chun est un classic dans Dragon Ball. C’est aussi la super aptitude de Tennenman dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Instant Rise : Une technique d’esquive utilisée par le Saïbaïman et Kaiwareman dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Super Back Jump : Une technique d’esquive utilisée par Kyūkonman dans Dragon Ball : XenoVerse.
    • Super Front Jump : Une technique d’esquive utilisée par Copyman dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Super Guard : Utilisée par Jinkōman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Raillerie : Utilisée par Kaiwareman et Kyūkonman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Energy Charge : Une technique de recharge d’énergie utilisée par le Saïbaïman, Kaiwareman, Kyūkonman, Copyman, Tennenman, et Jinkōman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Monter à l’action : Utilisé par Copyman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Kikōha multiples : Utilisé par Kyūkonman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Spread Shot Retreat : Une technique d’esquive utilisée par Tennenman et Jinkōman dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Agrippement : Il s’agit de la technique de prédilection du Saïbaïman dans Raging Blast 2.
  • Le jet d'acide des Saïbaïmen

    Le jet d’acide des Saïbaïmen

  • Jet d’acide : Une des techniques secrètes des Saïbaïmen. En ouvrant leur crâne en deux, ils peuvent projeter des jets d’acide capables de faire fondre le sol.
  • Poison : Une variante toxique du jet d’acide, capable d’empoisonner l’adversaire au lieu de le dissoudre. Utilisée par Copyman et Jinkōman comme attaque spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Saibaibeam : Un Kikōha vert sorti tout droit du crâne des Saïbaïmen, utilisé comme attaque spéciale par ceux-ci et les Kaiwaremen dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Saibai Rush : Un combo basique à haute vitesse, qui permet d’enchaîner coups de griffes, coups de poings, et de pieds. Cette technique fut nommée dans les jeux Raging Blast.
  • Saibaiman Bomb : Au bord de la mort, le Saïbaïman se transforme en bombe à retardement et tente par tous les moyens d’agripper son adversaire pour se faire exploser avec. C’est la technique d’auto-destruction avec laquelle un Saïbaïman a tué Yamcha dans la série. Cette technique est simplement appelée « auto-destruction » dans l’anime et fut baptisée Saibaiman Bomb uniquement dans les jeux Sparking! Neo (Budokai Tenkaichi 2) et Sparking! Meteor (Budokai Tenkaichi 3).
  • Lancer de Saibaiman : Un Saïbaïman appelle un autre Saïbaïman, puis le lance sur son adversaire. Les deux Saïbaïmen, ensemble, viennent alors frapper l’adversaire. Utilisé dans Dragon Ball Z : Battle of Z.
  • Charge : Utilisée par Tennenman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Sledgehammer : Utilisé par Kaiwareman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Meteor Blow : Utilisé par le Saïbaïman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Meteor Crash : Utilisé par Jinkōman comme capacité spéciale dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Vague d’énergie à pleine puissance : Il s’agit d’une attaque de vague d’énergie à pleine puissance.
  • Elle fonctionne sensiblement comme le Kamehameha ou le Canon Garric. Les Saïbaïmen ne l’utilisent que dans les jeux vidéo.

  • Full Power Energy Blast Volley : Une technique de multiples vagues d’énergie utilisée par Kaiwareman, Copyman, et Tennenman, comme attaque ultime dans Dragon Ball : XenoVerse.
  • Pumpkin Crush : Un rush utilisé par les Saïbaïmen et similaire au Zanku Fist. Utilisé dans Dragon Ball Z : Budokai 2.
  • Screw Dive : Une attaque en filature. Baptisée dans Dragon Ball Z : Infinite World.
  • Métamorphose : Une capacité utilisée par le Saïbaïman noir, Copyman, pour se jouer de l’adversaire et ainsi booster sa puissance. Bien que cela ne lui procure pas la pleine puissance de l’adversaire qu’il copie. Étrangement, cette capacité de Copyman est absente dans le jeu Dragon Ball : XenoVerse.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Les différents Saïbaïmen dans Dragon Ball Z : Super Saiya Densetsu

Les différents Saïbaïmen dans Dragon Ball Z : Super Saiya Densetsu

Les Saïbaïmen apparaissent dans de très nombreux jeux vidéo de la licence, à commencer par Dragon Ball Z : Super Gokū Den – Kakusei-Hen.

