Nous avons décidés de faire un petit résumé de notre weekend du 12 au 13 septembre 2015, au Luxembourg, pour assister aux Tsume Fan Days 3 organisés par la société. Comme il doit sûrement déjà existé des centaines de compte-rendu ou d’analyses de l’évènement il nous a parut plus intéressant de traiter ça de manière totalement subjective, avec nos yeux de fans.

Il s’agissait d’un évènement unique, puisqu’il n’a lieu qu’une fois par an et est différent chaque année. Le Fan Day de Tsume en est à sa 3ème année et se déroulait donc sur deux jours, le weekend précédent.

 

Lors de notre arrivée aux Tsume Fan Days nous étions loin de nous imaginer tout ce qui allait nous attendre.
Gokuyo et moi-même avons retrouvés Menma et Chris, deux amis de la team DBU, dès notre arrivée sous l’immense tante qui abrite le cœur de l’évènement.
Bien que le programme nous fut envoyé par e-mail par l’équipe de Tsume, avant l’évènement, les surprises n’ont pas manquées !

 

Premier jour

Tout d’abord, dès le premier jour nous avions droit à deux exclusivités, disséminées au sein d’une journée bien riche.
La journée 1 a commencée avec une annonce de bienvenue (que l’on a raté, malheureusement), puis une conférence du Character Design de l’anime Bleach, Masashi Kudō.
Durant cette conférence, Kudō-san a expliqué comment il était arrivé sur le Character Design de Bleach, mais aussi toutes les étapes par lesquelles il est passé dans sa carrière, de simple intervalliste, à animateur clé, puis directeur de l’animation et enfin Character Designer.
Il nous a aussi expliqué qu’il lui a fallut de nombreuses années pour gravir les échelons (pas moins de 5 ou 6 ans), là ou d’autres animateurs y parviennent plus rapidement.
Comme le producteur du Studio Pierrot (qui produit Bleach et Naruto, entre autres) était également présent lors de la conférence, Kudō-san a pu exprimer son envie de retrouver la série TV Bleach. Bien que l’envie soit partagée par le producteur, celui-ci n’a pas pu confirmé la création d’une suite, pour le moment.
Peu après la conférence avec Masashi Kudō, l’exclu 1 a été dévoilée aux fans venus nombreux à ce troisième Tsume Fan Days (au moins 600).

Il s’agit de la nouvelle HQS de Bleach, représentant Ichigo Final Getsuga Tenshō. Une illustration réalisée par Masashi Kudō et représentant Ichigo dans cet état trônait justement au dessus de la vitrine qui présentait la figurine limitée à 1000 exemplaires (qui furent d’ailleurs écoulés en moins d’une semaine, puisqu’à l’heure où je rédige ces lignes, il n’y en a déjà plus).

ichigo-final-getsuga-tensho-tsume-fan-daysstand-bleach-tsume-fan-days-3

Le stand Bleach était visible en tête de gondole dans un couloir qui menait à divers autres vitrines présentant plusieurs figurines et dioramas réalisés par Tsume, dont Ulquiorra, Byakuya ou encore Renji.
Il y avait par exemple du Soul Eater, du Eyeshield 21, du Street Fighter, ou encore du Asura’s Wrath. À la sortie de ce couloir, on atterrissait dans une immense salle équipée de bornes d’arcades avec de nombreux jeux cultes, et surtout un décor entièrement dédié à l’Univers de Dragon Ball. Ou plus précisément, à l’Arc Saiyans.
Deux pods spatiaux Saiyans étaient posés de l’autre côté de la salle, au milieu des rochers et d’une immense banderole représentant Bardock. Le décor du premier combat entre Son Gokū et Vegeta laissait suggérer une surprise de taille dans cette pièce.

