Personnes aux trois-yeux

Les personnes aux trois-yeux (三つ目人, Mittsume-jin)[1][2] constituent une espèce qui est celle à laquelle appartient Ten Shin Han, et qui apparaît au sein du manga Dragon Ball et d’Akira Toriyama et des séries animées qui en sont adaptées.

 

Vue d’ensemble

Parmi les habitants de la Terre, Ten Shin Han apparaît dans la catégorie "descendants d'autres espèces"

Parmi les habitants de la Terre, Ten Shin Han apparaît dans la catégorie « descendants d’autres espèces »

L’un des descendants de ces personnes aux trois-yeux est Ten Shin Han, un des personnages récurant de la série Dragon Ball. C’est d’ailleurs le seul représentant connu de cette espèce à apparaître au sein de la série. Puisqu’aucune autre personne de cette espèce spécifique aux trois-yeux n’est apparue dans l’histoire de Dragon Ball.
Les personnes aux trois-yeux sont mentionnés pour la première fois dans les guide books Dragon Ball : Daizenshū sortis au Japon entre 1995 et 1996.
Plus tard, une courte description de Ten Shin Han, dans les livrets des coffrets DVDs américains Dragon Ball Z Season 1 et Dragon Ball Z Season 4, le mentionnait une nouvelle fois comme étant un « descendant des personnes aux trois-yeux ». L’origine de Ten Shin Han fut aussi évoquée dans le scénario « what-if » du jeu vidéo Dragon Ball : Raging Blast, « Le tournoi des meilleurs Terriens », où après avoir vaincu Ten Shin Han alors qu’il combattait pour le titre de « meilleur Terrien », Kuririn se demande si son adversaire vient bien de la Terre en réalité ou bien pas du tout. La fiche de Ten Shin Han dans Dragon Ball : Raging Blast 2 explique que son espèce est d’origine extraterrestre.[1][3] En outre, dans une interview donnée en 1996, le seiyū original de Ten Shin Han, Hirotaka Suzuoki, précisait que son personnage n’était pas un Terrien.[4]

 

Aptitudes et capacités spéciales

Ten Shin Han présenté comme un descendant d'une espèce extraterrestre

Ten Shin Han présenté comme un descendant d’une espèce extraterrestre

Akira Toriyama a volontairement fait la corrélation entre ce troisième œil que possède Ten Shin Han et un état d’éveil avancé, comparable à celui des dieux de certaines mythologies.[5] En Asie, on associe aussi le troisième œil des divinités au pouvoir de clairvoyance. Cependant, Toriyama ajoute aussi que comme Ten Shin Han a été formé par Tsuru Sennin (un être mauvais), il est possible qu’il ait perdu les innombrables possibilités de facultés que lui offraient son troisième œil.[5]
Le guide book Dragon Ball Daizenshū 4 : World Guide, explique que les prouesses physique exceptionnelles de Ten Shin Han sont héritées des capacités de ses ancêtres extraterrestres.[1]
Ten Shin Han utilisant le Shiyōken

Ten Shin Han utilisant le Shiyōken

Il utilise des techniques impossibles à réaliser pour des Êtres humains normaux, comme se faire pousser des bras dans le dos, ou encore se séparer en plusieurs corps distincts[1] (bien que dans l’anime, uniquement, Kuririn soit aussi capable de reproduire cette technique).
Ten Shin Han possède aussi la capacité de bouger les pupilles de ses yeux indépendamment les unes des autres. Ceci lui permet de regarder dans toutes les directions en même temps, un peu à la manière d’un caméléon.
C’est notamment grâce à cette faculté que Ten Shin Han pu déjouer le Zanzōken (technique de l’image rémanente) de Jackie Chun et celui de Son Gokū.

 

Liste des personnes aux trois-yeux connues

Ten Shin Han, dans l’œuvre originale

Ten Shin Han, dans l’œuvre originale

Aucune personne appartenant à cette espèce n’apparaît dans Dragon Ball en dehors de Ten Shin Han, qui est donc le seul représentant connu des personnes aux trois-yeux, à ce jour.
Dans le jeu vidéo Dragon Ball Fusions, il existe un autre descendant des personnes aux trois-yeux et qui se nomme Jajee. Mais bien qu’il possède trois yeux, ce personnage n’a que de très petits yeux comparativement à Ten Shin Han.

 

Anecdotes

  • Dans la culture populaire le troisième œil est synonyme de clairvoyance ou encore d’éclairement (un peu comme pour le dieu hindou Shiva).
  • Le fait que Ten Shin Han soit le descendant des personnes aux trois-yeux pourrait bien être une référence au personnage de Hosuke Sharaku dans le manga d’Osamu Tezuka, The Three-eyed One (1974). Dans cette histoire, Sharaku est le descendant d’une ancienne espèce humaine possédant trois yeux.
  • Le fait de posséder trois yeux était aussi une des caractéristiques de Erlang Shen, dans La pérégrination vers l’Ouest, l’histoire qui servit de source d’inspiration à Akira Toriyama pour écrire Dragon Ball.
  • Attention, il ne faut pas se méprendre : il existe plusieurs créatures possédant trois yeux dans l’Univers de Dragon Ball : comme la femme zombie aperçue dans le café Urameshiya, dans l’autre monde, ou encore Majin Ozotto, l’antagoniste du jeu vidéo Dragon Ball Z : V.R.V.S. Cependant, cela ne fait pas d’eux des descendants de la même espèce que Ten Shin Han.
  • Dans le jeu vidéo Dragon Ball : Xenoverse 2, lorsque Jaco affronte Ten Shin Han il a droit à un dialogue spécial, où il dit : « Les Terriens constituent en effet une race très variée ! Je ne savais pas qu’il y avait des spécimens avec trois yeux… Quelle étrangeté ! ». Ten Shin Han répond de manière vexé à cette phrase et demande à Jaco d’aller voir ailleurs.
  • Dans le jeu vidéo Dragon Ball Fusions, il existe un Terrien nommé Mabon qui prétend être un descendant des personnes aux trois-yeux et qui possède justement un troisième œil, comme Ten Shin Han. Cependant, lorsqu’on visite sa fiche au sein du jeu on se rend compte qu’il a simplement dessiné un troisième œil sur sa tête avec un marqueur indélébile pour copier Ten Shin Han, qu’il admire et qu’il trouve cool…

 

Références

[1] Dragon Ball Daizenshū 4 : World Guide (1995)
[2] Dragon Ball Daizenshū 7 : La grande encyclopédie (1996)
[3] Dragon Ball: Raging Blast 2 (2010)
[4] Dragon Ball Daizenshū Supplémentaire, interview des seiyū (1996)
[5] Interview d’Akira Toriyama dans le Shonen Jump américain