Saiyan surpassant dieu

Un Saiyan surpassant dieu (神を超えたサイヤ人, Kami wo Koeta Saiya-jin)[1] est un Saiyan ayant acquit la capacité d’utiliser le pouvoir d’un Super Saiyan God, tout en conservant son apparence normale. Cet état apparaît pour la première fois dans le film Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F’ et dans la série Dragon Ball Super.

 

Vue d’ensemble

Concept et création

Cet état et son appellation furent introduits pour la première fois dans le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes, en 2015.

Comme il fallait une désignation pour différencier Son Gokū et Vegeta utilisant leur Ki divin de leurs formes normales, cette désignation de « Saiyan surpassant dieu » est née.

Certaines cartes permettent à Gokū de se « transformer » sous cet état au sein du jeu. De plus, son apparence est également légèrement différente dans cet état, puisqu’il arbore un regard plus franc et sévère.

 

Apparence

Son Gokū déploie son Ki divin

Son Gokū déploie son Ki divin

En apparence, le Saiyan qui possède cet état conserve sa forme normale mais il est en mesure de relâcher son pouvoir de Super Saiyan God.

Son Gokū absorba le pouvoir du Super Saiyan God qu’il était devenu durant son combat contre Beerus et pu continuer à combattre le dieu de la destruction de l’Univers 7 sans avoir perdu sensiblement en puissance.

Lorsqu’il relâche son Ki divin contre Freeza (forme finale), Gokū déploie alors une puissante aura blanche et opaque.

 

Pouvoir et utilisation

Gokū affronte Freeza avec ce pouvoir

Gokū affronte Freeza avec ce pouvoir

L’existence même de cet état fut signifié par Akira Toriyama lorsqu’il révéla dans une interview que Gokū, qui avait absorbé le pouvoir du Super Saiyan God dans le film Dragon Ball Z : Battle of Gods, avait ensuite maîtrisé ce pouvoir sous sa forme normale et sa forme de Super Saiyan, lui donnant ainsi la capacité d’accroître sa puissance au-delà de ses formes de Super Saiyan 2 et Super Saiyan 3, consommant même moins d’énergie encore.[2]

Un Saiyan qui parvient à cet état peut alors utiliser le pouvoir du Super Saiyan God qu’il a absorbé et est même capable de débloquer de nouveau sa forme de Super Saiyan God afin de regagner toute l’étendue de sa puissance.[3]

Une fois qu’il acquiert la maîtrise de son Ki divin il peut même être capable de devenir un Super Saiyan God Super Saiyan (alias « Super Saiyan Blue »).

Dans la version manga de Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F, on peut voir Gokū utiliser le pouvoir du Super Saiyan God sous son état de Saiyan surpassant dieu, et la présence de son pouvoir est clairement signifiée par le dessin de Toyotarō qui représente Gokū en Super Saiyan God en arrière plan.

La représentation du pouvoir de SSG

La représentation du pouvoir de SSG

Avec cette puissance nouvellement acquise, Gokū parvient à écraser facilement Freeza sous sa forme finale, qui a pourtant subit un entraînement intensif de quatre mois. Il faudra alors que Freeza se transforme en Golden Freeza et se donne sérieusement pour pouvoir nettement surpasser le Saiyan.

Dans la version manga de Dragon Ball Super, Gokū regagne sa forme véritable de Super Saiyan God durant le tournoi entre les Univers 6 et 7. Ceci lui permet alors d’être en pleine possession de ses moyens et de surpasser Hit et sa technique de Saut dans le Temps. Il surpasse également Vegeta, qui n’utilisait qu’un dixième de sa puissance lors de son combat contre Hit.[3]

Après avoir comblé l’écart qui le séparait de Hit, Gokū utilise finalement sa forme de Super Saiyan Blue au dernier moment pour surpasser une nouvelle fois Hit, qui combattait à pleine puissance cette fois et avait pourtant exécuté son ultime Saut dans le Temps.[3]

Bien que ça ne soit pas révélé explicitement dans la série, Gokū Black semble aussi en mesure d’utiliser le Ki divin et la pleine puissance acquise par Son Gokū, tout en restant sous sa forme normale. Sous cette forme de base, Gokū Black fut capable de rivaliser avec Son Gokū Super Saiyan 2 et Trunks du futur Super Saiyan 2, sans aucun problème. Des dires de Trunks, il serait même encore plus puissant que Son Gokū en Super Saiyan 3.

 

Apparition dans les jeux vidéo

Gokū, le Saiyan ayant surpassé dieu dans Dragon Ball Heroes

Gokū, le Saiyan ayant surpassé dieu dans Dragon Ball Heroes

Dans Dragon Ball Heroes, cet était apparaît pour la première fois dans la God Mission 1 (GDM1).

Dans le jeu Dragon Ball Z : Extreme Butōden, bien que Gokū ne soit pas jouable dans cet état, lorsqu’on joue avec lui en Super Saiyan Blue, il débute le combat dans cet état et se transforme. Puis, à la fin du combat il regagne une nouvelle fois cette apparence normale, tout en conservant son pouvoir divin.

 

Anecdotes

  • Bien que la puissance d’un Saiyan dans cet état soit obtenue à partir de la puissance de la forme de Super Saiyan God, le Ki de Gokū continue d’être perceptible par toute personne pouvant ressentir le Ki et n’est donc pas divin, comme on peut le voir dans Dragon Ball Super. Toutefois, les Saiyans s’étant élevés à cet état peuvent ressentir le Ki divin, comme le démontre Vegeta lorsqu’il ressent l’arrivée de Whis, quelque temps après avoir atteint cet état grâce à son entraînement sur la planète Beerus auprès de l’attendant du dieu de la destruction.
    • D’ailleurs, dans Dragon Ball Fusions, Gokū (enfant) parvient à ressentir le Ki de Gokū Black tandis qu’il est dans cet état. Ceci dans la Quête Ziku-kan : « La comète sombre ».
  • Tout comme le film Dragon Ball Z : Battle of Gods et la série TV Dragon Ball Super, Gokū absorbe le pouvoir du Super Saiyan God dans le jeu vidéo Dragon Ball Xenoverse 2. Ce n’est pas le cas dans le manga Dragon Ball Super, où rien n’est stipulé et où Gokū peut se transformer en Super Saiyan God quand il le souhaite, après son combat contre Beerus.

 

Références

[1] Dragon Ball Heroes : God Mission 1 (GDM1) (2015)
[2] Saikyō Jump #6 (2014)
[3] Dragon Ball Super chapitre 13 : « L’Univers gagnant est finalement décidé !! » (21 juin 2016)