Île Amenbo

L’île Amenbo (アメンボ島, Amenbo Tō)[2][3] ou L’île où apparaissent N°19 et N°20 (19号、20号の現れた島, Jū Kyū Gō, Ni-Jū Gō no Arawareta Shima)[1] est une île située non loin de l’île Papaya. C’est sur cette île que débarquent les Humains artificiels N°19 et N°20. Exactement comme Trunks l’avait annoncé.[1]
 

Vue d’ensemble

À la recherchent des Humains artificiels

À la recherchent des Humains artificiels

C’est une petite île située à 9 km au sud de la Capitale du Sud.
Lorsqu’il rencontre Son Gokū, Trunks du futur annonce que c’est sûr cette île que débarqueront les Humains artificiels, le 12 mai de l’Age 767 à 10:00 am.
Le jeune garçon ne s’est pas trompé, puisque les Humains artificiels débarquent bien sur cette île.
Seulement, contrairement à ses prévisions, c’est N°19 et N°20 qui débarquent, et non pas N°17 et N°18. Gokū et ses amis sont surpris de ne pouvoir localiser leurs adversaires et se font prendre au piège. Yamcha est la première victime des androïdes. Peu de temps après que Gokū, Piccolo et Ten Shin Han se soient dressés en face de N°20 et son assistant, N°19, la ville qu’abrite cette île (Sasebo) est rapidement plongée dans le chaos à cause de l’attaque Bionic Punisher de N°20.
L'île, à moitié ravagée par N°20

L’île, à moitié ravagée par N°20


Gokū décide d’emmener les Humains artificiels dans un endroit désert pour mieux les combattre, sans avoir à s’inquiéter de causer des victimes ou de la destruction. Il les conduit sur le continent du Sud.
L’Humain artificiel N°20 répondait justement à la requête de Gokū, qui était de combattre dans un endroit désert, lorsqu’il exécuta ses rayons oculaires qui détruisirent la moitié de l’île.
Dans la version animée, Gokū, Ten Shin Han, Piccolo et les deux androïdes s’envolent juste avant que des policiers n’arrivent sur le lieu de la rencontre.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z: The Legacy of Goku II, Gokū et les siens font la rencontre de N°19 et N°20 sur l’île d’Amenbo, dans la ville de Sasebo.
 

Références