saiyans-pods-tsume-fan-days-3

De retour dans la salle principale, la majorité a pu assister à un défilé de la gamme de vêtement IKI by Tsume, lancée par Cyril Marchiol et son équipe. Le stand de la marque a ensuite ouvert, peu après.
Il est important de préciser qu’à chaque nouvelle annonce et révélation, des « stands » dédiés ouvraient sous forme de surprises pour chaque fan venu à l’évènement. La tante regorgeais de pas moins de 8 salles secrètes qui se sont dévoilées au fur et à mesure.
Toujours en parallèle, les stands des dédicaces étaient également ouverts. On a pu retrouver les comédiens français du doublage de Dragon Ball Z/Kai, que sont Brigitte Lecordier (Son Gokū enfant, Son Gohan enfant, et Son Goten), Mark Lesser (Trunks du futur et Son Gohan adulte), ainsi que Patrick Borg (Son Gokū adulte et Majin Buu).
Quelle joie de retrouver Brigitte Lecordier que nous avions déjà croisés il y a quelques années et avec qui nous avons bien discutés, une nouvelle fois. Même chose pour Mark Lesser que nous ne connaissions qu’à travers les réseaux sociaux, cette fois. Et qui est, lui aussi, adorable ! Tout comme on s’y attendait, c’est quelqu’un de délicieux et d’extrêmement avenant. Pas le dernier pour déconner non plus ! Une belle rencontre et un de nos comédiens préféré !
Patrick Borg s’est ensuite joint au groupe et nous avons pu échanger avec lui pour la première fois. C’était également très enrichissant de le rencontrer enfin et de discuter avec cet homme qui a une carrière déjà longue comme le bras allongé de Luffy. Patrick Borg n’est pas le dernier pour plaisanter non plus et ceci donna un ton vraiment très plaisant à la conférence sur le doublage, qui eut lieu plus tard.
Mais les comédiens français n’étaient pas les seuls aux dédicaces. De nombreux autres artistes étaient présents. Il y avait, entre autres, Masashi Kudō, Jun’ichi Hayama, Shigefumi Shingaki, Mamoru Yokota et des artistes francophones, avec Aleksi Briclot ou Reno Lemaire.

masashi-kudo-in-tsume-fan-days-3

Plusieurs jours avant les Tsume Fan Days, on nous avait envoyé un e-mail avec un formulaire à remplir pour connaître notre choix de dédicace par un auteur japonais. Le choix se portait sur quatre auteurs, à ranger par ordre de préférence. Une fois cela fait, la demande était prise en compte et l’auteur que vous aviez choisis vous était assigné (dans une certaine limite) et il ne vous restait plus qu’à patienter jusqu’à l’heure ou au jour de la dédicace.
Tsume a fait les choses en grand, puisque des cartons de dédicaces (Shishiki) ont été réalisés par l’équipe, afin de permettre aux artistes de signer et de dessiner sur de vrais supports que l’on pourra ensuite conserver bien au chaud dans la collection. Quel plaisir de voir qu’un grand soin a même été apporté à ce genre de détails.

shigefumi-shingaki-at-tsume-fan-days-3

Par la suite, nous avons eu droit à la conférence sur Dragon Ball Super, qui était finalement une conférence sur le doublage, avec les comédiens cités plus tôt. Nous avons enregistré la quasi-intégralité de celle-ci et nous vous la proposons au visionnage, si vous le voulez bien (en 2 parties, car ça a duré près d’1h30) :

Ensuite, ce fut l’heure d’une petite pause avec la diffusion intégrale du film Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F’. Voilà quelque chose de bien sympa, d’autant qu’il n’était sorti que dans 77 salles à travers la France, la veille (seule et unique fois), ainsi que dans plusieurs salles en Belgique. Tandis qu’il avait déjà été plusieurs fois diffusé au Grand Rex à Paris.

