Gyūmaō

Gyūmaō (牛魔王) est un personnage secondaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des animes adaptés de celui-ci : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super.
C’est le père de Chichi. Dans sa jeunesse, il est le second disciple de Kamé Sennin, derrière grand-père Son Gohan. Cet homme inspirant la terreur, était autrefois appelé « l’empereur des démons ».[2] Après la naissance de son petit-fils, Son Gohan, il devient un grand-père attentionné qui aime offrir des montagnes de cadeaux à son petit-fils.
 

Vue d’ensemble

Création et concept

Représentations anciennes de Gyūmaō

Représentations anciennes de Gyūmaō

Dans Dragon Ball, il vit au mont Fry-pan. Gyūmaō et cette montagne enflammée sortent tout droits du conte chinois Le voyage en occident, aussi connu sous le nom de la Pérégrination vers l’Ouest, autrement dit Saiyūki (西遊記) en japonais.
Il est armé de sa hache et est sans pitié envers ses ennemis. Gyūmaō (牛魔王) signifie littéralement “roi démon taureau” et non pas “roi démon boeuf”, le mâle de la vache étant le taureau et non le bœuf qui est un taureau que l’on a castré. En japonais “Gyū” signifie “vache” et donc également “taureau”.

Ceci explique qu’il porte des cornes sur la tête. Dans la plupart des adaptations du voyage en occident, Gyūmaō est d’ailleurs dépeint comme un immense démon à tête de taureau. Dans l’œuvre Saiyūki ce personnage est un des nombreux démons que rencontre le roi des singes (Son Gokū) durant son périple. Dans le manga Gensōmaden Saiyūki de Kazuya Minekura c’est un personnage central, puisqu’une bonne partie de l’œuvre est basée sur sa résurrection.
Dans la version américaine, Gyūmaō porte le nom de “Ox King”, le roi bœuf, en anglais.
 

Apparence physique

Première apparition de Gyūmaō

Première apparition de Gyūmaō

Gyūmaō est décrit comme un terrible démon, bien qu’il soit en réalité un humain de très grande taille. Il mesure plus de quatre mètres[1] et sa corpulence massive fait de lui un monstre de puissance.

Cet homme barbu aux cheveux bruns porte un casque de guerre avec deux cornes de taureau de chaque côté du crâne et une plume sur le dessus.
L’uniforme que porte Gyūmaō lors de ses premières apparitions évoque beaucoup les tenues que portent les personnages de la Pérégrination vers l’Ouest.

Cette tenue se compose d’un plastron de protection, d’une cape, d’une ceinture, d’un pantalon, de bottes, et de divers autres équipements qui lui permettent de faire la guerre. Selon qu’il s’agisse du manga couleur, de l’anime, ou des jeux vidéo, son uniforme est dépeint dans des couleurs différentes.
Ce guerrier défend son trésor à l’aide de son immense hache et il effraie tous ceux qui se rendent au mont Fry-pan à cause de sa carrure impressionnante et de son visage masqué.

Character Design par Toriyama pour l'anime

Character Design par Toriyama pour l’anime

Lorsque Gyūmaō ôte son casque et qu’on découvre son visage, à la fin de la série animée Dragon Ball, on découvre un gros bonhomme souriant, portant des lunettes, une chemise blanche, une salopette et un couvre-chef sur lequel on retrouve le symbole « taureau » (牛), et deux cornes de chaque côté.

Ce Character Design et donc ce look apparaissent assez tôt dans la série animée (Arc du mariage), tandis qu’il n’apparaîtra pas avant l’Arc Saiyans dans l’œuvre originale d’Akira Toriyama.
Comme on peut le voir ci-contre, c’est l’auteur lui-même qui aurait fourni les Settei (Character Sheets) de Gyūmaō sous sa nouvelle apparence au staff de Tōei Animation, pour leur permettre d’introduire le personnage de Gyūmaō ainsi vêtu dans la série télé.