Dans le jeu Dragon Ball Z : Kyōshū! Saiya-jin, trois types de Saïbaïmen apparaissent. Puis, cinq types dans Dragon Ball Kai : Saiya-jin Raishū (Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans), et enfin dix types dans Dragon Ball Z : Super Saiya Densetsu.

Ces créatures sont aussi des ennemis récurrents dans Dragon Ball Z : Gokū Hishōden, Dragon Ball Z: Sagas, le jeu de pinball Dragon Ball Z TV game, puis Dragon Ball Z : Battle Taikan Kamehameha, Dragon Ball Z : Battle Taikan Kamehameha 2, Dragon Ball Z : Scouter Battle Taikan Kamehameha, et Dragon Ball Z : Harukanaru Gokū Densetsu.

Dans Scouter Battle Taikan Kamehameha, il existe quatre types de Saïbaïman : Les Saïbaïmen verts et blancs ont une force de combat de 1200, tandis que les Saïbaïmen rouges et noirs ont une force de combat de 1440.

Les Saïbabrutes dans DBZ Sagas

Les Saïbabrutes dans DBZ Sagas

Dans Dragon Ball Z : Sagas, en plus des Saïbaïmen habituels, on a aussi un grand Saïbaïman bleu et musclé (autre que le Saïbaïman d’élite aperçu dans Dragon Ball Online). Mais on y trouve aussi des Saïbaïmen jaune-marrons similaires à Kyūkonman, et des Saïbaïmen violets semblables à Tennenman (qui est capable d’appeler d’autres Saïbaïmen).

Dans Harukanaru Gokū Densetsu, outre le type normal, d’autres Saïbaïmen plus puissants apparaissent. Ils sont appelés Super Saïbaïmen.

Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Idainaru Son Gokū Densetsu, un Saïbaïman apparaît uniquement dans une cinématique du jeu.

Les Saïbaïmen dans Budokai 2

Les Saïbaïmen dans Budokai 2

Les Saïbaïmen apparaissent aussi dans le mode histoire du jeu vidéo Dragon Ball Z (Budokai). Et bien que Gokū ne les a jamais rencontré dans l’histoire de l’œuvre originale ou de l’anime, il les croise dans le mode histoire de Dragon Ball Z 2 (Budokai 2). Cette rencontre n’est d’ailleurs pas dénuée d’humour, du fait du naturel de Gokū que l’on connait tous.

Dans ce mode histoire original, le Dr. Géro créa un panel de multi-clones des Saïbaïmen, qu’il baptisé « Saïba Rangers » (ou Saïbaïmen Rangers), en parodiant les séries de Super Sentai (ou Power Rangers).

Il existe cinq type de ces clones qui arborent des peaux de couleurs différentes : rouge, vert, rose, et jaune. Une fois vaincus (avec Géro), les Humains Artificiels N°16, N°17 et N°18 apparaissent. Les Saïbaïmen normaux, eux, apparaissent en tant qu’ennemis communs.

Les Saïbaïmen remplissant l'écran de chargement de Budokai 3

Les Saïbaïmen remplissant l’écran de chargement de Budokai 3

Dans Dragon Ball Z 3 (Budokai 3), les Saïbaïmen apparaissent durant l’écran de chargement du jeu. Plus on tourne le stick de la manette, plus il en sort du sol. Dans ce même jeu, Yamcha est automatiquement tué si un Saïbaïman exécute la Saïbaïman Bomb près de lui. Nappa a d’ailleurs droit à une réplique singulière lorsqu’il combat un Saïbaïman en duel. Il que le Saïbaïman semble s’être bien développé dans le sol qui lui a donné naissance.

Dans Dragon Ball Z : Sparking! Neo (Budokai Tenkaichi 2), au sein de l’histoire « what-if » de Raditz, ce dernier défait Piccolo lors de leur première rencontre (contrairement à ce qu’il se passe dans l’histoire que l’on connaît), mais il est contraint d’avoir recours à l’utilisation d’un Saïbaïman. Mais le Saïbaïman se retourne contre lui et s’auto-détruit. Raditz perd alors la mémoire et se retrouve dans la même position que Gokū, qui a oublié son passé de Saiyan.

Dans le jeu d’arcade Dragon Ball : Zenkai Battle Royale, les Saïbaïmen apparaissent lors d’une attaque spéciale de Nappa.