Ceux qui n’avaient pas encore vu le dernier film Dragon Ball Z ont donc pu le découvrir, tandis que les autres le redécouvraient. Ce fut notre cas, puisque ne venions justement de le voir la veille. Notons que le long métrage est édité en France par Kazé et sortira en DVD et Blu-ray le 04 novembre 2015, en France.

resurrection-of-f-tsume-fan-days-3

Au soir, les repas ont permis à chacun de reprendre des forces avant d’attaquer la grosse exclu que l’on attendait tous, chez DBU : l’excu Dragon Ball Z ! Cyril a fait les choses en grand ! Musique de la série, discours poignant et captivant, et annonce en fanfare du lancement de la licence « Dragon Ball Z ». On vous laisse découvrir la vidéo de l’annonce de cette deuxième exclu :


Inutile de vous dire que tout le monde s’est rué dans le couloir qui abritait les vitrines des productions Tsume et par lequel nous étions passés pour découvrir l’exclu de Bleach, un peu plus tôt dans la journée.

Une fois arrivés au bout, nous nous sommes retrouvés à nouveau dans la salle « Dragon Ball », mais quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons constatés qu’elle avait bien changée !
En effet, les rochers de la zone de combat entre Gokū et Vegeta avaient laissés place à des vitrines et à un énorme Piccolo taille réelle, représentant son sacrifice face à Nappa.

real-size-piccolo-at-tsume-fan-days

La première vitrine, près de l’entrée, contenait la figurine exclusive et limitée à 400 exemplaires, qui fut remise aux 400 participants du Tsume Fan Fays 3 : Bardock !
Un choix très judicieux, puisque bon nombre de collectionneurs en a déjà marre de n’avoir que des figurines de Gokū ou de Freeza à se mettre sous la dent. Cette touche d’originalité ne pouvait que ravir les collectionneurs que nous sommes.
Bardock est représenté planant au dessus de la planète Vegeta, lorsqu’il fait face à Freeza. Un grand soin a été apporté à la création de cette figurine, comme on peut le noter avec les diverses marques de combat recouvrant son armure.

bardock-hqs-at-tsume-fan-days

D’aucun pourra toujours argumenter le fait que le visage n’est pas totalement parfait, puisqu’il arbore une expression qu’on ne lui connaît pas dans l’œuvre originale ou l’anime, mais cette figurine exclusive et « offerte », semble quasi exempt de défaut lorsqu’on la voit en vraie. Pour l’avoir à côté de moi, je peux vous le dire : elle est magnifique !
La seconde HQS Dragon Ball Z trônant dans cette salle nous a presque donné des frissons tant elle est imposante et représente une scène culte.
Il s’agit du diorama « Piccolo’s redemption » qui représente donc Piccolo en train de se sacrifier pour Gohan, lors de son combat contre le Saiyan Nappa.
La figurine est d’une qualité indéfinissable, à tel point que beaucoup d’appareils peinent à rendre des aperçus proches de ce que l’on a pu voir de nos propres yeux. Il en va de même pour la HQS de Bardock, mais ce nouveau diorama là est tellement énorme dans tous les sens du terme qu’aucun appareil ne peut capturer sa majestuosité.

tsume-diorama-piccolos-redamption

Après la découverte de ces figurines, un espace avec des ordinateurs connectés en directe au site de Tsume nous permettait de réserver le prochain diorama (Piccolo & Gohan) avec une heure d’avance sur le reste du monde. Ce fut chose faite !

piccolos-redemption-gohan
Comme nous le pensions Tsume n’a pas tardé a écouler les 2500 exemplaires de « Piccolo’s Redemption », puisqu’en moins d’une semaine tout était déjà parti.
Après cette exclu, les participants du Tsume Fan Days 3 eurent droit à un superbe concert de Neko Light Orchestra. Une groupe de musique spécialisé notamment dans les compositions et reprises autour des univers animes & jeux vidéo.

neko-light-orchestra

 