 

Personnalité

Gyūmaō, un homme généreux et souriant

Gyūmaō, un homme généreux et souriant

Alors qu’on s’attend à découvrir quelqu’un de froid et terrifiant, cet homme inspirant la terreur, autrefois appelé « le roi des démons », est en réalité quelqu’un de bon et de généreux. Depuis qu’il est devenu le grand-père de Gohan et Goten, il vient dès qu’il le peut chez Gokū et Chichi. Il essaie toujours d’apaiser sa fille quand celle-ci est furieuse contre son mari et ses fils.[2]
Lorsqu’il reconnait le Nyoibō que possède Gokū et le Kinto-Un de Kamé Sennin, Gyūmaō fait tout de suite ami-ami avec le jeune garçon et lui demande même de l’aider à retrouver le vieux maître, afin qu’il l’aide à éteindre l’incendie du mont Fry-pan. Après que Gokū et les siens soient venus en aide à Gyūmaō et à Chichi, le roi démon taureau leur offrir une voiture pour les remercier, d’autant que la leur avait été détruite par le premier Kamehameha de Gokū.

Par la suite, Gyūmaō tient à organiser le mariage de sa fille, Chichi, avec Son Gokū, et il convie tous les villageois des environs pour célébrer cette grande fête.
Dans l’anime, on le voit même offrir à sa fille la robe de mariée que portait sa défunte épouse. Il défend cette robe de mariée au péril de sa vie, lorsque le mont Fry-pan entre subitement en éruption, à cause d’une fissure dans la marmite abritant le feu sacré Hakkero.
À chacune de ses apparitions dans la série, Gyūmaō fait preuve de discernement et de générosité. On le voit offrir des montagnes de cadeau à son petit-fils, Gohan, ou encore tenter d’apaiser Chichi lorsqu’elle est inquiète ou en colère.
 

Biographie

Passé

La silhouette de l'Empereur des démons

La silhouette de l’Empereur des démons

Gyūmaō était autrefois l’élève de Muten Rōshi, alias Kamé Sennin, en compagnie de Son Gohan, le grand-père adoptif de Son Gokū. Kamé Sennin confia à Gokū que Gyūmaō et Son Gohan avaient, eux aussi, livré le lait lorsqu’ils suivaient son entraînement.
Après avoir reçu l’entraînement de l’homme le plus fort du monde, Gyūmaō vécu au mont Fry-pan. Il se maria et eut une fille qu’il baptisa Chichi.
Son épouse mourut de maladie alors que Chichi était encore jeune. Gyūmaō conserva la robe de mariée de son épouse dans son château, aux côtés de son trésor.
Mais un jour, alors qu’il parti pique-niquer avec sa fille, un incendie se déclara au mont Fry-pan et transforma la montagne en immense brasier. Ne pouvant plus rentrer dans son château, Gyūmaō résida dans le village situé au pied de la montagne, défendant quiconque s’approchait du château qui contenait son trésor, avec une immense hargne.
C’est ainsi qu’il acquit sa réputation « d’Empereur des démons », terrorisant et tuant absolument tous ceux qui s’approchaient du mont Fry-pan.

 

Pouvoir

Gyūmaō est plutôt du genre préférer la force brute aux techniques. Il n’utilise pas le Kamehameha car il ne fut pas capable de le maîtriser.[3]

Dans le manga & les séries TV

L'immense puissance de Gyūmaō

L’immense puissance de Gyūmaō

Gyūmaō suivit l’entraînement de Kamé Sennin en compagnie de grand-père Son Gohan, il y a de cela un certain temps.
Dans l’Arc de la recherche des Dragon Balls adapté en série animée, on peut voir Gokū affronter brièvement Gyūmaō. Tandis que le jeune garçon était une menace pour tous ses adversaires de l’époque, il ne parvient pas à infliger le moindre dégât à Gyūmaō. Les coups de Gokū ne font que le chatouiller.

Durant l’Arc de l’armée du Red Ribbon, Gyūmaō encaisse sans broncher des tirs de tanks lancés contre lui. Il parvient à tuer un Ptéranodon avec un rocher géant qu’il lance à mains nues et brise des tanks avec sa hache, ses poings et ses pieds.
Cependant, il est tout de même capturé par le Colonel Silver et sa troupe, à partir du moment où il est aveuglé. Un énorme filet vient alors le prendre en tenaille et l’immobiliser.

