Suite à notre interview de la semaine dernière, on vous avez demandé de poser vos questions à Anthony Panetto, auteur/adaptateur sur la version française de la série TV Dragon Ball Super.
Il nous avait révélé déjà pas mal d’informations croustillantes sur la VF qui se prépare et qui sera diffusée sur Toonami à partir du 17 janvier 2017.

Psykomatik s’est une nouvelle fois entretenue avec Anthony Panetto pour transmettre vos questions, posées sur diverses plateformes. Anthony y répond :

Questions/Réponses à Anthony Panetto

  • Nenomaa : Comment allez-vous traduire le Super Saiyan Blue ?

A.P. : Super Saïyen Bleu.

  • Goku-SsjGod : Pourquoi avoir adapté Goku Black en Black Goku ?

A.P. : C’est la Tōei qui a choisi. On ne nous a pas expliqué les choix.

  • Daimao-Sama3 : Savez-vous à quel rythme de diffusion sortiront les épisodes sur Toonami ?

A.P. : Aucune idée. Les auteurs ne sont pas tenus au courant de ce genre de choses. Mais au vu de la bande-annonce qui vient de sortir, on peut imaginer qu’il y aura au moins un épisode par jour (du lundi au vendredi), ce qui nous emmènerait jusqu’au mois de mars. Mais on peut tout à fait imaginer que la chaîne diffuse 2 inédits par jour. Il faut voir avec Toonami directement.

  • Daimao-Sama3 : Comment allez-vous adapter Tokitobashi ?

A.P. : Saut temporel.

  • Daimao-Sama3 : Avez-vous adapté le langage divin utilisé par Beerus et Whis lors de l’épisode N°41 de la série ?

A.P. : C’est ma collègue qui a adapté cet épisode. Le script indiquait que la langue divine était du japonais à l’envers. Elle a donc fait pareil en français. J’étais en studio à l’enregistrement de ce passage et les comédiens ont fait une autre piste sur laquelle l’ingénieur du son a mis une espèce d’effet « rembobinage ». La Tōei a choisi l’une des deux options, mais j’ignore laquelle.

  • Rary-59 : Comment est-ce que cela se passe pour les noms et termes adaptés, c’est à celui qui a le premier épisode où le nom / terme apparaît qui voit son adaptation choisie, ou vous vous réunissez afin de trouver le meilleur choix et aussi pour pouvoir les faire suivre à travers les adaptations de chacun ?

A.P. : En général, on échange entre nous et on essaie de faire différentes propositions. C’est ensuite la Tōei qui valide.

  • Rary-59 : Un script anglais vous est envoyé avec l’épisode en japonais, est-ce que vous vous basez tous sur le script anglais uniquement ou vous allez piocher dans l’épisode en japonais pour certaines choses, ou le script en anglais vous suffit avec les notes de traductions apportés ?

A.P. : On ne peut pas aller piocher dans le script japonais, vu qu’on ne lit pas le japonais. On se contente des informations que nous donne le script anglais. Ce sont les chargés littéraires et éditoriaux de la Tōei qui rectifient si jamais notre VF comporte des erreurs à cause du script anglais.

  • Rary-59 : Concernant le script anglais, il me semble avoir compris qu’il a été traduit par un/des Japonais, est-ce que tout est traduit/adapté ou bien certaines voire plusieurs choses sont laissées en japonais tels que les noms et termes, et s’ils sont traduits, est-ce qu’ils le sont suivant les noms « populaires » choisis pour la version anglaise tels que : Frieza, Saiyan, Chiaotzu etc. ?

A.P. : Le script anglais respecte le plus souvent la bible anglophone avec les termes adaptés dans cette langue (Saiyan, Frieza, etc.). Pour les attaques, on a souvent une traduction (sans doute littérale) de ce que signifie le japonais. À nous d’adapter, de proposer des traductions et c’est la Tōei qui valide ou non, décide de garder ou non le terme japonais.

  • @supalinocelosu : Pourquoi avoir laissé Golden, Black, etc. et tout anglicisme, alors que depuis 2009 avec Dragon Ball Kai, l’adaptation traduit tout (Monsieur Satan, Super Saiyan Divin, Cell Parfait + les attaques) ?

