Shōsa

Shōsa (ショウサ) est un combattant de l’Univers 4.[1] Il apparaît dans la série TV Dragon Ball Super. Il participe au Tournoi du Pouvoir et affronte Kuririn et N°18.

 

Vue d’ensemble

Signification du nom

En japonais, Shōsa (ショウサ) se prononce pareil que « Shōsa » (少佐), qui signifie « major ». Ceci pourrait expliquer son uniforme de militaire.

 

Apparence physique

Shōsa dans la série TV

Shōsa dans la série TV

Shōsa est un canidé humanoïde au pelage vert et qui est vêtu d’un uniforme rouge foncé avec des liserés dorés.
Il se tient debout bien qu’il possède des pâtes arrières semblables à celle d’un loup. Son museau est également très long et Shōsa possède des yeux bleus.
Shōsa a aussi de longues oreilles pointues et une épaisse crinière qui s’étend jusque sous le menton.

Bien que ses caractéristiques principales soient celles d’un canin, il possède des mains avec 5 doigts, comme les humains.
 

Personnalité

Shōsa feint d'être mort

Shōsa feint d’être mort

Shōsa est un guerrier rusé et sournois, qui n’hésites pas à utiliser de viles techniques pour remporter ses combats.
Il fait la fierté de son dieu de la destruction lorsqu’il a recours à de pareilles sournoiseries.
En dépit de cet aspect immoral, Shōsa semble être dévoué à faire gagner son Univers, puisqu’il est profondément peiné lorsqu’il est éliminé.

 

Biographie

Arc Survie de l’Univers

Shōsa rentre dans le bain des combats

Shōsa rentre dans le bain des combats

Shōsa fait partie de la Team de l’Univers 4, qui participe au Tournoi du Pouvoir, dans le monde du vide.
Après le coup d’envoi donné par le Grand Prêtre, Shōsa est opposé à un Pride Troopers, puis on le retrouve en train se faire écarter par le Super Survival Mode de Narirama. Cependant, il ne chute pas du ring, de même que les autres combattants touchés par l’assaut du combattant de l’Univers 3.
Plus tard, avec Comfrey, Botamo, Lavenda, et une autre guerrière de l’Univers 4, Shōsa encercle Son Gohan, Piccolo, Kuririn, Ten Shin Han et Kamé Sennin, les guerriers de la Team de l’Univers 7, près du poteau central de l’arène.
Shōsa et les siens encerclent les guerriers Z

Shōsa et les siens encerclent les guerriers Z

Les guerriers Z relâchent leurs attaques spéciales sur Shōsa et les autres, mais cela ne leur fait strictement rien. Seul le Taiyōken de Ten Shin Han a pu les éblouir, mais les attaques de Ki lancées ensuite n’eurent pas l’effet escompté.

Quelques minutes plus tard, après la destruction de l’Univers 9, Shōsa est ensuite opposé à N°18. Il subit un assaut puissant de la part de la jeune femme et se retrouve au sol rapidement, après avoir reçu un terrible coup de pied.
Les dieux de l’Univers 7 se réjouissent alors, mais ils réalisent que quelque chose ne va pas. Shōsa fait le mort et tout le monde craint que N°18 soit éliminé du Tournoi du Pouvoir, puisqu’il est interdit de tuer son adversaire.

Shōsa est mis à terre par N°18

Shōsa est mis à terre par N°18

Mais Shōsa ouvre les yeux et envoi un puissant coup de pied dans le visage de N°18, avant de la repousser au loin à l’aide de nombreux Kikōhas en continue. Repoussée par les attaques de Ki de Shōsa, N°18 va chuter de l’arène. Mais Kuririn intervient et la sauve de la défaite, avant de remonter sur le ring à l’aide d’un Kikōha qu’il utilise pour se propulser.[1]

N°18 et Kuririn s’allient alors pour affronter Shōsa. Ce dernier semble bien sûr de lui, pourtant il est rapidement dépassé par la vitesse des deux guerriers Terriens. Kuririn lance ensuite un Kikōha que Shōsa esquive, mais ce Kikōha est renvoyé ensuite par N°18, puis une nouvelle fois par Kuririn… Au final, le couple s’échange le Kikōha de nombreuses fois et à mesure qu’ils se l’échangent celui-ci grossi. Shōsa qui esquive l’attaque de justesse, fini dépassé par la vitesse du couple et par la taille du Kikōha que N°18 lui lance pour le terminer.[1]

Shōsa, recevant l'attaque de Kuririn & N°18

Shōsa, recevant l’attaque de Kuririn & N°18

L’explosion propulse Shōsa hors de l’arène et provoque sa défaite. Arrivé sur le banc des spectateurs, après sa défaite, Shōsa pleure. Il est réconforté par Nink, tandis que Quitela, le dieu de la destruction de l’Univers 4, le traite de faible.[1]
Shōsa fut ainsi le deuxième combattant de l’Univers 4 à avoir été éliminé.

 

Pouvoir

Shōsa parant une attaque de N°18

Shōsa parant une attaque de N°18

Dès le début du Tournoi du Pouvoir, Shōsa s’allie avec Botamo et Comfrey, et d’autres guerriers, pour encercler les guerriers de l’Univers 7 que sont ; Gohan, Piccolo, Ten Shin Han, Kuririn et Kamé Sennin. Malgré les attaques combinées des guerriers de l’Univers 7, Shōsa et les autres ne bronchent pas.

Ensuite, Shōsa se retrouve opposé à N°18 et il subit un assaut qui le fait chuter lourdement au sol. Il en profite pour faire le mort et ainsi surprendre N°18. Grâce à cette technique de fourbe, il parvient à repousser son adversaire et faillit la faire chuter du haut de l’arène.

Mais lorsqu’il ne peut plus avoir recours à la ruse et qu’il fait face à N°18 et Kuririn, Shōsa n’est pas de taille et est rapidement expédié hors de l’arène de combat avec un Kikōha.[1]

 

Techniques

    Les multiples Kikōhas de Shōsa

    Les multiples Kikōhas de Shōsa

  • Kikōha : Il s’agit de la technique la plus basique des attaques énergétiques. Shōsa l’utilise durant le Tournoi du Pouvoir.
    • Multiples Kikōhas : Cette technique consiste à lancer des Kikōhas en continue sur l’adversaire. Shōsa utilise cette technique après avoir surpris N°18, qui le croyait mort. Grâce à cela, il parvient à la repousser jusqu’en dehors du ring, où elle faillie être éliminée.
  • Faire le mort : Technique sournoise qui consiste à faire semblant d’être mort, pour ensuite surprendre l’adversaire. Shōsa utilise cette ruse contre N°18.[1]

 

Combat

  • Shōsa VS Pride Troopers
  • Shōsa, Lavenda, Botamo, Comfrey et guerrière de l’Univers 4 VS Gohan, Piccolo, Kuririn, Ten Shin Han & Kamé Sennin
  • Shōsa VS N°18
  • Shōsa VS N°18 & Kuririn

 

Anecdotes

  • Sa technique qui consiste à faire le mort est peut-être un gag en rapport avec le fait que les chiens sont parfois entraînés à « faire le mort ».

 

Références