Ghourd

Ghourd (グルド, Gurudo) ou Guldo est un antagoniste secondaire du manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et des séries TV adaptées de celui-ci : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT et Dragon Ball Kai.

Membre de l’Escadron Spécial Ginyū à la solde de Freeza. Cet extraterrestre nabot possède quatre yeux. Comme il n’est pas très puissant par rapport aux autres membres de l’escadron, il lui faut ruser pour utiliser ses techniques. Possédant des manières peu orthodoxes, il se proposa d’empaler Kuririn et Son Gohan.[2]
 

Signification du nom

Gurudo (グルド) dérive du mot Yōguruto (ヨーグルト) qui provient de l’anglais « Yogourt » et signifie « Yahourt ». Comme tous les membres de l’Escadron Spécial Ginyū, Ghourd porte un nom qui se réfère à un produit laitier.
 

Apparence physique

Ghourd, dans le manga Color Edition

Ghourd, dans le manga Color Edition

C’est un extraterrestre nabot possédant quatre yeux.[2].
Ghourd est le plus petit des cinq membres de l’Escadron Spécial Ginyū. Cet être rondouillard à la peau verte recouverte de pustule ne possède ni nez ni sourcils. Pas plus que d’oreilles d’ailleurs.
Pour cette raison, c’est le seul membre de l’Escadron Spécial Ginyū qui ne possède pas de Scouter.
Comme tous les autres membres de l’Escadron Spécial Ginyū, il porte une armure de combat V-neck. Celle-ci diffère des autres armures de combat nouveau modèle par son col en « V » et la présence du logo de l’Escadron Spécial sur la poitrine.
Avec cette armure, Ghourd porte une combinaison noire qui recouvre l’intégralité de son petit corps difforme. Contrairement à Jheese, sa combinaison ne lui arrive pas jusqu’au cou, puisque de toute façon il ne possède pas de cou. Mais elle s’arrête juste sous la gorge.
Avec cette armure de combat, Ghourd porte des gants et des bottes blanches, comme son compère Jheese.

 

Doublages et voix

  • Version originale japonaise : Kōzō Shioya (DBZ), Naoki Tatsuta (Budokai), Yasuhiro Takato (DBKai, tous les médias depuis 2009)
  • Doublages anglais :
    • Ocean : Terry Klassen
    • FUNimation : Dylan Thompson (Doublage original de DBZ), Bill Townsley (Doublage remasterisé de DBZ), Greg Ayres (DBZ Kai, Raging Blast 2)
  • Doublage français : Philippe Ariotti (DBZ), Gilbert Levy (DBZ Kai)
  • Doublage hébreux : Shmil Ben-Ari (DBZ 062); Tzvika Shatsberg (avant)
  • Doublage latino américain : Ricardo Hill (DBZ), Ricardo Mendoza (DBZ Kai)
  • Doublage portugais : Ricardo Spínola
  • Doublage brésilien portugais : Ivo Roberto « Tatu »

 

Anecdotes

    Vegeta, tuant Ghourd dans l'anime

    Vegeta, tuant Ghourd dans l’anime

  • Dans l’œuvre originale, l’exécution de Ghourd par Vegeta est assez différente de sa version anime. Vegeta décapite Ghourd à main nue, tandis que dans la série TV il lui tranche la tête à distance à l’aide d’un rayon de Ki.
  • Dans l’œuvre originale, toujours, Ghourd est le seul membre de l’escadron spécial à ne jamais avoir rencontré Gokū. Dans la série TV Dragon Ball Z il finit par le croiser dans l’épisode 195, lorsque Gokū affronte l’escadron spécial en Enfer.
  • Ghourd n’utilise pas sa technique pour stopper le Temps dans l’autre monde, lorsqu’il affronte Chaozu, bien qu’on le voit utiliser ses techniques de psychokinésie.
  • Dans la série TV, lorsque Gohan retourne à la Capsule vaisseau de Gokū, on peut le voir survoler la zone où a eu lieu le combat contre l’escadron spécial. On peut alors voir les corps de Reacum et Burta et celui décapité de Ghourd. Reacum a pourtant été pulvérisés par Vegeta, tout comme la tête de Ghourd.
  • Ghourd ne porte jamais de Scouter. Très certainement car les Scouters normaux ne peuvent s’adapter à son crâne si particulier, qui en plus, ne possède pas d’oreilles. Ghourd ne pouvant pas ressentir le Ki, il est rapidement mis en difficulté face à des adversaires qui se cachent.
  • C’est le plus faible de l’escadron spécial Ginyū, mais grâce à ses capacités psychiques extraordinaires il est considéré comme un redoutable adversaire.

 

Références

[1] Dragon Ball Z : The Anime Adventure Game
[2] Dragon Ball Daizenshū 7 : Dai Jiten (La grande encyclopédie) (1997)