Taiyōken

Le Taiyōken (太陽拳, lit ; « Technique du soleil »)[1] est une technique utilisée par de nombreux combattants dans le manga Dragon Ball et ses adaptations animées : Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Kai et Dragon Ball Super, ainsi que dans de nombreux jeux vidéo.

 

Vue d’ensemble

La premier Taiyōken de la série

La premier Taiyōken de la série

À l’origine, c’est une technique de l’école de la grue. Elle est utilisée pour la première fois en combat par Ten Shin Han, lorsqu’il affronte Jackie Chun, puis Son Gokū au 22ème Tenka Ichi Budōkai. Cette technique consiste à concentrer l’énergie sur la partie supérieure du corps, à transformer cette énergie en lumière pure et à irradier tout son visage. L’adversaire est ainsi ébloui, ce qui permet de l’attaquer ou de battre en retraite selon la situation. La quantité de la lumière produite dépend de la puissance de l’énergie vitale de celui qui exécute cette technique. Plus celle-ci est grande, plus la lumière sera éblouissante. Son Gokū est le premier, en dehors des adeptes du style de la grue, à utiliser le Taiyōken.[1]

Lors de sa toute première utilisation dans la série, contre Jackie Chun (Muten Rōshi), Ten Shin Han exécute cette technique comme une technique « mortelle ». Il éblouit son adversaire, puis profite de son aveuglement pour se glisser derrière lui et lui infliger un puissant coup de genou dans la nuque, qui le plonge dans un profond sommeil. D’après Ten Shin Han, son adversaire ne se réveillera plus. Mais cette technique lui permet de gagner le combat sans tuer son adversaire (car c’est interdit par les règles du tournoi). Mais contre toute attente, Jackie Chun se réveil et reprend le combat.

Le Taiyōken de Son Gokū contre Vegeta

Le Taiyōken de Son Gokū contre Vegeta

Pendant de la finale du 22ème Tenka Ichi Budōkai, Ten Shin Han tente de nouveau cette technique sur Son Gokū, mais le jeune Saiyan a compris que cette attaque permettait d’éblouir l’adversaire. Il emprunte alors les lunettes de soleil de l’arbitre du Tenka Ichi Budōkai et pare l’attaque de Ten Shin Han pour mieux contre-attaquer avec un coup de poing en plein dans l’abdomen.

Au cours du 23ème Tenka Ichi Budōkai, c’est Gokū, qui a réalisé que Ten Shin Han comptait beaucoup trop sur ses yeux, qui utilise cette technique. C’est en quelque sort l’arroseur arrosé.

Durant l’Arc Saiyans, Gokū emprunte une nouvelle fois cette technique à Ten Shin Han pour éblouir Vegeta transformé en singe géant et ainsi gagner du temps pour rassembler l’énergie nécessaire à la création du Genkidama. C’est durant ce combat que Vegeta commencera petit à petit à apprendre à localiser son adversaire sans utiliser de Scouter.

Durant l’Arc Namek, Kuririn a aussi recours au Taiyōken lorsqu’il est poursuivi par Dodoria, qu’il vient d’attaquer en compagnie de Son Gohan, dans le but de sauver Dendé. Kuririn utilise le Taiyōken en plein vol, et l’attaque surprise fonctionne sur Dodoria. Ceci lui permet alors d’aller se mettre à l’abri avec les deux enfants.

Kuririn utilise le Taiyōken contre Dodoria

Kuririn utilise le Taiyōken contre Dodoria

Lors de l’affrontement contre Freeza, Kuririn a une nouvelle fois recours à cette technique afin de gagner du temps. Il éloigne ainsi le monstre du lieu du combat afin de permettre à Dendé de soigner Son Gohan.

Par la suite le Taiyōken n’est plus essentiellement utilisé par les guerriers Z, puisque Cell (qui possède les cellules de Son Gokū) l’utilise aussi, lorsqu’il veut fuir le combat contre Piccolo. Il éblouit le Super Namek, de même que Kuririn et Trunks du futur, qui venaient d’arriver sur place. Lorsque Piccolo s’étonne que Cell connaisse aussi cette technique qui appartenait à l’origine à Ten Shin Han, Kuririn explique que le Taiyōken n’est pas une technique très compliquée à réaliser et que Gokū et lui sont également capables de la reproduire.

