Androïdes

Les androïdes (アンドロイド, Andoroido)[1][2] sont des robots ayant une forme humaine, qui apparaissent notamment dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama, ainsi que dans l’anime et d’autres médias.

Parmi les Humains Artificiels créés par le Dr. Géro, seulement quelques uns sont des androïdes. Ils ont été créés entièrement par le scientifique de l’armée du Red Ribbon, à partir de rien d’autre que de la mécanique.
Tout au long de Dragon Ball, de nombreux androïdes apparaissent et ils ne sont pas forcément malveillants et n’appartiennent pas tous à l’armée du Red Ribbon.

 

Vue d’ensemble

Metallic, un des premiers Androïdes à apparaître dans la série
Metallic, un des premiers Androïdes à apparaître dans la série
Les androïdes (アンドロイド, Andoroido) sont des robots ayant une apparence humaine.[1] Ils sont à distinguer des cyborgs qui, eux, sont des êtres vivants ayant reçu des greffes mécaniques, par exemple.
Dans Dragon Ball, Akira Toriyama regroupe ces deux formes de vies au sein de l’appellation « Humain Artificiel » (人造人間, Jinzōningen). Mais à de nombreux endroits, l’auteur rappelle les différences fondamentales qui existent entre les cyborgs et les androïdes.
Ainsi, lorsque Senbei Norimaki parle d’Aralé, sa création, il explique qu’il s’agit d’un androïde.[1] Celle-ci est présentée comme un parfait robot ayant l’apparence d’une petite fille.[1] Il en va de même pour Obotchaman, le Caramelman N°4 construit par le Dr. Mashirito, dans le manga Dr. Slump d’Akira Toriyama.

Dans Dragon Ball, le premier véritable androïde à apparaître n’est autre que le sergent Metallic, qui officie à la Muscle Tower, non loin du village Jingle. Il garde le 3ème étage de la tour et se ne révèle être un robot qu’une fois que Son Gokū le combat et lui cause de sérieux dégâts.

L'Humain Artificiel N°19 (C-19 dans la VF) est aussi un Androïde
L’Humain Artificiel N°19 (C-19 dans la VF) est aussi un Androïde
Bien plus tard dans l’histoire, on découvre qu’il existe des Humains Artificiels à base humaine (les cyborgs) et d’autres créés à partir d’aucune base (si ce n’est mécanique) ; les androïdes. Ces derniers sont appelés « type robot » (ロボット型, Robotto Gata) par Cell, qui tente d’absorber l’énergie de l’Humain Artificiel N°16 et comprend qu’il a affaire à un androïde.
L’Humain Artificiel N°19, détruit par un Big Bang Attack de Vegeta, était lui aussi un androïde. Mais il était d’un type différent de N°16, puisqu’il était du type absorption d’énergie, tandis que N°16 est un Humain Artificiel de type énergie perpétuelle.
C’est d’ailleurs N°19 qui assista le Dr. Géro dans sa transformation en Humain Artificiel. Il préleva son cerveau et le plaça dans le corps mécanique qui fit de lui l’Humain Artificiel N°20. N°19 fut créé par le Dr. Géro d’après une poupée qu’il avait ramené comme trophée d’un camp ennemi, à l’époque où il faisait partie de l’armée du Red Ribbon.[7]
Quant à l’Humain Artificiel N°16, il fut créé d’après l’apparence de son défunt fils, qui était officier dans l’armée du Red Ribbon.[7] C’est d’ailleurs la raison pour laquelle N°16 est si imparfait : Le Dr. Géro fit de lui le plus puissant des Humains Artificiels et le dota d’une bombe extrêmement puissante pour éliminer Son Gokū, mais de peur de le voir mourir au combat, tout comme son fils, le Dr. Géro le dota volontairement d’un caractère non-violent.[7]

 

Différents types d’androïdes

Type énergie perpétuelle

N°16 possède une énergie de type perpétuelle
N°16 possède une énergie de type perpétuelle
Les Humains Artificiels du type énergie perpétuelle (永久式タイプ, Eikyūshiki Taipu)[8] possèdent une énergie vitale qui ne s’épuise jamais.[8]
Quelque soient leurs efforts, ceux-ci ne sont jamais à court d’énergie et peuvent continuer de combattre à l’infini, jusqu’à ce qu’ils soient tués.[8]
Il s’agit du type le plus difficile à contrôler pour le Docteur Géro. Les Humains Artificiels N°8, N°16, N°17 et N°18 sont de ce type.
De même que les Humains Artificiels N°13, N°14 et N°15, qui apparaissent dans le 7ème film Dragon Ball Z.[8]

Comme la plupart des autres Humains Artificiels, ils ne peuvent pas être détectés par l’énergie qu’ils dégagent (leur Ki), mais ils peuvent en revanche être indirectement localisés par l’intermédiaire du Ki de leur adversaire, lors d’un combat. Parmi les Androïdes de ce type, N°13, N°14, N°15 et N°16 en sont les principaux représentants.

Type absorption d’énergie

N°19 est du type absorption d'énergie
N°19 est du type absorption d’énergie
Les Humains artificiels de type absorption d’énergie (エネルギー吸収式, Enerugī Kyūshūshiki Taipu)[8] nécessitent un apport constant d’énergie pour fonctionner. Ceux-ci sont équipés de mécanismes d’absorption d’énergie, dans la paume de leurs mains, afin de drainer celle de leurs adversaires.[9]
Les deux Humains Artificiels de ce type qui apparaissent dans l’œuvre originale sont l’Humain Artificiel N°19, qui est un véritable Androïde, et l’Humain Artificiel N°20 (alias, le Dr. Géro).[8]
Plus ils absorbent d’énergie à leurs victimes, plus ils en acquièrent. Mais N°18 révèle implicitement que le type absorption est plus facile à contrôler que le type énergie perpétuelle.[10] Ceci peut en partie expliquer le choix du Dr. Géro d’avoir voulu concevoir N°19 comme un Androïde de ce type.
Comme pour les autres Humains Artificiels (hormis le bio-type), ce modèle ne peut être détecté par son énergie ou par un dispositif comme le Scouter.
Toutefois, ils peuvent être indirectement détectés à travers la diminution significative du Ki de leur adversaire, ce qui peut alors alerter ses compagnons.

 

Liste des androïdes apparaissant dans Dragon Ball

Cette liste est non-exhaustive pour l’instant.

Créations de l’armée du Red Ribbon

Autres créations

 

Anecdotes

Tags
Voir davantage

Gokuda003

Fan inconditionnel de Dragon Ball. Créateur, Webmaster, Administrateur, Rédacteur en chef de DragonBall Ultimate. J'aime aussi le Japon, sa langue et sa culture, ce qui me permet de vous offrir des traductions directes des news et des informations provenant des ouvrages.

Voir aussi

Close