Deuxième jour

Après n’avoir dormis que 2h (pour ma part) et pas énormément d’avantage pour Gokuyo, nous sommes finalement revenus à Sandweiler, où se tient les Tsume Fan Days.
Nous n’étions pas en avance, mais il semblerait qu’il y ait eu d’autres retards, poussant à l’annulation de l’exclu 3 qui devait avoir lieue en début de matinée et qui fut finalement dévoilée un peu plus tard avec la magnifique résine de Hachibi (Killer Bee), issu de l’anime Naruto. Ce diorama est un vrai mastodonte !

killer-bee-diorama-tsume-fan-day

Arrivés pile pour la conférence des Character Designers, qui englobait tous les artistes japonais présents pour les dédicaces et que nous avons pu découvrir un peu plus tôt, nous avons pris le soin d’écouter tout ce qui se disait.
Après cette conférence, Kayane, la championne de Street Fighter a pu relever les défis de plusieurs « Dojo Yaburi » sur la scène des Tsume Fan Days, pendant que les dédicaces se mettaient également en place. Un quizz a aussi été organisé sur scène, de quoi animer la salle durant toute la journée.
Nous avons pu obtenir de superbes dessins signés de la part de Jun’ichi Hayama, le Character Designer de JoJo’s Bizarre Adventure, qui a aussi œuvré sur et Hokuto no Ken, Saint Seiya Omega, ou encore Street Fighter Alpha. De quoi se mettre encore des souvenirs plein la tête, d’autant qu’on a aussi pu échanger quelques mots avec lui.

C’est un artiste généreux et vraiment ouvert ! Tout comme Masashi Kudō, avec qui nous avions aussi pu faire une photo, la veille, lorsqu’on l’a croisé par hasard dans les « couloirs ». Des gens étonnants de simplicité !

junichi-hayama-at-tsume-fan-days

Dans le courant de la journée, Cyril a annoncé une nouvelle collaboration, mais je n’ai pas le droit de trop en dire, car il avait expressément demandé à ce qu’aucune photo ne soit publié en ligne (bien qu’elles circulent déjà, vous vous en doutez)…
L’après-midi a été l’occasion pour nous de nous reposer et de profiter du savoureux spectacle de l’humoriste Dedo, qui nous a plié de rire avec ses situations et son sketch de près d’une heure. Saluons aussi le rappel avec son compère Yacine Belhousse.

L’auteur de Dreamland, Reno Lemaire a aussi pu présenter et redécouvrir la nouvelle statue de Tsume adapté de son manga. Il s’agit du personnage de Savane, qui débarquera prochainement dans la collection du fabricant.
Pour conclure cette journée, toute l’équipe de Tsume et les divers invités et intervenants ayant permis à ces Tsume Fan Days d’exister sont venus sur scène pour remercier le public (qui les a, à son tour, applaudit chaudement).
Cyril en a profité pour annoncer l’acquisition des licences Goldorak et Terra Formars.

Ému aux larmes, il nous a gratifié d’un moment comme on ne peut l’oublier, en conclusion de ces deux jours riches en émotions et en surprises.
Merci Cyril et Merci Tsume, toute l’équipe, tous les intervenants et également toutes les guests. Ces deux jours étaient riches en plein de choses et nous ont permis de rencontrer ou retrouver des gens généreux, simples et avenant, comme on n’en voit pas souvent. Et ces deux jours de folie nous ont mis des étoiles dans les yeux !
Une expérience qu’on souhaite absolument réitérer !

 

Remerciements

Cyril Marchiol et tous les gens de Tsume,  les comédiens, les artistes, Olivier Fallaix, Nico D. pour ses magnifiques photos complémentaires, et nos potos de DBU, qui ont pu newser en parallèle de l’évènement.

tsume-fan-days-3-dbu-panorama

Bonus

Et en bonus, nous vous offrons une interview de Cyril Marchiol, le PDG de Tsume. Il nous révèle quel sera l’avenir proche de Tsume, les prochains projets, sa passion pour Dragon Ball et bien d’autres choses que nous vous invitons à découvrir, soit en cliquant sur la piste audio (À venir), soit à travers la vidéo :