Dans les films

Dans le premier film Dragon Ball Z, Gyūmaō est mit K.O. par Ginger, un des hommes de Garlic Jr, qui l’attaque par derrière. Ginger met ensuite Chichi au tapis, mais il ne pourra rien faire contre Son Gokū, même à pleine puissance.

Dans les guide books

Dans le pamphlet du troisième film Dragon Ball Z : La super bataille décisive autour de la Terre, ainsi que dans le book américain Dragon Ball Z : The Anime Adventure Game, la force de combat de Gyūmaō est estimée à 900.

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Daisuke Gōri (1986-2009), Ryūzaburō Ōtomo (2010-Aujourd’hui)
  • Doublage français : Georges Atlas (DB), Geroges Lycan (DBZ), Henry Djanik (DBZ 190-193), Marc Bretonnière (DBZ Kai)
  • Doublages anglais :
    • Ocean Group : Dale Wilson (DB), Dave Ward
    • FUNimation : Mark Britten (DBZ Seasons 3-6), Kyle Hebert (DB, DBZ Seasons 7-9, DBZ Remastered Seasons 1-6, DBZ TV Special 2, DBGT, Remastered DBZ Films 1 & 2), Christopher Sabat (DBZ Films 1 & 2)
    • Blue Water : Dave Pettitt
  • Doublage italien : Tony Fuochi, Renato Montanari (JTV)
  • Doublage latino américain espagnol : Mario Sauret (DB, DBZ, DBGT, DBZ Kai), Eduardo Borja (†) (quelques épisodes de DBZ)
  • Doublage brésilien portugais : João Batista, Sílvio Navas
  • Doublage croate : Igor Hamer

 

Anecdotes

  • Dans la version originale, il parle avec un très fort accent. Il parle un dialecte Tōhoku extrêmement marqué.
  • Dans la Pérégrination vers l’Ouest, le conte qui a inspiré Dragon Ball, le personnage de Gyūmaō (Niúmówáng en chinois) est marié à la princesse à l’éventail d’acier, le personnage qui a inspiré Annin et qui détient le Bashōsen. Il n’est donc pas étonnant de retrouver Annin, le Bashōsen, le mont Fry-pan et Gyūmaō au sein de la même histoire, à la fin de la série TV Dragon Ball.
  • Gyūmaō, lors de sa première apparition, porte un uniforme semblable à ceux des guerriers chinois des dynasties Ming et Qing. D’autres personnages de Dragon Ball portent aussi des uniformes de combat similaires ; L’ours brigand, le tigre brigand, le guerrier inconnu qui apparaît dans l’épisode 079 de Dragon Ball, Tenron, ou encore Yōmaō.
  • Bien qu’on ne connaisse pas l’âge de Gyūmaō car son année de naissance n’a jamais été révélée, on peut estimer qu’il doit avoir aux alentours de 60 ans durant l’Arc Majin Boo. D’abord, sa fille, Chichi, est âgée de 37 ans, et ensuite ses cheveux et sa barbe deviennent légèrement grisonnants. Par la suite, Gyūmaō arbore une barbe entièrement grise à la fin de la série, ainsi que dans la série animée Dragon Ball GT.
    • Gyūmaō est le seul Être humain, en dehors de Kamé Sennin, que l’on peut voir survivre à quatre générations dans Dragon Ball. Puisqu’il eut une fille, des petits-enfants, et également une arrière petite-fille.
  • Dans les séries animées, la taille de Gyūmaō varie sensiblement d’un épisode à l’autre. Ainsi, parfois il est aussi gigantesque qu’à ses débuts, tandis qu’à d’autres moments il mesure à peine deux fois la taille d’un homme normal.
  • Dans une interview, Akira Toriyama déclara que Gyūmaō et Yamcha étaient probablement les personnages qui cuisinaient le mieux.
  • Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Sparking! Meteor (Budokai Tenkaichi 3), il existe un dialogue entre Kamé Sennin (Master Roshi) et Chichi, où le vieux maître déclare qu’il n’apprécie pas la compagnie de Gyūmaō.

 

Références

[1] Weekly Shōnen Jump Issue : 1986 #37 (12 Août 1986)
[2] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (La grande encyclopédie) (1996)
[3] Dragon Ball Bōken Special (1987)