Super Saiyan Blue Kaiōken

Le Super Saiyan Blue Kaiōken (超サイヤ人ブルー界王拳, Sūpā Saiya-jin Burū Kaiōken),[1] également appelé Super Saiyan God Super Saiyan Kaiōken (超サイヤ人ゴッド超サイヤ人界王拳, Sūpā Saiya-jin Goddo Sūpā Saiya-jin Kaiōken),[2] est une technique utilisée par Son Gokū et qui apparaît dans la série animée Dragon Ball Super et certains jeux vidéo.

 

Vue d’ensemble

Apparence

Gokū utilisant le Super Saiyan Blue Kaiōken

Gokū utilisant le Super Saiyan Blue Kaiōken

Enveloppé d’une aura rougeâtre propre au Kaiōken, Son Gokū conserve sa forme de Super Saiyan God Super Saiyan (Super Saiyan Blue) et son aura bleue. Son corps est également parcouru de quelques éclairs.

Une teinte rougeâtre vient aussi recouvrir tout son corps et devient de plus en plus épaisse à mesure que la puissance du Kaiōken augmente. L’aura du Kaiōken et son intensité varient également en fonction de cette puissance.

La première fois qu’il a recours à cette technique, Gokū s’entoure d’un petit voile d’aura rouge, avant de laisser exploser son Ki.

 

Utilisation et pouvoir

Le Kaiōken de Gokū en SSGSS

Le Kaiōken de Gokū en SSGSS

Il s’agit d’un Kaiōken exécuté sous sa forme de Super Saiyan Blue. Une simple variation dans son Ki pourrait le rendre hors de contrôle et tuer son utilisateur. Mais heureusement, Gokū est parvenu à le contrôler et a pu l’utiliser lors de son combat contre Hit, lors du tournoi entre l’Univers 7 et l’Univers 6. Poussant même son Kaiōken jusque x10.[3]

Gokū utilise cette botte secrète durant le match final du tournoi, dans la série TV Dragon Ball Super. Tandis que dans la version manga, il a recours à une transformation en Super Saiyan God avant de se transformer en Super Saiyan Blue.

Gokū développa cette dangereuse technique pour l’utiliser contre Beerus un jour. Cependant, il dévoila cette capacité assez tôt, lors du tournoi organisé par Champa.

Gokū surpasse Hit avec cette technique

Gokū surpasse Hit avec cette technique

Ce Kaiōken couplé avec la forme de Super Saiyan Blue n’a que 10% de chance de succès, contre 90% de risque d’échec… Échec qui pourrait s’avérer mortel. C’est à cause de cela que même en ayant « parfaitement » maîtrisé cette technique durant son combat contre Hit, Gokū subit un contrecoup qui lui fait perdre ses forces et la maîtrise de son Ki, quelques jours après le tournoi.

Mais durant le match qui l’oppose à Hit, cette technique multipliée par 10 fut très utile pour permettre à Gokū de surpasser le Saut temporel de Hit et parvenir à toucher son adversaire. Surpassé par la puissance de Gokū en Super Saiyan Blue Kaiōken, Hit ne put que minimiser les dégâts et se pousser à se surpasser. Cette technique est si redoutable que même Beerus fut légèrement inquiété lorsqu’il la découvrit.[3]

Comme il s’agit d’un Kaiōken, une utilisation trop longue ou répétée entraîne obligatoirement des risques pour le corps de son utilisateur. Ainsi, Gokū ne fut plus à même de se mouvoir correctement à l’issu de son combat contre Hit et fut victime d’un dérèglement dans le contrôle de son Ki.

Gokū et le SSGSS Kaiōken contre Zamasu

Gokū et le SSGSS Kaiōken contre Zamasu

Durant son combat contre Zamasu fusionné, Gokū réutilise brièvement le Kaiōken sous sa forme de Super Saiyan Blue, pour se sortir de l’emprise de Zamasu qui le retenait par la jambe. Avec les bras en lambeaux, Gokū parvient à asséner un puissant coup de pied à Zamasu fusionné et le projette au sol violemment. Brisant ainsi son anneau de lumière. Après cette attaque brève, Gokū retrouve sa forme normale.

Il réutilise ensuite le Super Saiyan Blue Kaiōken durant son combat contre Bergamo, lors du match d’exhibition organisé par les Zen’ō avant le Tournoi du Pouvoir. Il a recours à cette technique une fois que Bergamo a suffisamment absorbé de coups et est devenu gigantesque et beaucoup plus puissant. Afin de satisfaire Zen’ō et le Grand Prêtre qui a demandé aux combattants d’y aller à fond, Gokū dévoile tout son arsenal et montre qu’il combat sans retenue. Il lance un gigantesque Kamehameha sur Bergamo et met fin au combat en quelques secondes, après avoir avoir eu recours à cette technique.

Gokū déploie son Ki contre Toppo

Gokū déploie son Ki contre Toppo

Par la suite, Gokū réutilise le Super Saiyan Blue Kaiōken lors de son combat contre Toppo, le justicier de l’Univers 11 qui est intervenu pour défier le Saiyan. Seulement, le combat ne connaît pas d’issue puisqu’il est interrompu par le Grand Prêtre. Ce dernier souhaitant qu’il n’y ait pas de mort durant ce duel, et que les guerriers se préservent pour le véritable Tournoi du Pouvoir.

 

Variantes

    Le Kaiōken x10 en Super Saiyan Blue

    Le Kaiōken x10 en Super Saiyan Blue

  • Super Saiyan Blue Kaiōken x10 (10倍超サイヤ人ブルー界王拳, Jū-bai Sūpā Saiya-jin Burū Kaiōken)[1] : Il s’agit du Kaiōken multiplié par 10 qu’utilise Son Gokū alors transformé en Super Saiyan Blue, lors de son combat contre Hit, dans l’anime. Sous cette forme, le Ki de Gokū est immense et sa puissance surpasse celle de Hit, rendant le Saut temporel de ce dernier totalement inefficace. Avec une telle aura rougeâtre, le dōgi de Gokū passe du orange au rouge et sa peau se teinte aussi de rose. Dans la série TV, lorsque Gokū utilise cette technique tout l’atmosphère environnement sembler changer de couleur.

 

Apparitions dans les jeux vidéo

Cette technique apparue pour la toute première fois dans un jeu vidéo avec le jeu d’arcade Dragon Ball Heroes et sa God Mission 9 (GDM9), où elle fut baptisée « Super Saiyan God Super Saiyan (SSGSS) Kaiōken ».

Dans ce jeu, Gokū peut utiliser le Kamehameha en guise d’attaque ultime, une fois passé en Kaiōken x10, et cette technique redoutable se nomme « God Kamehameha x10 » (10倍ゴッドかめはめ波, Jū-bai Goddo Kamehameha). C’est celle-là même qui figure inscrite sur la carte ci-contre, issue de Dragon Ball Heroes.

 

Anecdotes

  • Il s’agit de la deuxième « transformation » connue à arborer une double aura et il se trouve justement que l’autre (le Furieux Super Saiyan) est aussi une nouvelle forme introduite uniquement dans la série animée Dragon Ball Super.
  • Dans le jeu vidéo Dragon Ball Fusions, cette technique boost uniquement le Ki de Gokū, mais il ne change pas de couleur pour autant.

 

Références