Et enfin, dans le jeu PC Dragon Ball Online, il existe une multitude d’espèces de Saïbaïmen, allant de la plus basique à celles qui s’apparentent à une tortue, un insecte, un crabe, un serpent et bien d’autres formes.

 

Les Saïbaïmen sont des personnages jouables dans les jeux vidéo suivants :

 

Variantes

Créations de l’armée de Freeza

    kaiwareman-profile

  • Kaiwareman (カイワレマン) : Saïbaïmen bleus, possédant une force de combat de 200 dans Kyōshū! Saiya-jin, 238 à 338 dans Super Saiya Densetsu, et enfin 938 dans Saiya-jin Raishū (Attack of the Saiyans). Ils sont baptisés « Kaiware » dans la traduction anglaise du jeu Kyōshū! Saiya-jin, « J.SAI » dans la traduction anglaise du jeu Super Saiya Densetsu, et enfin C. Sai dans Attack of the Saiyans. Ils apparaissent aussi en tant qu’ennemis et Saïbaïmen de couleurs alternatives dans Battle of Z, où ils sont par ailleurs les Saïbaïmen les plus faibles du jeu. Ils apparaissent également en tant qu’ennemis et costumes alternatifs pour les Saïbaïmen dans le jeu Dragon Ball XenoVerse.
  • kyukonman-profile

  • Kyūkonman (キュウコンマン) : Des Saïbaïmen jaune-marron, avec une force de combat de 350 dans Kyōshū! Saiya-jin, 326 à 426 dans Super Saiya Densetsu, et 1150 dans Attack of the Saiyans. Ils sont baptisés « Cucumber » dans la traduction anglaise de Kyōshū! Saiya-jin, « SAIBAI » dans la traduction anglaise de Super Saiya Densetsu, et K. Sai dans Attack of the Saiyans. Ils apparaissent aussi en tant qu’ennemis et costumes alternatifs des Saïbaïmen dans Battle of Z, où ils forment le deuxième type de Saïbaïman le plus puissant du jeu. Ils apparaissent également en tant qu’ennemis et costumes alternatifs des Saïbaïmen dans Dragon Ball XenoVerse.
  • Saïbaïman (サイバイマン) : Ce sont les mêmes Saïbaïmen que dans le manga et l’anime. Ils sont généralement verts, mais il existe aussi une variante rouge dans les jeux vidéo. Leur force de combat est de 1200 dans Kyōshū! Saiya-jin, Super Saiya Densetsu, et Attack of the Saiyans. Ils sont appelés « SAIMEN » dans plusieurs traductions anglaises du jeu Super Saiya Densetsu.
  • Copyman (コピーマン) : Saïbaïmen noirs qui apparaissent dans Super Saiya Densetsu sous le nom « Kopīman » et qui ont la capacité de copier le personnage d’un joueur. Le force de combat est de 1000 sous leur apparence de Saïbaïmen, et celle-ci peut s’accroître lorsqu’ils prennent la forme d’un héros. Les Saïbaïmen noirs peuvent aussi prendre la forme de Raditz si le joueur décide d’aller à la poursuite de Raditz dans la grotte, mais peuvent aussi copier Freeza ; ce qui leur procure un super boost de puissance, bien qu’ils ne puissent atteindre la pleine puissance du personnage copié. Ils sont appelés « IMITE » dans plusieurs traductions anglaises du jeu. Les Saïbaïmen noirs apparaissent comme la forme la plus puissante des Saïbaïmen dans Battle of Z, mais ils perdent leur capacité de se métamorphoser.
  • tennenman-profil

  • Tennenman (テンネンマン) : Saïbaïmen bleus et roses, dont la force de combat se situe entre 2200 et 2400 dans Super Saiya Densetsu, et 1220 dans Attack of the Saiyans. Ils sont renommés « BAIMEN » dans plusieurs traductions anglaises du jeu, et T. Sai dans Attack of the Saiyans. Une version plus puissante de ce Saïbaïman violet apparaît dans Dragon Ball Z : Sagas et Battle of Z, avec la capacité d’invoquer plusieurs autres Saïbaïmen. Ils apparaissent également en tant qu’ennemis et costumes alternatifs pour les Saïbaïmen dans Dragon Ball XenoVerse.
  • jinkoman-profile

