Nyoibō

Le Nyoibō (如意棒, Litt ; « Bâton véritable ») est un objet qui apparaît dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et ses adaptations anime : Dragon Ball, Dragon Ball Z et Dragon Ball GT.

Bâton aux pouvoirs magiques que Son Gokū hérite de son grand-père adoptif, Son Gohan. Il le porte longtemps avec lui, attaché derrière son dos.

Ce bâton magique s’agrandit à la demande de son possesseur. Il peut ainsi se révéler très utile pour les attaques à distance. À l’origine, ce bâton n’est pas une arme mais un objet qui permet de relier la tour Karin au sanctuaire de Dieu.

La méthode pour se rendre au sanctuaire de Dieu consiste donc à planter le bâton sur le sommet du toit de la tour Karin et à le faire s’allonger jusqu’au palais céleste. Seulement, cela ne suffit pas pour avoir l’honneur de rencontrer Dieu (Kami-sama), il faut également posséder la clochette de l’élu.

Ce bâton fut emprunté à Karin par Kamé Sennin il y à très longtemps puis, de fil en aiguille, s’est finalement retrouvé dans les mains de Son Gokū.

 

Le Nyoibō original de Sūn Wùkōng

Le Nyoibō original de Sūn Wùkōng

Le Nyoibō, tout comme Kinto-Un, est un objet hérité de « La Pérégrination vers l’Ouest », un roman chinois du XVème siècle, par Wu Cheng’en.

Dans cette histoire, le roi des singes, Sūn Wùkōng (Son Gokū en japonais) possède le Ruyi Jingu Bang (如意金箍棒), en chinois, ou Nyoikinkobō en japonais, ce qui donna « Nyoibō ». Il s’agit d’un bâton magique capable de changer de taille à volonté.

Ce bâton est recouvert d’un fer noir connu sous le nom de « Fer de corbeau » et est donc extrêmement lourd (plus de 8,5 tonnes) !

On dit que c’est une tige de fer divine dont les deux extrémités se terminent par des anneaux en or. Le roi des singes vaincu notamment le roi de Jade ou encore Natha grâce à ce bâton et à ses pouvoirs de transformation. Dans les diverses adaptations manga de la légende, Son Gokū apparaît quasi-systématiquement avec cet objet magique qui a la capacité de grandir à volonté. Pouvant le rétrécir à sa guise, le roi des singes le portait parfois à son oreille. Dans Dragon Ball cet objet ne peut rétrécir de cette manière, mais il a la capacité de s’allonger à volonté.

C’est le grand-père adoptif de Son Gokū, Son Gohan qui le lui donne. Plus tard, on apprend qu’en fait cet objet sert à faire le lien entre la tour Karin et le Palais céleste de Dieu (Kami-sama) qui se trouve au-dessus.

Akira Toriyama intégra le personnage de Son Gokū à son manga, ainsi que le Kinto-Un, le Nyoibō et bien d’autres éléments connus comme le personnage de Gyūmaō, par exemple.

 

Vue d’ensemble

Gokū et son Nyoibō au début de l'histoire

Gokū et son Nyoibō au début de l’histoire

Le Nyoibō apparaît dès le tout début de l’histoire, puisqu’il est présent dès le chapitre 001 : « Bulma et Son Gokū ».

Au début de l’œuvre originale, beaucoup d’éléments étaient tirés de « La Pérégrination vers l’Ouest », ce qui explique la présence du Nyoibō en tant qu’arme de prédilection de Son Gokū.

Lorsque Gokū se fait renverser par la voiture de Bulma, il décide d’attaquer la jeune fille et dégaine son Nyoibō. Mais il s’arrête dans son élan lorsque celle-ci lui annonce qu’elle est humaine.

Plus tard, il inspecte la capsule moto de Bulma avec ce même Nyoibō, pensant qu’il avait affaire à un tour de magie.

Dès le début de l’histoire, Gokū explique qu’il a reçu ce bâton magique de la part de son défunt grand-père, Son Gohan.

Par la suite, on apprend de la part de Karin, que c’est celui-ci qui a remit le Nyoibō à Kamé Sennin lorsque ce dernier a escaladé la tour Karin. C’est ensuite que Kamé Sennin l’aurait légué à Son Gohan, qui l’aurait à son tour transmis à Gokū.