A.P. : C’est la Tōei qui fixe la ligne éditoriale de son programme en français. Elle opte parfois pour garder certains termes en anglais ou japonais, ou de les franciser.

  • @supalinocelosu : Est-ce que les noms d’attaques francisées du film Battle of Gods et de la série Dragon Ball Kai feront leurs retours ou est-ce que ce sera comme le film de la Résurrection de Freezer, les noms d’attaques japonais crié avec un accent bien franchouillard ?

A.P. : J’imagine que la Tōei va rester sur la ligne de ce qu’elle a fait précédemment, à moins qu’elle opte pour certains changements pour X raison.

  • @supalinocelosu : Est-ce qu’une version censurée est prévue ?

A.P. : Je n’en ai aucune idée.

  • @supalinocelosu : Est-ce que Toonami sera l’unique diffuseur, où y a déjà d’autres chaines de prévu/de signé (une chaine généraliste (D17,…), ou une diffusion sur une chaine jeunesse (Nickelodeon, Canal J,…) ?

A.P. : Je n’en sais rien. Quand on nous propose une adaptation, on ne sait pas forcément pour quelle chaine ce sera. Dans le cas de Dragon Ball Super, quand j’ai été contacté, mon client ne connaissait pas la chaîne qui diffuserait la série. On a su, au fil des mois, que ce serait sur une chaîne du groupe Turner et ensuite, j’ai appris sur Internet que ce serait Toonami. La licence Dragon Ball étant ce qu’elle est, il y a quand même fort à parier que la série soit diffusée ailleurs, plus tard.

  • @MCosmoz : L’animation de certains épisodes (notamment l’épisode N°5) vous a-t-elle choqué ?

A.P. : Je n’ai pas travaillé personnellement sur l’épisode 5, donc je ne saurais dire. En tout cas, on travaille sur des images compressées, donc la qualité est toute relative.

  • @Bejita_Zetto : Combien de temps prenez-vous pour traduire un épisode ?

A.P. : Entre 3 et 5 jours, tout dépend du nombre de personnages dans l’épisode et de la quantité du flot de paroles. Les épisodes de combat peuvent être moins chargés si les personnages se contentent de crier et de se lancer des attaques. Par contre, ça devient plus compliqué quand il y a un tas d’explications sur tel ou tel phénomène. Surtout qu’il faut respecter les pauses quand les bouches s’arrêtent de bouger au milieu d’une longue tirade, il faut pouvoir faire des phrases qui tiennent la route en français et qui seront jouables par des comédiens français. Parfois, le japonais est plus long, parfois, il est extrêmement concis. Il faut composer avec tout ça. Les scènes plus quotidiennes sont souvent plus simples à écrire. Ce n’était pas forcément très simple d’entrer dans la série parce que ce sont des personnages quasi mythologiques, qui existent depuis des dizaines et des dizaines d’années. Ils ont un passif, ils sont énormément connus. Il fallait plus ou moins s’inscrire dans une continuité. Je ne pouvais pas les faire parler n’importe comment.

  • Samir Djef : Savez-vous si les versions Blu-Ray seront diffusées sur Toonami ?

A.P. : Je ne sais pas en quoi elles diffèrent. Nous avons travaillé sur les images qui seront diffusées à la télévision et qui seront reprises telles quelles pour la version DVD, me semble-t-il.

On ne nous a pas proposé d’autres supports, donc a priori, ce qui passera à la télé se retrouvera sur le DVD. Il arrive que sur certains programmes, il y ait des différences entre la version diffusée à la télé et la version disponible en DVD/Blu-ray. Ça ne semble pas être le cas ici.

 

Remerciements

Merci, encore une fois, à Anthony Panetto de nous avoir accordé de son temps et merci à vous tous pour vos questions. N’hésitez pas à partager pour informer tous vos amis de l’arrivée prochaine de la VF de Dragon Ball Super et merci également à Psykomatik pour son travail. On se retrouve rapidement pour d’autres news ! 😉