Cell réutilisera le Taiyōken lorsqu’il voudra absorber l’Humain Artificiel N°18. Il éblouira ainsi sa proie, ainsi que l’Humain Artificiel N°16, Kuririn et aussi Trunks du futur qui était à sa poursuite. Grâce à cette technique il parvient à absorber N°18 et à obtenir sa forme parfaite.

Cell utilisant le Taiyōken

Cell utilisant le Taiyōken

Dans l’anime on peut aussi voir Kamé Sennin imiter le Taiyōken dans le jeu interactif « Dragon Ball Z : Réunissez-vous ! Le monde de Gokū ».

Son Gokū utilise encore cette attaque aveuglante pour contrer Arqua lors de l’Arc du tournoi de l’autre-monde, alors qu’il était en mauvaise posture. En aveuglant son adversaire, il parvient à s’extirper de ses attaques fulgurantes et à sortir du ring transformé en piscine pour exécuter un Kamehameha victorieux.

Dans Dragon Ball Super, Kuririn utilise une fois de plus le Taiyōken. Et cette fois contre Gokū ! Il a recours à cette technique pour tenter d’empêcher Gokū de combattre contre Monaka, après que le dieu de la destruction Beerus a dit à tous les Terriens présents à la fête organisée par Bulma qu’il ne fallait absolument pas que Gokū découvre la vérité sur le potentiel de Monaka. Le Taiyōken fait partie des techniques issues des précédentes séries qui réapparaissent dans cet épisode.

Le Taiyōken de Gokū Super Saiyan 4

Le Taiyōken de Gokū Super Saiyan 4

Dans la série Dragon Ball GT, Gokū Super Saiyan 4 utilise de nouveau cette technique durant son combat contre Baby-Vegeta. Ceci lui permet alors de s’éloigner et d’aller absorber les pouvoirs Saiya de Gohan, Goten, Trunks et Pan pour ainsi retrouver sa pleine puissance.[1]

Ensuite, lorsque Gokū se retrouve bloqué en Enfer, il tombe nez-à-nez avec Freeza et Cell. Ce dernier utilise de nouveau le Taiyōken pour éblouir Gokū et pour tenter de l’absorber.[1]

 

Dans les films

Dragon Ball Z : La super bataille décisive autour de la Terre

Ten Shin Han exécute le Taiyōken

Ten Shin Han exécute le Taiyōken

Dans ce long métrage d’animation, Ten Shin Han utilise le Taiyōken lors de son combat en compagnie de Chaozu contre Rakasei et Rezun. Il cri le nom de la technique et éblouit ses adversaires. Le déroulement du combat n’est pas montré ensuite.

Lorsqu’on revient sur Chaozu, il est en train d’être poursuivi par Rakasei. C’est à ce moment que Gohan intervient pour combattre à son tour.

C’est finalement l’unique utilisation du Taiyōken dans un film Dragon Ball Z.

 

Apparition dans les jeux vidéo

Le Taiyōken dans Raging Blast 2

Le Taiyōken dans Raging Blast 2

Le Taiyōken est généralement une technique que l’on utilise pour désorienter l’adversaire dans les jeux vidéo de la licence Dragon Ball. Éblouis et incapables de voir quoi que ce soit, les adversaires perdent généralement la possibilité de localiser leurs ennemis (via le système de « lock ») et deviennent alors des cibles faciles. Cette technique peut aussi permettre de gagner du temps pour recharger du Ki ou exécuter une attaque spéciale, après avoir ébloui l’adversaire.

C’est une technique spéciale utilisée par Son Gokū, Ten Shin Han, Kuririn et Cell dans les jeux vidéo de la série des Super Butōden.

Le Taiyōken dans Zenkai Battle Royale

Le Taiyōken dans Zenkai Battle Royale

Dans les Sparking! (Budokai Tenkaichi), cette technique est un Blast 1 qui permet de faire perdre sa cible à l’adversaire. L’écran devient blanc pendant quelques instants après cette technique. Les personnages possédant un Scouter dans Dragon Ball Z : Sparking! Meteor (Budokai Tenkaichi 3) et la série des Raging Blast l’utiliseront alors pour localiser de nouveau leur adversaire.