Gokū conduit la bande des Lapins jusque sur la lune, avec son Nyoibō

Gokū conduit la bande des Lapins jusque sur la lune, avec son Nyoibō

À la base, le Nyoibō n’était pas une arme, mais un moyen de relier la tour Karin et le palais de Dieu.

Lorsque le Nyoibō est posé au sommet de la tour Karin et qu’il s’allonge, il permet à qui le détient de s’élever jusqu’au palais céleste et de se rendre auprès de Dieu (Kami-sama).

Dans le chapitre 017 de Dragon Ball : « La technique spéciale du Boss Lapin », Gokū utilise le Nyoibō pour se rendre sur la lune et y déposer la bande des Lapins.

Bien que cela constitue surtout un gag, on peut en déduire que ce bâton est capable de s’allonger au moins jusqu’à la lune. Ce qui représente une sacrée distance !

De plus, le Nyoibō est un bâton extrêmement résistant, incapable de se briser. Gokū réussit à casser les épées du Ninja Murasaki et de Tao Pai Pai en les attaquant avec cette arme.

Lorsqu’il en donne l’ordre, le bâton s’allonge à volonté et peut frapper ses adversaires. Gokū utilise cette technique contre Yamcha, To Ninjinka ou encore Piccolo Daimaō.

Le sommet de la tour Karin

Le sommet de la tour Karin

Ce dernier combat sera d’ailleurs la dernière utilisation qu’en fera Gokū en tant qu’arme, dans l’œuvre originale et la série TV. Par la suite, Gokū se rend à la tour Karin en compagnie de Yajirobé et il se fait soigner par les herbes médicinales de l’ermite Karin. Ce dernier lui parle alors d’aller rencontrer Dieu, au palais céleste qui se trouve au dessus de la tour Karin.

Gokū plante alors son bâton dans le réceptacle en forme de poire qui se trouve au sommet de la tour et lui demande de s’allonger. Ainsi, il put monter jusqu’au palais céleste, où le Nyoibō vint se clipser dans le même type de réceptacle, situé, quant à lui, au bas du palais de Dieu.

Gokū put rencontrer Dieu et ressusciter ses amis et les victimes de Piccolo Daimaō, grâce à ce bâton que lui avait transmit son grand-père et qui se révéla être un objet sacré qui relie la terre et le ciel.

Le Nyoibō vient se clipser au bas du palais de Dieu

Le Nyoibō vient se clipser au bas du palais de Dieu

On notera que le Nyoibō semble aussi être utilisable par son utilisateur même lorsque celui-ci ne l’a pas en sa possession. C’est du moins ce que l’on constate dans l’épisode 030 de Dragon Ball, lorsque Gokū demande à son bâton de s’allonger alors que celui-ci venait de se faire dérober par le petit chapardeur.

Après le 23ème Tenka Ichi Budōkai, Gokū, qui s’apprête à fêter son mariage avec Chichi, a retrouvé son Nyoibō dans l’anime.

Il l’utilise d’ailleurs pour combattre Annin, dans le tout dernier épisode de la première série. Son Nyoibō lui servira aussi à remonter de la fournaise Hakkero dans laquelle il s’est jeté pour sauver le château de Gyūmaō.

Dans la série TV Dragon Ball Z, Gokū n’a plus son bâton, conformément au fait qu’il l’ait laissé entre la tour Karin et le palais de Dieu. On peut d’ailleurs voir le bâton, toujours en place, à quelques reprises dans la série, lorsqu’on voit les deux monuments.

Karin mettant en jeu le Nyoiō

Karin mettant en jeu le Nyoiō

Durant l’Arc Garlic Jr, le Nyoibō apparaît dans les mains de Karin, qui le met en jeu au cours d’une partie de Stip Pocker avec Maron et Yajirobé.

Cependant, le Nyoibō réapparaîtra bien au sommet de la tour Karin, dans plusieurs autres épisodes de la série diffusés par la suite.

Dans l’Ending du tout dernier épisode de Dragon Ball GT, Gokū s’envole son Kinto-Un, en tenant son Nyoibō dans la main droite. Un clin d’œil au début de ses aventures.

 

Apparitions dans les films

Gokū combat avec son Nyoibō contre les hommes de main de Garlic Jr.