  • Jinkōman (ジンコウマン) : Saïbaïmen gris. Ce sont les Saïbaïmen les plus puissants dans Super Saiya Densetsu, car leur force de combat se situe entre 4400 et 4800. Ils sont appelés « GRIMEN » dans plusieurs traductions anglaises du jeu, et J. Sai dans Attack of the Saiyans (où leur force de combat s’élève seulement à 1250). Ils apparaissent également comme une couleur alternative des Saïbaïmen dans Battle of Z. Dans le jeu Dragon Ball XenoVerse, ils apparaissent en tant qu’ennemis et costumes alternatifs.
  • Super Saïbaïman : Un puissant type de Saïbaïman vert qui apparaît dans Harukanaru Gokū Densetsu.
  • Saibabrute : Un immense Saïbaïman bleu. Ces ennemis apparaissent dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Sagas. Une variante appelée Saïbaïmen d’élite existe également.

 

Formes évoluées de Dragon Ball Online

  • Petit Saïbaïman : De petits Saïbaïmen qui vivent sur Terre. Ils peuvent avoir différentes couleurs et apparaissent dans Dragon Ball Online.
  • Saïbaïman-boule : Saïbaïman ayant une apparence ronde, avec quatre petites pattes. Ils peuvent avoir différentes couleurs et certains d’entre-eux portent des rochers sur le dos.
  • Saïbaïman-tortue : Des Saïbaïmen ronds comme des boules avec une carapace. Certains ont des tubes ou des pics sur le dos. Ils peuvent avoir différentes couleurs.
  • Saïbaïman-objet : Saïbaïmen portant différents types de plantes, plus gros que la plupart des autres types de Saïbaïmen.
  • Saïbaïman à pointes : Saïbaïmen recouverts de pointes pour se défendre. Ils peuvent avoir différentes couleurs.
  • Saïbaïman épineux : Saïbaïmen portant une armure, avec des pics sur la tête, et deux lames sur les bras.
  • Saïbaïman-araignée : Saïbaïmen ayant une forme d’araignée. Ils conservent cependant des bras au niveau de la tête. Ils peuvent avoir différentes couleurs.
  • Saïbaïman-crabe : Saïbaïmen avec l’apparence d’un crabe. Ils peuvent avoir différentes couleurs.
  • Saïbaïman-volant : Saïbaïman-boule avec une queue, et deux grandes ailes. Ils peuvent avoir différentes couleurs.
  • Saïbaïman-singe : Saïbaïmen avec des queues, marchant à quatre pattes.
  • Saïbaïman-serpent : Saïbaïmen ayant l’apparence de serpents. Ils peuvent avoir différentes couleurs et certains de ce type sont extrêmement imposants.
  • Saïbaïman-arbre : Gros Saïbaïmen ayant l’apparence d’arbres.
  • Saïbaïman d’élite : Gros Saïbaïmen avec de gros bras et de grosses jambes, légèrement différent des Saïbaïmen normaux au niveau de la couleur. Ils portent également une épaisse armure.

 

Combats

TV Special

  • Saïbaïmen VS Vegeta enfant

Dragon Ball/Z

  • Saïbaïman VS Ten Shin Han
  • Saïbaïman VS Yamcha
  • Kuririn VS Saïbaïmen, Vegeta et Nappa
  • Saïbaïman VS Gohan et Piccolo

 

Doublages et voix

 

Anecdotes

    Les monstres qui ont peut-être inspirés les Saïbaïmen

    Les monstres qui ont peut-être inspirés les Saïbaïmen

  • Les Saïbaïmen ressemblent beaucoup aux créatures du film « Les Survivants de l’infini » (This Island Earth) de 1955. Dans ce film, on peut y voir des Êtres humanoïdes avec un grand crâne parcouru de veines et un corps semblable à ceux qu’ont les Saïbaïmen.
  • Les Biomen, créés par le Dr. Uirō et son assistant, le Dr. Kōchin, sont également des Êtres issus de la biotechnologie et ils ressemblent beaucoup aux Saïbaïmen.
  • Un Saïbaïman fait un caméo dans le manga Rosario + Vampire.
  • Les lutins et mages lutins de Dragon Quest créés par Akira Toriyama rappellent un tout petit peu les Saïbaïmen. Leur Character Design semble avoir aussi piqué des caractéristiques aux Nameks, comme avec la présence de leurs antennes.

 

Références

[1] Dragon Ball GT épisode 43 : « Les guerriers démoniaques de l’Enfer ! Cell et Freeza sont de retour » (1997).
[2] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (La grande encyclopédie) (1997)