Cyborgs

Les cyborgs (サイボーグ, Saibōgu)[1][2] constituent un type d’humanoïdes qui apparaît au sein du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama, ainsi que dans l’anime et d’autres médias.

 

Vue d’ensemble

Tao Pai Pai est le 1er à parler de Cyborg dans la version originale
Tao Pai Pai est le 1er à parler de Cyborg dans la version originale
Comme dans le monde réel, le terme de « cyborg » désigne un être humain, ou un autre être vivant intelligent, qui a reçu des greffes de parties mécaniques. Ce terme est principalement utilisé dans le monde de la Science Fiction.
Le mot « cyborg » dérive de l’anglais « cybernetic organism », autrement dit « organisme cybernétique ».

Il est important de dissocier les cyborgs (humains dont le corps a été modifié par des greffes mécaniques) des androïdes (robots à l’apparence humaine) et Akira Toriyama le fait plutôt bien puisque, bien que les deux entités soient regroupées sous le nom « Humains Artificiels » (人造人間, Jinzōningen), il est clairement fait mention des différences existantes entre les cyborgs et les androïdes.

Ainsi, lorsque Tao Pai Pai subit des greffes mécaniques pour survivre et qu’il change d’apparence,[1] il s’auto-proclame « Cyborg Tao Pai Pai » (サイボーグ桃白白, Saibōgu Tao Pai Pai), en adéquation avec son statut de cyborg.[3]
Devenu un cyborg, Tao Pai Pai acquiert des capacités nouvelles, comme la possibilité d’analyser son adversaire de manière plus précise, zoomer ce qu’il regarde, ou encore verrouiller une cible pour faire feu dessus avec son Super Dodon-Pa, tiré depuis son avant-bras détachable.[3]

Trunks est le 2ème à mentionner le mot de "cyborg" dans la version originale
Trunks est le 2ème à mentionner le mot de « cyborg » dans la version originale
Plus tard, lorsque Trunks du futur parle des Humains Artificiels à Son Gokū, pour la première fois, il lui explique que ce sont des cyborgs.[2] Effectivement, les Humains Artificiels N°17 et N°18 (les seuls qu’il connaisse) étant à l’origine des humains transformés en cyborgs par le Dr. Gero, l’explication est plutôt juste.[4]

Par la suite, lorsque N°17 demande à l’Humain Artificiel N°16 si lui aussi a été créé depuis une base humaine, ce dernier lui répond que non, il a été créé de toutes pièces.[5] Autrement dit, N°16 est un androïde (tout comme N°19) et non pas un cyborg.

Cette différence entre les divers Humains Artificiels est une nouvelle fois pointée du doigt par Cell, lorsqu’il plante son dard dans la nuque de N°16 et qu’il s’étonne que celui-ci soit d’un type entièrement robotique (ロボット型, Robotto Gata).[6] Comme il a affaire à un androïde, il ne peut pas absorber son essence vitale.[7]
Cell, quant à lui, n’est ni un cyborg ni un androïde, puisque c’est un Humain Artificiel qui a été créé non pas avec des greffes ou des pièces mécaniques, mais à partir des cellules des meilleurs guerriers de l’époque.[8] C’est un être issu de la biotechnologie. On pourrait le qualifier de bionoïde.[9]

 

Liste des cyborgs apparaissant dans Dragon Ball

Cette liste est non-exhaustive pour l’instant.

Greffes mécaniques :

Modifiés biologiquement :

 

Anecdotes

  • Dans les diverses versions françaises de l’anime et du manga, « Humain Artificiel » (人造人間, Jinzōningen) est souvent adapté en « cyborg », ce qui ne permet pas de faire la distinction entre les androïdes et les cyborgs au sein du terme générique utilisé pour les qualifier. Beaucoup se trompent alors en pensant que N°17 et N°18 sont des robots, ou que tous les Humains Artificiels possèdent des implants mécaniques.
    • Ces croyances sont renforcées par les noms des Humains Artificiels de l’armée du Red Ribbon dans les versions françaises, puisqu’ils sont bien souvent appelés « C-8 », « C-16 », « C-17 », « C-18 », « C-19 », ou encore « C-20 », sans distinction que ce soit. Le « C- » étant une trouvaille de la première version française pour faire référence au mot « Cyborg », l’erreur est perpétuée.
    • Le même problème existe en version américaine, mais à l’envers, puisque tous les Humains Artificiels ont été renommés « Androids »… Comme s’il s’agissait uniquement de robots.
    • En version originale ce problème n’existe pas, puisque les Humains Artificiels sont des numéros.
  • N°18 menace Cell de s'auto-détruire
    N°18 menace Cell de s’auto-détruire
  • N°17 et N°18 détestent le Dr. Gero, qui les a enlevés puis transformés en cyborgs contre leur gré. C’est la raison pour laquelle ils n’éprouvent aucun attachement envers leur « créateur »[4] et c’est pour cette même raison que Cell s’est trahit lorsqu’il tenta de berner N°18 en utilisant la voix de N°17, qu’il venait d’absorber.
  • Tout comme de nombreux fans, Gokū pensait aussi que N°18 était un robot et il fut surpris lorsque Kuririn lui annonça qu’il avait eu un enfant avec elle. C’est à ce moment précis que Kuririn expliqua à son meilleur ami que sa femme était humaine à la base.
    • En dehors de la bombe placée dans leur corps, N°17 et N°18 ne semblent pas posséder d’implants les empêchant de vivre une vie normale.
    • Shenron put seulement retirer la bombe qui était placée en eux, mais il ne put altérer leur nature d’Humains Artificiels, car leur pouvoir dépassait le sien.
  • Dans l’anime on peut voir Hatchan en train de se réveiller sous les yeux du Dr. Frappé, de Murasaki et du général White. Puis, on le voit ensuite être opéré par le Dr. Frappé, qui lui retire la bombe qui lui a été greffé, afin qu’il puisse vivre une vie normale au village Jingle.[11]
      Le Dr. Frappé créant N°8, dans l'anime
      Le Dr. Frappé créant N°8, dans l’anime
    • Compte tenu de la nature de l’opération, N°8 semble être un parfait robot (androïde), dans l’anime, tandis que dans les guide books il est clairement défini comme un cyborg ; un Humain Artificiel modifié biologiquement, tout comme N°17 et N°18.[7][8]
    • Le film Dragon Ball : La voie du plus fort semble aussi conforter la nature d’androïde de Hatchan, dans l’anime. Puisque lorsque Black le détruit à l’aide de sa Battle Jacket, Hatchan tombe avec les membres en lambeaux, détruit comme le fut N°16 par un Kikōha de Cell.
  • Dans l’œuvre originale, Trunks du futur mentionne les Humains Artificiels N°19 et N°20 (qui sont pourtant des androïdes) au lieu des Humains Artificiels N°17 et N°18, la première fois qu’il rencontre Son Gokū.[2] Cette erreur uniquement présente dans le manga (puisqu’absente de l’anime) est due au fait qu’Akira Toriyama avait seulement prévu deux Humains Artificiels au départ et n’avait absolument pas envisagé de créer N°17 et N°18. Ce n’est qu’après qu’il changea ses plans, lorsque son ancien éditeur, Kazuhiko Torishima, lui fit part de sa déception en découvrant N°19 et N°20.

 

Références

Tags
Voir davantage

Gokuda003

Fan inconditionnel de Dragon Ball. Créateur, Webmaster, Administrateur, Rédacteur en chef de DragonBall Ultimate. J'aime aussi le Japon, sa langue et sa culture, ce qui me permet de vous offrir des traductions directes des news et des informations provenant des ouvrages.

Voir aussi

Close