Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Maison de Satan

La maison de Satan (サタンの家, Satan no Ie)[1] est l’endroit où vit Mr. Satan dans le manga Dragon Ball et les séries animées qui en sont adaptées. Cette maison est située dans la ville de Satan City.

 

Vue d’ensemble

Dragon Ball Z

La maison de Satan, dans la série
La maison de Satan, dans la série
C’est dans cette maison que vit Satan avec sa fille Videl. Très grande, cette demeure compte au moins 50 pièces, et un cuisinier particulier se charge des repas.[1]
Sur la plaque de la porte est indiqué « Satan House ». On peut également voir des statues de Satan dans des pièces de cette maison.[1]
Tandis que cette grande maison est évoquée par Videl dans l’œuvre originale, on peut la voir apparaître à plusieurs reprises dans l’anime.
On peut voir Mr. Satan regarder la télévision et commenter les exploits de Great Saiyaman, avec un certain mépris. Puis, on le voit également en train de se cacher dans le grenier de sa maison, tandis que le gang Red Shark retient le maire de Satan City en otage.[2]

Dragon Ball Super

La maison de Satan dans DB Super
La maison de Satan dans DB Super
Dans la série TV Dragon Ball Super, Mr. Satan convoque la presse chez lui à l’occasion de la remise de son prix pour la paix dans le monde. Mais alors qu’il était en plein show, Boo débarque pour demander à Satan de lui faire à manger, car il a faim. Satan est alors obligé de prétexter une envie pressante pour aller calmer Boo. Il propose de lui donner du chocolat, mais il ne sait absolument pas où il est rangé. Il appelle alors sa fille à l’aide, sans penser au fait qu’elle a déjà déménagée…[3]
Plus tard dans la série, on peut voir Boo et Béé profiter du canapé du salon de la maison de Satan.[4]

 

Apparition dans les films

Dragon Ball Z : Le Super guerrier défait !! Celui qui gagnera, ce sera Moi

Article : Dragon Ball Z : Le Super guerrier défait !! Celui qui gagnera, ce sera Moi

La maison de Satan dans le film
La maison de Satan dans le film
La maison de Satan apparaît aussi dans le 11ème film Dragon Ball Z, lorsque N°18 s’y rend pour y récupérer l’argent promis par Satan, suite à la Battle Royale du Tenka Ichi Budōkai.
Mais Satan n’a pas encore reçu l’argent de la récompense et ne peut donc pas lui remettre la somme promise. N°18 commence alors à s’énerver, sous les regards curieux de Goten et Trunks, qui assistent à tout ce qu’il se passe, depuis l’extérieur. Dans le même temps, Kuririn attend sa femme, en compagnie de leur fille, Marron. Ils assistent à l’arrivée de Men-Men, qui chute dans la piscine de la villa de Satan.[5]
Après le départ de Mr. Satan et N°18 pour le château May Queen du baron Jaguar Batta, Kuririn emmène Marron faire pipi dans la Satan House.[5]

 

Résidents

 

Apparitions dans les jeux vidéo

La maison de Satan dans Buu's Fury
La maison de Satan dans Buu’s Fury
La maison de Satan apparaît dans la cinématique d’introduction du Satan Mode, dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Shin Butōden. Jaguar Batta vient rendre visite à Mr. Satan, de même que N°18 qui tient à récupérer l’argent que Satan lui a promise lors du 25ème Tenka Ichi Budōkai.
Dans le jeu Dragon Ball Z : Buu’s Fury, la maison de Satan est située à côté du Satan Café. D’ailleurs, dans la chambre de Mr. Satan on peut y voir un film appelé « Hercule : The Movie » (« Hercule » étant le nom de Satan dans la version américaine, également).
Dans Dragon Ball Xenoverse 2, la Satan House est entourée d’une faille temporelle, à cause de l’œuf de distorsion temporelle laissé par le Saiyan masqué. La Time Patrol est alors envoyée sur les lieux pour enquêter sur la faille temporelle qui apparaît à Conton City.
Si on mène l’enquête avec un guerrier du futur Terrien, pendant le prologue du jeu on peut voir Great Saiyaman et Great Saiyaman N°2 en train de s’entraîner à exécuter leurs poses de présentations. Videl est d’abord réticente à l’idée d’exécuter ces poses, mais après l’insistance de Gohan, elle devient plus enthousiaste lorsqu’elle exécute ces poses.[6]
Le patrouilleur rend visite à Mr. Satan
Le patrouilleur rend visite à Mr. Satan
Par la suite, le guerrier du futur doit protéger la maison de Satan et la Terre de nombreuses menaces. Satan explique alors qu’il est à la recherche d’un garde du corps et teste le patrouilleur du Temps pour voir s’il est digne de le devenir. Il le récompense aussi avec des zénis, à chaque fois qu’il réussi un défi (quêtes, combos, etc). Si le guerrier du futur est un Terrien, Satan n’hésitera pas à le payer davantage. Le guerrier du futur Terrien peut aussi participer à une quête qui lui permettra de débloquer la compétence « Nyoibō Pro éveillé », qui fait figure de « transformation » pour le Terrien, au sein du jeu.[6]
 
Dans Dragon Ball Online, la chronologie du jeu nous apprend que des clients mécontents des « Cours d’arts martiaux de Mr. Satan par télécommunication » ont envahi la Satan House durant l’Age 794. Il s’agissait d’un cours que Mr. Satan avait lancé l’année précédente.
À cause de cela, Pan, la petite fille de Mr. Satan, dut maîtriser les envahisseurs et cet évènement l’incita à créer sa propre école d’arts martiaux : Le Pan Fighting Network.

 

Anecdotes

    La maison de Satan dans DBGT
    La maison de Satan dans DBGT
  • Pour une étrange raison, le design de la maison de Satan change à chacune de ses apparitions. Dans la série TV Dragon Ball Z, la maison est blanche avec un dôme et des coupoles sur le toit. Dans le 11ème film Dragon Ball Z, la maison de Satan possède un toit rouge, en tuiles, et sa façade et son portail sont différents. Enfin, dans la série Dragon Ball GT, où la maison de Satan apparaît aussi, son aspect est encore totalement différent.
    • Pour le jeu Dragon Ball Xenoverse 2, c’est l’aspect de la maison qu’on a découvert avec le 11ème film DBZ qui fut utilisé.

 

Références

Tags
Voir davantage

Gokuda003

Fan inconditionnel de Dragon Ball. Créateur, Webmaster, Administrateur, Rédacteur en chef de DragonBall Ultimate. J'aime aussi le Japon, sa langue et sa culture, ce qui me permet de vous offrir des traductions directes des news et des informations provenant des ouvrages.

Voir aussi

Close