Pour la sortie du manga Dragon Ball Super volume 1, le site officiel V-JUMP, nous offre une interview exclusive entre Akira Toriyama, et Toyotarō !

dragon-ball-super-toriyama-toyotaro-interview

Interview très riche et intéressante puisqu’on y apprend certaines petites choses sur l’avenir de l’oeuvre, des anecdotes, des personnages qui vont revenir…

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez sans plus attendre l’interview qui a déjà été traduite par Matthanor de DragonBallSuper-France !

L’interview

Toyotarō-sensei, Quels aspects des travaux de Toriyama-sensei trouvez-vous les plus difficiles à dessiner ?

Toyotarō : Bien qu’au premier coup d’œil, les travaux de Toriyama-sensei soient plutôt simples, quand nous étions plus petits et que le manga était sérialisé dans Jump, tous les enfants – moi y compris – pensions que nous pouvions les dessiner. Mais quand vous essayez vraiment, c’est tout à fait différent. Peu importe ce que vous faîtes, vous ne pouvez pas dessiner un « vrai » Gokū

Toriyama : Je suppose que c’est vrai. En fait, même quand des animateurs professionnels essaient de dessiner, on dirait parfois qu’ils n’ont pas ce qu’il faut (rires). Mon style est simple, mais je pense que c’est aussi ce qui fait sa difficulté. Il n’y a peut-être que moi qui le comprenne totalement.

Dans le « 30th Anniversary Dragon Ball Super History Book », plusieurs artistes ont soumis leurs propres illustrations de Dragon Ball. Plusieurs d’entre eux ont noté que bien que le style soit simple, il est impossible à imiter.

Toriyama : Et bien… Même moi je suis incapable d’imiter d’autres styles de dessins de différents auteurs (rires).

Et pourtant, chacun a pris beaucoup de plaisir à créer ses propres illustrations.

Toriyama : Je suis heureux de l’entendre ! Il faudra que je les remercie si j’en ai l’occasion. En parlant de reproduire mon style, Toyotarō-san est incroyable à cela !

Toyotarō : Non non, pas du tout ! Sérieusement… Plus je dessine, plus je réalise le gouffre qui nous sépare… (transpiration)

Toriyama : Ne soyez pas si dur avec vous-même ! Vous êtes même à priori celui qui reste le plus proche de mon style. Il n’y a pas beaucoup de personnes qui peuvent s’en vanter ! Bien, il y a peut-être des gens qui peuvent imiter mes dessins, mais peu d’artistes peuvent dessiner des chapitres entiers de la même façon que vous les faîtes ! Vos planches sont vraiment proches !

En parlant du manga, j’aimerais vous demander à tous les deux comment vous travaillez ensemble ? j’ai entendu dire que Toriyama-sensei regardait chaque planche de chaque chapitre.

Toriyama : C’est exact.

Toyotarō : Depuis le premier chapitre, j’ai usé de l’histoire de base de Toriyama-sensei comme d’une base, et on m’a permis d’aller encore plus loin.

Toriyama : C’est mieux comme ça.

Quand Toriyama-sensei dessinait le manga, les animateurs utilisaient ses planches comme références, en imitant la composition et d’autres choses comme cela. Et maintenant, il semblerait que, de la même façon, les animateurs utilisent les planches de Toyotarō-sensei comme référence.

Toriyama : Oh, c’est très bien ! Ça devrait leur permettre de suivre les bons rails !

Toyotarō : Vraiment ? … Je n’arrive toujours pas à croire la chance que j’ai d’avoir ce travail (transpiration).

Toyotarō-sensei, avez-vous des questions sur le manga pour Toriyama-sensei ?

Toyotarō : Ma question est tellement basique que j’ai peur de la poser, mais… Pourquoi les Super Saiyan Blue ont les cheveux bleus ?

Toriyama : Dans Battle of Gods, ils étaient rouges, je me suis donc dit que dans La Résurrection de ‘F’, je devrais tester le bleu. C’est tout (rires). En fait, je pensais les faire en blanc, mais cela aurait été trop similaire avec le « prochain ennemi »… donc je me suis dit que j’allais le garder pour une autre occasion (rires).

Toyotarō : … j’ai comme le sentiment d’avoir entendu quelque chose d’incroyable (rires). Le Dieu Beerus et Whis sont arrivés dans Dragon Ball Super, et se sont révélés de puissants et implacables adversaires pour Gokū et ses amis. Qu’est-ce que signifient ces deux-là pour vous ?

Toriyama : Bien, tout d’abord, j’aimerais dire que je n’ai aucune intention pour l’instant que Gokū et Vegeta deviennent plus forts que Beerus et Whis.

Toyotarō : Depuis Battle of Gods, Beerus et Whis sont devenus des figures centrales du manga.