Gokū combat avec son Nyoibō contre les hommes de main de Garlic Jr.

Dans le premier film Dragon Ball Z : Rendez-moi mon Gohan !!, dont les évènements se déroulent 5 ans après le 23ème Tenka Ichi Budōkai, bizarrement, Son Gokū est toujours en possession de son Nyoibō.

Il l’utilise pour combattre les hommes de main de Garlic Jr, que sont Nikky et Ginger. Grâce à son bâton, Gokū parvient à contrer les attaques aux sabres de ses adversaires, puis expédie Nikky dans le décors en allongeant son Nyoibō.

Il le récupère ensuite et le remet dans l’étui qui se trouve attaché sur son dos, puis exécute un Kamehameha pour contrer l’attaque de Ginger,

Dans le film Dragon Ball Z : Le type le plus fort du monde, c’est Gohan qui est en possession du Nyoibō de son père. Il le porte dans le dos, caché sous sa cape, et attaque le Dr. Uirō avec après que les amis de Gokū se soient fait mettre au tapis.

qu’il vient d’expédier au même endroit que son compère, Nikky, après un échange de coups de poings.

Gohan utilise aussi le Nyoibō

Gohan utilise aussi le Nyoibō

Gohan saute et fait tournoyer le bâton, avant de se faire frapper dans le dos par l’immense queue du Dr. Uirō. Gohan retombe dans les bras de Piccolo et Gokū récupère son Nyoibō.

Gokū allonge son bâton et s’en sert pour déséquilibrer l’imposant corps de Uirō. Le docteur tombe alors à terre et Piccolo en profite pour lui balancer une salve de Kikōha. Par la suite le Nyoibō disparaît, mais il est récupéré par Gohan qui le porte dans le dos, à la fin du film.

 

Apparitions dans les films-lives

Dragon Ball : The Magic Begins

Le Nyoibō dans "The Magic Begins"

Le Nyoibō dans « The Magic Begins »

Dans cette toute première adaptation live de Dragon Ball au cinéma, Dragon Ball : The Magic Begins, le Nyoibō est appelé « Magic Pole » en anglais, tandis que son nom habituel est « Power Pole ».

Le Nyoibō est de couleur doré lorsqu’il est de petite taille et peut venir n’importe quand (comme le Kinto-Un), lorsque Monkey Boy se met à siffler.

C’est d’ailleurs comme ça qu’il le récupère au début de l’histoire, lorsqu’il rencontre Seetoe. Le bâton était alors placé dans la gueule d’un crocodile géant qu’il venait de « pêcher ».

Lorsque Monkey Boy siffla, le bâton arriva dans ses mains, et il le fit s’allonger. Le bâton se rétracte ensuite lorsque Monkey Boy se met à tourner autour.

Dragon Ball Evolution

Gohan avec son bâton, dans DB Evolution

Gohan avec son bâton, dans DB Evolution

Dans le film Hollywoodien Dragon Ball Evolution, Grand-père Son Gohan possède un bâton similaire au Nyoibō.

Gohan l’utilise seulement en combat. Nul ne sait si ce bâton possède les mêmes caractéristiques que le Nyoibō de l’œuvre originale et de l’anime. Tout ce que l’on sait c’est qu’il est rouge (comme l’original), avec quelques dorures et qu’il sert pour combattre.

On peut voir Gohan l’utiliser contre Goku au tout début du film, lorsqu’il entraîne son élève en équilibre sur deux cordes suspendues, puis lorsqu’il tente de combattre Piccolo.

La première fois, Goku réussit à le désarmer en lui envoyant un insecte dans la bouche, puis en faisant tourner ses pieds, ce qui lui fit lâcher le bâton des mains. Par la suite, lorsque Maï l’attaque chez lui, Gohan renvoi des Shurikens lancés par la jeune femme, grâce à son bâton. Mais lorsque Piccolo entre chez lui, Gohan le reconnaît aussitôt et lâche son bâton pour le combattre. Seulement, il sera vaincu avant même qu’il n’ait pu avoir l’occasion d’attaquer ou de se défendre.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Voici la liste complète des jeux vidéo dans lesquels le Nyoibō apparaît.

