Pistolet Laser

Les pistolets lasers (ビーム銃, Bīmu Jū)[1] sont des armes qui apparaissent dans le manga Dragon Ball d’Akira Toriyama et ses adaptations en série TV : Dragon Ball Z et Dragon Ball Kai.

 

Vue d’ensemble

Sūi s'apprête à détruire le vaisseau Namek

Sūi s’apprête à détruire le vaisseau Namek

Cette arme équipe les guerriers de Freeza de niveau inférieur et amplifie leur faible Ki.[1]

Elle peut aussi s’utiliser en plein vol. Une de ces armes détruisit le vaisseau Namek de Bulma, Son Gohan et Kuririn.[1]

Cette arme est directement reliée au Scouter et envoie une décharge laser en fonction du potentiel de combat de l’adversaire à abattre.[1]

On voit de nombreux soldats de l’armée de Freeza porter ces pistolets lasers sur la planète Namek. Plusieurs années après, l’utilisation de ce type d’appareil semble nettement moins répandue au sein de l’armée menée par Sorbet.[5]

Lorsque Trunks du futur arrive pour abattre Freeza et le grand roi Cold, il est confronté à un soldat (Īru) qui tente de l’abattre avec un rayon laser. Mais Trunks détourne l’attaque sans aucun mal, avant de mettre le soldat K.O. en un seul coup de coude bien porté.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Sūi et son pistolet laser dans Dokkan Battle

Sūi et son pistolet laser dans Dokkan Battle

Les pistolets lasers apparaissent dans plusieurs jeux vidéo, où ils sont portés par les soldats de l’armée de Freeza :

Dans le jeu vidéo Dragon Ball Z : Battle of Z, le pistolet laser est un Item d’équipement qui accroît la puissance des Kikōha de votre personnage pendant 3 minutes.

Dans Dragon Ball : Xenoverse, les soldats de l’armée de Freeza, Raspberry, Navel, Monré et Gupuré, utilisent leur pistolet laser en guise d’attaque de Ki. L’attaque est alors baptisée « Beam Rifle ». Et comme il est nécessaire d’avoir un pistolet laser pour lancer cette attaque, ce n’est pas une technique que le guerrier du futur peut apprendre.

Dans la version anglaise du jeu smartphone Dragon Ball Z : Dokkan Battle, le rayon laser utilisé par les soldats de Freeza est nommé « Beam Strike ».

 

Références