Keisuke Masunaga

Keisuke Masunaga (増永 計介, Masunaga Keisuke) est un animateur, Directeur de l’animation et character-designer Japonais qui a principalement œuvré sur la série animée Dragon Ball Z. Il travaille pour le Studio Cockpit.

Carrière

C’est en 1988 que Keisuke Masunaga-san rejoint le Studio Cockpit, associé au Studio Peacock. Cockpit produisait des animations et Peacock les finalisait. Capable de produire des séquences animées particulièrement fluides et efficaces et possédant un style de dessin vraiment unique, il ne faut pas longtemps à Masunaga-san pour être reconnu par Tôei Animation comme un « as de l’animation » .

Sa carrière d’animateur clé se forge notamment sur le long métrage Soreike ! Anpanman : Kirakiraboshi no namida en tant qu’animateur clé, en 1989.

Dragon Quest - Dai no Daibouken

Dragon Quest – Dai no Daibouken

Il prête son talent à la série animée Dragon Quest – Dai no Daibôken où il est animateur clé sur 7 épisodes réalisés entre 1991 et 1992. La même année, il occupe toujours le poste d’animateur clé sur la seconde OAV de la licence 3X3 Eyes. On peut penser que sa renommée est déjà faite, puisqu’on lui confie la Direction de l’animation de deux épisodes de la série animée Hime-chan no Ribbon en 1992.

Le succès de Dragon Quest – Dai no Daibôken convainc Tôei Animation de faire à nouveau appel au Studio Cockpit pour pallier au départ de Minoru Maeda en 1993.

Dragon Ball Z épisode 174

Dragon Ball Z épisode 174

Son expérience de l’animation accumulée au gré de ses précédents travaux permet à Masunaga-san d’arriver sur Dragon Ball Z directement en tant que Directeur de l’animation de l’épisode 174, « Un difficile problème pour Goku !? Ramène les Dragon Balls » se situant pendant les quelques jours laissés par Cell avant que le destin de la Terre ne soit joué durant le Cell Game.

Masunaga-san sait également s’entourer d’animateurs de grand talent comme Naoki Miyahara qu’il supervise lors de la séquence de la transformation de Son Gohan en Super Saiyan 2, transformation qui marque la fin l’épisode 184, devenue culte et prisée des fans de la franchise.

Masunaga-san continue à faire partie du staff de Dragon Ball Z jusqu’à la fin de la série, mais il la quitte avant le commencement de Dragon Ball GT. Notons qu’avant son départ, il aura tout de même été animateur clé sur deux films sortis en 1995 : « La Résurrection de la Fusion ! Gokû et Vegeta ! » et le suivant, « Ryûken Bakuhatsu !! Si Gokû ne le fait pas, qui le fera ? ».

Tôei Animation fait à nouveau appel à Masunaga-san en 1999 pour contribuer à l’animation clé du film court « Digimon Adventure, Le Film », connu en dehors du Japon sous le nom « Digimon Adventure, Born of Koromon », préquel de la première saison de la licence. La même année, le film court de Pokemon « Pikachū tan kentai », connu en France sous le nom « Les Vacances de Pikachū », jouit également du talent d’animateur clé de Masunaga. En 2001, il œuvre sur l’animation clé du film Cowboy Bebop et celle de quelques épisodes de Baki The Grappler puis il réalise le chara-design des personnages des séries animées Cosmo Warrior Zero et Cosmo Warrior Zero Gaiden. Il devient également character-designer pour l’animé Gun Frontier en 2002.

Entre 2003 et 2005, il est animateur clé sur le premier épisode de Wolf’s Rain, chara-designer sur l’OAV de Dai Yamato Zero-go ainsi que sur Ginga Tetsudo 999 Gaiden.

Summer Wars

Summer Wars

En 2006, Masunaga-san travaille à nouveau pour la Tôei puisqu’il contribue à l’animation clé du 6ème film de la franchise One Piece. Il rejoint le staff et contribue à l’animation clé du long métrage Summer Wars sorti en 2009, aux côtés de Katsuyoshi Nakatsuru et Naoki Tate.
Fin 2010, Masunaga-san renoue avec One Piece pour l’animation clé du 10ème film.