Toriyama : Si ça n’avait pas été ces deux-là, faire une histoire après cela aurait été un cauchemar. Il n’y aurait rien eu comme base sur laquelle s’appuyer. C’est pourquoi je suis très heureux de les avoir trouver. Et leurs voix sont très bien aussi ! Ces doubleurs / artistes (Seiyū) sont très doués !

Toyotarō : Beerus est joué par Kōichi Yamadera, et Whis par Masakazu Morita.

J’ai pu entendre que dans les premiers drafts du script Battle of Gods, Beerus était beaucoup plus le stéréotype du Dieu de la Destruction, un personnage très maléfique et effrayant.

Toriyama : Oui, dans les premières versions, il faisait tout un tas de choses malsaines et diaboliques.

Toyotarō : Mais finalement, il s’est transformé en une personne toujours aussi effrayante, mais sans toute la haine autour. Pour garder plus l’esprit de Dragon Ball, on pourrait dire.

Toriyama : Oui, grâce à ces deux-là, le monde de Dragon Ball s’est étendu au-delà de l’Univers connu. Je suis vraiment plein de gratitude pour l’auteur qui a proposé cette idée des Dieux de la Destruction.

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur la direction que prendra l’histoire dans un futur proche ?

Toyotarō : J’ai lu le script pour le nouvel arc, et je suis très heureux de voir qu’un certain – futur – personnage très proche de nos héros en fera partie. Je suis un très grand fan !

Toriyama : C’est un personnage très populaire : J’espère vraiment que les enfants seront heureux.

En parlant des enfants, je suis sûr que quand Toyotarō-sensei était enfant, il lisait avec gourmandise tout ce que faisait Toriyama-sensei dès que ça sortait. Quels sont vos publications favorites ?

Toyotarō : J’aime beaucoup le début de l’Arc Majin Buu, quand Gohan arrive à l’Orange Star High School. Je pense que c’est dû au fait que c’était très décontracté.

Toriyama : Oui ! J’aime beaucoup cette partie moi aussi (rires).

Toyotarō : Aviez-vous déjà pensé à Majin Buu en dessinant cette partie ?

Toriyama : …Non (rires). Je suis presque sûr d’avoir dessiné cela sans avoir la moindre idée sur Majin Buu ensuite. J’ai beaucoup aimé travaillé sur cette partie, mais j’ai fini par me dire qu’il fallait amener un autre ennemi ! Même si, j’aurai bien aimé continué avec ces petits plaisirs de la vie, tout simplement… (rires)

Tout le monde rit.

Toyotarō : La paix c’est bien aussi (rires). J’aime beaucoup l’allure décontracté de votre manga « Cashman – Saving Soldiers [1]» qui est paru dans V-Jump, et d’autre stravaux de cette période.

Mais alors que les enfants de l’époque aimaient bien cet aspect simple et plaisirs de la vie dans le manga, ils voulaient quand même des combats ! (rires)

Toriyama : Ça c’est sûr (rires)

Toyotarō : Alors qu’ils aimaient ces scènes du quotidien, ils attendaient impatiemment les batailles à venir (rires).

A ce moment-là, Son Gohan était devenu le personnage principal non ?

Toriyama : Oui ! Je me suis dit que Gokū devenait vieux, il était temps de passer à la génération suivante.

Toyotarō : C’est d’ailleurs ce que Gokū lui-même dit dans l’Arc Majin Buu.

Toriyama : Mais dessiner Gohan m’a fait comprendre au fur et à mesure qu’il préférait étudier plutôt que de se battre (rires). Il a même fini par perdre son Dōgi de combat (rires).

Toyotarō : Maintenant, il a pu atteindre son rêve d’enfant et devenir un grand enseignant.

Jusqu’à présent, Dragon Ball Super a suivi l’histoire originale de Toriyama-sensei, mais je pense qu’il serait intéressant pour Toyotarō-sensei de devenir plus impliquer dans le process d’écriture de temps à autres !

Toriyama : C’est une excellente idée ! Je parie qu’il la rendra encore plus intéressante en incluant les idées originales de Toyotarō-sensei.

Toyotarō : C..C’est trop de pression… (transpiration). Mais je pense que ce serait vraiment très cool d’aider Dragon Ball à atteindre un jour son chapitre final.

Toriyama : Oh, c’est très bien ! Les gens diront « Wow, Toriyama-sensei a tout prévu depuis le départ ! » et j’aurai l’air très cool (rires).

 

[1] Un manga de Toriyama sorti dans le V-Jump en 1990 et qui a connu depuis plusieurs suites qu’il a supervisé.

Traduction : JAP/ENG @Herms98, ENG/FR Matthanor, de DragonBallSuper-France