 

Dragon Ball : Xenoverse

Dans le jeu vidéo Dragon Ball : Xenoverse, le Nyoibō peut être obtenu en formulant un vœu à Shenron (le jeu permet aussi d’obtenir la tenue du roi des singes, de la même manière). Cependant, ce bâton ne pourra pas agir comme une arme. Il est réservé à l’usage d’accessoire. Purement fashion.

Mais dans le pack DLC GT 1, le Nyoibō apparaît dans deux super attaques. Celles-ci peuvent être utilisées par le guerrier du futur, ainsi que par Gokū (GT).

Les techniques qui utilisent le Nyoibō dans ce jeu, sont :

  • Nyoibō (Power Pole) : Cette super attaque permet à son utilisateur d’allonger son Nyoibō pour frapper son adversaire. Cette technique peut être débloquée par le guerrier du futur via la quête parallèle « Ultimate Power, Ultimate Saiyan », du DLC Pack GT 1.
    • Nyoibō Combo (Power Pole Combo) : Cette super attaque permet d’effectuer un combo à l’aide du Nyoibō. Si le joueur exécute les commandes correctement, il est capable d’exécuter pas moins de 7 coups à la suite. Cette technique peut être débloquée par le guerrier du futur via la quête parallèle « Ultimate Power, Ultimate Saiyan », du DLC Pack GT 1.
Le Nyoibō, visible sous le palais céleste

Le Nyoibō, visible sous le palais céleste

Notons que l’on n’a pas besoin de posséder l’accessoire « Nyoibō » pour exécuter ces super attaques à base du bâton. Le Nyoibō apparaît simplement pour exécuter ces attaques, si on est équipé de celles-ci.

Par soucis de fidélité avec l’œuvre originale et l’anime, le Nyoibō peut aussi être aperçu tout en bas du palais céleste lorsqu’on combat dans ce stage. Il relie la tour Karin et le palais de Dieu, comme dans l’histoire que l’on connait tous.

 

Utilisateurs

  • Karin : Le possesseur originel du Nyoibō. Il l’a ensuite transmit à Kamé Sennin.
  • Kamé Sennin : Il obtient le Nyoibō de la part de Karin et le transmet à Son Gohan.
  • Grand-père Son Gohan : Il l’obtient de son maître, Kamé Sennin, et le transmet à Gokū.
  • Son Gokū : Le possesseur du Nyoibō actuel. Il l’a reçu de son grand-père.
  • Chichi : Elle l’utilise comme arme, tout comme le Bashōsen et le Kinto-Un dans le jeu vidéo Super Dragon Ball Z.
  • Son Gohan : Il l’utilise dans le film Dragon Ball Z : Le type le plus fort du monde.
  • Ginyū : Il le porte dans le dos, avec son second costume, dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Budokai 3.
  • Shadow Gokū (GT) : La version Shadow de Gokū (GT) du Dragon de la fumée noire, peut faire apparaître une version démoniaque du Nyoibō, qu’il utilise dans Dragon Ball Heroes : Victory Mission, chapitre bonus « Ultimate Victory Book ».
  • Guerrier du futur et autres patrouilleurs : Dans Dragon Ball : XenoVerse, une réplique du Nyoibō peut être obtenu comme accessoire, via un souhait à Shenron,[2] puis, celui-ci peut être utilisé comme arme dans le DLC Pack GT 1.[1]

 

Anecdotes

    Le bâton de Mr. Popo

    Le bâton de Mr. Popo

  • Dans le doublage AB Group du film Dragon Ball : La princesse endormie du château démoniaque, en version anglaise, Gokū appelle son Nyoibō « Magic Wand ».
  • Dans l’épisode 127 de Dragon Ball, Mister Popo utilise un bâton similaire au Nyoibō au cours de l’entraînement qu’il donne à Son Gokū. Popo demande à Gokū de ne pas bouger tandis qu’il fait tournoyer le bâton qui donne l’air de s’allonger au fur et à mesure. Mais il révèle ensuite qu’il ne s’agissait que d’un simple bâton. Le but de cet entraînement était de montrer à Gokū qu’il ne faut pas uniquement se reposer sur ce que l’on voit avec les yeux.

 

Références

[1] Dragon Ball : Xenoverse, DLC Pack GT 1
[2] Dragon Ball : Xenoverse (2015)
[3] Dragon Ball Z : Battle of Z (2014)