Chara-design réalisé par Masunaga-san

Chara-design réalisé par Masunaga-san

 
Entre 2012 et 2013, il occuper plusieurs postes différents sur Space Battleship Yamato 2199. Tout d’abord, il est animateur clé sur quelques épisodes, puis character-designer en chef et Directeur de l’animation d’autres épisodes. Autant dire qu’il est très sollicité sur ce projet qui contribue encore à sa renommée. Enfin, on retrouve l’animation clé de Masunaga-san sur l’épisode 08 de Gin no Saji en 2013. L’année qui suit, il est Directeur de l’animation et animateur clé sur l’épisode 02 de Gin no Saji Dai-2-ki.

 

Séance de dédicaces

Il est intéressant d’évoquer la présence de Masunaga-san au Japon, à Akihabara, pour une conférence suivie d’une séance de dédicaces autour de l’animé Ginga Tetsudō Monogatari qui s’est tenue en juin 2014. Voici quelques photos prises à l’occasion ainsi que quelques-unes des illustrations couleurs dédicacées qu’il avait alors réalisées :

A gauche, Keisuke Masunaga durant la conférence de l'animé Ginga Tetsudō Monogatari, à droite, durant la séance de dédicaces

A gauche, Masunaga-san durant la conférence autour de l’animé Ginga Tetsudō Monogatari, à droite, durant la séance de dédicaces

 

Caractéristiques

Comparaison des traits de Toriyama-sensei et Masunaga-san

Comparaison des traits de Toriyama-sensei et Masunaga-san

Le style de Keisuke Masunaga est radicalement différent de celui de Toriyama bien qu’il partage le trait anguleux qui caractérise celui du maître à partir de l’arrivée des Saiyans. Masunaga intervient en tant qu’animateur à partir de la saga Cell, aussi, ses dessins aux traits droits et précis parviennent à reproduire efficacement l’intensité des affrontements.
 
Son animation se caractérise par de nombreuses frames, variées et le tout s’enchaîne rapidement, avec une fluidité notable. On retrouve très souvent de petits détails noirs ajoutés ça et là lorsque les coups sont échangés ou qu’un élément du décors subit une animation (sol, fumée etc). De nombreuses lignes de mouvements accompagnent les personnages dans leurs déplacements rapides.

 

De petits détails noirs ainsi que des lignes de mouvements et d'impact enrichissent les séquences de Masunaga-san

De petits détails noirs ainsi que des lignes de mouvements et d’impact enrichissent les séquences de Masunaga-san

 
Soulignons enfin que les personnages de Toriyama sont représentés de manière encore plus anguleuse sous le trait de Keisuke Masunaga, sans doute pour donner un impact plus percutant aux combats et coller à l’animation intense de ces derniers.

 

Crédits sur Dragon Ball Z

En tant que directeur de l’animation

Dragon Ball Z
174, 179, 184, 191, 195, 201, 207, 214, 220, 226, 234, 247, 253, 260, 266, 274, 279

 

En tant qu’animateur clé

Dragon Ball Z
179, 184, 191, 195, 201, 207, 214, 220, 226, 234, 247, 253, 260, 266, 274, 279

 

Équipe d’animation

Keisuke Masunaga contribuait beaucoup à l’animation clé auprès de son équipe, alors même qu’il était aussi Directeur de l’animation. En tant que tel, ses corrections et ses keyframes ont grandement influencé l’aspect général des épisodes qu’il supervisait. L’équipe principale de Masunaga-san se composait d’animateurs talentueux du Studio Cockpit, possédant tous un style très similaire.

 

Équipe principale Travaux
Masa’aki Iwane (岩根雅明) DBZ : 174 – 279
Isao Sugimoto (杉本 功) DBZ : 174 – 289
Chisato Ikehira (池平千里) DBZ : 201 – 289

À l’exception de Tetsuya Saeki qui était un animateur de Tôei Animation, la majorité des animateurs supplémentaires de Masunaga-san venaient aussi du Studio Cockpit.

 

Animateurs supplémentaires Travaux
Masahiko Nakata (中田正彦) DBZ : 214, 234, 266
Tetsuya Saeki (佐伯哲也) DBZ : 214, 226, 234, 239
Takao Kaiya (海谷孝男) DBZ : 253, 260, 266, 274
Masayuki Satō (佐藤雅将) DBZ : 253, 260, 266, 274, 279