Dans la série des Budokai, Kuririn et Ten Shin Han possèdent cette technique pour étourdir leur adversaire. Kuririn possède aussi le Taiyōken dans Super Dragon Ball Z et pouvait même utiliser une variante plus offensive dans Dragon Ball Z : Shin Budokai, où il pouvait carrément blesser son adversaire. Cette technique était nommée « Sun Spot » en version anglaise.

Kuririn et Cell (première forme) possèdent aussi le Taiyōken dans Dragon Ball Z : Burst Limit. Et cette technique peut être utilisée en Team Attack dans Dragon Ball Z : W Bakuretsu Impact.

Gokū utilise le Taiyōken dans Xenoverse

Gokū utilise le Taiyōken dans Xenoverse

Dans Dragon Ball Kai : Saiya-jin Raishū (Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans), il existe deux version du Taiyōken ; La version originale de Ten Shin Han, qui plonge l’ennemi dans l’obscurité et diminue sa précision et la version de Kuririn qui permet de s’échapper du combat (similaire à l’utilisation qu’il en fait contre Dodoria, sur la planète Namek).

Il existe aussi un S-Combo appelé « Lumière d’Amaterasu » qui permet à Kuririn et Ten Shin Han d’exécuter le Taiyōken simultanément pour aveugler l’adversaire. En plus de ça, Ten Shin Han possède aussi une technique appelée « Final Taiyōken » qui aveugle et blesse ses adversaires (cette technique fait aussi partie du S-Combo Démon-Loup-Grue). En outre, il existe également quelques ennemis qui utilisent une « Imitation du Taiyōken » et qui fonctionne un peu comme le Taiyōken de Ten Shin Han. Ces ennemis sont : L’élève traitre, le moine ascétique et le moine des ondes.

Dans Dragon Ball Online, le Taiyōken peut être apprit par un combattant à partir du niveau 42. La technique éblouie l’adversaire et réduit sa précision de frappe.

 

Anecdotes

    Jackie Chun éblouit par le Taiyōken

    Jackie Chun éblouit par le Taiyōken

  • Dans l’œuvre originale, tous les utilisateurs du Taiyōken utilisent cette technique au moins deux fois :
    • Ten Shin Han utilise cette technique lors du 22ème Tenka Ichi Budōkai contre Jackie Chun (Muten Rōshi) en demi-finale, puis la réutilise en finale de ce même tournoi contre Son Gokū.
    • Gokū utilise ensuite cette technique contre Ten Shin Han, en demi-finale du 23ème Tenka Ichi Budōkai, puis contre Vegeta transformé en singe géant, afin de gagner du temps pour former le Genkidama.
    • Kuririn l’utilise contre Dodoria, afin de pouvoir s’enfuir avec Dendé que Gohan venait de sauver, puis contre Freeza (2ème forme), afin de gagner du temps.
    • Cell utilise cette technique pour fuir Piccolo, Trunks du futur et Kuririn, puis il réutilise cette technique sous sa deuxième forme pour éblouir N°18 et l’absorber et éblouit une nouvelle fois Kuririn et Trunks du futur par la même occasion.
  • Le nom anglais de cette technique, « Solar Flare » (Éruption solaire), s’inspire du nom original de la technique qui signifie « technique du soleil » mais trahit sa signification première qui est de faire référence à l’émission d’ondes solaires qui peuvent affecter l’atmosphère terrestre et/ou perturber les communications radio etc.
  • Dans la version américaine du jeu vidéo Budokai Tenkaichi 3, lorsque Gokū (GT) utilise cette technique il prononce le nom original « Taiyōken » à la place du nom anglais « Solar Flare », bien qu’il soit pourtant doublé par sa voix américaine : Stephanie Nadolny. Gokū (GT) est d’ailleurs le personnage à utiliser le nom original de cette technique dans le jeu, puisque les autres prononcent le nom anglais de celle-ci. Notons que Kuririn utilise aussi le nom japonais « Taiyōken » dans le doublage américain de la série animée Dragon Ball Z Kai, lorsqu’il fait face à Dodoria.

 

Références